MISE EN PLACE D’UN DETACHEMENT AIR DE RAFALES EN POLOGNE. EXCLUSIF THIERRY LAMIREAU (CE QUE TAISENT LES JOURNALISTES): ARMES D’ARMES A L’URANIUM « APPAUVRI » (http://www.defense.gouv.fr)

Mise en place

d’un détachement

air de RAFALES

en Pologne

[armés d’armes

à

l’URANIUM « APPAUVRI » !]

adsl TV 2014-04-29 20-17-10 France 2 HD

(Photo: image tirée des infos de FRANCE 2)

Depuis le 25 avril 2014, un détachement français est déployé sur

la base de Malbork pour préparer l’arrivée des avions de chasse

français.

Fin mars 2014, la France a annoncé à l’OTAN sa disponibilité pour assurer des missions de police de l’air et de surveillance des espaces aériens d’Europe orientale et baltique. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des mesures dites de « réassurance » qui visent à contribuer, au sein de l’OTAN, à la paix et à la sécurité du continent européen.

Dès le 1er avril 2014, des Awacs français ont été engagés, au départ de la base d’Avord, dans la mission de surveillance des espaces aériens. 

Le 16 avril 2014, l’OTAN a de nouveau sollicité la France pour qu’elle engage des capacités aériennes supplémentaires. Avec l’accord du gouvernement polonais, quatre RAFALE de l’armée de l’air seront ainsi déployés à compter du 28 avril 2014. Ils se poseront sur la base de Malbork, situé dans le nord de la Pologne (Voïvodie de Poméranie).

L’arrivée de ces chasseurs nécessite naturellement le déploiement d’un échelon précurseur qui est arrivé à Malbork le 24 avril.

Cet échelon se compose de 61 militaires, mécaniciens, fusiliers commandos et cyno-techniciens avec leur animal, gendarme, etc. Huit tonnes de fret technique et deux tonnes de fret « civil » ont également été acheminées à bord d’un Airbus A 310 de l’escadron Esterel.

Ces militaires sont désormais en mesure d’assurer la manœuvre logistique préparatoire à l’arrivée des chasseurs. Le 25 avril 2014, un Hercule C-130 de la base aérienne 123 d’Orléans a déjà convoyé 6,5 tonnes de matériel. Un second acheminera le 26 avril des lots de matériels techniques d’emport sous aéronefs.

ARMES GBU RAFALE en vol

Mise en place d'un détachement air en Pologne

Sources : EMA 
Droits : Ministère de la Défense 

COMMENTAIRE:

(Le Souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

Et devinez ce qu’il y aura sous les aéronefs RAFALE ?…

Des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » !

Mais CHUT !…SECRET DEFENSE !

(« Des lots de matériels techniques d’emport sous aéronefs »)

C’est plus joli et discret que de dire à l’URANIUM « APPAUVRI »…pour sûr ARTHUR !

Emports/Armement

Des équipements

d’une grande diversité…

emports.jpg

Au total, le RAFALE comporte 14 points d’emports maximum (13 sur le RAFALE M) dont 5 pour les charges lourdes (2000kg) ou les bidons (carburants).

Ci-dessous, l’ensemble des armements dont dispose le RAFALE et un schéma présentant les points d’emports. 

De multiples configurations de ces points d’emports sont possibles, selon le type de mission à effectuer. 

rafaleemports.gif

Quelques améliorations des armements à chaque standard :

De 2001 à début 2006 : Standard F1

  • Canon air-air 30 mm
  • Missile air-air MICA(1) EM
  • Missile air-air MAGIC II à courte portée Infra-Rouge
  • Fonctions RBE2(2) air-air
  • Liaison avion-missile
  • SPECTRA(3)
  • Ravitaillement en vol

(1): Missile d’Interception, de Combat et d’Auto-défense)

(2): Radar à Balayage Electronique 2plans

(3):Système de Protection et d’Evitement des Conduites de Tir du RAfale

De 2006 à fin 2008 : Standards F2.1 et F2.2

  • Missile air-air MICA IR
  • Missile air-sol SCALP-EG(1)
  • AASM(2)
  • Liaison de données L16(3) 
  • Fonctions radar air-sol et air-mer
  • Optronique Secteur Frontal (OSF)
  • Améliorations SPECTRA
  • Améliorations du RBE2

(1): Système de Croisière conventionnel Autonome à LonguePortée - Emploi Général

(2): Armement Air Sol Modulaire

(3): Liaison de données tactique très importante utilisée par l’OTAN. Permet l’échange d’informations tactiques entre AWACS, porte avions, chasseurs… C’est un facteur d’interopérabilité important

 De début 2009 à aujourd’hui : Standards F3, F3.2 et F3.3

  • Missile Exocet AM39
  • Missile ASMPA(1)
  • Nacelle Reco-NG(2)
  • Fonctions radar air-surface
  • Vol en Suivi de Terrain Radar
  • Enregistreur de vol numérique
  • Fonctions SPECTRA supplémentaires
  • Améliorations de la Liaison 16
  • Intégration des GBU-24

(1): Air-Sol Moyenne PortéeAméliorée

(2): Reconnaissance Nouvelle-Génération

En cours de livraison : Standard F3-04T

  • RBE2 AESA
  • DDM-NG (1)
  • OSF-IT ( voie TV améliorée)

A partir de 2018 : Standard F3-R

  • PDL NG(2)
  • missile Meteor
  • IFF(3) Mode 5/S
  • améliorations de la Liaison 16
  • améliorations SPECTRA
  • mises à jour de certaines conduites de tir air-sol
  • nouvelles capacités du pod Reco-NG

(1): Détecteur de Départ MissileNouvelle Génération

(2): Pod de Désignation LaserNouvelle Génération (remplacera le Pod Damoclès)

(3) : « Identification Friend or Foe » = radar de surveillance secondaire

Quelques exemples de configurations…

Interception/défense aérienne :

  • Missiles Air-Air MICA 
  • De 1 à 3 bidons supplémentaires

interception.jpg      defense-aerienne.png

Sur le schéma de gauche (interception), on distingue 6 missiles MICA (4 EM et 2 IR) et 1 bidon de 1250 L.

Sur le schéma de droite (défense aérienne), on distingue 6 missiles MICA (4 EM et 2 IR) et 3 bidons de 1250 L.

EM: Electro-Magnétique

IR: Infrarouge

Attaque d’objectifs marins :

  • Missile Exocet
  • Missiles MICA 
  • Bidons supplémentaires

anti-navire.png attaquemarine.jpg

Ici, 6 MICA (4 EM et 2 IR) et le missile Exocet en point d’emport central. 2 bidons de 1250 L sur la photo de gauche et 2 bidons de 2000 L à droite.

