MALI: UNE DIZAINE DE COMBATTANTS D’AQMI TUES PAR LES FORCES FRANCAISES [AVEC DES ARMES A L'URANIUM "APPAUVRI"] (AFP/Thierry LAMIREAU /lesoufflecestmavie.unblog.fr)

MALI:

Une dizaine de combattants d’Aqmi

tués par les forces françaises

MIRAGE-2000-n

(Photo: MIRAGE 2000)

[avec des armes

à l’URANIUM « appauvri » !]

PARIS – Une dizaine de combattants d’AQMI ont été tués dans la nuit de mardi 4 à mercredi 5 mars 2014 par des avions de combat et des hélicoptères français dans la vallée de l’Amettetaï, dans le nord-est du Mali, a indiqué, jeudi 6 mars 2014, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

'Reaper' moniker given to MQ-9 unmanned aerial vehicle

(Photo: REAPER armé d’armes à l’URANIUM « APPAUVRI »)

Le groupe avait été repéré par les drones REAPER acquis récemment par la France, a précisé le ministre à quelques journalistes, confirmant une information du Figaro.

Ce sont les drones que l’armée française a désormais sur place qui ont permis d’identifier ces groupes en train de manipuler des roquettes, ce qui a permis une action coordonnée avec des MIRAGE et des REAPER, a-t-il dit.

L’entourage du ministre a affirmé qu’il s’agissait de combattants d’AQMI, le groupe jihadiste qui opère dans cette région montagneuse du nord est du Mali.

On a ajouté, de même source, que l’action conjuguée des drones, des avions et hélicoptères français illustrait le nouveau dispositif des forces françaises dans la région.

Les REAPER, qui ont repéré le groupe, sont basés à Niamey.

Hélicoptère TIGRE

(Photo: Hélicoptère TIGRE armé d’armes à l’URANIUM « APPAUVRI »)

Les avions MIRAGE 2000, qui sont intervenus, venaient de la base de N’Djamena et les hélicoptères TIGRE de Tessalit (nord-Mali).

Jean-Yves Le Drian a souligné que les risques de reconstitution des groupes jihadistes qui opéraient dans la région étaient toujours réels et nécessitaient de maintenir une grande vigilance de la part des forces françaises.

Il n’y a pas eu d’intervention de troupes au sol lors de cette opération, a-t-il assuré.

Une intervention militaire internationale lancée le 11 janvier 2013 dans le nord du Mali à l’initiative de la France est toujours en cours contre les groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui avaient occupé cette région pendant neuf mois en 2012.

(©AFP / 06 mars 2014 20h18)

COMMENTAIRE:

(Le Souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

Ce que ne disent pas le ministre Le Drian et les journalistes COMPLICES c’est que les MIRAGE et les hélicoptères TIGRE ont utilisé des armes à l’URANIUM « appauvri » pour intervenir.

Toujours la même attitude

des uns et des autres:

On glorifie l’armée française et on respecte l’OMERTA pour taire l’utilisation d’armes à l’URANIUM « appauvri » !…puisque c’est classé SECRET DEFENSE.

Pour rappel, les Lois internationales définissent l’utilisation de ces armes comme des CRIMES CONTRE L’HUMANITE.

Les petits soldats Le Drian et les gentils petits journalistes ont bien travaillé !

Bravo les p’tits gars, l’armée française est fière de vous !

Pour rappel:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2014/01/23/deux-operations-de-contre-terrorisme-menees-par-la-france-au-mali-les-armes-a-luranium-appauvri-ont-ete-utilisees-afp-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/15/exclusif-armes-a-luranium-appauvri-france-inter-la-voix-est-censuree-le-canard-enchaine-lomerta-totale-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 6 mars, 2014 |2 Commentaires »

40000 PERSONNES FUIENT LES VIOLENCES AU DARFOUR (7sur7.be)

 40.000 personnes

fuient les violences

au Darfour

40000 PERSONNES FUIENT LES VIOLENCES AU DARFOUR (7sur7.be) dans REFLEXIONS PERSONNELLES media_xll_6540829

© reuters

Près de 40.000 civils ont fui récemment une recrudescence des

violences au Darfour, une région de l’ouest du Soudan théâtre

d’affrontements depuis 2003, selon le Programme Alimentaire

Mondial (PAM) et l’Organisation Internationale des Migrations

(OIM).

media_l_6540820 AFRIQUE dans REFLEXIONS PERSONNELLES
                                                                                                 
  © reuters
media_l_6540831 DARFOUR
                                                                                                                 
  © epa
media_l_6540832 ENVIRONNEMENT
                                                                                                                  
  © afp
media_l_6540822 FAMINES
                                                                                                                 
 © epa.

Dans les camps de Kalma et Al-Salam, situés près de la capitale de l’Etat du Darfour-Sud, Nyala, l’OIM a recensé respectivement 5.473 et 14.015 nouveaux arrivants, a indiqué Mario Lito Malanca, chef de la mission de l’OIM au Soudan, sans autre précision.

Ces déplacés s’ajoutent aux quelque 20.000 personnes dénombrées par le PAM dans le village de Saniya Deleiba, à quelque 35 km de Nyala.

