CENT ANECDOTES INSOLITES SUR PARIS

Cent anecdotes insolites sur PARIS

CENT ANECDOTES INSOLITES SUR PARIS dans REFLEXIONS PERSONNELLES chevet-notre-dame-de-paris-crepfichier pdf Cent_anecdotes_sur_Paris

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 4 mai, 2013 |Pas de commentaires »

AH LE CHER PATRIMOINE DE NOS ELUS! (Le Canard Enchaîné du mercredi 17 avril 2013)

Ah le cher patrimoine de nos élus !

AH LE CHER PATRIMOINE DE NOS ELUS! (Le Canard Enchaîné du mercredi 17 avril 2013) dans REFLEXIONS PERSONNELLES hollandejpg

(Photo par Philippe WOJAZER / Reuters)

Laurent FABIUS n’est pas un ancien Ministre du Budget pour rien: pour réduire son impôt sur le revenu, il a eu recours au Préfon, un mécanisme de retraite surcomplémentaire réservé aux fonctionnaires, et, pour réduire son ISF, à des souscriptions au capital de sociétés innovantes. Légal et bien joué !

Manuel VALLS, le Ministre de l’Intérieur, a un compte courant créditeur de seulement 108 euros. A peine de quoi inviter sa femme au restaurant !

La Verte Cécile DUFLOT oublie de préciser la valeur actuelle des 70% de la maison qu’elle possède dans les Landes. Elle se contente de préciser qu’elle a été acquise en 2008 pour 168 000 euros. Les prix de l’ immobilier se sont écroulés dans les Landes ?… 

Michèle DELAUNAY, la Ministre des Personnes âgées, qui affiche le deuxième plus gros patrimoine, avec 5,24 millions, après Laurent FABIUS et ses 6,55 millions, dispose avec son mari de 23 comptes bancaires ou produits d’épargne. Elle a du mérite de s’y retrouver !…

Jean-Louis BORLOO, le Président de l’UDI, se lance des fleurs (ITélé, 10 avril 2013):

« Il y a 25 ans, j’ai été un des avocats les mieux payés du monde, disait-on. J’ai tout quitté pour la politique, pour 7000 euros par mois. »…Vite, une larme !

Le Président de la République échappe au tour de vis. Les deux projets de Loi sur « la transparence de la vie publique et la lutte contre la fraude fiscale » sont muets à son sujet. La déclaration de patrimoine, qu’il doit remplir en début et en fin de mandat, pourra être fantaisiste, comme celle de SARKOZY: le chef de l’Etat ne risquera toujours aucune sanction. De toute façon, aucune instance-pas même le Conseil Constitutionnel- n’est chargée d’en contrôler la véracité !

Contrairement à ce qu’annonçait AYRAULT, le gouvernement a finalement renoncé à inclure les membres du Conseil Constitutionnel parmi les personnes soumises au contrôle de la Haute Autorité. Furieux, certains « sages » avaient fait savoir au Château qu’ils refuseraient de subir un sort si dégradant, alors que les magistrats de la Cour de Cassation, du Conseil d’Etat, les notaires ou les huissiers y échappaient. Vu le risque de voir cette disposition censurée…par le Conseil Constitutionnel, l’Elysée et Matignon ont préféré jeter l’éponge !

Stéphane ISRAËL, Directeur de cabinet du Ministre du Redressement Productif, Arnaud MONTEBOURG, a été nommé PDG de ARIANESPACE. Il est remplacé par Boris VALLAUD, le mari de Najat VALLAUD-BELKACEM, porte-parole du gouvernement. Un peu de solidarité familiale, cela ne peut pas faire de mal en ce moment !                             

Un régime fiscal amaigrissant pour les élus:

Contrairement à ce que Jean-Marc AYRAULT avait d’abord envisagé, la transparence s’arrêtera à la feuille d’impôts.

Les ministres n’auront pas à révéler-et à détailler- leurs ressources. Nul, au gouvernement, ne tenait à voir étalés les petits privilèges liés au régime d’imposition des élus.

