FUKUSHIMA: L’AGENCE INTERNATIONALE DE L’ENERGIE ATOMIQUE SUGGERE UN RETOUR DES POPULATIONS EVACUEES…UNE BELLE PETITE SALOPERIE LANCEE A LA FACE DU PEUPLE JAPONAIS ET DU MONDE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-FUKUSHIMA-

FUKUSHIMA: L'AGENCE INTERNATIONALE DE L'ENERGIE ATOMIQUE SUGGERE UN RETOUR DES POPULATIONS EVACUEES...UNE BELLE PETITE SALOPERIE LANCEE A LA FACE DU PEUPLE JAPONAIS ET DU MONDE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES fukushima4

L’AIEA suggère un retour

des populations évacuées:

Une belle petite saloperie

lancée à la face des japonais et du Monde !

(Thierry LAMIREAU)

TOKYO – Peut-on faire revenir des gens dans les zones de Fukushima évacuées après l’accident nucléaire de mars 2011 ?

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) pense que oui, ce qui est une véritable folie!

Une mission de l’agence s’est rendue la semaine dernière aux alentours du complexe atomique de Fukushima Daiichi ravagé par le tsunami du 11 mars 2011.

De retour à Tokyo, elle a remis lundi dernier au Ministre de l’Environnement un rapport d’étape dans lequel l’AIEA invite le gouvernement à repeupler la région sans attendre de ramener la radioactivité au niveau « normal » de moins de 1 millisievert par an (hors radioactivité naturelle) recommandé par la Commission Internationale de Protection Radiologique (CIPR).

Selon les experts de l’AIEA, « il est illusoire de penser qu’on pourrait rapidement, et seulement grâce aux opérations de décontamination, abaisser à 1 millisievert par an (mSv/an) la dose de rayonnement individuel reçue en plus de l’exposition naturelle. »

« Par conséquent, dans les situations d’assainissement en cours, n’importe quel niveau de dose de rayonnement individuel de l’ordre de 1 à 20 mSv/an est acceptable et conforme aux normes internationales », souligne encore l’Agence.

Pour Hisayo Takada, spécialiste auprès de Greenpeace Japon, cette conclusion prouve que l’AIEA reconnaît qu’il est difficile de décontaminer.

Mais certains experts interprètent ces conclusions comme un abandon de l’objectif de moins de 1 mSv/an, dans le but justement de faire revenir rapidement les habitants dans les zones désertées.

L’AIEA a tiré un trait sur l’objectif de redescendre sous 1 millisievert/an, tranche ainsi Hiroaki Koide, professeur au Centre d’Expérimentation de Réacteurs Nucléaires à l’Université de Kyoto et auteur de nombreux livres sur les effets des radiations.

Comme Mme Takada, il insiste sur le fait que cette agence est une organisation dont la vocation est d’abord de promouvoir l’usage des technologies nucléaires civiles, pas de protéger la population.

En outre, le terme « acceptable » est toujours utilisé par l’AIEA ou d’autres organismes pro-nucléaires !

« Acceptable » pour qui ?…pour l’AIEA…mais pas pour les populations irradiées !

Personne ne veut habiter une zone radioactive

Personne ne veut habiter dans une zone radioactive, mais il y a pourtant des gens qui veulent revenir chez eux, reconnaît Mme Takada pour qui c’est « respectable » et, dans ce cas, il est important de leur proposer différents modes de soutien et de les en informer.

A l’Institut de Recherche et de Sûreté Nucléaire (IRSN), Olivier Isnard explique que « la proposition de l’AIEA n’est valable que pour une période transitoire, qui peut durer plusieurs années, entre la phase d’urgence immédiatement après l’accident et la phase de retour vers un niveau « normal » de radioactivité. »

« Dans cette étape intermédiaire, et selon les recommandations internationales en vigueur, on peut revivre dans la zone contaminée à condition que le niveau d’exposition externe et de contamination interne combinés n’excède par 20 millisieverts par an » rappelle-t-il. « Cela ne signifie pas que le niveau de 1 mSv/an est abandonné. Au contraire: il s’agit de faire tous les efforts pour s’en rapprocher. »

Cependant, ce qui préoccupe le plus le professeur Koide, ce sont les enfants: pour les personnes âgées, l’irradiation n’est peut-être pas si grave mais, pour les enfants, une exposition de 20 millisieverts par an est trop importante. C’est l’équivalent de la dose admissible pour les travailleurs du secteur nucléaire dans la plupart des pays.

Pour M. Isnard, la comparaison ne tient pas: « pour les travailleurs du nucléaire, le niveau est fixé très bas afin de contraindre les exploitants de centrales à ne pas les exposer à la radioactivité. Mais le niveau de 20 millisieverts est pensé en fonction des personnes les plus radio-sensibles, à savoir les enfants », précise-t-il.

Reste que, pour Mme Takada, on ne pourra pas revivre dans la région évacuée de Fukushima comme avant l’accident.

Dans des zones en partie décontaminées, près des maisons, les niveaux sont peut-être par endroits redevenus « tolérables » pour les personnes mal informées mais « inutile de songer à aller dans les bois cueillir des champignons et les manger car ce sont des éponges à radioactivité », précise M. Isnard.

« Il faut donc que les candidats au retour aient des instructions et informations précises sur ce qu’ils peuvent et doivent faire pour limiter les risques.

Parce que le sujet est extrêmement sensible et divise population et experts, l’idée du retour doit être le fruit d’un dialogue et compromis entre l’Etat et la société civile, » insiste M. Isnard.

(©AFP / 24 octobre 2013 11h43 + corrections Thierry LAMIREAU)

COMMENTAIRE:

(Le Souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

Rien d’étonnant à tout cela ! L’AIEA nous présente toujours des textes SCANDALEUX !

