Comment l’entrée de la finance à l’hôpital conditionne les soins

Comment l’entrée

de la finance

à l’hôpital

conditionne les soins

Hôpital 4

Sortant à peine de l’hôpital en ce début de février

2019, il m’a semblé nécessaire d’apporter un

témoignage  sur certaines « pratiques » dans les

hôpitaux, les cliniques et instituts divers.

A force de fréquenter ce genre de lieu il m’est

apparu que, de plus en plus, l’accueil et le

traitement des patients est conditionné par des

choix politiques et financiers.

Ce n’est pas une nouveauté mais là, j’ai comme

l’impression que tout cela s’accélère au détriment

du malade.

J’ai choisi d’élargir mon analyse en faisant

référence à une période beaucoup plus ancienne

car, de fait, tout a déjà commencé depuis longtemps

même si toutes ces incursions de la politique et de

la finance se faisaient plus discrètes…

Une HORREUR récente

en souvenir de l’hôpital

de RUMILLY

et de sa maison de retraite

Hôpital 2

Oui, je pense qu’il faudrait rappeler la catastrophe qui suit uniquement due à une « compression du personnel » c’est-à-dire plus clairement à ce que demande désormais tout gouvernement (quel qu’il soit): « faire plus avec moins »….ou « on te donne moins de TUNES mais tu te démerdes à gérer l’Etablissement aussi bien…enfin…aussi bien…en PIRE ».

Cette histoire est la signification d’une souffrance du personnel sur « le dos » des résidents en fin de vie dans une maison de retraite médicalisée ou EHPAD.

Cette histoire est celle d’un Procureur de la République qui a préféré « classer sans suite » ma plainte pour « protéger » une Institution, une municipalité et la réputation d’une région et de ses élus…

Cette histoire est celle de ma pauvre mère (ma gentille maman) et les conséquences que j’ai dû gérer dans l’urgence et la souffrance.

Une conclusion s’est donc, de fait, imposée:

« Mourir est un classement sans suite » !…

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2018/01/30/comment-mourir-scandaleusement-dans-lomerta-dun-ehpad-thierry-lamireau/

Subir une intervention chirurgicale

un certain lundi 28 janvier 2019

à l’hôpital d’ANNECY

Hôpital 3

Après être passé en rendez-vous avec le chirurgien et un anesthésiste (pas celui du jour de l’opération comme souvent), voici qu’arrive LE jour de l’intervention.

Je ne préciserai pas le service ni le type d’opération…c’est mon choix.

Pour faire court, disons que, vu mes pathologies passées et actuelles, une anesthésie générale est assez risquée pour moi notamment à cause de mes problèmes respiratoires et cardiaques passés ou actuels; les médecins sont bien en accord avec ce fait et me le disent.

Je ne souhaite pas « vous apitoyer sur mon sort », non loin de moi cette idée…il y a de très nombreuses personnes en plus grande souffrance.

Je souhaite décrire un enchaînement de situations assez déplorables induites essentiellement par une gestion administrative et financière.

Ce n’est donc assurément pas une gestion médicale et cela implique des conséquences incroyables « sur le dos » du patient.

Vivant seul, on me fait bien comprendre que « passer une nuit à l’hôpital est exceptionnel car cette opération devrait se réaliser en situation d’hôpital de jour »…c’est-à-dire que l’on revient normalement chez soi le soir si une personne de confiance vient vous chercher et s’engage à passer la première nuit chez vous…

Donc, vu que je vis seul, j’ai eu droit à une « nuit exceptionnelle » à l’hôpital…Super, pépère !

Comme je ne supporte plus les opiacés et la morphine, je vois bien que « j’emmerde » les toubibs pour trouver le bon compromis qui m’évitera de trop souffrir…

L’incroyable imprévu

sur la table d’opération

juste avant l’intervention

Hôpital 1

J’arrive donc dans la salle d’attente juste avant l’opération (vers 10h) mais...à pied, accompagné par une infirmière, en ayant parcouru de longs couloirs puisqu’il « n’y avait plus assez de chariots pour me transporter allongé » (sic).

L’infirmière, super sympa, responsable du bloc se présente et me parle un moment. 

Nous parlons sports en commun dont le ski télémark et l’on se frappe gentiment la paume de la main comme une reconnaissance d’un beau partage d’un sport peu pratiqué dans la région.

L’anesthésiste de service vient aussi à ma rencontre. Il a l’air sympa avec son petit accent écossais puis repart.

L’on me fait entrer ensuite dans la salle d’opération et l’on me fait passer sur la table d’opération…et là SURPRISE !

Sur la table d’opération:

BIG changement !

Hôpital 6

Subitement, avant l’endormissement, l’anesthésiste me demande si je « ne préfèrerais pas être anesthésié par une injection dans le rachis à cause de mes problèmes respiratoires et cardiaques »…je suis très surpris de cette demande à ce moment là…

J’hésite et je demande quels sont les problèmes liés au respiratoire (j’ai eu une pleurésie, un décollement de la plèvre avec des foyers liquides in situ à cause de l’amiante sur mon lieu de travail…l’école de VALLIERES). Le médecin m’indique que « l’anesthésie générale implique un resserrement des alvéoles pulmonaires par la suite ».

Je comprends le problème et je donne mon accord pour une rachianesthésie malgré mon signalement de certains rares problèmes induisant une paralysie totale et définitive à cause de cette pratique chez certains patients.

Je subis deux injections dans le rachis: une pour diminuer la douleur et l’autre pour anesthésier tout le bas de mon corps.

Avant que je m’endorme un peu, l’anesthésiste me demande « pourquoi j’ai accepté sa proposition ».

Je réponds « parce que j’ai été convaincu par son argumentation »…sûrement un truc pour voir si j’allais ensuite m’endormir car je suppose que l’on m’a injecté tout de même un produit pour que je dorme puisque je n’ai pas eu le souvenir de la suite de l’intervention.

D’étranges pratiques

Donc, dans cet hôpital d’ANNECY, on te propose de changer de type d’anesthésie juste avant l’intervention alors que tu es assis sur la table d’opération pendant un moment de faiblesse personnelle psychologique et physique !

Top le niveau m’sieurs dames !

Je signale que lors de l’entretien d’anesthésie, des jours avant l’intervention, personne ne m’a parlé de cette possibilité.

QUESTION:

Est-ce normal et respectueux du patient de proposer un tel changement opératoire juste avant l’intervention alors que le patient est…assis sur la table d’opération ?

Dans la salle de Réveil…

Hôpital 4

Je me réveille tranquillement vers 13h et j’entends parfois l’alarme qui indique que je m’arrête de respirer ainsi que le personnel qui me dit « monsieur LAMIREAU, réveillez-vous il faut respirer ».

Je m’aperçois subitement que je n’ai AUCUNE sensation sur mon bassin, mes jambes et mes pieds…Normal puisque j’ai eu une rachianesthésie.

Les heures passent et je vois bien qu’il y a un problème puisque de nombreux infirmier-e-s et médecins viennent toucher mes pieds et mes jambes mais…RIEN…je ne sens rien !

Je sens comme un léger questionnement chez le personnel et moi je commence à flipper légèrement en me demandant ce qui va se passer après.

QUESTION: L’anesthésiste a-t-il « merdé » ou a-t-il cru qu’il me fallait une dose comme pour un CHEVAL ?…

Les heures passent et j’ai tout le loisir de voir que le travail du personnel en salle de Réveil est ADMIRABLE. Beaucoup d’hommes et de femmes qui ne comptent pas leur dévouement et leur temps. Je décèle même une personne qui, à mon avis, n’est pas loin du « burn-out ».

Je remarque le caractère de chacun-e par rapport à telle ou telle situation. 

Á certains moments je vois que toutes et tous travaillent « comme des dingues à flux tendu » d’autant que les opérations ont commencé plus tard dans l’hôpital et que le personnel de la salle de réveil a accepté le « désentubage » des patients ce qui est fait normalement dans les salles d’opération…

Trop de monde ? Trop de compression du personnel et moins de moyens ?

Le fric, le fric toujours alors qu’un hôpital ne devrait JAMAIS être sous la pression budgétaire.

Un hôpital est un lieu qui devrait être au service des malades et tant pis pour le fric dépensé en plus…mais là, c’est un autre débat qui se « joue dans les têtes d’oeufs » des technocrates.

Une politique  dégueulasse pratiquée notamment par le « Législateur » comme l’on dit.

La fin de journée

en salle de réveil

20h: je suis toujours en salle de Réveil.

Je ressens de légers fourmillements, mes jambes tremblent légèrement et l’on m’indique que si je peux « plier mes jambes je remonterai dans ma chambre de service ».

Je fais un effort gigantesque et j’arrive à légèrement plier les jambes.

J’ai fait exploser le record de temps passé en salle de Réveil et comme le personnel et moi avons gardé tout de même un peu d’humour…j’ai le droit à MON « diplôme du courage » et « pour le record de la levée de rachianesthésie la plus longue ».

20190130_132728

Sûrement des documents remis aux enfants en général. Et comme « j’ai été très courageuse » j’accepte de « garder ma part féminine »…

Un bel humour présent entre le personnel et moi, même si je n’ai encore AUCUNE SENSATION au toucher sur mes pieds et mes jambes.

Je passe la nuit à somnoler en essayant de…pisser naturellement dans un « pistolet » car je veux absolument échapper à la sonde urinaire…(pardon pour ces détails mais dans ces moments là c’est ESSENTIEL).

6 heures du matin: je récupère mes fonctions naturelles, si je puis dire, et je retrouve enfin le « sensitif » lorsque l’on me touche les pieds, les jambes et le bassin.

J’aurai donc passé 17 heures « paralysé ».

Oui, l’anesthésiste a dû croire que j’étais un CHEVAL pour m’injecter une telle dose !…

Là où l’on te dit

que tu déranges…

le lendemain de l’opération

Hôpital 5

Au réveil, après une nuit « de merde » dans la douleur, une infirmière passe et me demande si je vais bien.

Je décris ma nuit et j’indique souffrir encore assez fortement.

Je ne me vois pas partir aujourd’hui.

« Vous devez vous lever même si vous avez mal ». J’indique avoir eu un malaise cardiaque après un lever suite à une autre opération en 2001. « Il faut vous lever quand même ».

J’exprime mon inquiétude et mon mécontentement, poliment malgré tout.

Peu de temps après l’infirmère revient en compagnie du chirurgien qui me parle sur un ton arrogant et assez minable je dois dire. 

« Monsieur LAMIREAU, avec vous ON ne peut pas faire ce que l’ON veut !

De toute façon, vous allez vous lever et vous préparer pour partir à 11h. Et puis prenez les médicaments de l’ordonnance, cela ira mieux.

Même si vous avez mal vous ne resterez pas un jour de plus dans le service. Vous ne croyez tout de même pas que vous allez rester cinq jours comme autrefois pour cette opération.

Les temps ont changé, ne vous plaignez pas vous avez passé une nuit dans le service.

Vous partez de toute façon. Et puis J’ASSUME » !

Le mot à ne pas dire pour moi…je crois réentendre MACRON et toute sa clique !

Je réponds en disant que « je trouve scandaleux que les hôpitaux fonctionnent désormais au service de la finance et de la rentabilité sur le dos des patients.

Me dire « j’assume » me semble être une attitude puante même si je respecte la fonction et les capacités du chirurgien. »

Et oui, ce sont les fameuses « DMS » (Durées Moyennes de Service) imposées aux hopitaux par les décisions politiques à la sauce SARKOZY, HOLLANDE, MACRON via la Sécurité Sociale et les votes du Législateur.

Par exemple, un cancer du rein rapporte plus (financièrement parlant) que l’opération d’une hernie inguinale. 

PROBLEME: un médecin n’est pas un gestionnaire et un hôpital ne devrait pas être « déficitaire ». Il doit produire des soins, un point c’est tout.

En outre il y a un « glissement des tâches » parmi le personnel; la polyvalence évite des remplacements coûteux par un personnel plus spécialisé.

Et MACRON voudrait « diminuer de 1,2 milliard d’euros la masse salariale (sic) des hôpitaux, soit l’équivalent de la suppression de 30000 infirmier-es…

C’est une « belle dégueulasserie » au détriment des malades et de la bonne santé morale et physique du personnel…d’où de plus en plus de suicides parmi le personnel médical.

Un autre souvenir

de l’hôpital

d’ANNECY ?

Hôpital 2

Ben oui FASTOCHE !

Novembre 2014: 

Un samedi soir vers 22h15, douleur énorme dans la poitrine en respirant. J’avais une amie à cette époque. Les pompiers arrivent après son appel et me transportent aux urgences de l’hôpital d’ANNECY. Longue attente, passage d’une radio et rien de visible sur la radio même après mon étonnement et mon questionnement car « faire plus coûterait trop cher » me dit-on.