Ainsi, près du quart de l’indemnité parlementaire d’un député ou d’un sénateur (environ 15 000 euros sur 63 000 euros par an) n’est pas imposable. Pas plus que leur « indemnité représentative de frais de mandat » (environ 6000 euros par mois).

Pas question non plus de déclarer comme avantage en nature leur éventuelle  voiture de fonction (avec ou sans chauffeur), ce qui serait obligatoire pour n’importe quel salarié.

Mais la plus importante des douceurs accordées aux élus, et pas seulement aux parlementaires, est le régime de la « retenue à la source ». Le revenu d’un multi-élu est divisé en autant de parts que de mandats, et chacune est imposée séparément.

Ainsi, chaque indemnité reste dans les tranches les plus basses, autour de 20%. « Le Canard » avait révélé que cette martingale avait permis à HOLLANDE, avant d’être élu à l’Elysée, de diviser son impôt par deux et d’économiser ainsi 10 000 euros d’impôt en 2010, sur les 20 000 qu’aurait dû régler un salarié lambda.

Comment justifier qu’un élu paye, à revenus et charges égaux, deux fois moins qu’un salarié quelconque ?

« La transparence a des limites » comme l’a justement rappelé récemment le Ministre des Relations avec le Parlement, Alain VIDALIES….

AYRAULT a-t-il un barbecue?

Or donc, le Premier Ministre est propriétaire d’un Combi VOLKSWAGEN, modèle 1988, dont il estime la valeur à 1000 euros.

Cette information capitale se trouve dans sa déclaration de patrimoine: elle nous laisse perplexes. De quel modèle s’agit-il ? Sur Internet, on peut trouver des Combi du même âge vendus nettement plus cher, à 5000 euros voire le double.

AYRAULT triche-t-il sur la valeur de son Combi ?

Il doit à la Nation des précisions d’importance: essence ou diésel ? Utilitaire, à neuf places assises, camping-car ? Avec ou sans barbecue (à gaz ?) ? Avec ou sans auvent ?

« Le Canard » est sur les dents. Le Premier Ministre doit être totalement transparent sur cette question à 1000 euros.

Car, faute de réponse claire, les Français auront l’impression que le gouvernement est conduit par un combi-nard !

Les Français ne comprennent rien

à la Méthode HOLLANDE

C’est normal, ils n’ont fait ni l’ENA ni SOLFERINO !

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 3 mai, 2013 |1 Commentaire »

« LA PARISIENNE LIBEREE » CHANTE L’AFFAIRE CAHUZAC (www.mediapart.fr)

« La Parisienne Libérée » chante l’affaire Cahuzac

 

«Dans la spirale»

L’affaire Cahuzac est fascinante. Cette semaine, F. Hollande, P. Moscovici, M. Valls et L. Fabius sont dans la spirale…

http://www.dailymotion.com/video/xywzj6

DANS LA SPIRALE
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

C’est l’histoire d’un chirurgien
Qui aurait pu sauver des vies
Mais opérer les intestins
C’était pas très VIP
Savez-vous planter des cheveux

À la mode, à la mode
Savez-vous planter des cheveux
À la mode de chez eux ?

Dans la spirale
Vertige horizontal

Hypnotique et infernal
Il n’y a ni politique ni morale
Dans la spirale
Les volutes du capital
Ils ont leur piédestal
Dans l’espace extrafiscal

Ils font un tour au Luxembourg

Comme on ferait un saut à Carrefour
S’amusent à ne pas payer d’impôts
Comme on jouerait aux petits chevaux
Ils pensent que la loi commune
Ne s’applique pas vraiment à eux
Et qu’en raison de leur fortune
Ils ont des droits que n’ont pas les gueux

Dans la spirale

Vertige horizontal

Hypnotique et infernal
Il n’y a ni politique ni morale
Dans la spirale
Les volutes du capital
Ils ont leur piédestal
Dans l’espace extrafiscal