Pour toute catastrophe nucléaire, le milieu pro-nucléaire est toujours pour un retour des populations in situ…tout en sachant que les individus vont continuellement s’irradier.

On a, à nouveau et comme toujours, les indications

MENSONGERES du représentant de l’IRSN:

« la proposition de l’AIEA n’est valable que pour une période transitoire, qui peut

durer plusieurs années, entre la phase d’urgence immédiatement après l’accident et

la phase de retour vers un niveau « normal » de radioactivité. »

Non, il n’y aura pas de « période transitoire et de retour vers un niveau normal de radioactivité »  !

Les niveaux de radioactivité resteront, comme à TCHERNOBYL, très élevés.

« Dans cette étape intermédiaire, et selon les recommandations internationales en vigueur, on peut revivre dans la zone contaminée à condition que le niveau d’exposition externe et de contamination interne combinés n’excède par 20 millisieverts par an » rappelle-t-il. « Cela ne signifie pas que le niveau de 1 mSv/an est abandonné. Au contraire: il s’agit de faire tous les efforts pour s’en rapprocher. »

Faux ! Les 20 millisieverts ne concernent pas la population et encore moins les femmes enceintes et les enfants !

Et dire que: « Cela ne signifie pas que le niveau de 1 mSv/an est abandonné. Au contraire: il s’agit de faire tous les efforts pour s’en rapprocher. »…est une véritable SUPERCHERIE intellectuelle !

« Pour les travailleurs du nucléaire, le niveau est fixé très bas afin de contraindre les exploitants de centrales à ne pas les exposer à la radioactivité. Mais le niveau de 20 millisieverts est pensé en fonction des personnes les plus radio-sensibles, à savoir les enfants ».

Faux encore. Les 20 millisieverts ne « sont pas pensés en fonction des personnes les plus radio-sensibles, à savoir les enfants » mais en fonction de personnes ADULTES et qui sont, de plus, uniquement les TRAVAILLEURS DU NUCLEAIRE!

L’IRSN MANIPULE l’information et MENT pour essayer de faire admettre l’inadmissible: le retour des populations sur les sites contaminés !

« Inutile de songer à aller dans les bois cueillir des champignons et les manger car ce sont des éponges à radioactivité », précise M. Isnard de l’IRSN.

Bon, alors, il faudrait savoir, on peut revenir sur les sites ou pas ? Cette phrase confirme donc que l’IRSN cautionne un retour des autochtones sur des sites contaminés.

« Il faut donc que les candidats au retour aient des instructions et informations précises sur ce qu’ils peuvent et doivent faire pour limiter les risques.

Parce que le sujet est extrêmement sensible et divise population et experts, l’idée du retour doit être le fruit d’un dialogue et compromis entre l’Etat et la société civile », insiste M. Isnard.

Le sujet ne « divise pas population et experts », la population ne souhaite pas se faire manipuler et irradier pour le beau plaisir de ceux qui se disent « experts » et qui voudraient que les habitants ferment leur gueule pour accepter l’inacceptable:

« L’idée du retour doit être le fruit d’un dialogue et compromis entre l’Etat et la société civile. »

Il n’y a pas de « dialogue » et de « compromis » qui tiennent pour obliger les habitants à s’irradier et à consommer des produits contaminés « pour l’éternité » afin de faire repartir l’économie d’une région voire d’un pays !

Les « experts » de l’AIEA et de l’IRSN, par leurs MENSONGES et leurs MANIPULATIONS, sont des CRIMINELS !

Thierry LAMIREAU

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 26 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

EXCEPTIONNEL: GUIDE D’AIDE DE L’IRSN A DESTINATION DU MILIEU AGRICOLE EN CAS DE CATASTROPHE NUCLEAIRE EN FRANCE…UNE VASTE PLAISANTERIE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

IRSN / Guide-ACTA 2012

EXCEPTIONNEL: GUIDE D'AIDE DE L'IRSN A DESTINATION DU MILIEU AGRICOLE EN CAS DE CATASTROPHE NUCLEAIRE EN FRANCE...UNE VASTE PLAISANTERIE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES sigle-radioactivite2

« Guide d’aide à la décision pour la gestion du

milieu agricole en cas d’accident nucléaire »:

Une vaste plaisanterie !

(Thierry LAMIREAU)

Encore un très beau leurre de l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) pour faire croire que tout est prévu en cas de catastrophe nucléaire en FRANCE !

La situation réelle induirait une véritable panique et surtout les agriculteurs seraient mis, malgré eux, face à une situation dramatique et ingérable car toutes leurs bêtes et leurs cultures seraient contaminées !

Que faire d’un troupeau dans l’urgence ? Un réel « cadeau empoisonné » (c’est le cas de le dire) pour tout le milieu agricole ! 

En tout cas, un document supplémentaire à mettre dans le dossier du nucléaire pour montrer que l’Etat français et les institutions officielles craignent de plus en plus une catastrophe majeure sur un site civil ou militaire en FRANCE.

Il n’y a rien de mieux pour résumer la situation

que le dessin ci-dessous:

aaaaaaaaaa7 CATASTROPHES NUCLEAIRES dans REFLEXIONS PERSONNELLES

fichier pdf IRSN_Guide-ACTA_2012 Guide d’aide à la décision pour la gestion du milieu agricole en cas d’accident nucléaire

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 20 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

PETIT RAPPEL: L’ACCORD ENTRE L’OMS et L’AIEA…UN VRAI SCANDALE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

L’accord entre l’OMS et l’AIEA:

PETIT RAPPEL: L'ACCORD ENTRE L'OMS et L'AIEA...UN VRAI SCANDALE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES aaaaaaaaaa6

Un scandale politique,

un mensonge de

Santé Publique,

un acte criminel,

une induction grave

de morbidité et de mortalité.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a signé avec l’Agence

Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) l’accord référencé

“WHA12-40”, le 28 mai 1959.