Ma douleur s’estompe avec de la morphine. L’hôpital nous laisse repartir à 6h15 du matin en nous indiquant que c’était « des douleurs intercostales »…

Nous rentrons par le train jusqu’à mon domicile, 20 kilomètres plus loin.

Le dimanche, à 14h30, à nouveau une douleur terrible dans le torse. Je perds connaissance. 

Heureusement mon amie était là, elle m’a sauvé la vie.

Á mon réveil, dans la chambre, je vois une dizaine de personnes: des pompiers, des médecins du SAMU. Ils sont restés deux heures pour me « remettre à niveau » avant le transport vu que j’ai fait une décompensation cardiaque après un malaise respiratoire important.

J’arrive à nouveau aux urgences et là l’on me fait passer encore une radio ET un scanner.

Résultat: Pneumonie et pleurésie avec décollement de la plèvre plus des poches avec des foyers liquides à certains endroits. 

Bref, pour des histoires de fric, cela a induit deux interventions avec pompiers et SAMU en 24h !

Donc…des dépenses supplémentaires…un comble.

Et puis bien sûr des souffrances HORRIBLES rajoutées me  concernant.

Les choix financiers 

dans les hôpitaux

sont-ils nouveaux ?

La crise financière expliquée aux nuls

Non, les choix financiers dans les hôpitaux ne sont pas nouveaux.

En 2001, lorsque j’étais encore en LIMOUSIN, je me souviens bien avoir passé trois jours en médecine générale dans un hôpital parce que l’administration refusait de me faire certains examens car « trop coûteux ».

Les médecins ne croyaient pas à mes irradiations fortes reçues lors de mes investigations suivantes:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/05/14/exclusivite-uranium-en-limousin-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr-2/

Or, au bout des recherches supplémentaires tout de même acceptées après mon insistance, j’ai dû être opéré d’un stade pré-cancéreux à l’oesophage/estomac à cause des irradiations sur mon corps entier ce qui a, de fait, rétréci l’oesophage, fait remonter l’estomac et envoyé ensuite trop d’acide dans l’oesophage.

Après l’opération, toujours pour « ne pas dépenser trop d’argent », l’on a refusé de me croire lorsque je disais « je sens une douleur monter dans mon mollet droit ».

« Oui mais ce n’est pas rouge, dur et chaud »… qu’ils disaient les toubibs !

Résultat: j’ai failli rentrer chez moi avec…une phlébite voire avec plus aux poumons !

Toujours pour des histoires de FRIC, pour une opération d’une tumeur grosse comme un oeuf sur un avant-bras, le codage administratif lié à l’opération indiquait 40 minutes et… pas assez d’argent au goût du médecin.

L’opération a duré au final 2h30 car la tumeur était « encapsulée » dans les nerfs de mon bras.

Après l’opération le chirurgien m’a dit: « si j’avais su, je vous aurais pris plus cher pour le dépassement d’honoraire. »

Merci m’sieur, cela me remonte le moral…

« Oui mais vous comprenez, j’ai passé trop de temps dans cette opération…et puis je vous ai sauvé votre main droite »

Merci m’sieur c’est trop de bonté…

CONCLUSION:

Méfions nous de ceux qui par Thierry LAMIREAU

La description de mon petit vécu de patient n’est pas pour « faire pitié » mais pour bien montrer que l’entrée de la finance à l’hôpital conditionne les soins et l’attitude du personnel soignant.

Et là, c’est un véritable SCANDALE.

Les décisions politiques, les votes du Législateur et l’arrivée des intérêts financiers dans le milieu hospitalier détruisent le respect de l’intégrité des patients et ainsi que celui du personnel soignant qui est de plus en plus en souffrance lui aussi…

Ce fonctionnement de type capitaliste est une HONTE pour tout pays dit « Démocratique ».

Mais la Démocratie existe-t-elle encore ?…

« Vous avez quatre heures » comme dirait mon ancien prof de philo.

CARPE DIEM.

Thierry LAMIREAU

photos d’illustration: capture d’écran du film « L’hôpital à fleur de peau »

un documentaire de Cyril DENVERS et Pierre DUYCKAERTS

Lettre ouverte aux écologistes politiques qui voudraient me récupérer (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Lettre ouverte 

aux écologistes politiques

qui voudraient

me récupérer

Le Vrai slogan de MACRON

(Thierry LAMIREAU)

Ayant été contacté récemment par un

groupe d’écologistes qui aime à se définir

comme ayant une « action d’écologistes

politiques » j’ai pensé nécessaire de

communiquer cette « lettre ouverte aux

écologistes politiques ».

J’ai globalement adressé une

réponse très proche de cette lettre ouverte.

Ici, il y aura plus de précisions

(notamment avec des liens

hypertextes)

pour une meilleure compréhension des

lecteurs.

Enfin, par respect pour l’action militante, je ne citerai pas

le nom de l’association qui m’a contacté

pour que « j’intègre

le comité scientifique » (sic).

Je comprends tout ce qu’il se passe chez vous près des horreurs sanitaires de l’ANDRA et j’ai été très touché bien sûr par la dernière vidéo qui présente divers témoignages sur la très mauvaise santé de personnes vivant dans votre région.

Je puis donner, ici ou là, mon avis sur certains dossiers.
J’ai l’expérience militante, intellectuelle et…corporelle par rapport à la contamination radioactive généralisée.
Cependant, je reprendrais le titre d’appel de votre message: « TROP ».
Pour moi, dans ma vie, tout ceci c’est, en effet, TROP !
Si je m’intéresse toujours à tout ce qui touche aux problèmes de Santé Publique (j’écris encore quelques articles pour mon blog, mes comptes Twitter et Facebook), il est clair que la vie réellement militante est finie pour moi comme je vous l’avais écrit auparavant.
TROP c’est TROP pour moi !
Bretagne Août 2009 THIERRY
Faudrait-il aussi signaler que je suis un simple citoyen et pas un « expert ».
Présenter ma personne comme « expert » ferait bien rire les institutionnels je crois.
Cette présentation personnelle ne serait donc pas un avantage pour la cause.
Si l’on veut me définir à l’avenir, merci de préciser que je suis un « RIEN » comme l’a définit le Président MACRON il y a quelque temps.
Oui, je suis fier d’être un « RIEN » mais un RIEN qui pense et réfléchit.
D’ailleurs j’ai récemment suggéré au Président de rajouter un sujet au prochain bac dans la catégorie philosophie:
« Un président de la République peut-il être bête, un simple citoyen peut-il être intelligent ? »
Certes j’ai toujours présenté le ridicule et le mensonge des positions officielles de certains « experts » d’Etat, institutionnels voire d’Associations ou dits « écologistes politiques » patentés:
http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/12/15/nucleaire-mon-amour-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/
http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/08/05/le-nucleaire-toujours-laborder-dans-son-ensemble-thierry-lamireau/
http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/09/29/nucleaire-une-revision-simpose-pour-les-inconscients-qui-pronent-le-50-de-nucleaire-en-france-thierry-lamireau/
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/index_sortir.html
Nicolas HULOT aime EDF
Pour moi, la démission de Nicolas HULOT en tant que ministre est le signe visible de l’échec TOTAL de l’écologie politique.
Il y a 30 ans, mes amis regrettés physiciens Bella et Roger BELBEOCH avient déjà souligné ce problème: l’écologie politique est une ERREUR MAJEURE…que je dénonce 30 ans après !
A l’époque, je me souviens même de réunions à PARIS où les BELBEOCH se faisaient INSULTER par les dits « écologistes politiques » de l’époque….et d’ailleurs, lorsque je garde cette même analyse, je me fais insulter voire MENACER par quelques écologistes actuels bien placés politiquement
Cependant, je ne souhaiterais pas me retrouver sur la même liste que certains vu leur SILENCE écrasant et coupable concernant divers sujets comme le traitement sérieux de sujets tels que l’utilisation des armes à l’uranium et autres saloperies chimiques ET radioactives
Copie image plainte au CPI par LAMIREAU Thierry utilisation armes à l'Uranium appauvri
(http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/07/03/armes-a-luranium-appauvri-lessentiel-des-infos-thierry-lamireau/), la contamination de l’Europe entière par le Ruthénium 106 et autres contaminants fin 2017 dûs aux explosions sur les sites militaires de KALINOVKA en Ukraine
Carte entière AIEA Ruthénium 106 EUROPE
(http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2018/01/16/ruthenium-106-sur-leurope-une-omerta-bien-orchestree-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/) ou le traitement sérieux du dossier RADON en France.
Sigle radioactif sur maison MAISON RADIOACTIVE
(http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2016/12/09/gaz-radioactif-radon-en-france-un-probleme-majeur-de-sante-publique-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/)
Je ne souhaite plus me « faire dévorer » par l’action militante. C’est terminé !
Je crois que j’en ai assez fait ne serait-ce qu’avec mon petit film URANIUM EN LIMOUSIN:
URANIUM en LIMOUSIN
(https://www.youtube.com/watch?v=3ChXzVv1lmk&feature=youtu.be 
Voir aussi pour mon investigation complète ici:
http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/05/14/exclusivite-uranium-en-limousin-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr-2/)
…qui, de fait, a induit plusieurs pathologies chez moi à partir de 2001.
Depuis Noël 2018 ma santé se rappelle encore à mon bon souvenir et j’ai choisi malgré tout une autre direction personnelle de vie: vivre dans le POSITIF.
Cependant, tant que je le pourrai,  j’écrirai toujours ici ou là pour dénoncer le SILENCE COUPABLE de certains…écologistes compris.
Le MONDE est un VISAGE
Les gens se « réveillent » en prenant conscience subitement que la place du monde du vivant sur la planète est engagée vers une destruction TOTALE.
Une prise de conscience qui est réalisée au moins 30 ans TROP TARD
Présidentielle 2017 MACRON
Pour moi, les réels COUPABLES de cette situation désastreuse ne sont pas les divers pollueurs mais les dits « écologistes » qui ont laissé faire pendant 30 ans pour uniquement obtenir quelques strapontins politiques sur le plan régional, national et international.
N’oublions pas également que cela fait 70 ans que les premières ALERTES ont été posées notamment par des scientifiques américains…
Méfions nous
Je le dis directement et clairement.
J’autorise la diffusion de mon message (uniquement dans sa totalité) par toute personne ou organisation.
Bon courage à toutes et tous…surtout les malades.
Cordialement,
Thierry LAMIREAU

On a dit Salvador DALI ? (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

On a dit

Salvador DALI ?

Pochette entière Je suis Fou de DALI

 Comme dirait l’autre: chers auditeurs…Bonjour !

J’ai choisi de vous offrir une rareté dans le domaine culturel et des archives sonores.

En fouillant dans mes nombreux documents, j’ai retrouvé un 33T intitulé « Je suis fou de DALI ».

pochette 33T Je suis fou de Dali

Et cela a fait remonter en moi des souvenirs d’enfance où j’allais avec mes parents en Catalogne et notamment à Cadaques pour visiter la maison du Maître Salvador DALI.

On peut trouver ce disque sur des sites spécialisés pour la modique somme de 20 euros ce qui n’empêche pas certaines Galeries d’art de le proposer pour 200 euros !
Cet enregistrement a été édité le 1er janvier 1975 par, à l’époque, Sonopresse et JDF.

L’interview avait été réalisée par François DEGUELT et le sulfureux imprésario de DALI, Simon WAJNTROB qui a été, également pendant un temps, le producteur du chanteur Mike BRANT chez Polydor…

NAGRA III

La prise de son a été réalisée avec un NAGRA III.

Le son d’origine du 33T n’est pas bon comme on pourra le constater dans l’exemple cité dans le mixage…

Lorsque je reprends un vieil enregistrement j’ai l’habitude de garder quelques bruits du disque. Mais ici, j’ai volontairement fait le choix de tout enlever et de redonner une dynamique, une clarté et une présence à la voix de DALI. 

Je suis fou de DALI 33T pochette

Ici la voix a toute son importance et sa puissance.

Donc, à part cette présentation et ma désannonce finale, j’ai choisi de ne laisser que la parole du Maître. 

Pour le montage j’ai enlevé les bruits parasites et j’ai essayé de ne pas trop changer le rythme du débit de DALI.
J’ai simplement refait la présentation des thèmes abordés par DALI avec ma voix.

Rappelons que je ne suis qu’un amateur, donc non professionnel du son.

Mon travail est donc très subjectif.

Ce moment sonore est, à mes yeux, exceptionnel et révélateur du charisme de l’artiste et d’une certaine clairvoyance sur le passé, le présent et…le futur.