Une équipe du PAM doit être dépêchée mardi dans cette zone pour évaluer plus précisément le nombre de personnes dans le besoin. Ces nouveaux mouvements de population interviennent alors que le Darfour compte déjà près de 2 millions de déplacés, après 11 ans de conflit entre rebelles et élites arabes de Khartoum, mais aussi en raison de combats sanglants plus récents entre milices arabes se disputant la terre, l’eau et les droits miniers.

Des témoins ont fait état de pillages, de civils blessés et de villages incendiés au cours des derniers jours, a rapporté la mission conjointe ONU-Union Africaine au Darfour (Minuad), déplorant le refus des autorités soudanaises de permettre à ses Casques bleus d’accéder aux zones concernées.

La Minuad a indiqué être extrêmement préoccupée par la hausse des violences dans l’Etat du Darfour-Sud avec « la destruction de plusieurs villages par le feu et du déplacement de nombreux civils aux alentours de Oum Gunya » à une cinquantaine de km de Nyala.

media_xll_6540821 GUERRES
                                                                                                               
                   © reuters
media_xll_6540830 MINUAD
                                                                             
                          © epa
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1804741/2014/03/04/40-000-personnes-fuient-les-violences-au-Darfour.dhtml
Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 6 mars, 2014 |Pas de commentaires »

LES ETATS-UNIS ENVOIENT SIX F-15 POUR RENFORCER LA SURVEILLANCE DE L’ESPACE AERIEN BALTE (AFP)

Les Etats-Unis envoient six F-15

pour renforcer la surveillance

de l’espace aérien balte

F15 AVION

VILNIUS – Les États-Unis qui assurent la surveillance de l’espace aérien balte dans le cadre de l’OTAN ont décidé d’y envoyer six avions de chasse F-15 supplémentaires, a annoncé, jeudi 6 mars 2014, le ministre lituanien de la Défense, Juozas Olekas.

Les appareils ont atterri jeudi en début d’après-midi à Zoknai, ancienne base aérienne soviétique proche de la ville de Siauliai, dans le nord de la Lituanie, a précisé la porte-parole du ministère, Viktorija Cieminyte.

Le ministre a déclaré à l’AFP que l’envoi des avions était une réponse à l’agression de la Russie en Ukraine ainsi qu’à une intensification de l’activité militaire russe dans la région de Kaliningrad, une enclave russe située entre la Lituanie et la Pologne.

La présidente lituanienne Dalia Grybauskaite qui participait jeudi à Bruxelles à un sommet européen extraordinaire sur l’Ukraine a estimé que la réponse de l’OTAN était prompte et rapide.

La présidente Grybauskaite qui avait inspecté mercredi la base aérienne avait appelé l’OTAN à une plus grande présence dans les pays baltes.

Les pays de l’Alliance assurent à tour de rôle la protection de l’espace aérien des pays baltes qui ne disposent pas d’une aviation militaire suffisante.

Depuis janvier, les forces aériennes américaines patrouillent le ciel faisant frontière au sud et à l’est avec la Russie et le Bélarus à l’aide de quatre appareils F-15 depuis la base de Zoknai.

Les trois anciennes républiques soviétiques, la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie, entrées dans l’OTAN en 2004, s’inquiètent du potentiel militaire grandissant de la Russie à ses frontières, la crise ukrainienne n’ayant fait que renforcer ces appréhensions.

La présidente lituanienne a souligné que l’Europe n’était toujours pas capable de comprendre ce qui arrivait, et que la Russie essayait de réécrire les frontières de la Seconde guerre mondiale en Ukraine.

La Russie aujourd’hui est dangereuse. La Russie est aujourd’hui imprévisible, a-t-elle déclaré.

Dénonçant une brutale agression de la Russie contre l’Ukraine, elle a affirmé: Après l’Ukraine, il y aura la Moldavie, et après la Moldavie, ce sera d’autres pays.

Vilnius s’inquiète des récentes manoeuvres au large de la Pologne et de son propre pays.

La porte-parole du ministère de la Défense a souligné que la Lituanie a observé une plus grande activité des avions militaires russes près des frontières baltes, ce qui a contraint les chasseurs de l’OTAN à réagir plus de 40 fois l’année dernière.

En janvier et en février, le nombre de décollages des appareils de l’OTAN pour identifier des avions russes a augmenté par rapport à l’année précédente, a déclaré Cieminyte sans donner de chiffre précis.

(©AFP / 06 mars 2014 14h24)

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 6 mars, 2014 |Pas de commentaires »

L’ONU DENONCE UNE SITUATION DE TOTALE IMPUNITE EN SYRIE (ATS)

L’ONU dénonce une situation

de totale impunité en Syrie

syria-homs-rtx17f9h

La commission d’enquête de l’ONU a accusé, mercredi 5 mars 2014, le Conseil de Sécurité d’inaction dans le conflit en Syrie. La situation de totale impunité a conduit à l’escalade des crimes perpétrés par les belligérants.

« L’impunité totale qui caractérise le conflit est tout à fait inacceptable. Les dirigeants de chaque camp doivent être tenus responsables des abus perpétrés », a déclaré à Genève le président de la commission d’enquête Paulo Pinheiro.

Le Conseil de Sécurité de l’ONU a échoué à lutter contre l’impunité.

« Une telle inaction a conduit à la prolifération d’acteurs, à la radicalisation et à l’escalade des violences », selon la commission.