Appui au sol:

  • AASM 
  • GBU
  • Pod de désignation laser Damoclès.
  • Bidons supplémentaires
  • Missiles MICA

Ici, 3 bidons, 2X3 GBU-12 et le pod Damoclès.

attaque-au-sol-1-1.jpg  attaque-au-sol1.png

Ou encore, 6 AASM, 4 MICA  et plusieurs bidons

aasm.jpg  appui au sol.png

Ce sont deux exemples, de multiples configurations sont possibles avec les équipements cités plus haut.

Frappe nucléaire :

  • Missile nucléaire ASMP-A (Air-Sol Moyenne Portée Amélioré)
  • Bidons supplémentaires
  • Missiles MICA

config-nucleaire.jpg  nucleaire.png

On distingue sur ces photos : 6 MICA, 1 ASMP-A (point d’emport central), et 2 bidons de 2000 L.

Configuration de ravitaillement « Super-nounou » :

  • Emport de la nacelle de ravitaillement
  • Bidons supplémentaires
  • Missiles MICA

rafale-super-nounou.jpg rafale-super-nounou-ravitaillement.jpg

Sur la photo de gauche, 2 MICA, 2 bidons de 2000 L, 2 bidons de 1250 L et la nacelle de ravitaillement (point d’emport central).

Même configuration sur le RAFALE à droite de la deuxième photo, en cours de ravitaillement.

Attaque d’objectifs de valeur

  • Apache
  • Scalp
  • MICA
  • Bidons supplémentaires

Ici avec 4 MICA, 2 SCALP-EG et 3 bidons de 2000 L

attaque-au-sol2.jpg

Reconnaissance :

  • Emport de la nacelle RECO-NG
  • Bidons supplémentaires
  • Missiles MICA

reconnaissance2.jpg reconaissance-1.gif

 Sur ces RAFALE, 2 bidons de 2000 L, 6 MICA et la nacelle RECO-NG

Présentation de

quelques équipements…

Remarque : Certains des équipements présentés ici ne sont pas exclusifs au RAFALE et équipent d’autres avions.

Armement Air-Air:

Canon Nexter DEFA 791B :

800px-p1220889.jpg  rafale-gun0002-1-1.jpg

  • Masse: 120 kg
  • Dimensions: longueur: 240cm, largeur: 29cm, hauteur: 24cm.
  • Munitions: 30mm de largeur pour 150mm de longueur (30×150)
  • 4 types d’obus utilisables: OX (obus d’exercice), OXTC (obus d’exercice traçant), OEI (obus explosif incendiaire), OSPEI (obus semi perforant explosif incendiaire)
  • Cadence de tir : 2500 coups par minute (soit 21 munitions tirées pour 1kg de charge explosive en 0.5 seconde.
  • Différents modes de tir: libre ou rafales limitées à 0.5 seconde ou 1 seconde  
  • Vitesse à la bouche (sortie du canon): 1025 m/s
  • Effort de recul inférieur à 2700 daN
  • Alimentation électrique de 28V et 5A en continu
  • Température de fonctionnement: – 54°C/+ 74°C
  • Arme fixe, située sur le côté droit du Rafale.

cache-canon.jpg

Vidéo campagne de tir à Solenzara

 MBDA Matra R550 Magic II :

Missile Air-Air courte portée utilisé de 1986 à 2007 et remplacé par les MICA IR.

Magic II sur Rafale.jpg

Caractéristiques :

      - Guidage infrarouge (donc attiré par la chaleur qui se dégage des tuyères de réacteurs des cibles)
      – 15 km de portée maximale
      – Vitesse Max de Mach 2.7 (=1800 kts ou 3333 km/h)
      – Longueur: 2.75m   Diamètre: 15.7cm   Masse: 89 kg
      – 12.5 kg de charge explosive
      – Propulsion par un moteur fusée (combustible solide à base de propergol)
      – Contrôle en vol assuré par 12 ailerons, divisés en trois groupes de 4 (2 à l’avant et 1 à l’arrière)  

MBDA MICA IR/EM:

Utilisé dans presque toutes les configurations du RAFALE et pouvant être présent sur 6 points d’emport, le MICA (Missile d’Interception, de Combat et d’Auto-défense) est un missile Air-Air dont les têtes offrent en deux versions :

  • Version à guidage Infrarouge (IR) pour les engagements à courte distance. Premiers exemplaires livrés en 2005 
  • Version à guidage Electromagnétique (EM) pour les engagements à plus longue distance. Premiers exemplaires livrés en 1999

mica-0010.jpg

mica-em-ir.jpg

Caractéristiques générales :

  • 80 km de portée maximale
  • Longueur: 3,10m  Diamètre: 16cm  Envergure: 56cm  Masse: 112 kg
  • Vitesse Max de Mach 4 (=2666 kts ou 4939 km/h)
  • 12 kg de charge explosive, réalisée par TDA Armements (filiale de Thalès)
  • Lancement à partir de rails (sous la voilure) ou d’éjecteurs (sous fuselage)
  • Propulsion par un moteur fusée
  • Durée de vie de 13 ans
  • Coût unitaire :  + d’1.8 millions d’euros si l’on se réfère au contrat de 950 millions d’euros pour 500 MICA, signé par l’Indian Air Force en janvier 2012. (source)   + d’1.5 millions par missile d’euros pour la France : 1674 millions d’euros pour 1110 missiles (source)

Ensemble du système de guidage : guidage inertiel(1) + réactualisation par la liaison de données Avion-Missile + radar actif en fin de tir (version EM)/guidage infrarouge actif (version IR)

L’autodirecteur EM, fabriqué par Thalès, est efficace dans un système de contre-mesures élevé. Même sans informations du système d’armes tireur, il est capable de choisir la cible appropriée.

L’autodirecteur IR, construit par SAGEM, est très développé. Parmi ses qualités : sa grande sensibilité, ses algorithmes d’imagerie performants, son imagerie bispectrale, son acquisition automatique de cibles tout aspect, sa capacité d’accrochage avant ou après tir… Il est ainsi capable par exemple de distinguer un aéronef d’un leurre lancé pour le tromper. Cet autodirecteur est donc insensible aux systèmes de contre-mesures infrarouge classiques.

La liaison avion-missile est assurée par le RBE2 du RAFALE et de petites antennes situées à l’arrière du missile. Cette liaison permet une mise à jour en temps réel des coordonnées de la cible, jusqu’au contact, et ceci pour six(2) MICA tirés simultanément.

Depuis le standard F3 du Rafale, le collimateur tête haute (voir page sur l’IHM) de l’avion est capable d’afficher la probabilité de réussite d’un tir de missile avant qu’il ne soit tiré.

Quand il est placé aux points d’emports sous le fuselage, le missile MICA est éjecté alors qu’il est tiré sur rails aux points d’emports sous la voilure et à l’extérieur des ailes.

(1): « Le guidage inertiel consiste à maîtriser l’évolution de la trajectoire de l’engin. Il vise à suivre une trajectoire de référence définie par les contraintes géométriques et cinématiques du problème et fournit à cet effet des consignes d’accélérations et d’angles d’attitude » (définition wikipédia)

(2): Le RBE2 AESA permet d’engager jusqu’a 8 cibles simultanément et le Rafale peut emporter jusqu’a 6 MICA

Pour la France; 540 MICA EM commandés au total, la dernière livraison s’est effectuée en 2008. Le dernier des 570 MICA IR commandés a été livré en 2012.