Table de mixage perso

Montage, voix off, mixage, prise de sons à l’extérieur:

Thierry LAMIREAU

Pour l’écoute de mon mixage c’est ici:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/on-a-dit-salvador-dali

Travail effectué le 17 mars 2018 à mon domicile.

RUTHENIUM 106 SUR L’EUROPE: UNE OMERTA BIEN ORCHESTREE ? (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

RUTHENIUM 106

sur l’EUROPE :

Une OMERTA

bien orchestrée ?

UA UKRAINE

(Photo: capture d’écran de la vidéo du sujet ci-dessous) 

Ce texte reflète une investigation personnelle très complexe et difficile.

Plus j’ai trouvé des informations plus les ennuis divers sont apparus.

C’est une sorte d’aventure, une « histoire à tiroirs ». 

J’ose dire que c’est une histoire « de poupées russes » ?

Plus l’on cherche, plus l’on découvre.

Et ce que l’on trouve n’est pas beau du tout…

Chacun souhaite laisser sa trace, son influence.

Nous rencontrons des Etats, de l’est et de l’ouest, des institutions aux actions et aux intérêts souvent contradictoires.

C’est une GUERRE, économique, politique, culturelle, sociale.

Les enjeux sont primordiaux car ils induisent des coûts, financiers, humains.

Tout n’est que manipulation du camp adverse.

Bref, c’est assez horrible à découvrir en tant que citoyen.

Mon document est une sorte de « trace de vie » car je ne suis pas un professionnel de l’écriture ni un journaliste d’investigation.

Ce texte est parfois ardu mais souhaite malgré tout rester à la portée de tous.

Laissez-vous donc porter par ces découvertes…

Une évidence :

 Le potentiel militaire de l’Ukraine

est sous-estimé

L’Ukraine a renforcé son armée en profitant de l’aide américaine et a reçu des armes létales très « modernes » de plusieurs autres pays.

Elle a même appris à fabriquer des armes similaires grâce aux technologies étrangères a dit Monsieur KHISSAMOV, rédacteur en chef adjoint du site ukrainien Strana.ua https://strana.ua/, et qui a longtemps présidé l’ONG ukrainienne de moyennes entreprises Club des Réformateurs.

Et ce ne sont pas des menaces en l’air comme le montre notamment la déclaration faite le 16 octobre 2017 par l’un des représentants républicains au Congrès américain, Will HURD.

Selon lui, « le Congrès a voté une aide militaire à Israël et à l’Ukraine qui a prévu 50 millions de dollars pour les armes létales ».

Par ailleurs les États-Unis, qui ont débloqué 600 millions de dollars (512,7 millions d’euros)  en trois ans pour leur programme d’assistance militaire à l’Ukraine, continuent à former les militaires de ce pays…

Selon les données officielles, Washington ne fournit pas d’armes offensives à Kiev.

Les Etats-Unis ont donc livré des armes létales à l’Ukraine en violation de leur propre embargo !

Selon le site SOUTH FRONT, l’Ukraine a signé un accord avec la société AIRTRONIC USA sur l’achat de 100 lance-roquettes antichar PSRL-1 pour 554.573 dollars.

Contrat armes pour UKRAINE

(Photo: document pour la signature de 100 lance-roquettes antichar PSRL-1)

Les Etats-Unis ont donc fourni en 2014 des armes à « micro fission » (voir plus loin dans mon article) lors du début de la guerre du DONBASS...

RUTHENIUM 106 sur L’Europe ?

FASTOCHE !

« C ‘est l’incendie du dépôt d’armement ukrainien de KALINOVKA le soir du 26 septembre 2017″, me dit un correspondant (Pier CAMPGUILHEM / sud de la France) un peu excédé qui me donne un lien de vidéo.

Une vidéo mise en ligne par un certain Evgen ZAGORODNIY: 

https://www.youtube.com/watch?v=2Y5W5iqUL58&feature=youtu.be

Tel que rapporté par l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) le 9 novembre 2017, « un nuage de pollution radioactive a survolé l’Europe ces dernières semaines ». 

« Il est apparu très probablement fin septembre »

L’IRSN a mesuré des teneurs élevées en ruthénium 106, un nucléide radioactif qui ne se produit pas naturellement ou très peu à l’état natif sous forme de métal nommé ruthénium natif contenant souvent de l’iridium. 

L’IRSN estime que « la quantité de ruthénium 106 libérée était importante, entre 100 et 300 teraBecquerels ». 

Selon l’IRSN, « il n’y a eu aucun impact sur la santé humaine ou dans l’environnement en Europe »…comme d’hab’ quoi !

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20171109_Detection-Ruthenium-106-en-france-et-en-europe-resultat-des-investigations-de-l-IRSN.aspx#.Wly5DqjiZPY

L’annonce n’est que la confirmation des premiers avertissements des autorités allemandes, italiennes et autrichiennes publiées le 29 septembre 2017. 

L’Office Fédéral Allemand de protection contre les radiations (BfS) a d’ailleurs publié une déclaration plus complète le 3 octobre 2017. 

L’IRSN français avait également publié une première étude à l’époque. Son annonce du 9 novembre 2017 a été le résultat d’une enquête approfondie qui a recueilli des données de plus de 20 pays européens avant de publier ses données. 

Le BfS allemand a désigné Southern Ural comme une source probable d’émissions de rayonnement. La société nucléaire russe et l’organisme de réglementation Rosatom ont rejeté cette supposition.

L’incertitude qui suit alimente diverses théories sur les forums Internet et les réseaux sociaux. 

L’expert en énergie ukrainien Mikhaylo Honchar va jusqu’à prétendre que la source du Ruthenium 106 était un essai raté d’une arme nucléaire non conventionnelle. 

Il cite « l’une de ses sources en Russie » comme affirmant « qu’un test a mal tourné soit sur l’un des sites nucléaires ou sur des bases militaires ». 

Mikhaylo Gonchar estime que le test portait sur un « générateur radioactif à vie courte », c’est-à-dire un nouveau type d’arme non conventionnelle.  »

Il ne peut pas être identifié comme une arme de destruction massive, contrairement aux têtes nucléaires classiques ». 

Une telle hypothèse ne peut être confirmée ni partagée avec d’autres experts et reste très fortement improbable et participe évidemment à la désinformation générale car plus il y aura d’informations plus la réalité sera « noyée » dans la masse des documents parus.

Quelle que soit la source du nuage de Ruthenium-106, l’IRSN français a déclaré clairement que « si un accident de cette ampleur s’était produit en France, il aurait fallu évacuer ou abriter des personnes dans un rayon de quelques kilomètres autour du site de l’accident » . Or il n’y a eu aucun signe d’évacuation de groupes de population ni en Russie ni au Kazakhstan.

« Les conséquences d’un accident de cette ampleur en France auraient nécessité localement de mettre en œuvre des mesures de protection des populations sur un rayon de l’ordre de quelques kilomètres autour du lieu de rejet.

Dans la logique des normes européennes, le niveau de radioactivité produit par cet incident aurait produit un dépassement des seuils maximaux de contamination des denrées alimentaires sur des distances de l’ordre de quelques dizaines de kilomètres autour du point de rejet » dit encore l’IRSN.

La CRIIRAD reste prudente et indique que:

« Le rejet de cet incident est 375 000 fois supérieure au rejet annuel maximal autorisé de la centrale nucléaire de Cruas (Ardèche) ».

La CRIIRAD estime « qu’une fois le produit retombé sur le sol sur le couvert végétal, il peut induire une contamination durable ».

http://balises.criirad.org/pdf/CP_CRIIRAD_171005_Ru106_Europe.pdf

http://balises.criirad.org/pdf/cp_criirad_17-11-10_radioactivite_%20ru106.pdf

Revenir à l’incendie et aux explosions

du dépôt d’armement Ukrainien

de KALINOVKA

le soir du 26 septembre 2017

Explosion arsenal ukrainien KALINOVKA

(Photo tirée de l’article original du journaliste Yourii BUTUSOV 

Explosions sur le site d’armement ukrainien de KALINOVKA)

A travers toute cette littérature, il existe un fait: 

Le soir du 26 septembre 2017, le dépôt d’armement Ukrainien de KALINOVKA a été envahi par un incendie MAJEUR et par de très nombreuses et très fortes explosions.

Revoyons la vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=2Y5W5iqUL58&feature=youtu.be

Et si l’on cherche (beaucoup !) sur internet l’on trouve un article de presse ukrainien pour obtenir des informations supplémentaires (non données par les organismes officiels européens et par la presse) qui vont dans le sens d’une argumentation en faveur du ruthénium 106 provenant du site de KALINOVKA:

https://dt.ua/internal/katastrofa-v-kalinivci-vibuh-yakogo-chekali-255575_.html

 Que lit-on dans  l’article écrit

par le journaliste ukrainien

Yurii BUTUSOV ?

Yurii BUTUSOV

(Photo: le journaliste ukrainien Yourii BUTUSOV)

Nota:

J’ai arrangé la traduction automatique pour rester dans un français plus lisible. Ce n’est donc pas une traduction professionnelle.

J’ai supprimé des passages trop éloignés de notre sujet.

« La catastrophe de Kalinovka:

une explosion attendue »

 « Le 27 septembre à 22h00, au 48e Arsenal Arsenal dans la ville de Kalinovka, dans la région de Vinnytsia, des bombes ont détruit des dizaines de milliers de tonnes d’obus dans l’un des plus importants dépôts de munitions d’Ukraine. 

Cette catastrophe est devenue la troisième explosion de munitions en 2017 et la sixième tentative de destruction des dépôts de munitions au cours des trois dernières années de la guerre.

La valeur du 48e arsenal

et l’évaluation des pertes

Le 48e arsenal des forces armées est situé dans une zone densément peuplée de la ville de  KALINOVKA

KALINOVKA, située à 30 km de VINNITSA, est entourée de villages et de maisons privées de tous les côtés. L’Arsenal faisait partie des trois plus grandes installations de stockage de munitions en Ukraine, avec Balaklia à KHARKIV et Tsvetokha dans les régions de KHMELNYTSKY. 

Il faut se souvenir de BALAKLIA qui a été presque complètement détruite en mars 2017.

https://www.videoman.gr/fr/107552

Selon la déclaration du ministre de la Défense Stepan Poltorak , environ 83 000 tonnes de munitions ont été stockées à KALINOVKA.

Selon les données officielles du ministère de la Défense, environ 30% des munitions ont été détruites. Cependant, le 29 septembre 2017, le ministère de la Défense a fourni des informations à l’administration présidentielle sur la destruction de plus d’obus. 

Actuellement, il est déclaré une destruction de 32 mille tonnes d’obus dont 21 mille tonnes  au format 125 mm.

Le Secrétaire du Comité Suprême à la Sécurité et à la défense, John VINNIK,  membre de la Commission d’Etat sur le Contrôle des Exportations d’Armements, citant ses sources au sein du ministère de la Défense, a déclaré que les pertes réelles de la catastrophe à KALINOVKA sont de 40 tonnes de munitions.

Les pertes sont très importantes

A titre de comparaison: pendant quatre années de la guerre (2014-2017) l’arsenal de KALINOVKA a livré environ 24 000 tonnes de munitions au front et à l’entraînement au combat de l’armée. C’est-à-dire que, même avec des estimations minimales, les dommages causés par l’explosion dépassent l’approvisionnement total en obus et en mines de l’arsenal pendant les quatre années de la guerre. 

Ceci est un chiffre énorme !

La désinformation

du ministère de la Défense

Le ministère de la Défense a indiqué que « rien n’a été grave puisque ces obus devaient être détruits et ne constituaient pas une valeur réelle ».

Cette information est complètement fausse et discrédite l’Etat

Il est honteux que des personnalités de l’Etat donnent de telles affirmations trompeuses à la population parce que l’adversaire Russe est bien conscient de la situation sur les sites de stockage ouverts et dispose d’informations sur la liste des produits stockés.

Les munitions ont, au contraire, une valeur énorme car il n’y a pas de nouveaux obus en Ukraine. En raison du coût élevé des munitions il n’y a presque pas d’achats à l’étranger. 

En Ukraine, la pratique fréquente est la réparation et l’élimination des vieux obus et des mines.

L’Ukraine réapprovisionne le budget de l’État avec la vente d’obus inertes destinés à l’exportation – sous contrat officiel contrôlé par les alliés occidentaux – ce qui génère des recettes importantes pour le budget de l’État et notamment destiné au ministère de la Défense.