Elle appelle les dirigeants de chaque camp et les Etats qui exercent de l’influence sur les belligérants en Syrie à respecter et à faire appliquer le droit international humanitaire.

Malnutrition et famine

Syrie 1jpg

Les attaques à grande échelle et les sièges de zones résidentielles par les forces gouvernementales ont conduit ces derniers mois à des pertes massives, à la malnutrition et à la famine, selon le septième rapport de la commission d’enquête de l’ONU depuis sa création en août 2011.

Plus de 250 000 personnes sont assiégées et bombardées sans accès à l’aide humanitaire, à la nourriture et aux soins médicaux. « Le gouvernement instrumentalise les besoins élémentaires en eau, nourriture, abris et soins médicaux dans le cadre de sa stratégie militaire », accuse le rapport.

« Le refus de l’aide humanitaire, dont l’aide alimentaire, a été pratiqué de manière prolongée dans plusieurs régions et a conduit à la malnutrition et à la famine », indique le document. Le texte rappelle que « l’usage de la famine comme arme de guerre est interdit ».

Actes de torture

ballaman-assad1

Des groupes armés de l’opposition ont aussi encerclé des villages et refusé l’accès des convois humanitaires à ces zones, selon la commission. Le rapport dresse une longue liste d’atrocités commises entre juillet 2013 et janvier 2014 sur la base notamment de 563 entretiens.

Pour la première fois, la commission a identifié des groupes armés qui ont commis des actes de torture dans la province d’Al-Raqqah. Elle dénonce aussi le recrutement de plus en plus fréquent d’enfants par ces groupes armés.

(ats / 05.03.2014 13h52)

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 6 mars, 2014 |Pas de commentaires »

« IL EST GRAND TEMPS DE PARLER DU SOL » (globalsoilweek.org)

« Il est grand temps

de parler du sol »

(globalsoilweek.org)

vidéo-écologie

Credits:
Director: Uli Henrik Streckenbach (uhsless.de)
Design: Uli Henrik Streckenbach, Ronny Schmidt (roschroom.com)
Modelling: Ronny Schmidt, Uli Henrik Streckenbach
Character Rigging: Maik Lochmann
Animation: Uli Henrik Streckenbach, Ronny Schmidt
Scarecrow Artist: Andrea Abendroth
Concept: Uli Henrik Streckenbach

Music and Sound Design: Marcus Illgenstein (illgenstein.de)
Foley Artist: Martin Langenbach, Metrix Media
Foley Recording Engineer: Christoph Wieczorek, Metrix Media

Foleys recorded at Metrix Media.

Voice-over recorded at VSI Verlin.

« Quand le dernier arbre sera abattu, le dernier poisson pêché, la dernière rivière asséchée ou polluée, les hommes se rendront compte que l’argent n’est pas comestible »

vidéo écologie

Vimeo

http://globalsoilweek.org

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 4 mars, 2014 |Pas de commentaires »

POUTINE PROPOSE POUR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX ! (ATS)

POUTINE

proposé pour le

prix Nobel de la paix 2014 !

(ATS)

Poutine adore les jeux olympiques

Pas moins de 278 candidats, un record, sont en lice pour le prix Nobel de la paix attribué en octobre. « Le nombre de propositions augmente presque chaque année », a déclaré le directeur de l’Institut Nobel, Geir Lundestad.

Parmi les possibles:

Vladimir Poutine et Edward Snowden.

« Nous recevons des nominations d’absolument partout dans le monde », a ajouté M. Lundestad. Le comité Nobel s’est réuni, mardi 4 Mars 2014, pour la première fois de l’année afin d’examiner les candidatures qui, pour être valides, devaient être envoyées avant le 1er février.

Lors de leur première réunion, les cinq membres du comité ont eux-mêmes la possibilité de soumettre des candidats en plus des noms avancés par les parrains habituels: parlementaires et ministres de tous les pays, certains professeurs d’université, anciens lauréats, membres de certaines organisations internationales…

POUTINE joue aux échecs avec les autres

Parmi les candidats: Vladimir Poutine, actuellement menaçant en Ukraine, l’ex-consultant de la NSA Edward Snowden en passant par l’adolescente pakistanaise anti-talibans Malala. En octobre dernier, des personnalités russes avaient proposé la candidature du chef du Kremlin, faisant valoir son rôle dans la crise syrienne.

Attendre octobre

POUTINE place ses pions

La liste des candidats est cependant tenue secrète pendant au moins cinquante ans.

M. Lundestad s’est contenté d’indiquer que 47 des 278 candidats étaient des organisations. L’identité du lauréat devrait être annoncée le 10 octobre 2014 à Oslo.

Le précédent record avait été battu l’an dernier avec 259 candidatures.

Le prix était alors allé à l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) impliquée à l’époque et aujourd’hui encore dans le démantèlement de l’arsenal d’armes chimiques du régime syrien.

(ats / 04.03.2014 20h20)

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 4 mars, 2014 |Pas de commentaires »

ATTAQUE CHIMIQUE EN SYRIE: LE RAPPORT QUI DERANGE LES OCCIDENTAUX (Le Point.fr / Armin AREFI)

Attaque chimique en Syrie :
SYRIE
Le rapport qui dérange

-Le Point.fr – Publié le 19/02/2014 à 13:19 - Modifié le 19/02/2014 à 14:25-

Une étude du prestigieux MIT affirme que le massacre chimique d’août 2013 a été perpétré depuis une zone rebelle, contredisant les affirmations occidentales.