Tous les chemins ne mènent plus à Rome
Mais de Genève à Singapour
Ce n’est pas la faillite d’un homme
C’est celle d’un système au long cours
Où les riches et les sociétés
Ne consentent plus à l’impôt
Et entretiennent l’austérité
Grâce aux paradis fiscaux 

Dans la spirale
Vertige horizontal

Hypnotique et infernal
Il n’y a ni politique ni morale
Dans la spirale
Les volutes du capital
Ils ont leur piédestal
Dans l’espace extrafiscal

Quand l’un d’eux tombe, ils multiplient
Les simagrées, les airs contrits

Ils jurent tous les yeux dans les yeux

Que celui-là n’est pas comme eux

Et affectant d’être surpris
En priant pour n’être pas pris
Dans la spirale…
Dans la spirale…

[citations de F. Hollande, P. Moscovici, M. Valls, et L. Fabius]

SOURCES DES CITATIONS
Allocution de F. Hollande 03.04.13

http://youtu.be/R6re4f3Isy4

Interviews de P. Moscovici
http://youtu.be/WqyWp0dxRbc
 - 04.04.13

http://www.europe1.fr/Politique/Pierre-Moscovici-je-ne-savais-rien-1473759/ - 07.04.13

Interview de M. Valls – 04.04.13
http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/bourdin-direct/bourdin-direct-manuel-valls-04-04-119496/

Interview de L. Fabius – 03.04.13
http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/bourdin-direct/bourdin-direct-laurent-fabius-03-04-119338/

CRÉDITS creative commons
spirales de Tkroo
https://vimeo.com/14383001
https://vimeo.com/14437196

spirales de FloW
https://vimeo.com/10245606

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 13 avril, 2013 |Pas de commentaires »

LE COURAGE…AYEZ TOUJOURS LE COURAGE DE DIRE CE QUE VOUS PENSEZ.

Le courage…

LE COURAGE...AYEZ TOUJOURS LE COURAGE DE DIRE CE QUE VOUS PENSEZ. dans REFLEXIONS PERSONNELLES le-courage

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 21 mars, 2013 |Pas de commentaires »

« DINNER FOR ONE »: UN COMIQUE TRES ANGLAIS (vidéo en noir et blanc)

« Dinner for one »

version originale sous-titrée en français

Très drôle !

Une vieille dame anglaise veut fêter son 90e anniversaire avec ses amis de toujours, Sir Toby, l’amiral von Schneider, Mr. Pommeroy et Mr. Winterbottom. Mais ils sont tous morts. Son majordome va donc jouer les rôles de ces personnes-là.

En conséquence, il va boire énormément. Autres effets comiques : il joue le rôle d’un amiral en claquant ses talons, ça fait mal. À la fin, il est complètement ivre, en un tel point qu’il ne trébuche même plus sur le tapis en peau de tigre. La vieille dame, flegmatique, part alors se coucher. 

À chaque plat et à la fin de la soirée (au moment de se coucher), le majordome lui fait remarquer : 

« The same procedure as last year, Miss Sophie? 
« The same procedure as every year, James! lui répond-elle. » 

Ce sketch est devenu très célèbre en Allemagne depuis sa première diffusion. Chaque année, au réveillon du jour de l’an, il est diffusé à la télévision sur quasiment toutes les chaînes du pays, et sur certaines même plusieurs fois! C’est d’ailleurs le moment le plus attendu des Allemands au réveillon. La phrase « The same procedure as every year, James! » est devenue plus que culte. Anecdote amusante : ce sketch est culte en Allemagne, diffusé en VO (19 fois toutes chaines confondues, pour le réveillon 2003). L’Allemand connaît mieux les dialogues que l’Anglais, pourtant ce sketch est en anglais. Il n’a même jamais été diffusé aux États-Unis, et il a été interdit pendant des années en Suède à cause des abus d’alcool. Il est également très connu en Autriche, Danemark et Norvège. Si un Français veut savoir ce que ce court-métrage est pour un Allemand, il n’a qu’à penser au film Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré qui est un peu l’équivalent de Dinner For One en français.