Ce missile peut être utilisé dans 4 modes de tirs différents ! 

Mode 1: Tir longue distance avec une liaison avion-missile. Le champ de recherche et la trajectoire du missile sont optimisés à chaque instant, ce qui permet d’obtenir des plus longues portées. 

Mode 2: Tir longue distance sans liaison avion-missile. Grâce à ce mode, l’avion tireur peut engager plusieurs cibles et rompre le combat

Mode 3: Tir à courte distance avec accrochage de l’autodirecteur en vol. L’utilisation du viseur de casque rend ce mode optimal pour un combat rapproché avec un fort dépointage.  

Mode 4: Tir à courte distance avec autodirecteur accroché avant le tir. Ce mode est classique et le missile est ainsi tiré de façon autonome.

En 2010, le constructeur MBDA annonçait un taux de réussite de 93% sur 240 tirs de MICA réalisés.

Sur cette page , description d’un exercice mettant en oeuvre des MICA (sur Mirage 2000 cependant, mais le principe est le même que sur RAFALE), lors du  TLP (Tactical Leadership Program), réunissant chaque année des pilotes de chasse des forces de l’OTAN).

mica-ir-rafale.jpg mica-ir-rafale-fire.jpg

Description d’une configuration de tir de MICA possible : le tir  »over the shoulder », réalisé pour la première fois en 2007

Le 11 juin (2007), le Centre d’Expériences Aériennes Militaires (CEAM) de Mont-de-Marsan a réalisé une première européenne, et peut-être  mêmetheme-tir-2.jpg

mondiale. Dans le cadre d’un tir d’évaluation technico-opérationnelle (ETO), un missile air-air Mica, tiré à partir d’un RAFALE F2, a réussi à abattre une cible située en arrière et poursuivant l’avion tireur. A l’issue d’une trajectoire à 180°, le Mica a abattu sa cible, un avion-cible C-22, situé dans « les 6 h » de l’avion tireur. Ce tir, de loin le plus complexe de la série d’évaluation, teste une combinaison unique. Il implique deux Rafale (RAFALE tireur et illuminateur) et un avion-cible C-22. Le C-22 est positionné derrière le RAFALE tireur. Celui-ci n’a aucun contact radar avec le C-22.

Le RAFALE illuminateur manœuvre à plusieurs dizaines de kilomètres du Rafale tireur et maintient le contact grâce à une combinaison de son radar RBE2 et de la Liaison 16 (liaison de données tactique). Le RAFALE illuminateur effectue la désignation de la cible grâce à son radar et transmet sa position au RAFALE tireur par L.16. Celui-ci utilise alors les coordonnées transmises pour caler la navigation inertielle du Mica EM (autodirecteur électromagnétique) et tire le missile. Le Mica entre dans la zone désignée par les coordonnées, ouvre son autodirecteur, engage la cible et la détruit à une distance supérieure à la portée des missiles de combat aérien de courte portée de type Magic 2, qui aurait pu menacer le RAFALE tireur. Dans un combat réel, l’avion poursuivant aurait donc été abattu avant même de pouvoir tirer son propre armement.

Ce tir met en jeu une combinaison unique d’éléments spécifiques : détection et transmission des coordonnées de la cible par un avion et tir à 180° sans contact radar direct par l’avion menacé. Ces essais, réalisés par l’armée de l’air et la DGA, valident la pertinence tactique de l’ensemble du système d’armes, qui allie les performances du radar RBE2, l’agilité du Mica et les capacités d’échanges d’informations de la Liaison 16. D’un point de vue opérationnel, ce tir montre que le système d’armes Rafale engage une révolution dans le combat aérien. Le RBE2 et la L.16 permettent à un Rafale de tirer sur un avion le poursuivant sans que celui-ci ne soit « accroché » ou même « balayé » par son propre radar. L’agilité et l’accélération du Mica permettent un tir à 180°, transformant ainsi le chasseur en proie.

Outre cette performance spectaculaire, les avancées par rapport aux prédécesseurs du Mica sont nombreuses. Le seul Mica, dans ses deux versions IR et EM, remplace le missile d’interception Super 530 et le missile de combat rapproché R 550 Magic II. Le Mica dispose d’une portée deux fois supérieure au Super 530 : 80 km au lieu de 40 km. La « no escape zone » est largement augmentée et optimise, de ce fait, la mission d’interception. Grâce à sa fonction « Fire-and-forget » multicibles, le Mica est beaucoup plus souple d’emploi que le Super 530 à guidage radar semi-actif qui oblige l’avion tireur à éclairer la cible pour guider le missile.

Le Mica, associé à la liaison de données tactique L. 16, ouvre des perspectives d’emploi très prometteuses. Le balayage et la désignation de la cible pourraient être effectués par un avion AWACS ou un système de détection sol. Dans ces configurations, la zone balayée par le radar serait nettement plus étendue et l’avion tireur pourrait lancer son missile avec une discrétion électromagnétique totale en configuration Mica IR.

Ce tir est l’avant-dernier d’une série de 12 dans le cadre de l’ETO du Mica sur RAFALE et MIRAGE 2000-5. Les tests déjà effectués avaient autorisé une mise en service opérationnelle sur RAFALE et MIRAGE 2000-5 du Mica EM en 2006 et du Mica IR (infrarouge) en 2007. Les essais s’orientent maintenant vers la mise en service du standard F3 du RAFALE qui inclura, notamment, le missile nucléaire ASMP-A, le missile anti-navire Exocet AM 39 et une capacité de reconnaissance avec la nacelle Reco NG.

Source de cet extrait 

13-infographie-mica-v3-large.jpg

13-infographie-mica-v3-zoom.jpg

13-infographie-mica-em-v2-large.jpg

13-infographie-mica-em-v4-zoom.jpg

 Illustrations publiées par MBDA présentant d’autres configurations de tir de MICA, là aussi avec transfert d’informations sur la cible depuis un autre aéronef, grâce à la Liaison 16.   

MBDA METEOR :

Caractéristiques : 

  • Longueur: 3,657m     Diamètre : 0.178m 
  • Masse: 185 kg 
  • Vitesse: Supérieure à Mach 4 
  • Portée: Supérieure à 100 km
  • Propulsion assurée par un moteur fusée et un statoréacteur 
  • Système de guidage: Guidage inertiel – réactualisation par liaison de données pendant la course – radar actif en fin de course.
  • Autodirecteur Electromagnétique
  • Coût unitaire encore inconnu

meteor-1.jpg descriptif-meteor.jpg

Le Meteor est un missile air-air longue portée. 200 exemplaires ont été commandés par la France en 2010, afin d’équiper le RAFALE à partir de 2018. Le programme Meteor ne concerne pas seulement la France et le RAFALE, mais aussi le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et la Suède avec les avions Typhoon et Gripen.