 

On y lit notamment:

  • L’Agence Internationale de l’Énergie Atomique et l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaissent qu’elles peuvent être appelées à prendre certaines mesures restrictives pour sauvegarder le caractère confidentiel de renseignements qui leur auront été fournis …
  • Le secrétariat de l’AIEA et le secrétaire de l’OMS se tiennent mutuellement au courant de tous les projets et tous les programmes de travail pouvant intéresser les deux parties.
  • L’OMS reconnaît qu’il appartient précisément à l’AIEA d’encourager, d’aider et de coordonner dans le monde entier les recherches ainsi que le développement et l’utilisation pratique de l’énergie atomique à des fins pacifiques sans préjudice du droit de l’OMS de s’attacher à promouvoir, de développer, d’aider et coordonner l’action sanitaire internationale, y compris la recherche, sous tous les aspects de cette action.
  • Chaque fois que l’une des parties se propose d’entreprendre un programme dans un domaine qui présente ou peut présenter un intérêt majeur pour l’autre partie, la première consulte la seconde en vue de régler la question d’un commun accord.
  • Depuis la signature de cet accord, l’OMS n’a montré aucune autonomie d’initiative et de moyens pour assurer ses objectifs en matière de radioprotection.

Elle a montré au contraire sa capacité à désinformer les populations sur les conséquences sanitaires des contaminations radioactives engendrées par l’industrie nucléaire civile et militaire.

L’OMS a attendu 5 ans avant de se rendre dans les territoires fortement contaminés par Tchernobyl. Elle n’a pas donné de consignes d’évacuations ni de fourniture d’aliments propres pour les populations affectées.

L’OMS a caché les conséquences sanitaires de cette catastrophe, notamment en ne publiant pas les actes des conférences de 1995 et 2001.

L’OMS évalue toujours à moins d’une cinquantaine le nombre des morts causés par Tchernobyl et elle attribue les problèmes de santé des populations du Bélarus, d’Ukraine et de Russie à la peur des radiations.

L’OMS ne reconnait pas la validité des travaux publiés en 2009 par l’Académie des Sciences de New York lesquels évaluent à près d’un million le nombre des morts causés par Tchernobyl.

Pour Fukushima, l’OMS

a la même attitude

que pour

Tchernobyl:

Désinformer et mentir !

L’OMS refuse de faire paraître son rapport lié à l’utilisation,

par les occidentaux en IRAK,

des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » !

Rappel sujet général sur les armes à l’uranium:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2020/02/03/armes-a-luranium-un-lyceen-de-verdun-au-memorial-de-caen-pour-un-pave-dans-la-mare/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2017/07/03/armes-a-luranium-appauvri-lessentiel-des-infos-thierry-lamireau/

L’Organisation Mondiale de la Santé

(OMS) ne respecte pas sa

constitution qui pose le principe suivant :

“Une opinion publique éclairée et une coopération active de la part du public sont d’une importance capitale pour l’amélioration de la santé des populations …”

Au chapître premier, Article 1 :

“Le but de l’Organisation Mondiale de la Santé est d’amener tous les peuples au niveau de santé le plus élevé possible”.

 Au  chapître 2 – FONCTIONS de l’OMS:

a) agir dans le domaine de la santé en tant qu’autorité directrice et coordonnatrice des travaux ayant un caractère international .

 Une nécessaire révision de l’accord

OMS/AIEA

Il faut que la révision soit votée au cours d’une Assemblée Générale de l’OMS qui chaque année se tient en mai. Préalablement, il faut que cette révision soit inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée Générale. Celui-ci est établi par le Conseil Exécutif au cours du mois janvier qui précéde. La mise à l’ordre du jour de la demande de révision de l’Accord OMS-AIEA doit être faite au Conseil Exécutif par un État Membre et avec le soutien d’un autre État Membre. En amont, le soutien d’ONGs reconnues est très utile pour convaincre les États Membres de présenter la révision et utile également pour le vote final. Il faut savoir que mettre une question à l’ordre du jour de l’OMS est un long processus qui peut prendre des années. A l’inverse, il faut savoir que les Etats Membres puissants ont la capacité d’influer sur les décisions à travers des canaux informels.

fichier pdf Texte_complet_de_L_accord_OMS_AIEA

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 20 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

FRANCE INTER: LA « VOIX DE SON MAÎTRE » DE L’ANDRA ! UN REPORTAGE SCANDALEUX DE LA JOURNALISTE NATHALIE FONTREL (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

FRANCE INTER:
« La voix de son Maître »…de l’ANDRA !


FRANCE INTER: LA

(Photo: Nathalie FONTREL / la maison pendant la démolition)

Présentation de FRANCE INTER:

« La décontamination des sols radioactifs » 

(Nathalie FONTREL / mercredi 9 octobre 2013)

Nous sommes Chemin du radium à Gif sur Yvette où l’un des collaborateurs de Marie Curie avait implanté une usine de traitement de l’uranium pour en extraire du radium et un laboratoire de recherches. Il a mis la clé sous la porte à la fin des années 50. Et des maisons ont poussé sur ce terrain sur une terre radioactive. 
La terre sur laquelle repose la  maison de Caroline et Victor, un couple de 85 ans,  est trop contaminée. Excaver le sol aurait affaibli les fondations. La maison est en cours de destruction. La terre elle sera confinée et entreposée dans le centre de stockage des déchets radioactifs de l’Aube

Mais pendant 44 ans, Caroline et Victor ont respiré du  radon. Le gaz dégagé par le radium. Jusqu’à ce que l’ANDRA rachète leur demeure au prix du marché comme si la maison était saine. 