Selon des sources DT.UA, les pertes dans l’entrepôt de KALINOVKA sont des obus de chars de 125 mm, 122 mm, des roquettes MLRS BM-21 « Grad »,  82 mines et des mortiers de 120 mm. Des centaines de milliers d’obus de ce type ont été détruits – les plus demandés dans l’armée. 

Il n’y avait pas de plans pour détruire ces obus, ils étaient soit prêts à l’emploi, soit sujets à réparation.

Les réserves de goosehead de 152 mm et les tubes des fusées de 220 mm MBZ-27 « Hurricane » n’ont pas explosé et ont été épargnés.

Il n’y a pas que les obus qui sont de grande valeur, il y a aussi leurs composants qui ont été traités dans un atelier de réparation sur le territoire de la base. De plus, cette valeur n’est pas seulement militaire, elle est aussi commerciale.

Un kilogramme d’armes explosives TNT sur le marché mondial coûte environ 20 $.

Un kilogramme d’hexogène (explosif puissant) – environ 40 dollars.

Un kilogramme d’octogène (explosif puissant) – environ 140-150 dollars.

Son coût comprend à la fois les capsules (même anciennes qui peuvent être réparées) et les enveloppes d’obus.

Selon I.Vinnik, les pertes s »élèvent à 800 millions de dollars.

Selon des sources du DT.UA, le coût de mille tonnes de vieilles munitions militaires soviétiques de 3 à 4 catégories nécessitant des réparations et rechargements, sur le marché mondial des armements, est estimé entre 15 et 30 millions de dollars.

L’Ukraine a même exporté de telles munitions pendant la guerre pour reconstituer le budget militaire. Si nous prenons leur coût au cours le plus bas, les 27 000 tonnes déclarées par le ministère de la Défense représentent au moins 400 millions de dollars. 

Des estimations non officielles des pertes – 40 000 tonnes – signifient que le coût des munitions perdues (sans tenir compte de la destruction des infrastructures de la base militaire et des territoires adjacents) est d’au moins 600 millions de dollars.

Ceci représente plus de 25% du budget total du ministère de la Défense pour l’année 2017.

Même en vertu de l’interdiction d’utiliser des armes lourdes sur le front, ces munitions pouvaient fournir toutes les demandes d’entraînement des forces armées pendant plusieurs années. Après tout, le tir des obus d’artillerie dans les forces armées a fixé des limites très strictes. Désormais, après cette perte importante d’un grand nombre d’obus, les normes de formation au combat seront sans doute encore plus réduites.

Dans de telles circonstances, l’inattention au problème du stockage des munitions n’est pas une simple négligence, elle porte atteinte à la capacité de défense du pays, sapant l’élément clé du potentiel de l’armée pendant la guerre.

Après la catastrophe de BALAKLIYA, une deuxième catastrophe à KALINOVKA est un problème très sérieux.

Nous avons subi une perte irréparable – et pas seulement parce que l’ennemi est rusé et malin.

Nul ne peut se protéger contre les sabotages et attentats.

Pourquoi l’arsenal

de Kalinovka

a-t-il explosé ?

Secours ukrainien entrepôt KALINOVKA

(Photo: tirée de l’article original du journaliste Yourii BUTUSOV)

Les secours après les explosions sur le site d’armement de KALINOVKA)

Après la catastrophe de BALAKLIYA  il était évident que le prochain coup pouvait arriver à KALINOVKA.

Après tout, la plupart des sites de stockage, comme à BALAKLIYA sont très vulnérables.

Après la destruction de l’arsenal à BALAKLIYA, KALINOVKA est resté le plus grand arsenal de stockage.

Tous les experts militaires ont compris que cela pourrait devenir une cible attrayante pour le sabotage russe.

Les inspections ont commencé sur l’arsenal et la gravité des problèmes a été révélée avant l’explosion.

DT.UA a pu obtenir des données sur l’état du 48e arsenal à KALINOVKA. 

D’avril à juin 2017, quatre inspections de l’arsenal ont été organisées par les Commissions d’Administration Présidentielle, l’Inspection Principale du ministère de la Défense et le Département Central de l’Artillerie et des missiles.

L’état de l’Arsenal décrit

par les documents officiels

La superficie totale du 48e arsenal est d’environ 1 200 hectares.

Les obus étaient situés sur le territoire du périmètre protégé de 10 km 450.

L’Arsenal se trouve dans une zone densément peuplée et une surveillance si possible efficace est mise en place pour visualiser le mouvement des personnes autour de la base.

La pénétration dans le périmètre est impossible. Cependant, le «périmètre» est un nom plutôt conventionnel. 

Selon les résultats officiels, même les conditions de sécurité minimales de l’arsenal n’étaient pas garanties.

Voici une liste des principaux inconvénients, qui montre clairement à quel point l’état de la sécurité et de la protection de l’arsenal a été miné par un manque de vérifications:

1. Des munitions ont été placées dans 174 installations de stockage. Parmi celles-ci, 141 lieux de stockage ont nécessité l’achèvement des travaux de recouvrement et de finition. Autrement dit, la plupart des munitions étaient stockées sur des plates-formes ouvertes au sol, mal protégées contre la détonation et les munitions de déversement. La menace spéciale était l’entreposage de munitions sur des sites de stockage ouverts, 59 de ces sites n’avaient aucune protection du tout. C’est d’ailleurs dans ces lieux que les bombardements ont commencé !

2. La Commission d’Administration Présidentielle a noté la vulnérabilité particulière des six sites de stockage ouverts qui étaient clairement visibles et pouvaient facilement être tirés et détruits de l’extérieur du périmètre.

3. La plus grande menace pour la commission a été marquée par les conditions de stockage des missiles BM-21 « Grady » de 122 mm avec des moteurs de marche qui, en cas d’explosion, peuvent induire une très grande pollution et provoquer des explosions et des dommages aux alentours. Les dépôts couverts ont été utilisés de manière irrationnelle  pour stocker des munitions moins menaçantes que le «Grady». Des lieux vides ont été trouvés tandis que les missiles «Grad» étaient situés sur des plates-formes ouvertes.

4. La plus grande partie de l’arsenal est située dans les bois. La zone technique et la zone de contrôle de 50 mètres, adjacente au périmètre de la garde sont recouvertes d’arbustes, d’arbres et de forêt boréale, pratiquement non visibles et contrôlées. 

En conséquence, il a été facile de s’approcher discrètement du périmètre, de marcher à travers, en utilisant comme protection les arbres et les arbustes

5. La clôture extérieure était facilement accessible de n’importe quel endroit. Environ 5 km du « périmètre » n’étaient pas clôturés, et le reste de l’espace avait une clôture assez conventionnelle qui a été plusieurs fois détruite par des animaux sauvages vivant dans la forêt autour de la base. D’ailleurs sur la base, il était souvent possible de rencontrer un sanglier ou un wapiti.

6. Pas de systèmes de vidéosurveillance et de détection précoce des situations d’urgence…

7. Pas d’équipement d’alarme le long du périmètre de sécurité…

8. Il n’y avait aucun système d’alarme incendie sur les 185 lieux de stockage de la base.

9. La tour d’observation était dans un état totalement inadapté et était d’ailleurs fermée…. Ce n’était certainement pas le moment d’installer une nouvelle tour puisque l’on a seulement apporté et mis en place la fondation.

10. 80% des stockages qui ont gardé les obus d’artillerie et des chars étaient pourris et « ont perdu une résistance mécanique » à cause d’un emplacement à l’extérieur, donc pas protégés contre les effets de la neige et de la pluie.

11. Dans l’une des zones de stockage ouvertes, les boîtiers d’éclairage et de lutte contre l’incendie sont placés dans des emballages en bois standard ce qui est strictement interdit par les normes de sécurité. 

Le ministère de la Défense et l’état-major général affirment maintenant que le principal problème de sécurité du 48e arsenal est le manque de financement. 

C’est totalement FAUX. Le colonel  BATYUK, chef du 48e arsenal, dans ses réponses aux bilans des déficiences, a qualifié le manque de personnel comme étant le problème clé de l’absence de nombreuses mesures de sécurité et de violations des règles de stockage.

Ainsi, le projet de démantèlement de tous les lieux de stockage et de tous les sites a été calculé à 384 millions d’UAH. Et en 2017, après la catastrophe de BALAKLEYA, la base n’a reçu que 25 millions. Mais la plus grande partie du travail de construction de simples couvertures sur le terrain pouvait être réalisée dans les quatre années de la guerre avec l’aide du matériel d’ingénierie et du personnel.

Mais ni l’équipement d’ingénierie ni le personnel nécessaire sur l’arsenal n’a été mis en place.

Le facteur humain

Dans le plus grand arsenal avec un périmètre de garde de 10,5 km, il y avait comme personnel:

1. Pour la protection et l’exécution du service interne, 63 personnes ont été impliquées, dont 40 militaires et 23 membres de la protection paramilitaire.

2. Pour le maintien de l’activité industrielle pour la réparation des munitions – 3 militaires et 33 officiers des forces armées.

3. Pour les activités opérationnelles et d’entreposage – 25 militaires.

4. Protection contre l’incendie – 8 militaires.

Ce nombre de personnes est totalement insuffisant pour le maintien de la vie normale et la sécurité de l’arsenal.

Comment 63 personnes peuvent-elles assurer le service de protection du périmètre extérieur et des patrouilles et gardes internes ? C’est impossible.

Au début des explosions dans la base, selon le procureur militaire en chef A.MATIOSA, il n’y avait uniquement que 17 employés gardes paramilitaires – des personnes âgées de plus de 50 ans. Ceux-ci, n’ayant aucun moyen technique d’observation, devaient assurer la sécurité du périmètre de 10,5 kilomètres et du territoire de 1200 hectares. 

Bien sûr, le contrôle et la protection de ces forces sont devenus depuis longtemps une parodie de service efficace.

Une directive qui n’a pas permis

de compléter

la protection de l’arsenal

ou le comique de situation

Après l’explosion de l’arsenal de BALAKLIYA, l’état-major général a ordonné un déplacement des arsenaux militaires de munitions №2045 qui réglait l’ordre des obus, des roquettes et des mines pour éviter les explosions en cas de détonation d’un grand nombre de munitions dans un endroit et d’éliminer une aggravation des explosions. 

Mais rien n’a été fait réellement !

Après la catastrophe à BALAKLIYA, afin d’éviter des attaques du sol ou de l’air dans l’arsenal  plusieurs installations ZU-23 ont été installées. Comme elles n’avaient pas de guidage radar, leur valeur pour contrer les cibles aériennes la nuit était nulle.  Elles ne pouvaient que repousser une attaque par sabotage depuis le sol. Mais la valeur de combat a été encore abaissée puis qu’aucun commandant de pelotons d’artillerie n’a pu être nommé dans la base.

Les principaux travaux de sécurité sur le 48e arsenal devaient être effectués par 25 experts opérationnels et d’entreposage. Mais en réalité il n’y a eu que 12 personnes !

Sans personnel qualifié et suffisant cela a conduit à une généralisation des explosions dans tous les lieux de stockage de munitions.

Diversion ou négligence ?

Le Procureur militaire en chef MATIOS estime qu’il n’y a eu aucun signe de sabotage, la raison en est la négligence. Mais à mon avis, une version du sabotage est plus que probable. Et elle ne peut pas être rejetée aussi rapidement.

Ce qui est certain c’est que les conditions préalables à la catastrophe ont été créées non pas par l’ennemi mais par le commandement militaire lui-même qui n’a pas mis en place des conditions de sécurité élémentaires ! Si l’état-major général avait exécuté ses propres instructions, les conséquences des explosions auraient été moins importantes.

Dans un proche avenir, les dirigeants du pays prévoient d’examiner la question de la sécurité des arsenaux et des dépôts de munitions lors d’une réunion spéciale du Conseil de Sécurité et de Défense Nationales. 

L’Ukraine n’a que 12 arsenaux identiques à BALAKLIYA et KALINOVKA  et leur préservation est l’une des questions clés pour la sécurité du pays » .

           En bref,

    d’après Yurii BUTUSOV:

Le journaliste a montré

ce que certains voulaient cacher. 

C’est ce « qu’ils » ont masqué

avec des explosions à KALINOVKA

Dans les entrepôts explosés de KALINOVKA, même les exigences de sécurité minimales n’ont pas été respectées.

Cela a été rapporté par ZN.ua.

59 sites de stockage de munitions n’étaient pas protégés non seulement par l’air mais aussi par des digues qui protégeraient les munitions de l’expansion et de la destruction d’autres zones de stockage. Six de ces sites étaient situés à proximité du périmètre de la base, ce qui a pu permettre de les détruire même en tirant de l’extérieur du périmètre.