Lancement d'un missile lors de manoeuvres de l'armée syrienne, le 9 juillet 2012. Photo d'illustration.
Lancement d’un missile lors de manoeuvres de l’armée syrienne, le 9 juillet 2012.
Photo d’illustration. © Sana / AFP
ATTAQUE CHIMIQUE EN SYRIE: LE RAPPORT QUI DERANGE LES OCCIDENTAUX (Le Point.fr / Armin AREFI) dans REFLEXIONS PERSONNELLES

L’incident est passé relativement inaperçu.

Le 4 février 2014, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius est invité par l’école de commerce ESSEC à s’exprimer sur le dossier syrien.

Lors de la séance de questions, un jeune homme se présentant comme journaliste indépendant pour l’Agence Info libre interroge le ministre sur un rapport du Massachusetts Institute of Technology (MIT) selon lequel, affirme le journaliste, « Bachar el-Assad ne serait pas à l’origine de l’attaque chimique de la Ghouta », survenue le 21 août 2013 dans cette banlieue de Damas, faisant des centaines de morts, dont de nombreux civils.

« Pouvez-vous aujourd’hui devant cette assemblée reconnaître que vous vous êtes trompés sur cette situation et présenter vos excuses ? » demande alors le jeune homme. « Certainement pas », répond Laurent Fabius. L’auditoire s’esclaffe de rire. « Il y a eu une enquête des Nations Unies qui ont diligenté beaucoup d’experts et qui ont établi de la façon la plus ferme qu’il y avait eu un massacre chimique (…) qui trouvait son origine dans les gens du régime », souligne le ministre des Affaires étrangères.

« Mensonges » de Fabius

Très vite, la vidéo de la scène se répand comme trainée de poudre sur la Toile, présentée comme la « question qui tue d’un journaliste courageux à Laurent Fabius », accusé de « mentir » sur l’attaque au gaz attribuée à Bachar el-Assad.

Ces accusations ne sont pas tout à fait sans fondement. Car si le rapport final de l’ONU sur l’attaque, remis le 12 décembre 2013, confirme l’existence de « preuves flagrantes et convaincantes de l’utilisation d’armes chimiques contre des civils, dont des enfants », dans la région de la Ghouta, il n’accuse nullement le régime syrien, encore moins les rebelles, les inspecteurs onusiens n’étant pas mandatés pour le faire.

Bachar el-Assad est en revanche incriminé par deux synthèses des services de renseignements américains et français, publiées respectivement le 30 août et le 3 septembre 2013, pour ainsi justifier publiquement des frappes occidentales à venir. « La simultanéité de l’attaque, dans des endroits différents, réclame un savoir-faire tactique indéniable que seul le régime syrien possède », assure encore aujourd’hui Olivier Lepick, spécialiste des armes chimiques à la Fondation pour la Recherche Stratégique.

Preuves sur Internet

Cette menace crédible d’une intervention militaire en Syrie avait finalement poussé le régime syrien à démanteler son arsenal chimique, à la faveur d’un rocambolesque accord américano-russe, dont la France a été écartée.

Or, les conclusions des services de renseignement américain et français sont aujourd’hui remises en cause par le rapport du MIT. Celui-là même sur lequel s’appuie le journaliste indépendant cité plus haut.

Rédigé par Richard Lloyd, ancien inspecteur de l’ONU spécialiste des missiles, et Theodore Postol, professeur au MIT, le document de 23 pages affirme que les attaques chimiques ont tout simplement été lancées depuis une zone tenue par les rebelles syriens. Pour étayer leurs propos, les deux experts américains ont étudié des « centaines » de photos et des vidéos d’ogive, de restes de roquettes, d’impacts sur le sol, et de barils contenant le gaz sarin, publiées sur Internet.

Approximations américaines

« Ces sources proviennent d’Internet, mais nous nous sommes ensuite livrés à une analyse physique interne qui nous a permis d’établir le volume de gaz sarin utilisé, la portée des missiles, leur direction ainsi que l’endroit d’où ils ont été tirés », explique le Docteur George Stejic, directeur des laboratoires Tesla, qui emploient Richard Lloyd.

Première conclusion:

« Contrairement aux dires du rapport américain, les impacts ont été confinés à une zone bien plus réduite du nord de la Ghouta », affirme le chercheur.

Seconde conclusion:

Sûrement la plus importante, les roquettes tirées avaient toutes les caractéristiques de missiles de type Grad, de courte portée, sur lesquels étaient fixés les barils de gaz. « Après l’étude du poids des barils, de la géométrie des têtes et des caractéristiques des lanceurs, nous avons conclu à une portée de 2 kilomètres », souligne le chercheur.

Une conclusion que François Géré (1), directeur de l’Institut Français d’Analyse Stratégique (Ifas), juge « crédible », d’autant plus qu’elle est évoquée par le rapport final de l’ONU sur l’attaque de la Ghouta.