De plus, une solution d’intégration sur le F-35 est possible et envisagée. En conséquence, MBDA-UK (Royaume-Uni) assure la maitrise d’oeuvre industrielle du programme, en partenariat avec MBDA-F (France), MBDA-IT (Italie), SAAB (Suède) et Inmize (Espagne). Le programme a été lancé en 2003 et les premiers essais ont été effectués en 2005 (premier test de vol sur RAFALE en septembre 2005).

Le développement a été achevé en 2008 pour entrer dans un phase de préproduction puis de production en série. Le Royaume-Uni et la Suède seront les premiers à recevoir les missiles de ce programme de européen: en 2012 pour le Royaume-Uni et 2015 pour la Suède. Le RAFALE sera donc équipé tardivement par rapport à ses concurrents européens.

Cependant, les premiers travaux d’intégration sur RAFALE ont été effectués entre 2010 et fin 2012. En effet, les 4 et 10 octobre 2012 ont été marqués par les essais de séparation sur RAFALE, réalisés avec succès. Sur RAFALE, le programme d’intégration de ce missile serait chiffré 350 millions d’euros.

meteo1r.jpg meteor2.jpg

Photographies de ces essais de séparation effectués avec le RAFALE B 301, publiées par Dassault. On remarque les 2 verrins sur le pylône d’emport qui permettent la séparation (photo de gauche). On déduit de ces photos que le Meteor serait emporté sur les deux points d’emports arrières du fuselage, là ou peuvent être emportés actuellement des MICA.

emport-meteor.jpg

Cette autre photo nous suggère que le Meteor peut aussi être embarqué en point 2 de chaque côté de la voilure. On aurait donc au total une capacité d’emport de 4 Meteor maximum, pouvant être accompagnés par 4 MICA mais aussi de bidons supplémentaires et éventuellement d’armement air-sol. Le missile sera utilisable aussi bien sur les RAFALE C, B et M. 

Le Meteor est un missile de type BVRAAM (Beyond Visual Range Air to Air Missile), il est donc conçu pour des missions d’interception et de défense aérienne,  BVR (Beyond Visual Range = Au delà de la portée visuelle), à grande distance donc.  

Etant donné que ce missile doit être capable de détruire une cible à une distance relativement importante, le système d’arme du missile a été conçu pour assurer la plus grande réussite :

  • Comme pour le MICA, les informations sur la cible peuvent être transmises à l’avion tireur, avant le tir de Meteor, par un autre aéronef (un AWACS ou un autre RAFALE par exemple), grâce à la Liaison 16. Evidemment, ces informations peuvent très bien être fournies par les radars de l’avion tireur lui-même.
  • L’augmentation de la portée du missile a nécessité l’amélioration des systèmes d’identification des cibles
  • Quelles que soient la direction et la distance de tir, la manoeuvrabilité a été optimisée pour toutes les phases du tir, 

La réactualisation des données pendant la course se fera, comme pour les MICA, grâce à la liaison avion-missile, assurée par le RBE2-AESA qui sera opérationnel lors de l’arrivée du Meteor.

Le choix de la propulsion à l’aide d’un statoréacteur est en lui même un défi technique : le statoréacteur est le mode de propulsion le plus efficace à partir de Mach 3 jusqu’à Mach 5 (c’est ensuite le superstatoréacteur) .

Cependant un statoréacteur n’est pas capable d’assurer sa propulsion à vitesse nulle, et il ne peut évoluer qu’en domaine supersonique, à une vitesse supérieure à Mach 1. Dans le cas du Meteor (qui emporte un statoréacteur à accélération controlée), le statoréacteur comporte un accélérateur à poudre intégré dans la chambre de combustion. Ainsi, une impulsion initiale est donnée et le missile peut atteindre le domaine supersonique nécessaire, avant que le statoréacteur ne fonctionne correctement et maintienne une vitesse élevée, comme le montre le graphique suivant. 

capture.jpg

 La vitesse en fonction de la portée du Meteor est ici comparée aux actuels MRAAM (Mid Range Air to Air Missile), les missiles de moyenne portée comme le MICA par exemple. La portée du Meteor est plus importante et contrairement aux missiles actuels, il est capable de maintenir une vitesse élevée. 

NEZ.jpg

Autre atout du Meteor : une NEZ(1) bien plus conséquente que les missiles actuels.

(1): « No Escape Zone » : Zone déterminée dans lequel le missile est sûr d’atteindre sa cible qui n’a dans ce cas là    aucun moyen d’échapper au missile. 

Armement Air-Sol

MBDA APACHE:

Armement Propulsé A Charges Ejectables

ap-2.jpg

L’APACHE est un missile air-sol de croisière conventionnel anti-piste. Il est donc destiné à la destruction d’aérodromes de bases aériennes très protégées, élément primordial pour le contrôle de l’espace aérien en situation de guerre. Comme ces sites sont très protégés, un pilote doit pouvoir les neutraliser avec son appareil sans se mettre en danger et donc s’en approcher trop près. Le tir doit donc s’effectuer à distance de sécurité. A l’origine, APACHE avait pour signification « Arme Planante A CHarges Ejectables ». Mais une arme planante de ce type, sans motorisation donc, était incompatible avec l’objectif de détruire une cible précise avec une distance de sécurité puisque la portée du missile était faible. L’intégration d’un turboréacteur a donc été effectuée. Deux APACHE peuvent être embarqués aux points d’emports sous voilure du RAFALE. Il a été livré à l’armée entre 2001 et 2004, en 100 exemplaires. 

cft-apache-3.jpg

  • Masse: 1230 kg
  • Envegure: 2.85m  Longueur: 5.10m
  • Doté de 4 gouvernes et 2 dérives ventrales (déploiement après le tir)
  • Altitude de croisière: entre 20 et 60m
  • Portée: 150 km en suivi de terrain, à très basse altitude et en toutes conditions
  • Précision décamétrique
  • Vitesse: Mach 0.8 (c’est donc un missile subsonique)
  • Guidage inertiel + réactualisation des données en vol (assurés par radar ou GPS)
  • 10 sous-munitions anti-piste KRISS « Kill Runway Improved Sub System ». Elles sont éjectées du missile au dessus de l’objectif et pénètrent ensuite dans le béton avant d’exploser avec un retardement variable (0 à 12h), pour limiter l’accès à la plate-forme visée le plus longtemps possible
  • Capacité « fire and forget »(1)
  • Vol en trois phases: Phase initiale durant laquelle le missile doit rejoindre un point d’entrée à l’issue d’une trajectoire en chute libre. Phase de croisière, dans un couloir programmé, durant laquelle la navigation inertielle est périodiquement recalée. Phase terminale pendant laquelle, aprés un dernier recalage de navigation, le missile procède à l’acquisition finale de l’objectif à l’aide de son radar, afin de déterminer l’instant optimum de largage des sous-munitions

L’architecture du missile et les matériaux choisis contribuent à la réduction de sa Surface Equivalente Radar et sa signature infrarouge, le principe même de la furtivité. L’APACHE est donc un missile furtif peu susceptible aux systèmes de brouillage. 