Certains des projectiles des systèmes de roquettes Grad ont été entreposés dans des zones ouvertes tandis que des entrepôts « en arc » ou des terrains immergés ont été utilisés pour entreposer des obus moins dangereux.

73 zones ouvertes n’avaient pas de toit pour se protéger des drones et la majeure partie du territoire de l’arsenal était envahie de forêts et d’arbustes, ce qui rendait impossible de se protéger de l’ennemi en cas de pénétration.

La clôture extérieure était également en mauvais état, partiellement absente, ainsi que le système de surveillance vidéo, d’alarme et d’alarme incendie. En outre la tour d’observation était hors d’usage.

80% des obus étaient pourris et ne pouvaient pas protéger les munitions, et certains obus incendiaires étaient dans des boîtes en bois à l’air libre, ce qui est strictement interdit par la législation.

CONCLUSION:

Le site a été attaqué et détruit volontairement d’après le journaliste Yurii BUTUSOV…mais par qui ?…Par la Russie ?

En tout cas, dans certaines vidéos d’infos il est dit que ces attaques ont été réalisées par des drones.

Je rejoindrais, en effet, ces commentaires. Considérant les armes et missiles stockés sur place, anciens ou nouveaux, il aurait été très risqué d’attaquer en étant à terre.

Il est donc plus facile et prudent d’attaquer par les airs

Sur la vidéo pourquoi voit-on

un champignon

avec une colonne inférieure montante 

et un flash visuel ?

UA UKRAINE

Nous visualisons une déflagration nucléaire telle une bombe miniature atomique…

https://www.youtube.com/watch?v=D-G8Xk1LBfA&feature=youtu.be

N’oublions pas qu’une grande partie de ces armes a été fournie par les Etats-Unis avec des technologies « modernes ». 

Ces armes contiennent de l’uranium « appauvri » et bien d’autres composés radioactifs ET chimiques pour des raisons techniques très pointues que l’on peut retrouver dans le lien ci-dessous:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/07/03/armes-a-luranium-appauvri-lessentiel-des-infos-thierry-lamireau/

Pourquoi la présence

de Ruthénium 106 ?

Là aussi il y a une explication très technique:

Les explications sont dans les capacités métallurgiques et chimiques du Rhuténium 106.

Il s’agit d’un métal relativement dur. Il fond vers 2 330 °C et bout vers 4 100 °C.

Le ruthénium présente une grande résistance à froid et à chaud.

Le ruthénium est inaltérable à l’air et insoluble dans l’eau, il est pratiquement inattaquable par les acides.

Le ruthénium a l’intéressante propriété d’augmenter la dureté des alliages de Platine (utilisé dans le nez de certaines armes ou missiles).  Les alliages du ruthénium avec le platine sont surtout stables et très durs. Il est donc fort probable que ce cocktail de métaux est rajouté à l’uranium « appauvri » dans certaines armes afin de rendre ces dernières plus pénétrantes et résistantes aux grandes chaleurs. Ajoutées à la micro fission ces armes sont « idéales », si l’on peut dire, pour tout détruire in situ.

D’autres infos cachées

par l’IRSN ?

Dans ses investigations, l’IRSN a aussi trouvé d’autres radioéléments (produits radioactifs).

Il y a eu aussi des libérations de césium 134, 137, de l’iode 131 ou encore du cobalt 60
Ceci démontre bien qu’il s’agit d’explosions nucléaires multiples présentant l’ensemble des produits de fission.

D’ailleurs l’on retrouve dans les balises des produits de fission à courte demi-vie (les plus radioactifs, donc les plus faciles à détecter).

On peut aussi avoir toutes ces infos en supplément sur le lien suivant:

https://allegedlyapparent.wordpress.com/2017/11/12/a-lot-more-than-ruthenium-106-in-that-radioactive-cloud-data/

On a dit micro fission ?

https://www.change.org/p/say-no-to-depleted-uranium-and-microfission-non-%C3%A0-l-uranium-appauvri-et-aux-micro-armes-atomiques/u/21001477

https://depleteduranium.org/comment-faire-une-bombe-atomique-en-uranium-appauvri/

Le dépôt d’armement Ukrainien

de KALINOVKA:

Lieu d’origine du relachement

de Ruthénium 106 ?

Or donc, le soir du 26 septembre 2017, le dépôt d’armement Ukrainien de KALINOVKA a été envahi par un incendie MAJEUR et par de très nombreuses et très fortes explosions.

Ce lieu se situe dans une des zones supposées par TOUS les rapports européens.

Pourquoi ne pas en parler

officiellement ?

La réponse est très simple: parce que cela emmerderait TOUS les pays concernés, Ukraine et Russie comprises bien sûr !

Cela pourrait également être le sujet d’un déclenchement réel de troisième guerre mondiale…

Donc tous les pays ont compris, vu la gravité de la situation, qu’il fallait « faire profil bas ».

De toute façon n’oublions pas que la guerre du DONBASS continue toujours.

En outre cela confirmerait que le gouvernement Ukrainien n’a pas fait son travail pour protéger les très nombreux habitants proches du site d’armement.

L’Ukraine qui a déjà eu « l’expérience » de la centrale nucléaire de TCHERNOBYL…magnifique dans le genre, si l’on peut dire !

Souvenons-nous des commentaires de l’IRSN français sur les contaminations et pollutions induites

Où est la principale raison ?

Réponse simple aussi mais INAVOUABLE par TOUS également:

Toutes les armes « modernes » utilisées dans tous les conflits contiennent en grande majorité des éléments chimiques ET radioactifs très contaminants comme l’uranium dit « appauvri », plus tous les autres composants radioactifs nécessaires à une bonne pénétration de ces munitions dites « flèches » et à une obligatoire mise sous combustion à des températures très importantes pour détruire TOTALEMENT les lieux, le matériel et les humains touchés !

TOUS les pays ont classé SECRET DÉFENSE l’utilisation de ces armes qui a commencé depuis très longtemps.

Le reconnaître serait passible d’une condamnation internationale par les tribunaux internationaux compétents…

Enfin, avouer de telles utilisations serait reconnaître une pollution de 4,5 milliards d’années avec l’ADN du monde du vivant touché pour de très nombreuses générations.

Et pour clore le tout, ce serait avouer que le milieu du nucléaire refile ses déchets aux industries de l’armement…donc un fonctionnement de type MAFIEUX pour une pollution éternelle !

Tout ce qu’il faut pour aller avec les ONE PLANET et autre COP23, pas vrai ?…

Une autre petite

vidéo 

Ukrainienne ?

NOTA: Il existe énormément de vidéos parlant de cette catastrophe, j’ai donc choisi celle-ci en plus.

Description du cauchemar du pouvoir avec l’extinction des feux, l’évacuation des personnes et la confusion des versions selon les individus et ce qu’ils représentent.

Les politiciens ont immédiatement fait remarquer que les dépôts de munitions étaient de la responsabilité du chef d’état-major et qu’il devrait démissionner.

Pendant ce temps, les vrais responsables étaient recherchés et les experts calculaient si l’Ukraine aurait suffisamment de munitions avec les autres lieux de stockage pour la suite des combats dans la guerre du DONBASS (Semaine du 1er octobre 2017).

https://www.youtube.com/watch?v=V6ZAvAQOMOY&t=305s

Une entente par contrat

entre l’IRSN 

et l’UKRAINE

Ah au fait j’oubliais, il existe une « entente bilatérale » entre l’UKRAINE et l’IRSN « pour améliorer la sûreté nucléaire » !

http://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/surete-nucleaire-international/cooperation-bilaterale/Pages/accords-ukraine.aspx#.WmBTKKjiZPa

L’IRSN qui a déjà bien tout « noyauté » dans les affaires de TCHERNOBYL et de FUKUSHIMA pour minimiser la gravité de ces catastrophes…

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/05/20/forum-sur-la-radioprotection-geneve-de-tchernobyl-a-fukushima-12-et-13-mai-2012/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/05/08/tchernobyl-consequences-pour-lhomme-et-la-nature-yablokov-nesterenko/

Donc, l’IRSN fait tout pour dire que rien ne vient de l’UKRAINE…

C’est clair ? Vous m’avez compris ?

Faudrait-il aussi rajouter que les rares laboratoires qui pourraient être reconnus comme « indépendants » sont dépendants de l’agrément officiel octroyé par des ministères de l’Etat français. Donc…

Il est fort probable que TOUS vont nous dire que le problème lié au Ruthénium 106 vient du site de MAYAK.

Or trouver de la radioactivité autour de ce site ne sera pas compliqué vu les essais atomiques de toutes sortes qui ont déjà eu lieu dans cet endroit.

Le reportage de FRANCE 2 (18/01/2018)

dans le cadre de l’émission

« Envoyé Spécial »

Nota:

Début du sujet à 1h 13′ 14″

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/envoye-special-du-jeudi-18-janvier-2018_2557009.html

Pour moi, le reportage, intitulé « Un mystérieux nuage », n’apporte rien de nouveau sur le sujet qui nous intéresse c’est-à-dire le largage de Ruthénium 106 fin septembre 2017.

Un documentaire qui ne fait que parler du passé, rien d’autre.

Même dans la conclusion « nous sommes dans le passé ».

Reprenons les mots employés…

La journaliste Elise MENAND, ayant prélevé in situ de la terre, l’ingénieur nucléaire du laboratoire de la CRIIRAD, Bruno CHAREYRON, indique devant l’écran d’un ordinateur présentant les résultats d’analyse:

« Il y a bien une contamination au ruthénium 106 dans vos échantillons…ce pic là est à 621 KeV. »

Commentaire voix off de la journaliste:

« (…) Les doses sont 100 fois plus faibles que les estimations de l’IRSN qui a pointé la zone du nuage. »

Bruno CHAREYRON:

« Localement on pouvait s’attendre à des retombées très intenses et ce n’est pas ce que l’on observe. Donc ça pose question…Soit c’est bien MAYAK qui est à l’origine des rejets, mais ce n’a pas été des rejets très intenses donc c’est moins grave que ce que l’on craignait au départ…soit il y a peut-être d’autres sites nucléaires dans la zone que l’on ne connait pas. Donc on reste dans le questionnement. »

Commentaire en voix off de la journaliste:

« La Russie continue-t-elle de mentir à propos de MAYAK ?…ou y-a-t-il ailleurs dans l’OURAL d’autres installations nucléaires tenues secrètes ? Trente ans après TCHERNOBYL, comment un nuage radioactif peut-il laisser derrière lui un tel mystère…? »

La journaliste Elise LUCET annonce ensuite en « retour plateau »:

« Et une commission d’enquête internationale sur la fuite de ruthénium 106 vient d’être acceptée par les Russes. L’IRSN y participera. »

Mon commentaire 

Pour moi, cette affaire GIGANTESQUE est « cousue de fil blanc » comme l’on dit.

Souvenons-nous de ce qui s’est passé à KALINOVKA un certain 26 septembre 2017.

Souvenons-nous de ce moment où nous visualisons une « mini » explosion nucléaire…à l’air libre.

Souvenons-nous de tous les sujets graves et importants induits comme l’utilisation par TOUS des armes à l’uranium « appauvri » et autres saloperies contaminantes.

Souvenons-nous de certains contrats réalisés de manière MAFIEUSE entre différents pays.

Souvenons-nous que TOUS LES PAYS sont concernés, de l’est comme de l’ouest.

Souvenons-nous du contrat « bilatéral » entre l’IRSN et l’UKRAINE.

Souvenons-nous que des vérifications par satellite doivent déjà exister…et ce par de très nombreux pays.

Bref, pour moi, cette « commission internationale » nouvellement créée va soit « enterrer » l’histoire soit trouver une réponse idiote pour clore le sujet.

Et lorsque j’écris ces quelques lignes je n’ai pas l’impression de faire de la désinformation à la sauce « fake news ». Je me pose simplement des questions essentielles par rapport à mon expérience très difficile de trente années face au monde du milieu pro nucléaire, des officiels, des institutions, des élus, etc.

Ce que je découvre

en cherchant beaucoup

sur internet:

La CATASTROPHE de KALINOVKA

cachée en France 

par l’IRSN

Les explosions ont duré au moins 24 heures sans discontinuer voire plusieurs jours.

On s’aperçoit, en regardant la vidéo ci-dessous, prise avec un drone, qu’elle a été mise en ligne le 28 septembre 2017.

https://youtu.be/obF_EGBeoM8

L’on remarque que des explosions continuent toujours alors qu’il fait jour.

D’énormes nuages de fumées ont été libérés. Il est fort probable que tout ceci est arrivé ensuite sur une grande partie de l’Europe

Les données officielles indiquent que plus de 30 000 habitants ont été évacués de la zone. Parmi ceux-ci, 9 000 ont quitté l’épicentre des explosions.