Le radium a été perçu comme une potion magique au début du 20ème siècle.

Et c’est cet engouement qui a laissé des traces sur les anciens sites de production ou d’entreposage des nombreux produits à base de radium: cosmétiques, fontaine, aiguilles luminescentes des réveils ou des montres etc.…

On a recensé 134 sites douteux en France.
Evidemment ces sites sont orphelins, les anciens propriétaires ont disparu. C’est donc l’Etat qui paie la décontamination à raison de 4 à 6 millions d’euros par an.

Liens utiles:

La page sites pollués du site Andra :

http://www.andra.fr/pages/fr/menu1/l-andra/nos-missions/securiser-et-rem…

La page sites pollués de l’ASN (ils parlent de Gif aussi) : 

http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Dossiers/Les-sites-et-sols-pollue…

Pour l’histoire du radium – le musée Curie :

http://musee.curie.fr/ 

COMMENTAIRE:

(Le Souffle c’est ma vie /

Thierry LAMIREAU)

Comme à son habitude, la journaliste Nathalie FONTREL se fait presque la porte-parole des industriels ou organismes d’état liés au nucléaire sans apporter une autre voix et interprétation.

Déjà, intituler le reportage: « La décontamination des sols radioactifs » est une tromperie voire un mensonge !

La décontamination des sols est une vue de l’esprit et une machine à fric pour quelques institutions comme l’ANDRA (Agence Nationale des Déchets Radioactifs) ou l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire).

Les meilleures preuves sont que la maison des retraités est détruite, que les habitants ne doivent pas creuser à plus de 50 cm et que la terre enlevée du lieu de destruction est ensuite envoyée dans un stockage de déchets radioactifs ! 

La terre n’est donc pas « décontaminée » comme l’indiquent la journaliste et FRANCE INTER dans leur présentation parlée et écrite.

Si l’on savait décontaminer des sols radioactifs cela se saurait ! On ne fait qu’enlever de la terre contaminée pour la mettre ailleurs.

Peut-on décontaminer les anciens sites des mines d’uranium en France et les sites voisins ? NON !

Peut-on décontaminer les sols de la région de TCHERNOBYL ? NON !

Peut-on décontaminer les sols de la région de FUKUSHIMA ? NON !

L’ANDRA et Nathalie FONTREL voudraient nous faire croire que la décontamination des sols existe. Ceci est une manipulation mais ne correspond en rien à la réalité.

La journaliste n’indique pas que les « collaborateurs de Marie CURIE » travaillaient tous pour la valorisation du nucléaire…cela serait du plus mauvais effet à l’antenne !

La journaliste ne dit pas pourquoi il a été autorisé (et qui a fait pression pour cela) de construire des maisons sur ces lieux « contaminés pour l’éternité »…si l’on considère les durée de vie du Radium ! Très simple, on ne disait rien à l’époque…pas vu, pas pris ! Et la meilleure preuve est que: « ces sites sont orphelins, les anciens propriétaires ont disparu. » nous dit le site de FRANCE INTER. 

La journaliste parle du gaz radioactif radon sans trop rester sur le sujet…beaucoup trop sensible en France…je vous annonce d’ailleurs un très beau scoop pour bientôt à ce sujet.

Sous la plume de Nathalie FONTREL, les journalistes plateau en studio disent: «  Le radium a été perçu comme une potion magique au début du 20ème siècle. Et c’est cet engouement qui a laissé des traces sur les anciens sites de production ou d’entreposage des nombreux produits à base de radium : cosmétiques, fontaine, aiguilles luminescentes des réveils ou des montres etc.… »

Les journalistes ne disent pas qui a indiqué à la population que « le radium était comme une potion magique »…évidemment puisqu’il faudrait avouer que ce sont tous des membres vivant du nucléaire qui l’indiquaient comme ceux du CEA (Commissariat à l’Energie Atomique). Cela serait trop dur à avouer pour Nathalie FONTREL qui fait la promotion du nucléaire et de l’ANDRA à longueur de reportages.

Non, il n’y a pas de « sites douteux en France » !…il y a des sites pollués pour des millions d’années voire des milliards si l’on regarde la durée de vie du Radium !…mais ceci, il est interdit de le dire sur FRANCE INTER car trop dérangeant pour les institutions officielles, les milieux vivant du nucléaire et les Ministères concernés !

Ce n’est pas « cet engouement qui a laissé des traces sur les anciens sites de production ou d’entreposage des nombreux produits à base de radium »…c’est la passivité des institutions d’état et le mensonge du milieu pro-nucléaire qui ont laissé faire soit en mentant soit en ne disant rien, donc en mentant par omission.

Résultat: en laissant trop traîner les affaires et les pollutions de ces sites, « c’est désormais l’Etat qui paie la décontamination à raison de 4 à 6 millions d’euros par an. »

Enfin, La journaliste Nathalie FONTREL et FRANCE INTER ne donnent, en lien internet, que des sites qui font la promotion du nucléaire.

Ce reportage est donc SCANDALEUX et ne participe pas à l’information objective des populations française et étrangères.

Ce reportage aurait pratiquement pu être réalisé par l’ANDRA ou l’IRSN !

HONTE à vous journalistes de FRANCE INTER, vous n’êtes pas dignes de représenter votre profession. 

Vous êtes « les petits soldats zélés » d’une radio que l’on pourrait appeler « RADIO PARIS »…car FRANCE INTER MENT !

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr 

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 9 octobre, 2013 |1 Commentaire »

MES AMIS DE FUKUSHIMA ET DU JAPON: JE PENSE A VOUS. LE MONDE EST FOU CHEZ VOUS ! HIROSHIMA, NAGASAKI, FUKUSHIMA: LA BOÎTE DE PANDORE EST OUVERTE ET SE REFERMERA SUR LE GENRE HUMAIN ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Mes amis de FUKUSHIMA

et du JAPON:

Je pense à vous.