Ce missile a été « mis sous cocon » depuis 2008/2009, il est rare de le voir emporté sur RAFALE depuis et il est désormais plutôt destiné pour des missions avec le MIRAGE 2000.

 (1): Capacité d’un missile à être totalement autonome après le lancement.

Photo: Rafale B emportant des APACHE (en noir)

kriss.jpg

MBDA SCALP-EG/ »Storm Shadow »:

« Système de Croisière Autonome à Longue Portée – Emploi Général ». C’est la version anglaise qui est baptisée « Storm Shadow ». 

Le missile SCALP est un dérivé de l’APACHE présenté plus haut.

Cependant, il comporte une charge unitaire contrairement à l’APACHE qui emportait des sous-munitions. Son développement a commencé en 1994 et le missile a pu être  livré aux forces en 2004 après une commande passée en 1998 (500 missiles dont 50 pour la Marine).

Le principe ressemble a celui évoqué avec l’APACHE, à savoir détruire un objectif terrestre primordial en profondeur ou présentant un danger (bunker, centre de commandement, de stockage de munitions…), déterminé avant le vol, sans que l’avion tireur ne soit en danger, tout en évitant les dommages collatéraux grâce à une très grande précision. Une fois lancé, sa cible ne peut donc pas être modifiée.

scalp-eg.jpg

  • Masse: 1300 kg Longueur: 5.10 m, envergure: 2.85m, diamètre inférieur à 1m
  • Vitesse: Mach 0.8
  • Portée: 250km
  • Altitude de croisière: 30m
  • Précision métrique
  • Charge unitaire de 400 kg
  • Capacité « fire and forget »
  • Guidage inertiel – topographique – radar – gps et guidage final par imagerie infrarouge
  • Coût unitaire: 626 000 euros (estimé)
  • Partie avant: equipements avionique  Partie centrale: charge militaire   Partie arrière: propulsion et contrôle du missile
  • Propulsion: Moteur Microturbo TR60-30 (allumage se faisant avant le tir) 

moteur-scalp.jpg

Ce missile dispose d’une charge en tandem de 360 kg, également nommée BROACH (Bomb Royal Ordnance Augmented Charge), à double effet : pénétration (dans plusieurs mètres de bétons) et éclats. En cas de non-identification de la cible et de dommages collatéraux possibles, le SCALP est capable de changer de trajectoire pour s’écraser dans une zone déserte.

La différence de portée conséquente entre l’APACHE et le SCALP réside dans le fait que la charge unitaire du SCALP est moins volumineuse que l’ensemble des sous-munitions KRISS de l’APACHE. Le SCALP emporte donc plus de carburant et sa portée est accrue. Tout comme l’APACHE, le SCALP est furtif.

Sur RAFALE C et B, deux SCALP peuvent être emportés sans problèmes (sous voilure, voir photo suivante), mais sur RAFALE Marine, un seul SCALP peut être emporté (point d’emport central). En effet si un RAFALE M emporterait deux SCALP et n’en tirerait qu’un avant son retour au porte-avions, il y aurait une configuration asymétrique au moment de l’appontage.

Le SCALP est le missile qui a été principalement utilisé lors de l’intervention française en Libye, où il a démontré son efficacité. C’est d’ailleurs la première fois que ce missile était utilisé en contexte opérationnel.

En 2015, ces missiles feront progressivement tous partie d’un programme de rénovation, permettant notamment d’augmenter la capacité de pénétration du missile. Ils seront ensuite réceptionnés à partir de 2018.

scalp-descriptif.jpg 

montage-scalp.jpg  scalp.jpg

scalp-avant.jpg  scalp-apres-1.jpg

Vues aériennes de la base d’Al Jufra (Libye, 2011), avant et après le tir de missile Scalp sur celle-ci.

MBDA Exocet AM-39: 

L’Exocet est un missile anti-navire décliné en plusieurs versions : Mer/Mer (MM-38 et MM-40),  Sous-marin/Mer (SM-39) et Air/Mer (AM-39). C’est ce dernier qui équipe le RAFALE. Il peut être lancé par des avions de chasse de la Marine mais aussi depuis des hélicoptères ou des avions de patrouille par exemple. Il est utilisé depuis les années 70 par beaucoup de pays, mais la version actuelle a bien évidemment évolué depuis sa mise en service. Ce missile a prouvé son efficacité au combat, c’est notamment lui qui a détruit le destroyer Sheffield de la Royal Navy durant la Guerre des Malouines (1982). Il est disponible sur Rafale depuis le Standard F3, dans la version baptisée « AM 39 Block II Mod 2″. Les expérimentations et la qualification de ce missile se sont déroulés en 2012 et il est désormais opérationnel sur Rafale. Un seul missile peut y ête emporté, au point d’emport central.

  • Masse: 655 kg
  • Longueur: 4.69m   Diamètre: 0.34m    Envergure: 1m  
  • Charge militaire: 165 kg
  • Vitesse: légèrement inférieure à Mach 1 
  • Portée variable selon la vitesse et l’atitude du tireur (jusqu’à 70km)
  • Moteur fusée (propulseur solide)
  • Capacité « fire and forget » 
  • « Sea skimming »: ce missile effleure le niveau de la mer
  • Guidage inertiel + radar actif
  • Utilisable dans toutes conditions climatiques
  • Coût unitaire estimé :800 000 euros

exocet-am39.jpg exocet.jpg

MBDA ASMP-A:

Le missile nucléaire ASMP-A (Air-Sol Moyenne Portée Amélioré) est une évolution du missile nucléaire ASMP qui a équipé les forces aériennes stratégiques (FAS) et assuré une partie de la dissuasion nucléaire française de 1986 à 2009, en complément des SNLE (Sous marin Nucléaire Lanceur d’Engins, qui emporte un autre type de missiles nucléaires, bien plus élaborés). Il était emporté sur MIRAGE IV, MIRAGE 2000 N et Super-Etendard. L’ASMP-A, programme débuté en 1997, est donc venu remplacer totalement l’ASMP; il a été qualifié le 1er octobre 2009 sur MIRAGE 2000 N. L’arrivée du standard F3 de l’avion de Dassault a permis sa qualification sur RAFALE un an plus tard, en 2010. Il est aussi bien utilisable sur RAFALE B que sur RAFALE M.