Les journalistes du média TSN ont réalisé la chronologie de l’évacuation et ont considéré que c’était la plus grande évacuation depuis l’indépendance de l’Ukraine.

Les volontaires et les forces de la ville ont évacué plus de 28 mille personnes

Pour accueillir les premières personnes, quatre écoles de Vinnytsky, qui sont les plus proches du lieu de la tragédie, ont servi de refuge

Dans certains endroits, les secours ont demandé de ne pas transporter de nourriture ni d’objets. Tous les médecins ont été réquisitionnés et même beaucoup d’écoliers ont quitté leurs cours pour aider aux premiers secours

Lien internet d’origine:

https://tsn.ua/ukrayina/evakuaciya-vlasnimi-avto-i-orenda-gotelnih-nomeriv-ukrayinci-ob-yednalisya-dlya-dopomogi-kalinivcyam-999035.html

On trouve aussi des infos sur cette vidéo:

https://youtu.be/wNJFp2n8Qn0

La CENSURE de L’OTAN ?

Carte entière AIEA Ruthénium 106 EUROPE

Si l’on observe la carte de l’AIEA, le nuage de ruthénium 106 semble avoir suivi un mouvement vers le sud-ouest si l’on regarde les chiffres en Roumanie….et non dans le sens opposé…en direction du site de MAYAK !

Situation très grave, il y a eu des censures sur les balises qui contrôlent la radioactivité (cf. graphiques ci-dessous). 

Début octobre 2017, « certains » ont effectué une extinction systématique des sondes Geiger gamma (sauf en Biélorussie où l’on voit un pic).

Or la Biélorussie n’est pas dans l’OTAN et la Suisse est un « partenaire neutre ».

L’on note des pics très visibles dans les données gamma, correspondant aux dates censurées par les autres pays !

On voit aussi de petits pics sur les données françaises (non données officiellement) confirmant les données suisses…

Balise Ruthénium 106 ALLEMAGNE

Balise Ruthénium 106 ITALIE

Balise Ruthénium 106 POLOGNE

Balise Ruthénium 106 ROUMANIE

Balise Ruthénium 106 SUEDE

Balise Ruthénium 106 TURQUIE

Balise Ruthénium 106 UKRAINE 2

Balise Ruthénium 106 UKRAINE

Balise Ruthénium SUISSE

Balise Ruthénium SUISSE 2

Balise Ruthénium FRANCE

Balise Ruthénium BELARUS

Une vœu pieux de l’ONU

un certain…26 septembre 2017

ou se moquer du monde !

Et que se passait-il ce « fameux » 26 septembre 2017…à l’ONU ?

http://www.un.org/fr/events/nuclearweaponelimination/

On peut en RIRE très fort…mais en « riant jaune » pour le moins.

Et une dernière pépite

pour la route:

L’AIEA « ridiculise » l’IRSN

ou comment dire que l’IRSN

a triché dans la présentation

de ses tableaux de mesure

https://blog.safecast.org/2017/11/about-that-radioactive-plume-of-ru-106/

QUESTIONS:

1/ Pourquoi les médias français

cachent-ils ces informations ?

Sont-ils au courant ? Oui ? Non ?

J’ai noté dans les vidéos diverses consultées que plusieurs ONG internationales (dont je tairai le nom pour l’instant) étaient au courant depuis le début de la catastrophe…par l’intermédiaire de leurs antennes locales.

2/ Le laboratoire de la CRIIRAD est-il au courant lui aussi ?

Oui ? Non ?

Si oui ? Pourquoi participe-t-il à l’OMERTA généralisée ?

Ce n’est donc pas un petit moment d’explosions qui s’est déroulé mais ce sont de très nombreuses heures.

Considérant les produits stockés, on peut donc très bien imaginer que l’émission importante de ruthénium 106 vient de là !

Je n’ose imaginer que France 2 a effectué son reportage pour « Envoyé Spécial » sur « commande » de l’IRSN…

Les choses sont-elles plus claires ?…

Résumons:

Tout le monde se tait parce que tout le monde est « mouillé jusqu’au cou » ! Élémentaire mon cher…

Et puis il serait si facile de contrôler les images de satellites.

Car avec de telles déflagrations tout ne peut qu’être visible, non ?

Que dire de mon investigation analyse ?

Ma recherche n’est pas plus idiote que la sortie de tous les rapports officiels d’autant qu’elle part d’un fait réel: celui du dépôt d’armement Ukrainien de KALINOVKA qui a explosé et brûlé le 26 septembre 2017 avec une « mini » explosion nucléaire.

En outre cela correspond exactement au « timing » des dates précisées dans les différents rapports commis par la suite

Bien évidemment, je m’attends à des dénigrements et à des menaces de toute part.

Mais j’en ai malheureusement l’habitude depuis que je dénonce certaines situations depuis trente années notamment dans les domaines du nucléaire et de la Santé Publique.

Voir ici par exemple:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/08/05/le-nucleaire-toujours-laborder-dans-son-ensemble-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/12/15/nucleaire-mon-amour-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/

J’ai bien conscience que je prends d’énormes risques car les enjeux sont colossaux

Pourtant, mon travail a autant de valeur que celui fourni par d’autres.

Quelles sont mes qualifications

pour de telles affirmations ?

La révélation de MACRON

FASTOCHE ! Je suis ce que le président MACRON a défini comme « un RIEN ».

Voilà, au moins c’est clair et direct.

Pourquoi mettre une telle photo ?

N’est-ce pas discréditer

mon travail ?

Cela fait 30 ans que les officiels, les institutionnels, les élus me prennent pour un gros nullos alors que je sors très souvent de réelles infos. C’est donc mon ras-le-bol que j’exprime…d’où la photo.

Je ne « roule » pour personne. Je suis un simple citoyen ne dépendant d’aucun parti, d’aucun syndicat, d’aucune secte.

J’écris ce qui me semble le plus proche de ce qui pourrait être la réalité et qui pourrait ressembler à une défense de la dignité humaine.

Rien d’autre…

CARPE DIEM.

Thierry LAMIREAU

Auteur du film URANIUM EN LIMOUSIN

Mon texte entier est en PDF ci-dessous:

fichier pdf RUTHENIUM 106 sur l’Europe une OMERTA bien orchestrée

En rappel pour info:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/05/14/exclusivite-uranium-en-limousin-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr-2/

ARMES A L’URANIUM « APPAUVRI »: L’ESSENTIEL DES INFOS (Thierry LAMIREAU)

Armes

à

l’uranium « appauvri »:

L’essentiel des infos

Armes russe à l'UA qui explose en SYRIE mars 2016

(Thierry LAMIREAU) 

Je vous propose

deux éléments importants

pour aborder sérieusement le sujet

1/ Un sujet avec un montage vidéo de trois extraits de films:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2016/10/08/armes-a-luranium-et-autres-saloperies-une-pollution-majeure-eternelle-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/

Voir la vidéo directement ici:

https://www.youtube.com/watch?v=xb_Vz432ha4&feature=youtu.be

2/ Un document d’analyse exceptionnel présenté par la regrettée madame le Docteur Rosalie BERTELL:

fichier pdf Uranium appauvri Effets Rosalie BERTELL

Une CENSURE organisée…

J’ai mis en ligne le lien direct du document de Rosalie BERTELL, hier dimanche 2 juillet 2017.

La censure est immédiatement passée par là puisque désormais, en allant sur ce lien, nous arrivons sur une page générale !…

La preuve:

https://biblio.wiki/wiki/Main_Page

Quelques traces de

documents des armées:

(Origine: association AVIGOLFE)

finabel4

finabel1

finabel2

finabel3

fichier pdf Communiqué de Scientifiques ONU sur UA

Document OTAN sur les armes à l’Uranium « appauvri »:

fichier pdf otan_UA_important

Dossier CRIIRAD, expertise:

fichier pdf CRIIRAD-Expertise

Un exemple qui montre qu’il n’y a pas que de l’uranium « appauvri » dans les « obus flèche » mais qu’il y a aussi de l’uranium 236, isotope qui est  un des signataires caractéristiques de la fission de l’uranium 235.

l’U236 est donc une preuve directe de la fission nucléaire à l’impact des obus ce qui explique le « flash » dû à une micro réaction de fission…

Cela signifie donc que l’industrie du nucléaire se sépare en douce de ses déchets dans ces armes maléfiques sans rien dire à personne. C’est une pratique COURANTE de TOUS LES PAYS utilisateurs…

Composés d'obus flèche

Voir ici pour plus d’explication avec Florent PIROT:

https://www.change.org/p/non-aux-armes-%C3%A0-uranium-appauvri/u/21170488

https://blogs.mediapart.fr/florentpirot/blog/260515/desinformation-sur-les-armes-uranium-appauvri

fichier pdf Les micro bombes UA and co

Une conférence du Docteur

Doug ROKKE

Ancien chef du Projet d’uranium appauvri du Pentagone,

Doug ROKKE parle de l’uranium appauvri le 16 novembre 2002 à

l’University Baptist Church de Seattle.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=e-VkpR-wka8

Un autre reportage avec le Docteur ROKKE 

https://www.youtube.com/watch?time_continue=52&v=xQcCWaLXXJI

Le témoignage 

de

Dahr Jamail,

journaliste d’Al JAZEERA

https://www.youtube.com/watch?v=iNqyS_qcrxk

RUTHENIUM 106

sur l’EUROPE :

Une OMERTA

bien orchestrée ?

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2018/01/16/ruthenium-106-sur-leurope-une-omerta-bien-orchestree-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

Des dossiers très précis

pour clouer le bec

aux MENTEURS

qui respectent

l’OMERTA TOTALE:

fichier pdf le génocide silencieux à l’URANIUM appauvri en AFGHANISTAN venu d

AMERIQUE

fichier pdf compendium DEPLETED URANIUM RESEARCH

fichier pdf Contribution au débat sur l’uranium appauvri Rapport Suisse

fichier pdf Décontamination usine de fabrication d’armes à l’uranium appauvripdf

fichier pdf Demande d’interdiction mondiale des armes à l’uranium appauvri

fichier pdf doc_OTAN_uranium_appauvri

fichier pdf AIEA et URANIUM appauvri

fichier pdf DU_Service_Members_Info_09172004 URANIUM APPAUVRI OTAN

fichier pdf Effets des armes à l’uranium appauvri

fichier pdf Etat des connaissances sur les risques potentiels associés à l’Uranium Appauvri

utilisé dans les armes Document IRSN

fichier pdf Identifier les armes à l’uranium de troisième génération

fichier pdf Les armes à l’URANIUM APPAUVRI

fichier pdf leTresGrandCrime_2_-2

fichier pdf L’uranium et les armes à l’uranium appauvri par Pierre ROUSSEL Institut de Physique Nucléaire ORSAY

fichier pdf miller_NATO_2005 URANIUM APPAUVRI

fichier pdf NEXTER MUNITIONS GIAT INDUSTRIES

fichier pdf nouvel_ordre_apocalypse_now URANIUM APPAUVRI

fichier pdf OTAN ARMES URANIUM APPAUVRI

fichier pdf Plan de Prévention des Risques technologiques de NEXTER MUNITIONS Confirmation d’utilisation de SOURCES RADIOACTIVES

fichier pdf Proposition de loi belge du Sénat pour l’interdiction des armes à l’uranium

appauvri

fichier pdf Rapport de l’enquête française sur la guerre du Golfe et ses conséquences sur la santé

fichier pdf rapport_ua_dphd

fichier pdf RAPPORTS MILITAIRES SUR L’URANIUM APPAUVRI

fichier pdf Recherche 

fichier pdf ROSALIE-BERTELL

fichier pdf URANIUM APPAUVRI plus nocif qu’on ne l’avait pensé

fichier pdf urapau

fichier pdf victimes de l’URANIUM APPAUVRI PHOTOS

L’AFGHANISTAN

et

l’URANIUM « appauvri »

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/01/01/exclusif-ce-que-personne-ne-dira-aghanistan-tout-le-monde-sen-va-sauf-les-talibans-et-la-radioactivite-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/

ARMES A L'URANIUM APPAUVRI

CONCLUSIONS:

Il faut relire le document de Rosalie BERTELL et tous les autres qui abordent ce problème par rapport à la radioactivité, notamment les médecins spécialistes de nombreux pays.

J’ai aussi, à une époque, rencontré des journalistes et des médecins allemands qui ont enquêté sur les déchets à l’UA laissés in situ après les bombardements au Kosovo et ailleurs. Les constatations sont les mêmes partout par rapport au diabète. Les instances officielles pointent le doigt sur la bouffe de merde pour que tout le monde oublie les effets des bombardements à l’UA et autres saloperies.