http://www.dailymotion.com/video/x5zld2

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 17 mars, 2013 |Pas de commentaires »

MONSANTO: UN CLIP RAP PAR KOLIBRI

MONSANTO:

MONSANTO: UN CLIP RAP PAR KOLIBRI dans REFLEXIONS PERSONNELLES monsanto

Un clip rap par Kolibri

Image de prévisualisation YouTube

MONSANTO : SOS entreprise mortelle

L’entreprise assassine

Octobre 2006, dans le cadre de ses recherches, Marie-Monique Robin questionne un homme, Alan Gibson, vice président de l’association Vietnam Veterans of America. Le malheureux est sérieusement amoché. Il a « le regard émacié des grands malades en fin de vie. A soixante-sept ans, il en paraît quinze de plus. Installé dans son fauteuil roulant, il me montre les deux jambes qu’il n’a plus. »

Pourtant, Alan Gibson n’est pas un mutilé de guerre. Le bout d’homme fait partie des multiples victimes de MONSANTO et du gouvernement américain de l’époque.

Le vecteur, c’est l’agent orange, produit par la firme au moment de la guerre du Viêt-nam. De janvier 1962 à 1971, « on estime que 80 millions de litres de défoliants ont été déversés sur 3,3 millions d’hectares de forêts et de terres [vietnamiennes]. Plus de 3 000 villages ont été contaminés et 60 % des défoliants utilisés étaient de l’agent orange, représentant l’équivalent de quatre cents kilos de dioxine pure. Or, selon une étude de l’université de Columbia (New York) publiée en 2003, la dissolution de 80 grammes de dioxine dans un réseau d’eau potable pourrait éliminer une ville de 8 millions d’habitants. » (p. 53)

A Anniston, à cause de MONSANTO, les habitants meurent les uns après les autres. Des années durant, la firme a déversé des PCB (ou polychlorobiphényles), huiles chimiques hautement toxiques, un peu partout dans la ville. 

« Mon petit frère est mort à dix-sept ans, d’une tumeur au cerveau et d’un cancer des poumons… il est mort parce qu’il mangeait les légumes de notre jardin et le poisson qu’il pêchait dans un cour d’eau hautement contaminé ! MONSANTO a fait d’Anniston une ville fantôme »(David Baker, président du comité d’Anniston contre la pollution).

Plus loin, Marie-Monique Robin indique que, « selon un rapport déclassifié, établi secrètement en mars 2005 par la Envirenmental Protection Agency (EPA, l’Agence américaine de protection de l’environnement), 308 000 tonnes de PCB ont été fabriqués à Anniston de 1929 à 1971. Sur ce total, 32 000 tonnes de ces déchets contaminés ont été déposés dans une décharge à ciel ouvert, située sur le site même, au coeur de la communauté noire de la ville » (p. 23). Jusqu’en 1971 ! Pourtant, dès 1937, MONSANTO savait que les PCB représentaient un grave danger pour la santé. Alors pourquoi continuer à polluer ? A cause d’une idéologie claire, formulée dans un document déclassifié de la firme, « Pollution letter » (daté du 16 février 1970), Monsanto « ne peut pas se permettre de perdre un dollar de business ».

Pas de danger - JPG - 111.5 ko

Pas de danger
© Marc

Suite à une plainte déposée par 20 000 habitants de Anniston en 2001, MONSANTO est jugée coupable d’avoir pollué « le territoire d’Anniston et le sang de sa population avec les PCB ». Et condamnée à payer 700 millions de dollars de dommages et intérêts. Mais, regrette David Baker, « aucun des dirigeants de la firme n’a été condamné à de la prison »(p. 39).

Dans l’affaire de la dioxine qui a décimé la petite ville de Times Beach, MONSANTO échappe aux poursuites.