Une « bonne estimation » (ONU)
« Le missile Grad est connu comme étant une arme bas de gamme, possédant une portée de 2 à 5 kilomètres avec des armes conventionnelles, et dont l’imprécision est assez importante, ce qui expliquerait les nombreuses pertes civiles de la Ghouta », affirme le chercheur. Les deux kilomètres de portée, avancés par le rapport du MIT, ont été jugés comme une « bonne estimation » par Ake Sellström, l’inspecteur en chef de l’ONU en Syrie, après la remise du rapport de l’ONU en décembre 2013.

Ce chiffre est capital. Car il remet totalement en question le rapport américain, sur lequel s’est basé le 30 août 2013 le secrétaire d’État John Kerry, qui affirme que les roquettes ont été tirées depuis le « coeur » du territoire contrôlé par le régime à Damas. « C’est tout simplement impossible, affirme le Docteur George Stejic, la position la plus proche du régime se trouvant à quelque 10 kilomètres des impacts. »

« Difficile à vérifier » (expert)

Pour déterminer ces distances, les deux experts américains se sont basés sur les mêmes cartes de Damas fournies le 30 août 2013 par le renseignement américain pour accuser le régime.

Syrie, attaque, chimique, MIT ©  © White House

« Nous pouvons aujourd’hui affirmer à 100 % que tout point à deux kilomètres des impacts se situe en territoire rebelle. Mais cela ne signifie pas obligatoirement que ce sont les rebelles qui ont tiré.

 » En effet, comme le rappelle François Géré, il est probable que le régime ait avancé ses vecteurs de lancement au plus près des positions adverses, pour réduire le temps de passage au-dessus de ses propres troupes et ainsi diminuer les risques de bavure. Le spécialiste du chimique Olivier Lepick abonde dans le même sens, ajoutant que des roquettes peuvent tout à fait être déplacées en territoire rebelle grâce à des véhicules tout-terrains.

Toutefois, cet expert se montre assez circonspect sur les conclusions du rapport du MIT, bien qu’il salue la démarche de ses auteurs.

« Ce rapport repose sur beaucoup d’hypothèses très difficiles à vérifier d’un point de vue technique, telles que la portée des missiles, la distance qu’ils ont parcourue et le calcul des charges de propulsion », pointe Olivier Lepick. « Tous ces paramètres ne permettent pas d’établir de conclusions catégoriques. »

Chercheurs « expérimentés et crédibles »

« Notre institut et ses chercheurs ont toute l’expertise nécessaire pour analyser ces roquettes et les comparer aux mêmes modèles utilisés au cours des soixante dernières années », répond le Docteur George Stejic, qui rappelle que les laboratoires Tesla ont pour habitude de travailler pour le gouvernement américain et la Navy, et que Richard Lloyd a dernièrement travaillé sur le bouclier anti-missile israélien Iron Dome, ou sur les attentats de Boston.

« Richard Lloyd et Theodore Postol sont des experts très sérieux et expérimentés, tout à fait crédibles », souligne François Géré.

« Postol est connu pour être un libéral américain contestataire, qui a mis la science au service de sa lutte depuis l’époque Reagan. » Sauf qu’à la différence des inspecteurs de l’ONU, les deux experts ne se sont pas rendus en Syrie, se basant ainsi sur des documents de seconde, si ce n’est de troisième main.

Silence de l’ONU

« Clairement, nous aurions eu de bien meilleures données si nous avions pu nous rendre sur le terrain », admet volontiers le Docteur Stejic. « Mais je peux affirmer que, si nous avons malgré tout réussi à apporter des conclusions probantes, l’ONU a la capacité de révéler précisément la portée des roquettes, d’où elles venaient et qui en est l’auteur. Or, ceci ne figure pas dans le rapport. Pourquoi ? Contactées par nos soins, les Nations Unies rappellent que « toutes les infos dont (elles) disposent figurent dans le rapport écrit par l’équipe d’Ake Sellstrom. » En revanche, l’ONU ne souhaite pas commenter le rapport du MIT.

Une chose est sûre, contrairement aux dires du journaliste qui a interpellé Laurent Fabius à l’ESSEC, le rapport du MIT ne disculpe pas Bachar el-Assad.

Mais il contredit formellement les rapports des renseignements américains et français, qui accusent le président syrien du massacre chimique du 21 août 2013.

« Ces renseignements frauduleux auraient pu mener à une action militaire américaine injustifiée basée sur de fausses informations », souligne ainsi le document.

« Ce ne sont pas de faux renseignements », réplique François Géré.

« Les conclusions des services ne sont pas formelles à 100 %, quant à celles de l’ONU, elles sont beaucoup plus prudentes. Tout le reste est de la politique », poursuit le chercheur, qui rappelle qu’il existe, étant donné le savoir-faire requis pour lancer des armes chimiques, « 98 % de chances pour que le régime syrien soit l’auteur de l’attaque, bien qu’il ne faille pas négliger les 2 % restants ». Il n’empêche, après le scandale sur les fausses armes de destructions massives en Irak, ce rapport pourrait à nouveau plonger dans l’embarras l’administration américaine, et faire le jeu des partisans de Bachar el-Assad.

(1) François Géré, auteur de Dictionnaire de la désinformation (Editions Armand Colin).