Les derniers missiles commandés par la France ont été livrés fin 2011. 

asmp-a.jpg

  • Masse: 840 kg
  • Longueur: 5.40m   Diamètre: 0.35   Envergure: 0.96m
  • Mode de propulsion: Accélérateur à poudre puis statoréacteur
  • Portée: >500km en haute altitude, environ 100km en basse altitude (contre 300km maximum pour l’ASMP)
  • Vitesse: + de Mach 3 en haute altitude, Mach 2 en basse altitude
  • Précision accrue par rapport à l’ASMP (moins de 10 mètres de marge d’erreur)
  • Charge: Tête Nucléaire Aéroportée (TNA) qui remplace la TN-81 de l’ASMP. Cette TNA, dont la puissance est classifiée, serait d’une puissance de 300kt. Pour comparaison, « Little Boy »  larguée sur Hiroshima avait une puissance de 20kt. 
  • Guidage inertiel sur programme
  • Missile furtif, doté d’une grande manoeuvrabilité
  • Emporté sur point d’emport central sur Rafale
  • La France disposerait de 79 ASMP-A
  • Coût unitaire inconnu, estimé à 15 millions d’euros.
  • Durée de vie: 25 ans, rénovation prévue à mi-vie
  • REMARQUE: Il est toujours difficile, et c’est normal, d’avoir des informations et des données précises sur les armements nucléaires. 

Le tir se déroule en plusieurs phases. Après éjection, le missile descend de quelques mètres sous l’avion. Ensuite, l’accélérateur à poudre s’allume (mise à feu du bloc poudre) et propulse le missile au delà de la vitesse supersonique en quelques secondes. Le statoréacteur prend ensuite le relais : la transition s’effectuant en un dixième de seconde (largage de la tuyère d’accélération – ouverture des entrés d’air- éjection des obturateurs de la chambre de combustion – injection du kérosène et enfin allumage du statoréacteur). Le missile entre alors dans sa phase de croisière, avec une trajectoire pouvant être à haute altitude (avec descente à forte pente sur l’objectif), à basse altitude (en épousant le relief).

L’ASMP-A, et plus précisément la TNA présente la particularité mondiale d’être la seule tête nucléaire a avoir démontré son efficacité, sa fiabilité et sa sécurité sans essai nucléaire préalable, grâce au programme de simulation.

L’ASMP-A est un point essentiel de la dissusasion nucléaire française, par sa capacité à « réagir ou agir en tout temps, en toute heure, en tout lieu, quelles que soient les circonstances ».

Comme on peut le contaster sur la photo suivante (de gauche), qui présente le prototype Rafale B 01 avec un missile ASMP dans les années 90, la capacité à tirer l’arme nucléaire depuis le Rafale était envisagée dès l’origine.

asmp-raf-b01.jpg  asmp-a-rafale.jpg

Les GBU:

Les GBU (Guided Bomb Unit) sont des bombes guidées par laser américaines. On utilise souvent le terme « Paveway » pour désigner le système de guidage de ces bombes américaines fabriqués par Raytheon. Les premières bombes laser, conçues par Texas Instruments, ont été utilisées la première fois par les Etats-Unis au Vietnam. Depuis, ils ont sans cesse développé et amélioré ce type de bombes. Les premières GBU sont elles entrées en service dans les années 70 et étaient utilisées par les Etats-Unis. La première à entrer en service étant la GBU-10, en 1976.  

Une bombe guidée laser, c’est en fait une bombe classique, à laquelle on rajoute un système de guidage: des ailettes arrières pour assurer la portance de la bombe, des ailerons canards dirigeant le bombe vers son objectif et un calculateur pour controler le tout. Ce dernier commande les ailerons en fonction de ce que voit le capteur de la tête. Ces bombes à guidage laser ne sont pas autonomes. Elles nécessitent l’utilisation d’un illuminateur (désignateur laser), utilisé au sol par un soldat ou embarqué sur un aéronef. Cet illuminateur a pour but de faire une « tache » laser sur la cible. (c’est le cas du pod Damocles sur Rafale).  Lorsque la bombe est larguée, elle entre alors dans une phase d’acquisition où la bombe va rechercher la tache de l’illuminateur puis acquérir l’objectif et enfin adapter la configuration de vol jusqu’à celui-ci. Dans la phase de guidage terminal, le calculateur tient les paramètres optimum jusqu’à la phase d’impact avec la cible. La cible doit cependant être illuminée pendant tout le vol de la bombe, ce qui fait de celle-ci une arme non-autonome, et n’est donc pas de type « fire and forget ». 

profil-gbu.jpg

Voici le profil de certains GBU qui peuvent être emportés sur RAFALE. A ceux-ci, il faudrait rajouter les GBU-49, qualifiés depuis 2012 pour que le document soit complet. D’autres GBU existent (GBU-27, GBU-28, GBU-39…). Vous trouverez le descriptif technique de chacune d’elle plus bas.

Type Corps de bombe Charge militaire (kg) Masse (kg) Longueur (m) Diamètre (m) Envergure en vol (m) Portée (km) 
GBU-12 Paveway II Mk-82 ou BANG 250 87 ou 70 250 à 277 3,3 0,27 0,43 15
GBU-16 Paveway II Mk-83 215 495 3,7 0,35 0,72 15
GBU-22 Paveway III Mk-82 87 227 ? ? ? 18
GBU-24/B Paveway III Mk-84 429 1050 4,39 0,46 2 18
GBU-24/A/B Paveway III BLU-109 243 1065 4,33 0,37 2,03 18
GBU-49 Enhanced Paveway  II  Mk-82 ou BANG 250 87 ou 70 250 à 277 3,3 0,27 0,43 15

La seule différence entre les deux GBU-24 est la charge, l’une est pénétrante (la BLU-109), et l’autre non. En ce qui concerne les GBU-49, c’est une GBU-12 qui est dotée d’un guidage GPS en plus du guidage laser. En effet, par mauvais temps par exemple, une interruption du faisceau du désignateur laser est possible, rendant la bombe obsolète. Dans le cas du GBU-49, le kit GPS prend alors le relais pour assurer la navigation.

La différence entre Paveway II / Paveway III réside dans un système navigation considérablement amélioré une précision accrue, de l’ordre d’un mètre sur Paveway III contre 10 mètres sur Paveway II.

Une bombe GBU coûte entre 50 000 et 70 000 euros.

Les GBU (sauf GBU-24) sont emportés sous voilure, par 2 ou 3 grâce aux adapterus bi et tri-bombes.

rafale-gbu22.jpg    rafale-gbu22-02.jpg

3 GBU-22 de chaque côté de la voilure.        

Tir de GBU-22

gbu-24-damocles-2.jpg

GBU-24 au point d’emport central

triple-gbu-49-loadout-and-tda-lr68-rocket-pod.jpg            gbu-12.jpg

Trois GBU-49                                                                                              

 2×2  GBU-12    

Remarque: Sur la photo où les GBU-49 sont montés sur Rafale, on note aussi la présence au sol du panier lance-roquettes LR-68, qui peut emporter 18 roquettes de 68mm.     

SAGEM AASM :

Désignation OTAN: SBU (Smart Bomb Unit) 38/54/64 HAMMER (Highly Agile Modular Munition Extended Range).