Le monde est FOU chez vous.

MES AMIS DE FUKUSHIMA ET DU JAPON: JE PENSE A VOUS. LE MONDE EST FOU CHEZ VOUS ! HIROSHIMA, NAGASAKI, FUKUSHIMA: LA BOÎTE DE PANDORE EST OUVERTE ET SE REFERMERA SUR LE GENRE HUMAIN ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES fukushima2

(Thierry LAMIREAU)

Mes ami(e)s du Japon, mes pensées vont vers vous en ce moment.

Je me souviens de votre venue en LIMOUSIN en 1992 lorsque nous étions in situ en présence des pollutions des mines d’uranium. Face à ces contaminations des eaux, des sols et de l’air nous étions scandalisés.

Ces pollutions sont toujours présentes, mais au Japon ce qui se passe est  autrement plus terrible.

Et je suis tellement conscient des dangers imminents que je viens de m’acheter un compteur-GEIGER capable de mesurer et d’enregistrer tous les rayonnements ionisants.

Votre gouvernement et les industriels comme TEPCO MENTENT et MANIPULENT mais le pire est probablement à venir…

Si la piscine contenant les assemblages radioactifs perd son eau, une CATASTROPHE MAJEURE et MONDIALE se déclenchera et vous serez aux « premières loges », si je puis dire.  La TOTALITE du Japon sera lourdement contaminée…et pourtant les japonais ne quitteront pas leur pays !

https://actu.fr/societe/sante-les-effets-pas-exclus-des-nuages-atomiques_39699655.html

HIROHIMA,

NAGASAKI,

FUKUSHIMA.

Depuis les premières recherches sur le nucléaire, la boîte de

Pandore est ouverte…

et se refermera sur le genre humain !

(Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 9 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

SCOOP: L’ARGILITE DE BURE N’EST PAS DURE COMME DU BETON ! (Michel GUERITTE / villesurterre.com)

L’argilité de BURE n’est pas dure comme du béton !

SCOOP: L'ARGILITE DE BURE N'EST PAS DURE COMME DU BETON ! (Michel GUERITTE / villesurterre.com) dans REFLEXIONS PERSONNELLES aaaaaaaa21

(Michel GUERITTE / villesurterre.com)


1 – BURE (en Champagne-Lorraine)

CIGéo : projet d’enfouissement des déchets nucléaires HA et MA-VL

Et ce n’est pas une plaisanterie, regardez la vidéo :

aaaaaaaa2 ANDRA dans REFLEXIONS PERSONNELLES

Voir la vidéo : version 1 mn 34 s :
http://www.dailymotion.com/video/x155fc2_l-argilite-de-bure-dure-dure-comme-du-beton-1-mn-34_news

Voir la vidéo : version 5 mn 54 s :
http://www.dailymotion.com/video/x1562ck_l-argilite-de-bure-dure-dure-comme-du-beton-5-mn-54_news

Non, l’argilite de BURE
n’est
pas dure comme du béton…

comme le clame et l’écrit l’ANDRA.

L’ANDRA triche dans sa communication,
et veut nous faire croire que l’argilite de BURE se comporte comme du béton !
Propagande qui est largement reprise par les médias.

Non, le sous-sol de BURE n’a rien d’un coffre fort géologique.

Pendant le siècle de remplissage, si de l’eau se frayait un chemin dans le stockage,
et circulait autour des structures de béton, que deviendraient les parois en argilite ?

Et en un siècle, l’eau a le temps de trouver une faille, une fracture, un chemin,
un des 4 puits, une des 2 cheminées de la ventilation, une des 2 descenderies…

Et ce n’est pas impossible puisque dans le laboratoire actuel,
c’est, dit-on, entre 14 et 80 m3 par jour qui s’infiltrent et qui sont remontés par deux pompes.

 

C’est le côté ASPRO de CIGéo…

Alors, pourquoi CIGéo se dissout dans l’eau ?
Les scientifiques connaissent cette caractéristique des argilites
et le géologue Jean-Arsène JOSSEN a fait cette synthèse pour nous  :
http://www.villesurterre.eu/images/stories/BURE_Argilite_130927_Jean-Arsene_JOSSEN_Argilites_et_eau3.pdf

Questionnée, l’IRSN devait nous faire parvenir une explication technique
ainsi que le pourquoi de l’absence de communication sur l’existence et les conséquences de cette caractéristique…
Les avis de l’IRSN étant conclusifs, il faut encore attendre.

Parce qu’elle aurait de l’estime pour les opposants au projet CIGéo, l’ANDRA, prévenue de nos intentions, nous a dissuadés de 
communiquer cette information !

Parce que nous n’avons pas peur du ridicule, nous persistons et nous diffusons…

Voir le dossier complet :
http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=444

2 – CigéOut.com

Le site qui combat le projet CIGéo !
(en français, anglais, allemand, japonais)

Objectif :
– identifier un maximum de scientifiques et de leaders d’opinion opposés au projet. (et pas seulement en France)
– les faire participer au Débat public
– Il est évident qu’il existe davantage de scientifiques opposés au projet CIGéo que de scientifiques favorables.
– communiquer tous les arguments pour empêcher ce projet fou
– les voir tous consignés dans le rapport final de la CPDP, dont sortira un film…

http://www.cigeout.com

3 – CigéO est un complot !

Pour poursuivre l’industrie nucléaire en France, l’Etat doit affirmer deux choses :

  • 1 – qu’il n’y a pas de risques d’une catastrophe type Tchernobyl ou Fukushima en France,
  • 2 – que le problème de la gestion des déchets est résolu.

