FRANCE:L’AEROPORT NOTRE-DAME-DES-LANDES, UN ANACHRONISME (Rudolf BALMER / courrierinternational.com)

FRANCE:

“L’aéroport Notre-Dame-des-Landes,

un anachronisme”

FRANCE:L'AEROPORT NOTRE-DAME-DES-LANDES, UN ANACHRONISME (Rudolf BALMER / courrierinternational.com) dans REFLEXIONS PERSONNELLES aeroportRudolf BALMER, correspondant de la Tageszeitung (Allemagne) et de la Basler Zeitung (Suisse), à propos de l’aéroport du Grand Ouest Notre-Dame-Des-Landes.

En savoir plus sur ce projetEn savoir plus sur ce projet

Le gouvernement – et en particulier son chef – a-t-il raison de s’obstiner sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes ?

Ce projet est un anachronisme. Il me semble qu’il date d’une époque où l’on croyait à une montée exponentielle du trafic aérien. Pas besoin d’être économiste pour comprendre que, dans ce domaine, l’offre ne suffit pas pour créer une telle demande. Le double rôle de VINCI en tant que constructeur et futur concessionnaire de l’aéroport est aussi troublant. Mais c’est surtout sur la concertation – principe pourtant si cher à François Hollande – que le bât blesse : on ne peut pas impunément passer outre au refus de ce projet par une partie importante de la population. 

La position des écologistes – dans le gouvernement, mais contre ce projet – est-elle tenable ?

Les socialistes étaient parfaitement au courant du problème. Ce désaccord, connu par tous, ne peut donc a priori constituer une raison de démission des deux ministres verts. Mais, concrètement, il suffirait d’une bavure sur place ou d’une radicalisation du mouvement dans un contexte déjà bien tendu, et les Verts ne pourraient plus justifier leur participation à un gouvernement dirigé par M. Ayrault. Pour le moment, les socialistes et les Verts veulent jouer la montre, peut-être en espérant que l’hiver calmera l’ardeur des occupants sur place. Mais, théoriquement, il n’existe aucun compromis possible : soit on construit l’aéroport, soit on y renonce. Certains vont forcément perdre la face ! Sauf qu’en politique rien n’est aussi clair. Imaginons que la décision sur NDDL serve de monnaie d’échange : je renonce à l’aéroport (ou je le retarde), tu fais des concessions sur le nucléaire ou la fiscalité écologique… 

La mobilisation très hétéroclite des “anti” fait-elle écho à des événements semblables en Allemagne ?

Bien sûr, elle fait penser à la résistance contre les transports Castor [les trains chargés de déchets radioactifs] ou à Stuttgart 21, c’est-à-dire la longue lutte contre le projet d’une gare dans la ville de Stuttgart.
Dans la lutte récente contre les déchets nucléaires de Gorleben, dans le Wendland, on n’observe pas seulement des formes de résistance semblables (routes barrées, cabanes dans les arbres), mais également une solidarité très forte de la population rurale avec les militants antinucléaires des villes, qui sont très politisés et qui intègrent leur combat dans une stratégie altermondialiste.

Manifestation contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes 

Hamon-Martin Quintet chante « Notre Dame des oiseaux de fer. » 

Voilà un texte fort bien écrit par Sylvain Girault, et fort joliment interprété par le Hamon-Martin Quintet.

« Notre Dame des oiseaux de fer »

On veut du silence et du temps
On veut sortir à la lumière
On veut cultiver nos enfants

Et on veut cultiver nos terres.

Notre-Dame des Landes de terre
Notre-Dame des chemins de long
Notre-Dame des oiseaux de terre
Notre-Dame des livres et des sons.

REFRAIN
On ne veut pas de tant de tant
On ne veut pas de tant de fer
Pour les avions il n’est plus temps.
On ne veut pas de votre enfer
Notre Dame des fils de fer
Notre-Dame des routes et des ponts
Notre-Dame des oiseaux de fer
Notre-Dame des bêtes à béton.

Du ciel est descendu le vent
Du ciel est descendu le vert.
On ne veut pas que du ciel descendent
Des cendres de mort et de fer.

Pas de pistes aux oiseaux de fer
Pas de fer en place des oiseaux.

Que c’est triste un monde sans chair
Que c’est cher un monde de sots.

On a mis tant de tant de tant
On a mis tant de temps à faire.
Et maintenant tenant tenant tenant
Et maintenant faudrait défaire ?

La mort des fermes et du bocage
La mort des chemins, des oiseaux
La mort des mares, la mort des vaches
La mort du lait, la mort de l’eau.