Pour finir, si l’article de Rosalie BERTELL a été censuré immédiatement sur le lien en 24h c’est que cette dénonciation dérange.

Il faut relire également les documents du regretté scientifique NESTERENKO mort à cause de…la radioactivité (avec son collègue YABLOKOV).

Voir ce qu’ils disaient dans leur analyse sur les effets de TCHERNOBYL:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/05/08/tchernobyl-consequences-pour-lhomme-et-la-nature-yablokov-nesterenko/ 

Voir notamment au chapitre 5 où des « liquidateurs » ont un diabète à moins de 30 ans !

Je n’ai pas consulté depuis longtemps tous ces éléments mais il y a aussi sûrement des trucs là-dedans aussi:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/05/20/forum-sur-la-radioprotection-geneve-de-tchernobyl-a-fukushima-12-et-13-mai-2012/ 

Voilà, je continuerai sur tout cela par rapport aux bombardements français au MALI et ailleurs car je sais que c’est un gros dossier ENORME et très emmerdant pour l’Etat français et TOUS les pays de la « coalition ».

Mais CHUUUTTT, il ne faut RIEN DIRE !

Je m’en fous, je dirai…

LETIGR~1

(Photo: capture d’écran sur le site de l’armée française

Hélicoptère TIGRE en action au MALI 

utilisant des armes à l’uranium « appauvri »)

Ce qui est dit officiellement

sur le diabète au MALI:

fichier pdf Diabète au MALI

fichier pdf Santé Diabète et au MALI

Je rappelle que mon travail d’investigation est bénévole et que je ne dépends d’AUCUNE influence politique, institutionnelle ou religieuse.

Mon action est simplement là parce que je veux dénoncer l’OMERTA générale sur un sujet MAJEUR de Santé Publique qui concerne une POLLUTION générale de la planète entière…pour 4,5 milliards d’années !

Et puis, pour clore l’affaire, j’ai moi-même été irradié, entre autres saloperies, par de l’uranium « appauvri » de l’ancienne usine militaire de la région parisienne du BOUCHET.

Voir la photo ci-dessous. Photo que les cons qui m’insultent parfois voudraient « nettoyer avec PHOTOSHOP » !…tellement ils ont peine à croire que j’ai passé des heures à 30 cm de ces merdes pour me protéger des vigiles et des gendarmes à l’époque !

Car toutes les photos prises (1000 sur 25 années) ont été réalisées clandestinement sur des sites de COGEMA/AREVA en LIMOUSIN et sur le site nucléaire de BESSINES en Haute-Vienne à 40 kilomètres au nord de LIMOGES.

Inconscience pure du jeune militant que j’étais à l’époque en LIMOUSIN. A croire que dénoncer en réunion publique les dangers de la radioactivité pouvait me protéger.

DINGUE, complètement DINGUE !

Evidemment, si je pouvais revenir en arrière, je ne ferais RIEN de tout cela car, depuis 2001, je porte un lourd dossier de pathologies liées à mes irradiations successives à tel point que les médecins généralistes ont du mal à croire que je puisse encore être là !…

Voir ci-dessous toute l’histoire:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/05/14/exclusivite-uranium-en-limousin-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr-2/

MA VISION D’ENSEMBLE

SUR LE NUCLEAIRE:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/12/15/nucleaire-mon-amour-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/

UA BESSINES

Au fait, militants dits « écologistes », politiques de tout bord, journalistes…cela ne vous dérange pas que je fasse le boulot à votre place ?

Ah mais non, suis-je bête, il faut rester dans l’OMERTA…

CARPE DIEM.

Thierry LAMIREAU

QUELQUES PHOTOS DU CARNAVAL VENITIEN D’ANNECY-MARS 2017- (Thierry LAMIREAU)

Un petit tour

au carnaval Vénitien

d’ANNECY

-Mars 2017-

(Thierry LAMIREAU)

Je vous propose quelques photos personnelles prises dans l’ambiance du carnaval Vénitien d’ANNECY en ce mois de mars 2017.

Tout a été pris avec mon téléphone portable.

Vous pouvez copier ces photos en indiquant mon nom si vous les diffusez.

Même si je ne suis qu’un amateur, je n’autorise personne à vendre ces images.

IMPORTANT: 

Cliquez une fois sur les photos pour les voir entièrement et dans le bon format.

Carnaval 20

Carnaval 19

Carnaval 18

Carnaval 17

Carnaval 16

Carnaval 15

Carnaval 14

Carnaval 13

Carnaval 12

Carnaval 11

Carnaval 10

Carnaval 9

Carnaval 8

Carnaval 7

Carnaval 6

Carnaval 5

Carnaval 4

Carnaval 3

Carnaval 2

Carnaval 1

20170311_180822

20170311_180707

20170311_180609

20170311_180555

20170311_180503

20170311_180140

20170311_175839

20170311_175753

20170311_175452

20170311_175340

20170311_175329

20170311_175322

20170311_175207

20170311_175200

20170311_175142

20170311_174929

20170311_174901

20170311_172843

20170311_172836

20170311_172827

20170311_172633

20170311_172535

20170311_172502

20170311_172426

20170311_172339

20170311_172202

20170311_172043

20170311_171917

20170311_171901

20170311_171842

20170311_171536

20170311_171529

20170311_171433

20170311_171007

20170311_170944

20170311_170821

20170311_164141

20170311_164033

20170311_163840

20170311_163832

20170311_163802

20170311_163627

20170311_163432

20170311_163103

20170311_162747

20170311_162736

20170311_162705

20170311_162610

20170311_162606

20170311_162336

20170311_162216

20170311_162148

20170311_161939

20170311_161929

20170311_161522

20170311_161459

20170311_161450

20170311_161400

20170311_161323

20170311_161049

20170311_161036

20170311_161013

20170311_161009

20170311_160843

20170311_160416

20170311_160353

20170311_160238

20170311_160104

20170311_160035

20170311_155635

20170311_155539

20170311_155511

20170311_155350

20170311_155343

20170311_155221

20170311_155052

20170311_155039

20170311_154915

20170311_154843

20170311_154752

20170311_154423

20170311_154035

20170311_154005

20170311_153842

20170311_153700

20170311_153641

20170311_153634

20170311_153602

20170311_153528

20170311_153513

20170311_153508

20170311_153423

20170311_153345

20170311_153330

20170311_152458

20170311_150558

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170311_150643

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170311_150811

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170311_150832

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170311_150854

Publié dans:LA MONTAGNE, NATURE, PHOTOS |on 13 mars, 2017 |2 Commentaires »

HOLLANDE: LA FRANCE QUI GAGNE…ENFIN C’EST DU HOLLANDE ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

HOLLANDE:

HOLLANDE est content

La France qui gagne…

enfin c’est du HOLLANDE !

(Thierry LAMIREAU)

Je vous propose un très court et simple montage à propos d’une certaine vision politique de la France, « La France qui gagne »…mais « à la mode » HOLLANDE…

https://www.youtube.com/watch?v=KHMsG8DDhIc&feature=youtu.be

HOLLANDE et sa nouvelle politique

Le son d’origine provient d’un hommage de HOLLANDE, parmi tant d’autres, à la France en cette fin d’année à ARQUES le 23 novembre 2016.

J’ai « remonté » le son pour changer un peu le débit de notre cher Président…mais à peine.
Les diapos sont de fabrication personnelle sur la base de clichés récupérés sur internet. 
J’ignore le nom des auteurs des photos, ceux-ci voudront bien m’en excuser.

HOLLANDE à travers des écrans

J’ai voulu présenter une opposition entre les mots de HOLLANDE et la réalité ressentie par moi-même, une réalité bien moins idyllique pour le citoyen « de base », comme l’on dit.
Ce montage voudrait signifier le décalage énorme entre ces politiques dits « hors sol » et le peuple.

Pour d’autres infos

voir sur les liens ci-dessous:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2016/07/09/hollande-reportage-sonore-sa-propagande-ses-promesses-son-bilan-thierry-lamireaulesoufflecestmavie/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/11/04/vla-hollande-et-sa-cop21-une-creation-musicale-speciale-thierry-lamireau/

Bon, c’est vrai, à droite et à l’extrême droite c’est encore PIRE…

CARPE DIEM

Thierry LAMIREAU

POUR LES FANS DE BLUEGRASS ET DE OLD TIME UN PAQUET CADEAU DE RARETES (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Cadeau de NOËL:

Un poste de RADIO

Des raretés

Bluegras et Old Time

(Thierry LAMIREAU)

Je vous propose quelques raretés de Bluegrass et de Old Time trouvées ici ou là sur Youtube.

1 / The Soggy Bottom Boys – In The Jailhouse Now ft. Tim Blake Nelson

https://www.youtube.com/watch?v=mZI54Y8qf70&list=PL8OOC7nprB4qxxnFCx5cBJcKgYD2J5Idm

GUITARE SNCF

2 / All Star Bluegrass Celebration – Ryman Auditorium Nashville Tennessee

https://www.youtube.com/watch?v=MFMxqEZccjU

3 / Muleskinner Live: Original Television Soundtrack 1973

https://www.youtube.com/watch?v=qxfEKgHZI9s

Kentucky Colonels

4 / The Kentucky Colonels Live in Vancouver 1965

https://www.youtube.com/watch?v=cuvxVwoc1vM

GREYSON

5 / Recordings Of Grayson & Whitter 1928-1930

https://www.youtube.com/watch?v=NT9KsIsuKtE

MOUNTAIN MUSIC

6 / Mountain Music Bluegrass Style 1959.

https://www.youtube.com/watch?v=vWkad1ieD44

BLUEGRASS and OLD TIME

7 / Bluegrass and old time Old & In The Way: Live at Boarding House in San Francisco 1973

https://www.youtube.com/watch?v=1NmVXF7iLmU

OLD and IN THE WAY

8 / Old & In the Way – 11/04/1973

https://www.youtube.com/watch?v=HPfJwHu7Ezw

VINTAGE BLUEGRASS

9 / Vintage Josh Graves with Lester Flatt and Earl Scruggs

https://www.youtube.com/watch?v=Bp4611RLhpw

Bonne écoute !

Thierry LAMIREAU

1er DECEMBRE 2016: VISION PERSONNELLE D’UN PROCES CONTRE BOLLORE (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

1er Décembre 2016:

Vision personnelle

d’un procès contre

Vincent BOLLORE

BOLLORE a des qualités

(Thierry LAMIREAU)

Mercredi 30 novembre 2016:

Départ d’ANNECY pour rejoindre PARIS en TGV.

Arrivé en milieu de journée je sens que ça pue dans les rues et j’apprends plus tard que je respire une pollution très importante intra-muros.

Pas de chance, avec mon ancienne pneumonie/pleurésie/décollement de la plèvre de 2014, je sais que c’est très MAUVAIS pour moi. Je sens que mes bronches n’aiment pas ce genre de truc et une toux importante arrive presque immédiatement.

Jeudi 1er décembre 2016:

IMG_20161201_124250

J’arrive au TGI de PARIS un peu en avance. Je vais à côté au bord de la Seine me mettre un peu au soleil mais je sais que c’est idiot puisque la pollution est toujours là.

IMG_20161201_123913

Je passe à côté du TGI et je remarque que les flics sont prêts à agir si des manifs se créaient devant l’entrée principale du Tribunal.

IMG_20161201_125315

Vers 13h, je pars vers l’entrée réservée au public. Là, chacun doit enlever manteau, sac, sacoche, pour les différents contrôles de sécurité.

IMG_20161201_125744

13h30, je rejoins mon avocate, Maître LHOTEL, avant d’entrer dans la salle d’audience en Appel.

Je retrouve les autres prévenus et les différents avocats.

Arrivée de la Cour:

Tu te lèves, on t’appelle pour vérifier ton identité, ta profession et ton lieu de résidence.

Les prévenus, donc moi dans le lot, sont installés sur des fauteuils devant la presse et les bancs réservés aux avocats et à leurs clients. Nous sommes très proches de la Cour.

Après un résumé de la situation, l’acocat de S.A BOLLORE, Maître Olivier BARATELLI, est invité à poser des questions à la journaliste de BASTAMAG, DJABALI Nadia, auteure principale de l’article présentant les problèmes liés à l’accaparement des terres dans différents pays.

Nous assistons à une « destruction » totale de l’article voire de la personnalité de la journaliste et de son travail. TERRIBLE ambiance où l’on voit l’action du défenseur de Vincent BOLLORE dans toute sa « splendeur ».

Maître BARATELLI s’adresse à la journaliste en disant souvent « celle-ci » !…

Il pose des questions humiliantes qui n’ont rien à voir avec ce qui nous amène TOUS ici à nouveau dans ce Tribunal puisque la société S.A BOLLORE a été déboutée de ses poursuites lors du procès en Correctionnelle.