Question posée par l’Agence Info Libre (posée par Jonathan, filmée par Ugo) lors des mardis de l’ESSEC le 4 février 2014. Durant la conférence, des tweets étaient relayés en direct par un projecteur…

Contrairement à ce qu’affirme Laurent Fabius, l’enquête de l’ONU n’a jamais cherché à déterminer qui était à l’origine des tirs d’armes chimiques, mais seulement si des armes chimiques avaient été utilisées…

Un grand merci à la personne qui nous a laissé le micro pour poser la question lorsqu’elle a su que nous étions de l’Agence Info Libre !! Et à tous ceux qui nous ont félicité après !

fichier pdf possible-implications-of-bad-intelligence

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 21 février, 2014 |Pas de commentaires »

47 PHOTOGRAPHIES LOURDES DE SENS QUI VONT VOUS BOULEVERSER (Romain PERNET / Bored Panda)

47 photographies lourdes de sens

qui vont vous bouleverser

maudite_soit_la_guerre
(Photo: Monument aux morts de GENTIOUX, Creuse, FRANCE)

Certaines photographies valent mieux qu’un long discours.

C’est le cas de ces 47 clichés bouleversants qui illustrent des

moments touchants et souvent tragiques de notre histoire. 

1. Un petit garçon affamé donne la main à un missionnaire.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde10

via Mike Wells

2. L’intérieur d’une chambre à gaz du camp de concentration d’Auschwitz.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde16

via kligon5

3. Un chirurgien et son assistante exténués après une transplantation du coeur réussie qui aura duré 23 longues heures.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde19

via James Stanfield

4. Diego Frazão Torquato, en pleurs, jouant du violon aux funérailles de son professeur qui l’a aidé à sortir de la misère.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde22

via blogspot

5. Un soldat russe jouant du piano au milieu de nulle part à Chechnya en 1994.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde30

via drugoi

6. Une fillette soudanaise épiée par un vautour.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde36

via Kevin Carter

7. Un jeune homme qui vient d’apprendre l’assassinat de son frère.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde9

via Nhat V. Meyer

8. Des chrétiens protégeant des musulmans pendant leur prière durant les émeutes du Caire en 2011.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde23

via Nevine Zaki

9. Un manifestant abattu par des balles à blanc à Rio de Janeiro, Brésil. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde1

via gpb

10. Kim, la jeune vietnamienne fuyant une bombe au Napalm lors de la guerre du Vietnam.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde37

via Nick Ut

11. Des sans-abris attendant de recevoir de la nourriture gratuite à l’extérieur de la mosquée de New Delhi, en Inde.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde24

via Tsering Topgyal / AP

12. Les funérailles majestueuses de Zanjeer, le chien qui a sauvé des milliers de vies durant les explosions de 1993 à Mumbai, en Inde.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde20

via Reuters

13. Une fille tenant la main de sa mère 6 ans après que cette dernière ait été déportée dans son pays natal. Elles sont séparées par la barrière qui symbolise la frontière entre l’Arizona et le Mexique. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde7

via nbc news

14. Un père alcoolique et son fils.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde3

via imgur

15. Un couple s’enlaçant jusqu’à leur dernier souffle. Ils ont été retrouvés mort, l’un serré contre l’autre, sous les décombres après l’effondrement d’une usine.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde12

via Taslima Akhter

16. Un garçon gitan fumant une cigarette en 2006 dans le quartier Saint Jacques à Perpignan, en France.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde13

via Jesco Denzel

17. Hhaing The Yu se tenant la tête sur les vestiges de sa maison emportée par l’ouragan Nargis en Mai 2008 (Birmanie).

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde4

via Brian Sokol

18. Les participants du marathon de Londres effectuant une minute de silence en l’honneur des blessés de l’attentat du marathon de Boston.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde3

via jsonline

19. Un ancien tankiste russe retrouvant le char dans lequel il a traversé la seconde guerre mondiale.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde2

via englishrussia

20. Un manifestant mettant des fleurs au bout des armes des forces de l’ordre. Cette photo a été prise le 21 octobre 1967 durant la marche pour la Manifestation du Pentagone. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde31

via Bernie Boston

21. Une femme assise au milieu des décombres à Natori après le tremblement de terre et le tsunami qui ont dévasté le Japon en 2011.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde32

via theantlantic.com

22. Robert Peraza embrasse le nom de son fils sur le Mémorial dédié aux victimes des attentats du 11 septembre 2001.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde15

via diretodeny

23.  Phyllis Siegel (76 ans) et Connie Kopelov (84 ans) s’enlaçant après être devenues les premières personnes du même sexe à s’être mariées à Manhattan en 2011.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde16

via lifo

24.  Scott Jones embrasse sa petite amie Alex Thomas après avoir été frappée jusqu’à tomber au sol par les forces de l’ordre lors d’une manifestation à Vancouver.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde17

via kotofot

25. Des soldats russes se préparant pour la bataille de Kursk en Juillet 1943 (photo créée en 2006 à partir d’archives).

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde7

via Shirak Karapetyan-Milshtein

26. Un afghan offrant du thé à des soldats américains combattant sur le sol de ses ancêtres.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde29

via Rafiq Maqbool / AP

27. Des parents, âgés de plus de 70 ans, cherchant toujours leur enfant disparu.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde18

via reddit

« M’avez-vous vu ? »