Mais ne soyons pas trop sévères. Il y eut quelques châtiments. En 1996 à New-York puis en janvier 2007 en France, MONSANTO est condamnée pour publicité mensongère. Depuis 1974, elle vendait son cher Roundup ready, (qui a des effets néfastes sur les cellules humaines et qui est l’herbicide le plus vendu au monde depuis 30 ans !) comme un produit biodégradable et bon pour l’environnement.

Des politiques complices

De 1997 à 2007, les cultures transgéniques se sont étendues sur plus de cent millions d’hectares dans le monde. Et MONSANTO possède 90 % des OGM cultivés sur la planète, emploie 18 000 salariés dans une cinquantaine de pays, et ses bénéfices ne cessent de grimper (ils ont atteint le milliard de dollars). De l’autre côté, dans des pays comme l’Inde, le Mexique ou le Paraguay, des millions de paysans subissent déjà les conséquences, lourdes, des OGM (faillite de leur modeste entreprise, étranges maladies de peau constatées chez les enfants qui traversent quotidiennement des champs de cultures génétiquement modifiées…).

Pourquoi laisse-t-on ce dangereux géant industriel opérer ?

D’une part parce que, signe de l’ampleur de l’influence de MONSANTO, dès qu’un scientifique honnête trouve un résultat qui ne correspond pas aux intérêts de la firme, il est licencié ou banni des cercles de recherche. Le Professeur Ignacio Chapela – par exemple – a eu la mauvaise idée d’écrire un article pas vraiment favorable à la multinationale, publié dans la revue scientifique Nature. Dans son texte, il montre que le maïs que l’on croit sans OGM contient en fait des substances transgéniques, à cause de la contamination génétique. Quand l’article paraît, Ignacio Chapela subit une sacrée campagne de diffamation, orchestrée par MONSANTO.

Autre exemple, Richard Burroughs, vétérinaire à la Food and Drug Administration (FDA, agence chargée de la sécurité des denrées alimentaires et des médicaments), chargé de réaliser des tests sur l’hormone de croissance transgénique bovine RBGH. Les résultats du chercheur sont décevants pour MONSANTO: pour les vaches comme pour les buveurs de lait, le danger est énorme. Il est licencié. Et à partir de 1994, le produit est commercialisé aux Etats-unis.

D’autre part, à cause de la réglementation américaine en matière d’OGM. Pour ne donner qu’un élément, le principe d’équivalence en substance – même substance entre les plantes génétiquement modifiées et les plantes conventionnelles – est accepté.

Mais aussi et surtout parce que face aux pressions de la firme, les politiques ne font pas le poids. En 1998, le bureau de Tony Blair fait stopper les travaux trop gênants du scientifique Arpad Pusztai. Dan Glickman, Ministre de l’Agriculture de Bill Clinton de 1995 à 2000 avoue quant à lui à Marie-Monique Robin avoir « subi beaucoup de pressions de la part de l’industrie [MONSANTO] et de certains membres du gouvernement surtout dans le domaine du commerce extérieur ».

L’entreprise finance, en toute légalité, les campagnes électorales des grands partis. Mais plus efficace est « sa capacité d’infiltration dans tous les rouages décisionnels du pays », via le système des « portes tournantes »(chaises musicales) : quatre ministères importants de l’administration W. Bush sont ainsi « tenus par des proches de MONSANTO, soit qu’ils aient reçu des subsides de la firme, soit qu’ils aient travaillé directement pour elle ». Parmi ces collaborateurs, citons pêle-mêle John Ashcroft, Tommy Thompson, Ann Venneman, Donald Rumsfeld et Clarence Thomas (p. 178).

Laissons le mot de la faim à Vandana Shiva, présidente de la fondation Navdanya en Inde. Pour cette militante anti-OGM, le seul but de la « seconde révolution verte », c’est « d’augmenter les profits de MONSANTO ». Dès lors que chaque paysan dépendra de cette firme pour chaque grain semé, pour chaque champ cultivé, non seulement l’entreprise empochera quantité de royalties, mais, plus puissante qu’une bombe, elle contrôlera les populations du monde.

Alors ne craignez rien, Monsanto veille au grain !