L’avocat des journalistes, Maître Antoine COMTE, souligne d’ailleurs plusieurs fois ce fait et même la Présidente du Tribunal s’impatiente en demandant à Maître BARATELLI de « préciser sa pensée afin d’indiquer où il veut en venir ».

Je suis assis juste devant le défenseur de BOLLORE, à trente centimètres à peine. Il me surplombe et pourrait presque me toucher avec ses gestes amples.

Il est passionnant et impressionnant de voir le fonctionnement de la justice, in situ si je puis dire.

Autant en Correctionnelle j’avais pu sentir le professionnalisme « à longueur de manches » de l’avocat de BOLLORE autant là, en Appel, j’ai l’impression que Maître BARATELLI n’est « pas efficace » dans son intervention.

Tous les journalistes de BASTAMAG sont interrogés sur leur rôle dans la fabrication et la mise en ligne de l’article incriminé par le plaignant Vincent BOLLORE.

Arrive ensuite le tour des deux blogueurs, Laurent MENARD et moi-même ainsi que de la journaliste indépendante Dominique MARTIN-FERRARI. Le journaliste Pierre HASKI est absent.

Le pauvre Laurent MENARD est obligé de dire que ce n’est même pas lui qui a mis en ligne, sur le blog de son association de l’époque, l’article de BASTAMAG. Mais en tant que Président il a donc été mis en examen.

Il indique que des gendarmes sont venus le chercher à son domicile pour lui signifier sa mise en examen pour « diffamation » de la part de S.A BOLLORE. Il précise que l’article a été immédiatement enlevé du site de l’association. D’ailleurs cette association n’existe plus et l’élan militant proposé a été « cassé » depuis le début du procès. Bref, M MENARD ne comprend pas pourquoi il est encore là devant la Cour d’Appel.

Je suis ensuite appelé à témoigner. J’indique à la Présidente et à la Cour que « n’étant pas un professionnel de la parole et voulant rester précis je souhaiterais lire un texte personnel d’une durée de cinq minutes ».

Gros MALAISE:

La Présidente n’a pas l’air de bien vouloir suivre ma proposition. J’indique que « j’essaierai d’être le plus naturel possible ».  Je sens que je peux continuer et je n’attends pas de « temps mort ». J’enchaîne aussitôt la lecture de mon texte.

Je m’étais promis de rester décontracté mais, pas de bol, à un moment je sens l’émotion et le stress monter en moi.

Je sais qu’avec le stress j’ai énormément de mal à respirer à cause de mes récentes pathologies respiratoires. Je cherche l’air pour sortir les mots, c’est difficile. Je m’arrête un instant et je reprends. Je sens une bonne écoute de l’assemblée et de la Cour. J’arrive enfin aux derniers mots de mon intervention. OUF !

Je reste debout pour répondre à d’éventuelles questions…pas de questions !

Je vais m’asseoir, soulagé d’avoir pu dire, lire, ce que j’avais en tête depuis de nombreuses semaines.

Bien sûr, mon avocate avait lu auparant mon texte dans son cabinet et n’avait rien corrigé considérant que tout pouvait être dit ainsi.

Voir mon texte ici:

 fichier pdf LAMIREAU Th Appel Procès BOLLORE

Après la défense de la journaliste indépendante Dominique MARTIN-FERRARI sont arrivées les PLAIDOIRIES des différents avocats.

Le défenseur de S.A BOLLORE commence le premier.

Durée annoncée en séance du 30 juin 2016: 

45 minutes.

Durée réelle: 90 minutes.

Je ne reviens pas sur cette intervention. Cependant je sens que Maître BARATELLI essaye de défendre l’indéfendable en étant très virulent. A mes yeux de simple citoyen, sa plaidoirie n’est pas « terrible ». Il indique même que « les blogueurs auraient pu au moins l’appeler pour savoir si le texte des journalistes était diffamatoire ou non ».

Mauvaise pioche pour BOLLORE:

J’essaye de demander la parole immédiatement et je commence à dire que j’ai appelé le Service Communication à la Tour BOLLORE mais dans le bruit général ambiant je ne sais si cela a été entendu.

L’on m’indique que « je pourrai m’exprimer à nouveau mais plus tard ».

Je réfléchis et je me lève pour aller parler à mon avocate à l’extérieur de la salle d’audience.

Je lui parle en détail de cet appel téléphonique que j’avais réalisé auprès de la Tour BOLLORE, juste après les honneurs rendus aux morts de CHARLIE HEBDO. Je ne lui avais jamais parlé auparavant de cet appel car je ne pensais pas nécessaire d’en faire part…

Problème éventuel par rapport à la remarque de Maître BARATELLI: je peux parler de la teneur de cette communication et je sais que cela peut me servir pour une éventuelle autre défense si le procès continue car le contenu de cet échange a été très précis et éventuellement embêtant pour S.A BOLLORE.

Je me rends compte que Maître BARATELLI a trop parlé en disant que « les blogueurs n’ont pas essayé d’appeler l’entreprise S.A BOLLORE ». Je sais que mon éventuel témoignage peut poser problème vu sa teneur…

Mon avocate et moi revenons ensuite rapidement dans la salle d’audience.

L’avocat de l’artisan M. MENARD, Maître Raphaël MOLENAT, plaide très simplement mais très efficacement afin de montrer l’incohérence de la poursuite envers son client.

IMG_20161201_130158

Mon avocate, Maître Magaly LHOTEL plaide ensuite en mon nom et démontre aussi le non sérieux de la « plainte pour diffamation » à mon encontre de la part de S.A BOLLORE. Elle parle de ma santé, mauvaise, exacerbée par le stess du procès. Elle souligne l’incroyable conséquence financière induite pour ma défense depuis le début de la plainte de Vincent BOLLORE. Elle reparle de mon appel téléphonique au Service Communication de la Tour BOLLORE…et là, je me lève pour la « couper dans sa plaidoirie » et indiquer que je peux en révéler la teneur pour qui le souhaite. Puis mon avocate termine de plaider en ma faveur en montrant l’incohérence juridictionnelle appliquée sur le simple citoyen dans cette configuration à partir du moment où le plaignant (BOLLORE) fait Appel en Correctionnelle ce qui m’oblige à payer des sommes importantes pour continuer à profiter d’une défense compétente spécialisée.

Vient ensuite la plaidoirie de Maître COMTE pour la défense des journalistes de BASTAMAG.

Comme en Correctionnelle, il « démonte », « détruit » voire « ridiculise » la défense de l’avocat de S.A BOLLORE.

Là je m’aperçois que l’on a affaire à de sacrées « pointures » du Barreau…

Tout ceci est très intéressant surtout lorsque je sais que je suis « DANS le procès » et très proche physiquement des avocats et de la Cour.

L’audience se termine à 19h et la Présidente annonce que le verdict sera donné le 9 février 2017.

Encore attendre…Attendre et savoir si je gagne à nouveau comme en Correctionnelle, si je puis récupérer mes frais d’avocat voire plus même si je sais que dans ce cas là ce serait exceptionnel.

Je sais que je peux perdre mais si je gagne, je sais que Vincent BOLLORE a deux mois pour décider s’il arrête là ou s’il continue…en Cassation.

BOLLORE est un homme qui n’aime pas perdre même s’il a tort…

Tout ceci est très difficile à vivre. J’ai appris, malgré moi, que diffuser un texte, même d’autres personnes, peut mener à une suite juridique sans fin.

Je sors du Tribunal, épuisé physiquement mais moralement encore avec de l’espoir.

C’est vraiment une « histoire de dingue » pour moi. C’est ainsi. C’est ma vie.

Je me dis qu’il faut cueillir l’instant d’autant que, depuis un certain nombre d’années, ma santé en a pris un sacré coup notamment depuis mes multiples irradiations pour tourner mon documentaire URANIUM EN LIMOUSIN.

Voir le film ici:

https://www.youtube.com/watch?v=3ChXzVv1lmk&feature=youtu.be

Depuis 2001, ma vie a changé parce que mon corps m’impose d’autres objectifs et parce que je sais aussi que le psychologique, le stress, n’induisent pas de bonnes choses sur le physique notamment si l’on n’arrive pas à tout bien gérer d’une manière cool, comme l’on dit.

Pour plus d’infos sur le procès

voir ici:

https://reporterre.net/La-brutale-attaque-de-Bollore-en-justice-contre-Basta-et-des-sites-internet

Alors, CARPE DIEM.

Thierry LAMIREAU

CAMILLE SENON, RESCAPEE D’ORADOUR, REFUSE D’ÊTRE DECOREE PAR MANUEL VALLS POUR PROTESTER CONTRE LA LOI TRAVAIL. VOUS AVEZ DIT ORADOUR ? (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Camille SENON,

rescapée d’ ORADOUR,

refuse d’être décorée

par Manuel VALLS

 pour protester

contre la Loi Travail.

Vous avez dit ORADOUR ?

(Thierry LAMIREAU)

Camille SENON:

 -Je trouve que la loi travail

est très dangereuse et très rétrograde-

Camille SENON, rescapée d’ORADOUR-SUR-GLANE a refusé à Manuel VALLS, l’Ordre National du Mérite par « solidarité avec les salariés, les jeunes et les députés qui se prononcent contre la Loi Travail (…) Une loi très dangereuse et très rétrograde » précise cette ancienne syndicaliste de la CGT.

Camille Senon, avec la copie de la lettre qu'elle a envoyé au Premier ministre pour lui expliquer les raisons de son refus d'accepter l'Ordre national du mérite © France 3 Limousin
© France 3 Limousin 
[Camille SENON, avec la copie de la lettre qu'elle a envoyé au Premier ministre pour lui expliquer les raisons de son refus d'accepter l'Ordre National du Mérite.]
Ancienne secrétaire générale du syndicat des chèques postaux, Camille SENON s’est syndiquée pour la première fois en 1946. Alors, pour cette ancienne militante âgée de 93 ans, « accepter cette distinction ce serait renier toute ma vie de militante pour de meilleurs conditions de travail, de justice, pour plus de solidarité, de liberté, de démocratie. »

Pour Camille SENON, c’est essentiellement l’article 2 de la Loi Travail qui pose problème car il « donne la priorité aux accords d’entreprise, avant les accords de branche et avant les accords du code du travail ».

« C’est la casse du code du travail. Le retrait de cette loi sera bénéfique pour tout le monde »

Après 70 ans de militantisme, Camille SENON juge que les possibilités de mobilisation sont moins grandes qu’avant « parce qu’il n’y avait pas la pression du chômage, la précarité généralisée, la peur permanente de perdre son emploi. Il y a des gens qui ont des petits salaires, des traites à rembourser.

Se mettre en grève est quelque chose de très difficile. »

Texte de Pierre-Olivier CASABLANCA

Lettre de Madame Camille SENON d'ORADOUR à Manuel VALLS
Son de l’interview de Camille SENON par FRANCE 3 LIMOUSIN fin mai 2016 (montage son refait par moi-même avec rééquilibrage de la piste sonore qui était sur la voie gauche de l’enregistrement vidéo):
J’ai volontairement effacé les questions des journalistes pour rester proche de la voix de madame SENON.
Et puisque nous parlons d’ORADOUR, je vous propose un autre document exceptionnel.
HISTOIRE
DE
ORADOUR SUR GLANE 

ORADOUR SUR GLANE 1

Un document tiré de mes archives sonores.

MAGNETOPHONE REVOX

Sortir la bande magnétique et la poser sur le plateau de mon magnétophone REVOX pour écouter le TERRIBLE…

Histoire du génocide de ORADOUR SUR GLANE en LIMOUSIN.
A 20 kilomètres au nord de LIMOGES en Haute-Vienne.

ORADOUR SUR GLANE 2
612 victimes innocentes de tous âges.
Avec des témoignages uniques de Robert LAPELLE, Robert HEBRAS, Jacques METOU, des sonores sur le discours du Général DE GAULLE à ORADOUR et des lectures de lettres de rescapés.

ORADOUR SUR GLANE 3

Un document tiré de l’émission « Le Pays d’Ici » de FRANCE CULTURE
Date de diffusion en direct de LIMOGES: Jeudi 15 octobre 1987.

Malheureusement, il y a des « ORADOUR » PARTOUT dans le monde et TOUS LES JOURS…

ORADOUR SUR GLANE 4

Un enregistrement à faire écouter à un maximum de personnes surtout auprès des jeunes et dans toutes les écoles.

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/histoire-de-oradour-sur-glane-15-octobre-1987
Thierry LAMIREAU

12345...56

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007