28. Des prisonniers juifs libérés d’un « train de la mort » les conduisant dans un camp de concentration en 1945.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde11

via hfcsd

29. Un civil français pleurant de désespoir alors que les Nazis prennent le contrôle de Paris pendant la Seconde Guerre Mondiale.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde35

via iconicphotos

30. Le prisonnier de guerre Horace Greasley défiant du regard Heinrich Himmler durant l’inspection de son camp.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde15

via telegraph.co.uk

31. L’abominable agonie d’Omayra Sánchez, prise au piège dans les restes de sa maison après l’éruption du volcan Nevado del Ruiz.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde38

via Frank Fournier

32. « The Falling Man ». Un homme tombant du World Trade Center après que les avions aient percuté les deux tours new-yorkaises le 11 septembre 2001.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde26

via Richard Drew

33.  Des survivants de la tornade Haiyan entament une procession religieuse.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde2

via idenpendent

34. Un homme porte un enfant pour l’emmener loin du lieu d’un attentat à la bombe au Pakistan.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde5

via indyposted

35. Une femme empêche un bulldozer militaire de rouler sur un homme blessé au Caire en Égypte.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde6

via abc

36. Une veuve pleure sur la tombe de son défunt mari, tombé au Pakistan.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde8

via jsonline

37. Un protestant anti-gouvernemental offre une rose à un soldat à Bangkok.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde9

via startribune

38. Un prisonnier allemand de la Seconde Guerre mondiale réuni à sa fille. L’enfant n’avait pas vu son père depuis l’âge de un an. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde11

via om911

39. Helen Fisher embrasse le corbillard transportant le corps de son cousin âgé de 20 ans, Douglas Halliday. Son corps, ainsi que ceux de six autres soldats, ont été ramenés en Angleterre après qu’ils soient tombés au front. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde12

via rpgwebgame

40. Les journalistes Euna Lee et Laura Ling, qui ont été arrêtées en Corée du Nord et condamnées à 12 ans de travaux forcés, réunies avec leur famille en Californie suite à des interventions diplomatiques réussies de la part des États-Unis. Au final, elles n’ont exécuté « que » 147 jours de détention. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde13

via om911

41. Une femme soumise à des radiations regarde son chien à travers une fenêtre à Nihonmatsu au Japon.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde14

via imgsou

42. Le prêtre Luis Padillo fait une dernière prière pour un soldat blessé par les tirs d’un sniper lors de révoltes au Venezuela.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde18

via ilcapomaeda

43. Un coréen du nord agite sa main vers un de ses proches de Corée du Sud qui est en train de pleurer suite à une rencontre lors des réunions de famille temporaires organisées entre les deux pays sur le Mont Kumgang le 31 octobre 2010. 466 coréens du sud ont été autorisés à passer 3 jours en Corée du Nord pour revoir leurs 97 proches nord-coréens desquels ils ont été séparés depuis la guerre de 1950-53.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde19

via giornalettismo

44. Des soeurs posent pour la même photographie à trois reprises, à des années d’intervalle. Sur la dernière, la troisième soeur ne faisait plus partie de ce monde. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde23

via copypaste

45. John F. Kennedy Jr. salue le cercueil de son père avec la garde d’honneur.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde22

via vidaytiemposdeljuezroybean

46. Un moine prie pour un homme subitement décédé en attendant le train à Shanxi Taiyuan en Chine.

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde21

via mamaclub

47. Christian Golczynski, âgé de 8 ans, accepte le drapeau américain qui lui est remis en l’honneur de son père, le sergent Marc Golczynski. Ce dernier a été tué lors d’une patrouille durant son second service en Irak seulement quelques semaines avant son retour chez lui. 

35-photographies-lourdes-de-sens-qui-vous-ouvriront-les-yeux-sur-le-monde10

via nmaw

Lequel de ces clichés vous a le plus remué ?…

SOURCE:

BORED PANDA

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 19 février, 2014 |1 Commentaire »

TCHAD: LA FRANCE OUVRE UNE BASE MILITAIRE A ZOUAR POUR SURVEILLER LA LIBYE (Djamil AHMAT / Alwihda Info)

TCHAD:

La France ouvre une base militaire

à Zouar pour « surveiller » la Libye

-(Alwihda Info) Rédigé par  -

Des Mirage 2000 en vol vers le Tchad depuis leur base de Nancy, le 12 janvier 2013. | AP/Richard Nicolas-Nelson

Des Mirage 2000 en vol vers le Tchad depuis leur base de Nancy, le 12 janvier 2013. | AP/Richard Nicolas-Nelson
N’DJAMENA (Alwihda Info) - Le président tchadien Idriss Deby a accepté l’extension de la base militaire française.
Le nouveau redéploiement de la présence militaire française concerne le renforcement de l’effectif au Tchad avec trois cents nouveaux soldats avec une extension au nord du pays.
Il s’agit de renforcer la présence militaire à Faya et de créer une nouvelle base à Zouar. Avoir un œil vigilant sur ce qui se passe au Sud libyen pour prévenir toute tentative de déstabilisation de la ceinture africaine frontalière, tel est l’objectif de la nouvelle stratégie française.
La France est impliquée directement dans trois conflits importants:
Rafale-payload-on-Jan-14
(Photo: Avion RAFALE au-dessus du MALI en février 2013 / Ministère de la Défense)
La Libye, le Mali et la Centrafrique. Si dans les deux premiers, l’intervention s’est passée « au moins pire », en Centrafrique, les soldats français sont montrés du doigt dans les atrocités de la milice chrétienne antibalaka contre la communauté minoritaire musulmane.
http://www.alwihdainfo.com/Tchad-La-France-ouvre-une-base-militaire-a-Zouar-pour-surveiller-la-Libye_a9838.html
Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 12 février, 2014 |Pas de commentaires »

