LA CADES REMBOURSE LA DETTE SOCIALE…EN EMPRUNTANT ! (BAKCHICH)

La CADES rembourse la dette sociale…en empruntant

LA CADES REMBOURSE LA DETTE SOCIALE...EN EMPRUNTANT ! (BAKCHICH) dans REFLEXIONS PERSONNELLES BANQUIERS2

Discrètement, la France continue d’emprunter. Et pas besoin de traduire en langue de Molière ce qu’est un Ponzi…

Tout le monde connaît le tube de l’été : réduire les dettes souveraines. 

Leur coût et leur progression inexorable, en particulier par rapport aux PIB européens qui font du surplace pour cause de disparition de la croissance,   deviennent insupportables comme nul ne l’ignore aujourd’hui.

Sauf que pour combler le déficit budgétaire, l’emprunt reste autrement plus discret et donc tentant, que la baisse des dépenses publiques. L’annonce de la moindre réduction d’effectif programmée dans la fonction publique se retrouve dès le lendemain dans les gazettes. En revanche le job de l’Agence France Trésor, qui en entend parler ?

Même s’ils font un super boulot de l’avis des spécialistes (« l’Agence France Trésor, chargée des emprunts de la république française, est techniquement considérée depuis longtemps comme le petit génie des emprunteurs souverains » affirme la revue Institutional Investor du mois de Juin) Philippe Mills et son équipe resserrée ne nous laissent pas respirer : 

En dollars – ça nous changera pour une fois - la progression de l’emprunt souverain tricolore est sans appel : 136,2 milliards en 2006, 137,2 milliards en 2007, 179,9 milliards en 2008, 251,2 milliards en 2009, 286,5 milliards en 2010. Pause –temporaire ? – en 2011 avec 261,2 milliards de dollars de nouveaux emprunts. 

CADES ou la sanctuarisation de l’impéritie française

En 2012, on a chargé Mills et ses potes de trouver 180 milliards de dollars supplémentaires. A fin juin, il y en avait déjà 132,4 au tableau d’affichage…Ceux qui affirment qu’il s’agit d’une forme institutionnelle du principe de Ponzi sont de mauvais citoyens qui n’ont rien compris…

Depuis 2008, grâce à ses meilleures performances économiques, l’Allemagne emprunte d’ailleurs moins que nous en valeur absolue ; sans parler de l’Italie qui explose tous les compteurs et empruntait déjà 43 % de plus que la France dès 2006 : c’est l’une des raisons pour lesquelles Frau Merkel ne veut pas entendre parler des Eurobonds un moment si chers au cœur de François Hollande. Des emprunts qui permettraient à tous les cancres européens de bénéficier dans une large mesure, des taux rikiki auxquels nos voisins d’outre Rhin parviennent à emprunter.

 

 

Même si notre triple A s’est pris une éraflure, le risque made in France reste très apprécié du reste du monde : en 2010, 71,4% de notre dette souveraine était détenus par des étrangers.  

Un appétit que, par exemple, Patrice Ract Madoux, président de la Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale (CADES) depuis 1999, fait tout son possible pour rassasier. 

La Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale est, en quelque sorte, la preuve vivante de notre impéritie. Chargée d’amortir le déficit accumulé depuis 1996 du régime général de protection sociale, en clair de la rembourser en douceur, sa durée de vie ne cesse d’être rallongée.    .

De droite à gauche, la continuité du déficit de l’Etat

En Septembre 1997 Lionel Jospin lui avait transféré 13 milliards d’Euros de déficits sociaux non financés et l’avait assuré de percevoir la CRDS jusqu’à fin janvier 2014. 

En 2004, le Docteur Douste-Blazy lui recolle une ordonnance à 50 milliards d’Euros et le principe du maintien de la CRDS jusqu’à extinction de la dette est retenu.

Bombant le torse en 2005, les députés ont décidé que « tout nouveau transfert de dette à la Caisse d’Amortissement de la Dette Sociale s’accompagnera d’une augmentation de ses recettes de manière à ne pas accroître la durée d’amortissement de la dette sociale ». Autrement dit, 2021 d’après les calculs de ces messieurs…

Las, en Août 2010 lorsque le gouvernement lui a discrètement refilé les déficits sociaux des années 2009 et suivantes, soit 87 milliards d’Euros supplémentaires, on décidera sans publicité excessive, de reconduire le manège enchanté  jusqu’en 2025…

Depuis l’origine, la CADES s’est fait refiler 189,6 milliards d’Euros de déficit de la sécurité sociale. Elle est parvenue à en rembourser 53 milliards au 30 juin 2011 : 27% de la dette remboursée en 50% de son existence légale ; cherchez l’erreur…Avec nos records de chômage et l’accroissement de l’espérance de vie avec ou sans dépendance, gageons que la CADES est encore là jusqu’en….

Pour vivre et faire son taf, elle n’a pas 36 solutions ; elle perçoit la fameuse Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) et une partie de la CGS. Pour le reste, c’est…l’emprunt ; en Euros bien sûr, mais aussi en Dollars voire en Yen quand le besoin s’en fait sentir.

Les Allemands prêtent à la CADES…

Jusqu’à une date récente, les emprunts de la CADES en Euros étaient traditionnellement souscrits par des investisseurs nationaux qui cherchaient un petit bonus par rapport aux OAT. Mais les écarts de taux (« spreads ») entre Paris et Berlin ont donné des idées aux investisseurs teutons aussi déprimés que les taux de rémunération pratiqués outre-Rhin. Plutôt que de donner de l’argent à Ma’am Merkel pour avoir le droit de lui en prêter, ils ont progressivement tourné le regard vers la CADES. 

Sur les deux émissions de 4 milliards d’Euros lancées par la Caisse début 2012, plus de 30% ont été placés auprès d’investisseurs allemands, sensibles aux 80 à 100 points de base en plus, payés par le bon Monsieur Ract Madoux par rapport au tarif de la Kreditanstalt fuer Wiederaufbau (KfW) l’agence allemande de développement fièrement dotée d’un Triple A elle aussi . 

On dit que le patron de la CADES a maintenant l’intention de tenir ses conférences aux investisseurs dans la langue de Goethe et de se rendre régulièrement à Francfort, Munich et même jusqu’à Cologne et Hambourg.

En voilà au moins un qui ne semble pas obsédé par les Eurobonds…

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 10 juillet, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007