Les AASM (Armement Air Sol Modulaire) désignent une famille d’armements air-sol guidés de précision de nouvelle génération. Créée par Sagem, filiale du Groupe Safran, c’est le premier armement de ce type développé en Europe. On les appelle couramment les bombes AASM mais l’AASM est en réalité un kit de guidage associé à un kit d’augmentation de portée qui viennent s’adapter sur un corps de bombe classique, pour donner une arme guidée de précision.

L’objectif recherché à l’origine du programme, dans les années 90, est le même que pour le SCALP et l’APACHE: pouvoir frapper avec précision à longue distance sans mettre en danger le tireur. Cependant, les missiles de croisière SCALP et APACHE sont destinés à des objectifs de valeur situés vraiment en profondeur du territoire ennemi. Les AASM, eux sont destinés à des objectifs tactiques se trouvant à plusieurs dizaines de kilomètres du tireur. La sécurité du tireur est assurée par la grande portée que procure les AASM, plus de 50km. Cette grande portée est obtenue grâce aux bonnes performances de son propulseur.

Les commandes d’AASM à Sagem ont été passées en 2000. En 2007, les premiers AASM INS/GPS (SBU-38) ont été livrés. Les premiers déploiements d’AASM en opérations ont été réalisés en 2008 en Afghanistan. 2008 marque aussi la signature d’un accord entre Sagem et MBDA pour la commercialisation par MBDA à l’export de l’AASM. En 2009, c’est la version INS/GPS/Infrarouge (SBU-54) qui est livrée.

En 2013, c’est la version INS/GPS/Laser qui doit être reçue par les forces françaises, cette version ayant effectué ses tirs de qualification en 2011. Selon le rapport du Sénat, ce sont pas moins de 2348 kits AASM qui ont été commandés et au moins 800 autres kits qui devraient être commandés à partir de 2013. Le coût du programme s’élève pour le moment à 575 millions d’euros, ce qui nous donne un coût unitaire (avec développement) de plus de 240 000 euros. Sans tenir compte du développement, le coût unitaire est de 164 000 euros.

famille-aasm-2-2.png

  • Comme on le constate ci contre, les kits AASM s’adaptent à différents corps de bombe, de charge plus ou moins grande (125, 250, 500 ou 1000 kg) et de type différent (Mk-82, BLU 111 ou BANG)
  • Trois systèmes de guidage différents
  • Masse: environ 340kg et une longueur de 3.10m pour un corps de bombe de 250kg 
  • Portée: >15 km en basse altitude et >50 km en haute altitude
  • Capacité fire and forget
  • Capacité de tir tous temps
  • Capacités multicibles (jusqu’à 6 AASM peuvent être tirés en même temps) 
  • Emporté en 4 ou 6 exemplaires sur Rafale grâce aux adapteurs bi et tri-bombes
  • Précision: <10m pour la version INS/GPS et <5 m pour la version INS/GPS/Infrarouge et moins d’ un mètre pour la version INS/GPS/Laser
  • Très bonne manoeuvrabilité, capacité à très fort dépointage (tir à la verticale possible)
  • Propulsion à propergol solide
  • Durée de vie de 24 ans (d’arpès l’Assemblée Nationale)

aasm-2-1.png

La conception modulaire présente un grand avantage, il permet à l’armée, en fonction de ses missions, de composer le type de bombe adéquat à celles-ci, avec pour résultat une excellente disponibilité. La charge et le système de guidage sont alors optimaux et en accord avec l’objectif déterminé. 

Comme dit plus haut, c’est la version SBU-38 HAMMER, à guidage INS/GPS qui est entrée en service la première, en 2007 (tir de qualification réalisés en jullet 2006). Cette version offre donc un système de guidage hybride; inertiel suivi d’un recalage GPS.

Vidéo des premiers tirs d’AASM

En 2009, la France a reçu la version INS/GPS/Infrarouge, qui ajoute une détection terminale assurée par un imageur infrarouge et qui permet d’effectuer un recalage final avant l’impact pour une plus grande précision. En effet, cet imageur infrarouge est capable de reconnaitre une cible fixe qui a été enregistrée dans sa mémoire. L’imageur infrarouge permet également à l’AASM d’être utilisé de jour comme de nuit. 

sbu-38.jpg aasm-Ir.jpg

A gauche, trois AASM à guidage INS/GPS et à droite, deux AASM à guidage INS/GPS/IR.

La SBU-64, version INS/GPS/Laser a effectué son premier tir de qualification en juillet 2012. Le tir de qualification sur cible mobile a eu lieu en décembre 2012. Dans cette version, un autodirecteur laser est ajouté, de la même façon qu’est ajouté un autodirecteur infrarouge sur SBU-54.

Cet autodirecteur laser permet la destruction de cible à forte mobilité. Lors des tirs d’essais, une cible motorisée au sol (un 4*4 roulant jusqu’à une vitesse de 80 km/h) a été détruite par le SBU-64 avec une précision de moins d’un mètre et un avion tireur se trouvant à une quinzaine de kilomètres, le tout avec un fort dépointage. Cette version laser a été commandée et va pouvoir être livrée dans les prochaines années. 

aasm laser tir essai.jpg 

Actuellement, seul le corps de bombe de 250 kg est utilisé (on parle d’AASM-250), mais des tirs ont déjà été réalisés avec un corps de bombe de 125kg. Les versions avec corps de bombe de 500 ou 1000kg sont en développement. Des améliorations de l’AASM, telles qu’une liaison de données sont elles aussi en développement.

Par rapport aux GBU, les AASM, grâce à leur mode d’attaque final vertical (il peut aborder une cible en coordonnées géographiques pures avec un angle de presque 90°), peuvent atteindre des objectifs dans des rues étroites par exemple ou encore dans un court espace entre deux reliefs… 

Cet armement présente le grand avantage d’avoir la précision d’un missile avec un coût trois à quatre fois inférieur.

Explication du guidage INS/GPS par Sagem: « kit de guidage de base utilisant trois gyroscopes inertiels dont les impulsions directionnelles sont gérées par un filtre de Kalman et recalées en temps réel par un récepteur GPS (Global Positioning System) de qualité militaire. Outil d’aide à la précision, un filtre de Kalman peut se résumer à un faisceau d’algorythmes mathématiques réunis sous la forme d’un dispositif électronique à réponse impulsionnelle infinie qui estime les divers états d’un système dynamique, à partir d’une série de mesures incomplètes ou brouillées. Les ingénieurs de Sagem ont particulièrement travaillé cette question, de telle sorte que la trajectoire de vol de l’AASM est lissée en permanence et recalculée selon une course prédictive qui lui permet d’atteindre une précision finale (ou erreur probable à l’impact) de quelques mètres. Et cela au bout d’un vol d’une cinquantaine, voire de soixante à soixante-dix kilomètres » (source)

aasm-sur-rafale.jpg

Mais aussi…

Le pod de désignation laser Damocles:

Ce pod de désignation multi-fonction, développé par Thalès a prouvé son efficacité sur RAFALE dans les différentes missions où il a été engagé.