LIBERTE DE LA PRESSE: RECUL AU MALI, EN CENTRAFRIQUE ET…AUX ETATS-UNIS (Sophie LAUBIE / AFP /www.lapresse.ca)

Liberté de la presse:

-journaliste-beyrouth-2006

Recul au Mali,

en Centrafrique et…

aux États-Unis

Une journaliste à Beyrouth, en 2006.... (Photo Patrick Baz, archives AFP)

-Une journaliste à Beyrouth, en 2006-

(Photo: Patrick BAZ, ARCHIVES AFP)

Sophie LAUBIE
Agence France-Presse
Paris
La liberté de la presse a reculé en 2013 dans des pays marqués par des conflits comme le Mali et la Centrafrique, mais aussi dans des démocraties qui «utilisent abusivement l’argument sécuritaire» comme les États-Unis, affirme Reporters Sans Frontières (RSF) dans une étude.

«Le classement de certains pays, y compris des démocraties, est largement affecté cette année par une interprétation trop large et abusive du concept de la protection de la sécurité nationale. Par ailleurs, le classement reflète l’impact négatif des conflits armés sur la liberté de l’information et ses acteurs», a indiqué Lucie Morillon, directrice de la recherche de Reporters Sans Frontières, à l’occasion de la publication du classement mondial annuel de RSF sur la liberté de la presse, portant sur 180 pays.

L’indice annuel du classement, qui synthétise les atteintes à la liberté de l’information, indique une «légère dégradation globale» dans le monde depuis l’an dernier, souligne l’ONG.

Pays jugé le plus dangereux au monde pour les journalistes par RSF, la Syrie est classée 177ème sur 180, figurant comme l’an dernier juste devant le trio inchangé: Turkménistan (178e), Corée du Nord (179e) et Erythrée (180e).

Pour la quatrième année, la Finlande conserve son rang de meilleur élève, suivie comme l’an dernier par les Pays-Bas et la Norvège.

Entre ces deux groupes de pays, les États situés en zones de conflits font sans surprise partie des plus touchés. Le Mali chute de 22 places au 122e rang, tandis que la République Centrafricaine connaît la chute la plus forte du classement, perdant 43 places à la 109e.

«Chasse aux sources» 

Loin de ces pays, certaines démocraties occidentales sont aussi pointées du doigt par RSF qui juge que «l’argument sécuritaire y est utilisé abusivement pour restreindre la liberté de l’information».

«Les pays qui se prévalent de l’État de droit ne donnent pas l’exemple, loin de là», regrette l’organisation, qui déplore «un recul inquiétant des pratiques démocratiques».

C’est le cas aux États-Unis, qui dégringolent de 13 places à la 43e, et où l’association dénonce «la chasse aux sources et aux lanceurs d’alerte».

«L’année 2013 a connu un pic en termes de pression sur les journalistes et leurs sources» dans ce pays, a estimé Lucie Morillon, lors d’une rencontre avec la presse.

La condamnation du soldat Bradley Manning à 35 ans de prison pour avoir transmis à Wikileaks des milliers de documents, ou la traque d’Edward Snowden, à l’origine du scandale sur les écoutes menées par l’Agence Nationale de Sécurité américaine NSA, «sont autant d’avertissements à ceux qui oseraient livrer des informations dites sensibles, mais d’intérêt public avéré, à la connaissance du plus grand nombre», estime RSF.

Le Royaume-Uni perd de son côté trois places pour se classer à la 33e. Ce pays s’est notamment «illustré au nom de la lutte contre le terrorisme par des pressions scandaleuses exercées sur le quotidien The Guardian», relève RSF.

La France, qui perd une place à la 39e, a également connu une année 2013 «inquiétante», selon RSF qui cite la décision prise par la justice française de faire retirer les enregistrements de conversations impliquant la milliardaire Liliane Bettencourt des publications du site d’informations Mediapart et du magazine Le Point. Citant ces enregistrements, Mediapart avait notamment publié des articles évoquant une fraude fiscale, des abus de faiblesse sur Mme Bettencourt et des financements illégaux de partis politiques.

La Grèce, affectée par la crise économique et les poussées populistes, cède quant à elle 14 places à la 99e.

Juste derrière, la Bulgarie (100e, -12 places) conserve le dernier rang des pays de l’Union Européenne, au terme d’une année marquée notamment par des agressions de journalistes par les forces de l’ordre en marge de manifestations.

Ce classement repose sur sept indicateurs: niveau des exactions, étendue du pluralisme, indépendance des médias, environnement et autocensure, cadre légal, transparence et infrastructures.

http://www.lapresse.ca/arts/medias/201402/11/01-4737880-liberte-de-la-presse-recul-au-mali-en-centrafrique-et-aux-etats-unis.php

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 12 février, 2014 |Pas de commentaires »
1...34567...24

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007