D’où cette précipitation, cette urgente décision d’enfouir, construite sur un pseudo consensus international.

Le processus décisionnel de CIGéo est truqué.
Ce n’est même pas une loi qui va autoriser sa création :
http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=422

Pour lutter efficacement contre la création de CIGéo
,
 nous avons toute une stratégie et un certain nombre d’actions à mener.
Nous avons besoin d’un soutien financier.

4 – Soutien financier : dons et investissement

Nous vous demandons, vous généreux donateurs, de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier.
Si vous faites des dons à des entités nationales pour lutter contre le nucléaire,
vous avez le droit aussi d’investir dans des actions concrètes, efficaces… menées par des groupes en prise directe avec le terrain, comme la lutte contre l’enfouissement des déchets FA-VL à SOULAINES et HA-MA-VL à BURE.

Faites des dons à qui vous voulez, mais investissez dans :

Association La Q.V.
Trésorier
8 route de Soulaines
10200 VILLE-SUR-TERRE

Merci de privilégier le mode paypal :
http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=23&Itemid=112


4 – Les lanternes célestes

Elles avaient été imaginées pour être utilisées notamment à l’issue des réunions du Débat public, hélas annulées.
Elles peuvent être lancées en toute occasion (rassemblements, manifestations…) pour solliciter l’aide des dieux du ciel !
Prix de vente : 2 euros pièce.

Voir les modalités de commande :
http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=447

Bien cordialement,

Michel GUERITTE

http://www.cigeout.com
http://www.villesurterre.com

Le 30 juillet 2013 le site villesurterre.com a dépassé la barre de 1 million de visites.

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 6 octobre, 2013 |Pas de commentaires »

FUKUSHIMA: LA DECONTAMINATION…UNE ILLUSION ! (Photos Antonio PAGNOTTA)

FUKUSHIMA:

La décontamination…une illusion !

 Les fautifs:

TEPCO et le gouvernement japonais

PHOTOGRAPHE: ANTONIO PAGNOTTA

Hors de la zone interdite, mais à moins de 30 kilomètres de la centrale de Fukushima, des ouvriers et volontaires enlèvent la terre contaminée, notamment dans les écoles. Un travail dangereux, réalisé avec des outils de fortune et souvent sans vêtement de protection.

  1. FUKUSHIMA: LA DECONTAMINATION...UNE ILLUSION ! (Photos Antonio PAGNOTTA) dans REFLEXIONS PERSONNELLES FikuDecontam1_0
    © Antonio Pagnotta

    01

    28 septembre 2011 à Minamisoma, à 25 kilomètres au nord de Fukushima Daiichi. Un ouvrier nettoie le trottoir avec un jet haute pression. Il ne porte ni gants, ni combinaison de protection.

  2. FikuDecontam2 CATASTROPHES NUCLEAIRES dans REFLEXIONS PERSONNELLES© Antonio Pagnotta

    02

    28 septembre 2011 à Haramachi. Dans cette commune de quelque 50 000 habitants, plusieurs écoles doivent être décontaminées. Ici, un ouvrier nettoie le trottoir en ciment avec un engin dont les brosses soulèvent la poussière chargée de césium radioactif. En guise de protection, il ne porte qu’un linge sur sa bouche.

  3. FikuDecontam3 CENTRALES NUCLEAIRES© Antonio Pagnotta

    03

    28 septembre 2011 à Kitamachi, à l’est de Fukushima Daiichi. Des volontaires enlèvent la terre contaminée dans la cour d’une école maternelle.

  4. FikuDecontam4 CESIUM© Antonio Pagnotta

    04

    28 septembre 2011 à Kitamachi. Le responsable du groupe de volontaires mesure le point le plus chaud de la cour de l’école : le débit est de 0,977 microsievert/heure, ce qui correspondrait, sur une année, à plus de 8,5 fois la limite autorisée pour les populations.

  5. FikuDecontam5 CONTAMINATION RADIOACTIVE© Antonio Pagnotta

    05

    27 septembre 2011 à Minamisoma. Dans l’enceinte d’une école primaire, un ouvrier apporte de la terre contaminée dans sa brouette.

  6. FikuDecontam7 ENVIRONNEMENT© Antonio Pagnotta

    06

    28 septembre 2011 à Minamisoma. Une fosse a été creusée dans une école primaire pour y enfouir la terre radioactive. Le compteur Geiger indique 0,17 μSv/h, ce qui correspondrait sur une année à une fois et demie la limite autorisée pour les populations.

  7. FikuDecontam8 FUKUSHIMA© Antonio Pagnotta

    07

    27 septembre 2011 à Minamisoma. Sous la bâche bleue, la terre contaminée.

  8. FikuDecontam11 GOUVERNEMENT JAPONAIS© Antonio Pagnotta

    08

    30 septembre 2011 à Minamisoma. La terre radioactive est ensuite versée dans la fosse, préalablement recouverte d’un tissu molletonné.

  9. FikuDecontam12 JAPON© Antonio Pagnotta

    09

    29 septembre 2011 à Minamisoma. Dans une école de la ville, des ouvriers recouvrent le sol de la cour avec de la terre propre.

  10. FikuDecontam13 NUCLEAIRE© Antonio Pagnotta

    10

    27 septembre 2011 à Minamisoma. Même opération dans une troisième école de la ville. La terre contaminée reste en sous-sol.

  11. FikuDecontam14 PHOTOS© Antonio Pagnotta

    11

    29 septembre 2011 à Minamisoma. Ensuite, des graviers sont répandus sur le sol.

  12. Decontami15 PLUTONIUM© Antonio Pagnotta
    12

    30 septembre 2011 à Minamisoma. Un professeur apporte les sacs de terre radioactive de son jardin devant la fosse où sera enfouie la terre contaminée de l’école primaire.