L’autre jour en m’y promenant
J’ai vu le vol d’une hirondelle.
J’ai vu qu’elle avait du tourment

C’était le retour du printemps…

Image de prévisualisation YouTube                                                              

« Le fol aéroport de Notre Dame des Landes »

- la Parisienne Libérée-

CHRONIQUE MEDIAPART du 01.11.12 –

paroles et documents :

mediapart.fr/journal/france/011112/la-parisienne-liberee-le-fol-aeport-de-notre-­dame-des-landes [accès abonnés] – le mp3 de la chanson peut être téléchargé ici : laparisienneliberee.com/le-fol-aeroport-de-notre-dame-des-landes/

Image de prévisualisation YouTube                                                            

DUBAMIX

- Notre Dub Des Landes-

Image de prévisualisation YouTube

 ZAD

( En soutien aux insurgés de Notre-Dame-Des-Landes )

Speciale dédicace depuis le calage, au rêveurs insoumis.
A Notre-Dame-Des-Landes qui se révolte pour la vie. 

Un texte de soutien pour la ZAD zone à défendre, 
ou nos frangins se battent et défendent nos droits, 
sous les coups les armures les matraques, 
se retrouvent face contre terre face à l’armée qui dérape,

Quand une région se lève face au promoteurs asservis, 
au seigneur argent, actionnaire de nos soucis,
quand le peuple se révolte et dit qu’il ne veut pas,
que l’état impose sa vision sans respecter la loi,

Droit de réquisition d’espaces insalubres et abandonnés, 
pour y construire des écoles, des centres auto-gérés,
Droit de prise de contrôle, sur des postes jugés stratégiques,
Par le peuple les gens de la base sans affiliations politiques.
Droit de contester, de ne pas respecter la loi, 
quand tout le monde est d’accord pour dire qu’elle ne va pas.
Et constater qu’elle nait des bidouilles des escrocs, 
qui se tricotent des bas de laine sur nos dos.

Un texte de soutien pour la ZAD zone à défendre , 
ou nos frangins se font exploiter en quelques secondes. 
Parce qu’il prétendent qu’en coulant du béton, 
on extermine la nature pour de bon.

Appel à résistance, ne laissons pas VINCI construire son aéroport à Notre-Dame-Des- Landes. Appel à résistance détruisons ce monde capitalise et répressif !!! 
-
Ici c’est la ZAD,
l’operation est lancée, 
nom de code CESAR l’empire noir assume sa droite lignée, 
Zone a défendre irréductibles rêveurs, 
rejetant le béton, y préférant les champs de fleurs,
Ici c’est la ZAD,
Pas une bande de jeunes perdus, 
mais les bastions du bien qui n’ont pas perdu la vue,
face au grand flou qui embrume leur vison, 
de leur frères affalés défoncés devant la télévision,

Ici c’est la ZAD,
zone a défendre pour de bon,
Ici c’est la ZAD,
face au bulldozers à beton,
Ici c’est la ZAD,
ils transforment le monde en silice,
Ici c’est la ZAD,
et on à cerné le vice,

Auditeur mater pater sur ce pattern me déterre, 
car ça m’atterre qu’on détériore notre intérieur, 
comme l’extérieur il se meurent ils ont tous peur,
et leur oreille fuit leur coeur,
Propriétaire terrien juste un petit terrien, 
tu crains le pire c’est bien mais tu vois tout de trop loin, 
matérialise, atterrit et réalise, arrête de materner des gars qui finissent à terre par le vice,
Vise un peu leur terreur, leur gout amer leur fureur, 
et de celle qui te terrorise mais qui leur sert de moteur, 
il combattent le crime à coup de savate et pas de rîmes,
rivalisent d’idées pour se la jouer en sourdine mais digne,
Retrousse leur babines, troussées par des marines,
ou par des keufs pleins de bibines il lèvent leur bobine, 
tous seuls ou bien en team, 
il font de la haine, de la peur de l’empoisonnement des ennemies intimes,

Cible prioritaire VINCI et son système, 
massacrent les forets de Khimki, 
terrifiant ces aborigènes, 
De AREVA à cofiende, cordem et proiba, 
laz parking, usban, cogelek, sogea,
les centrales nucléaires, les aéroports 
les autoroutes grande vitesse les trains de fret et les ports,
pollués et puant la sombre babylone c’est notre monde qui déconne,
On dit que Bolloré est le tyran de l’Afrique,
mais VINCI est une des têtes du grand monstre économique. 
La FIF le lobby des vampires ferroviaires,
prônant un Lyon-Turin des kilomètres de barrières,
VINCI immobilier qui rachète des maisons, 
des champs, des cascades, des forêts pour y couler du béton, 
y construire des enclos vides qu’ils revendent à prix d’or,
Peu à peu la métropole sécurise et endort,

Ici c’est la ZAD,
zone a défendre pour de bon,
Ici c’est la ZAD,
face au bulldozers à beton,
Ici c’est la ZAD,
ils transforment le monde en silice,
Ici c’est la ZAD,
et on à cerné le vice,
———————–
Faites tourner on à besoin d’un maximum de gens sur place pour nous aider.
infos : zad.nadir.org

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 27 novembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007