- Marie-Monique Robin, Le monde selon Monsanto – De la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien, éditions La Découverte, 370 pages (parution : le 6 mars 2008).

- Les victimes vietnamiennes de l’agent orange ont été déboutées, vendredi 22 février 2008, par la justice américaine. Lire ici la réaction du Courrier du Vietnam (25/02/08) via le site internet Contre Info .

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 1 février, 2013 |Pas de commentaires »

TOBOGGAN: DANS MON ECOLE MATERNELLE… ON ELIMINE LES ENFANTS…(Thierry LAMIREAU)

TOBOGGAN:

Dans mon école maternelle…

on élimine les enfants…

TOBOGGAN: DANS MON ECOLE MATERNELLE... ON ELIMINE LES ENFANTS...(Thierry LAMIREAU) dans REFLEXIONS PERSONNELLES toboggan_05

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 26 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

« MON CÔTE PUNK »: UNE CHANSON « DEGLINGUEE » MISE EN IMAGES D’ANIMATION (Loic LANTOINE et François PIERRON)

« Mon côté punk » (Loic Lantoine)

J’adore cette chanson, entrainante, déglinguée, punk et poétique.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 21 janvier, 2013 |Pas de commentaires »

LE FRANCAIS…UNE LANGUE ANIMALE ? (Hervé MISSEREY)

 Le français…une langue animale ?
LE FRANCAIS...UNE LANGUE ANIMALE ? (Hervé MISSEREY) dans REFLEXIONS PERSONNELLES animal
« Myope comme une taupe », « rusé comme un renard » « serrés
comme des sardines »… les termes empruntés au monde animal
ne se retrouvent pas seulement dans les fables de La Fontaine,
ils sont partout.
La preuve: que vous soyez fier comme un coq, fort comme un boeuf, têtu comme
un âne, malin comme un singe ou simplement un chaud lapin, vous êtes tous,
un jour ou l’autre, devenu chèvre pour une caille aux yeux de biche.
Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un paon et frais comme
un gardon et là… pas un chat ! Vous faites le pied de grue, vous demandant
si cette bécasse vous a réellement posé un lapin.
Il y a anguille sous roche et pourtant le bouc émissaire qui vous a obtenu
ce rancard, la tête de linotte avec qui vous êtes copain comme cochon, vous
l’a certifié: cette poule a du chien, une vraie panthère !
C’est sûr, vous serez un crapaud mort d’amour. Mais tout de même, elle vous traite comme un chien.
Vous êtes prêt à gueuler comme un putois quand finalement la fine mouche
arrive. Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi
casser trois pattes à un canard. Sauf que la fameuse souris, malgré son cou
de cygne et sa crinière de lion, est en fait aussi plate qu’une limande,
myope comme une taupe, elle souffle comme un phoque et rit comme une
baleine. Une vraie peau de vache, quoi ! Et vous, vous êtes fait comme un
rat.
Vous roulez des yeux de merlan frit, vous êtes rouge comme un homard, mais
vous restez muet comme une carpe. Elle essaie bien de vous tirer les vers du
nez, mais vous sautez du coq à l’âne et finissez par noyer le poisson. Vous
avez le cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un veau (ou de verser
des larmes de crocodile, c’est selon). Vous finissez par prendre le taureau
par les cornes et vous inventez une fièvre de cheval qui vous permet de
filer comme un lièvre.
Ce n’est pas que vous êtes une poule mouillée, vous ne voulez pas être le
dindon de la farce. Vous avez beau être doux comme un agneau sous vos airs
d’ours mal léché, faut pas vous prendre pour un pigeon, car vous pourriez
devenir le loup dans la bergerie.
Et puis, ç’aurait servi à quoi de se regarder comme des chiens de faïence.
Après tout, revenons à nos moutons: vous avez maintenant une faim de loup,
l’envie de dormir comme un loir et surtout vous avez d’autres chats à fouetter.
Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 21 novembre, 2012 |2 Commentaires »
123456

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007