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 29 septembre, 2013 |Pas de commentaires »

« FUKUSHIMA SUR MER »…LA CATASTROPHE QUE CERTAINS VOUDRAIENT NOUS FAIRE OUBLIER ! (La Parisienne Libérée et Médiapart)

 FUKUSHIMA-SUR-MER

 La catastrophe que certains voudraient nous faire oublier !

(La Parisienne Libérée et Médiapart)

L’Océan c’est tellement grand qu’un peu d’eau radioactive en plus ou en moins…

Récemment, le passage d’un typhon a été l’occasion pour la société TEPCO d’annoncer qu’elle avait déversé volontairement 1 100 tonnes d’eau radioactive dans l’océan Pacifique.

Ce matin, on apprend que TEPCO a volontairement négligé la gestion des eaux contaminées pour ne pas engager des dépenses qui auraient pu ternir son image sur les marchés financiers.

Depuis le début de la catastrophe, d’importantes quantités d’eau contaminée polluent l’océan Pacifique. TEPCO l’avait d’abord nié puis avait fini par le reconnaître. Cela n’a pas empêché la réouverture d’un certain nombre de plages à la baignade – comme à Yotsukura (Iwaki) situé à environ 40 km de Fukushima.

FUKUSHIMA-SUR-MER
Paroles et musique : la Parisienne Libérée

Votre attention s’il vous plaît,
Ici la patrouille de la plage.
À tous les vacanciers
Voici notre message :
Ne soyez pas inquiets
Le pavillon est vert
Vous pouvez vous baigner
À Fukushima-sur-Mer (bis).

Contre l’eau qui ruisselle des experts formidables
Bâtissent une citadelle avec des sacs de sable.
Il y a même un petit muret autour des réservoirs
Et pour l’éternité des citernes provisoires.
Vous êtes mal informés faut pas croire ce qu’on vous dit.
Il n’y a jamais eu de fumée, juste un peu d’eau bouillie
En même temps qu’on imbibe, on pompe jour et nuit
C’est nous les Danaïdes de la technologie !

Votre attention s’il vous plaît,
Ici la patrouille de la plage.
À tous les vacanciers
Voici notre message :
Ne soyez pas inquiets
Le pavillon est vert
Vous pouvez vous baigner
À Fukushima-sur-Mer (bis)

Un petit coup de balai sur chaque particule
Et la terre enterrée fait des petits monticules.
Les fluides radioactifs au fond des fonds marins
Deviennent inoffensifs dans les courants lointains.
Tout au long du rivage, voilà c’est résolu :
On stoppe les nuages et l’eau ne coule plus,
Oui devant vous ici nous en sommes garants
Plus jamais l’eau de pluie n’atteindra l’océan !

Votre attention s’il vous plaît,
Ici la patrouille de la plage.
À tous les vacanciers
Voici notre message :
Ne soyez pas inquiets
Le pavillon est vert
Vous pouvez vous baigner
À Fukushima-sur-Mer (bis)

Le sol de la centrale est cryogénisé
Une navette spatiale va venir la chercher.
Aucun météorite ne peut l’endommager
Car son champ magnétique fait comme un bouclier
 !
Si tout ça ne suffit pas à dépolluer la mer
C’est promis on fera Superman à l’envers.
Dans des millions d’années si vous êtes patients
Dans des millions d’années tout sera comme avant.

——

SOURCE DES CITATIONS:

S. Tanaka – président de l’Autorité de Régulation Nucléaire
http://www.youtube.com/watch?v=pG-08eh9c1U

P. Reuss – ingénieur du CEA / conseiller scientifique INSTN
http://www.youtube.com/watch?v=vvw9i3jK_4k

Euronews
http://fr.euronews.com/2013/08/12/japon-des-plages-encore-ouvertes-pres-de-fukushima/

iTélé
http://www.itele.fr/monde/video/fuite-radioactive-a-fukushima-un-incident-grave-52663

DOCUMENTS:

article Japan Times – 17.09.13
http://www.japantimes.co.jp/news/2013/09/17/national/experts-at-iaea-meet-criticize-japan-for-ongoing-problems-at-fukushima/

article Regards – 10.09.13
http://www.regards.fr/web/Fukushima-les-becquerels-dans-le,6979

dépêche AFP – 17.09.13
http://www.france24.com/fr/20130917-fukushima-rejet-deau-faiblement-contaminee-apres-le-typhon

dépêche AFP – 19.09.13
http://www.liberation.fr/monde/2013/09/19/japon-visite-du-premier-ministre-a-la-centrale-de-fukushima_933040

ARTICLES DE MEDIAPART [accès abonnés]:

TEPCO submergé par les fuites
http://www.mediapart.fr/journal/international/070813/fukushima-tepco-submerge-par-les-fuites

Portfolios d’Antonio Pagnotta
http://www.mediapart.fr/portfolios/photographe/antonio-pagnotta

Fukushima, cette crise que le monde voudrait oublier
http://www.mediapart.fr/journal/international/230813/fukushima-cette-crise-que-le-monde-voudrait-oublier

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 28 septembre, 2013 |4 Commentaires »

JAPON: LE GOUVERNEMENT ADORE DONNER GRATUITEMENT SA RADIOACTIVITE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

JAPON :

Le gouvernement adore partager…

sa radioactivité !

(Thierry LAMIREAU)

JAPON: LE GOUVERNEMENT ADORE DONNER GRATUITEMENT SA RADIOACTIVITE ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES tokyo-2020-candidate-city

Les Jeux Olympiques au JAPON ?

Génial !…Le gouvernement japonais qui irradie allègrement son pays et la planète à travers les émissions gazeuses (dans l’air) et liquides (dans la mer) souhaiterait en rajouter encore une couche avec l’organisation des JO en 2020.

Mais d’ici là…de nouvelles CATASTROPHES seront probablement arrivées à cause des « ruines » radioactives de FUKUSHIMA ou d’un autre site nucléaire.

L’humain est tellement prétentieux qu’il a fait l’impasse sur l’idiotie et l’hérésie de vouloir construire des sites nucléaires au JAPON…pays envahi par les typhons et les tremblements de terre !

jo-de-2020-au-japon CATASTROPHES NUCLEAIRES dans REFLEXIONS PERSONNELLES

L’ homme a créé le nucléaire

et le nucléaire fera disparaître l’homme !

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 28 septembre, 2013 |1 Commentaire »

FUKUSHIMA: TEPCO TANCEE PAR DES EXPERTS ETRANGERS POUR SA COMMUNICATION DEFICIENTE (AFP)

FUKUSHIMA:

FUKUSHIMA: TEPCO TANCEE PAR DES EXPERTS ETRANGERS POUR SA COMMUNICATION DEFICIENTE (AFP) dans REFLEXIONS PERSONNELLES sigle-radioactivite

TEPCO tancée par des experts étrangers

pour sa communication déficiente

TOKYO (Japon) – Une telle communication est très mauvaise. Cela montre que vous ne savez pas ce que vous faites, a lancé dernièrement un expert américain de l’énergie atomique à la compagnie d’électricité TEPCO qui gère tant bien que mal les suites de l’accident nucléaire de Fukushima.

Dale Klein, ancien président de la Commission de Régulation Nucléaire des Etats-Unis, a vertement critiqué les responsables de Tokyo Electric Power (TEPCO) pour avoir mis des semaines avant de reconnaître que de l’eau hautement radioactive s’écoulait dans l’océan Pacifique qui borde la centrale Fukushima Daiichi ravagée par le tsunami du 11 mars 2011.

Cette façon de faire (concernant la gestion de l’eau contaminée) démontre des lacunes de prise de décision, a tancé ce spécialiste qui préside le Comité pour la Réforme de l’Activité Nucléaire mis en place par TEPCO pour l’aider à résoudre la crise.

Il semble aussi que vous n’ayez pas tenu les Japonais informés, s’est-il agacé, répétant lors d’une conférence de presse les propos tenus plus tôt devant la direction de TEPCO.

La compagnie a fini par avouer que de l’eau souterraine pleine de tritium, strontium, césium et autres éléments radioactifs ne stagnait pas sous terre, comme prétendu pendant des semaines, mais descendait jusqu’à l’océan.

Tout en s’excusant une énième fois pour l’accident de Fukushima qui a causé des soucis et dommages à la population, le patron de TEPCO, Naomi Hirose, a reconnu qu’il y avait eu au moins quatre occasions auparavant de soupçonner une fuite de l’eau contaminée dans la mer, mais que la décision d’annoncer cette possibilité n’a été prise qu’une fois de nombreuses données accumulées et analysées.

Je pense honteusement qu’on aurait pu le dire plus tôt, a-t-il dit.

D’après lui toutefois, la formulation de cet aveu au lendemain d’élections sénatoriales remportées par le parti pro-nucléaire du Premier ministre, Shinzo Abe, n’était qu’un fâcheux concours de circonstances.

Nous n’avons pas eu la volonté de reporter l’annonce après le scrutin, contrairement à ce que pensent certains, a assuré M. Hirose.

Les autres membres du comité ont également sévèrement mis en cause la façon d’agir de TEPCO en laquelle le public n’a aucune confiance.

TEPCO doit à l’avenir être vigilante sur sa façon de tenir la population informée, car il est à prévoir que d’autres problèmes techniques auront lieu, le démantèlement étant une tâche très complexe et qui prendra du temps, a déclaré Barbara Judge, présidente émérite de l’Autorité Nucléaire Britannique.

Pour Masafumi Sakurai, un membre japonais du comité, la tactique, erronée, de TEPCO a toujours été: tant que l’on n’a pas complètement vérifié, on ne peut pas annoncer. Mais tout en sachant (que l’eau fuyait probablement en mer) cela n’a pas été annoncé assez tôt.

Que TEPCO ait une manière peu compréhensible de présenter des faits qui changent sans arrêt n’est pas nouveau, c’est ainsi depuis les premiers heures de l’accident, confirme l’essayiste Toshi Okuyama, dans un ouvrage intitulé « Qu’auraient dû faire les journalistes ? Réponse aux critiques sur la couverture de l’accident de Fukushima. »

Selon lui, la transmission des informations de TEPCO à la presse est passée en permanence par tant de bouches et oreilles, des entrailles de la centrale en péril jusqu’au siège de TEPCO à Tokyo, que le résultat, résumé par les médias, ressemble à du téléphone arabe: inintelligible.

La sagesse voudrait, selon lui, que la compagnie publie tous les éléments dont elle dispose sur un problème donné afin de permettre un jugement extérieur et une confrontation plus large d’avis.

Le cas symptomatique de l’eau contaminée n’est qu’un exemple parmi d’autres. Ces derniers jours encore, TEPCO s’est perdu en conjectures autour d’un problème de vapeur qui apparaît et disparaît au-dessus du bâtiment éventré du réacteur 3, le plus gravement atteint. Un jour il s’agit d’eau de pluie qui s’évaporerait, le lendemain d’une émanation résultant des injections d’azote dont une partie n’irait pas à l’intérieur de l’enceinte de confinement.

La vérité est que TEPCO n’en sait rien !

Ils devraient avouer quand ils ne savent pas, insiste M. Okuyama, un avis que partage M. Klein.

(©AFP)

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 5 août, 2013 |Pas de commentaires »
12345...10

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007