Caractéristiques:

  • Masse: 265 kg   Longueur: 250cm   Diamètre: 37cm
  • Spectre de 3 à 5 µm
  • Laser de télémétrie: 1.5 µm de longuer d’onde
  • Laser de désignation : 1.06 µm de longueur d’onde
  • Champ de vision : de 4°x3° à 1°x0.75°
  • Grossissement électronique x2
  • Conception modulaire pour permettre des mises à jour
  • Compatibilité avec les systèmes d’armes existant mais aussi futurs

Les missions et le fonctions de ce pod:

Air-sol:

  • Compatible avec les armes guidées par laser (GBU), les armes guidées par INS/GPS (AASM) et les armes guidées par imagerie
  • Deux modes d’attaque: autonome ou en coopération, en utilisant le traqueur laser intégré
  • Forte énergie laser combinée à une forte résolution laser qui offrent une longue portée de sécurité et un grand niveau de survivabilité
  •  A longue portée, capacité à évaluer les dommages
  • Capacité à reconnaitre la cible
  • Localisation assurée en 3D
  • Navigation FLIR intégrée (Forward Lookind InfraRed, utilisiation des rayons infrarouges pour détecter les cibles)
  • Résolution infrarouge de 320*240

Reconnaissance:

  • Reconnaissance moyenne portée de jour comme de nuit même sur petites cibles
  • Identification visuelle de cibles aériennes de jour comme de nuit (facilite localisation et approche des ravitailleurs).

 Données fournies par Thalès, le constructeur de ce pod

Présentation à partir de 4min15 sur la vidéo.

  damocles-1.jpg

Les principaux concurrents du pod Damocles sont le pod « Sniper » de Lockheed-Martin (US) et le pod « Litening » de Rafael (Israel). Mais le Damocles apparait en retrait, moins performant que ceux-ci et ceci pourrait être préjudiciable pour l’exportation du Rafale. C’est pourquoi Thales développe un nouveau pod, le PDL-NG (Pod de Désignation Laser – Nouvelle Génération).

Au départ Thales avait pensé à un « Damocles-XF », (le pod Damocles amélioré avec une voie TV) mais il a été abandonné au profit du PDL-NG (contrat de 150 millions d’euros pour le développement de celui-ci signé en janvier 2013 avec Thales). Ce PDL-NG, serait lui doté d’une voie TV mais aussi d’un nouveau capteur infrarouge et une résolution infrarouge portée à 620*540. Aussi, une caméra de jour supplémentaire et des capacités de géolocalisation accrues. Il pourra notamment effectuer des missions de renseignement non conventionnel. Ce tout nouveau pod doit être livré en 2018 et la facture s’élevera alors à 450 millions d’euros avec la fabrication de 45 exemplaires.

Le pod RECO-NG:

RECO-NG: Reconnaissance Nouvelle Génération. Ce pod est aussi appellé AEROS. 

L’armée de l’air, tout comme la marine a exprimé le besoin en 1997 d’un dispositif de reconnaissance aérienne possèdant des capacités nettement supérieures aux équipements alors utilisés. Parmi les améliorations souhaitées, on retient une augmentation de la durée de reconnaissance possible au dessus de la zone à observer, un matériel offrant une souplesse d’emploi accrue, ou encore la possibilité de recueillir plus de données.

La France a donc commandé à Thales 20 exemplaires de pod de reconnaissance baptisé RECO-NG en 2000. Pour rappel, la fonction reconnaisance est une capacité déterminante, elle permet de préparer avec la plus grand précision les missions et aussi de s’assurer une bonne maitrise de l’environnement de la mission.  Le pod a été qualifié par la DGA en 2009 et est entré en service en 2010. Les forces françaises ont reçu 10 pods en 2011 et les 10 autres en 2012. Il est utilisable sur RAFALE air (biplace de préférence) et sur RAFALE Marine. Ses compétences ont été prouvées lors de l’engagement en Lybie en 2011.

  • Longueur : environ 5m
  • Diamètre: 80cm
  • Masse: environ 1 tonne
  • Qualifié pour un vol jusqu’à Mach 1.4

reco-ng-descriptif.jpg

Description fournie par le site du ministère de la Défense:

« Le Pod Reco-NG peut prendre des photos en très basse comme en haute altitude, à courte comme à grande distance, à grande comme à très grande vitesse. Il permet une reconnaissance photographique aérienne inédite pour l’armée française. En comparaison, son prédécesseur, le Presto, ne prenait pas de clichés en basse altitude par exemple.

Les capteurs optiques, placés dans une nacelle intégrée sous un Rafale, tournent à 180 degrés. Ils peuvent viser une zone, pointer un objectif sous différents angles ou pointer différents objectifs lors d’un seul passage.

Le Pod Reco-NG opère sur deux bandes spectrales (visible et infrarouge) afin de réaliser des prises de vue diurnes et nocturnes. Mais le capteur infrarouge est aussi utilisé en plein jour. « On fait du bispectral systématiquement pour être sûr de ne rien rater, raconte le Lieutenant Colonel Loïc Rullière, commandant de l’Escadron de Chasse 1/7 « Provence »En superposant, pour un même site, une image en vision diurne et une autre prise en infrarouge, des éléments peuvent être découverts, comme la trace thermique d’un avion qui vient de décoller ou la présence d’hélicoptères dans des hangars. »

Pour la première fois, le « tout numérique » est utilisé dans un système de reconnaissance. Cela permet de stocker une grande quantité d’images, géoréférencées directement dans la nacelle. « Fini la pellicule : le stockage de l’information ne sera pas une limite », assure le commandant de l’escadron. «  

reco-ng.jpg  pod-reco-ng.jpg

Vidéo d’explication de la mise en oeuvre du pod RECO-NG

LGTR: Laser Guided Training Round

lgtr-1.jpg

  • Masse: 40kg
  • Longueur: 1.90m 
  • Diamètre: 0.10m 
  • Ce système est utilisé lors d’entrainements, il permet de simuler un tir de GBU sur des cibles d’entrainement.
LGTR.jpg
Pod ACMI (SEMAC):
 
ACMI: Air Combat Maneuvering Instrumentation                
SEMAC: Système d’Entrainement aux Missions Aériennes Complexes
 
MBDA fabrique la version française de ces dispositifs, l’acronyme SEMAC est donc seulement utilisé pour la version française. Le pod ne peut qu’être situé à l’extrémité de la voilure du RAFALE, sur les rails, là où l’on voit par habitude des MICA. Globalement, cet équipement a pour but d’enregistrer puis de restituer les actions qui ont été effectuées par l’aéronef qui le porte. Il est constitué d’équipements électroniques d’une antenne émettrice/réceptrice. Ainsi, on l’utilise pour effectuer des debriefings après vols puisque le pod est capable de simuler un tir de missile air-air, un tir au canon ou un tir de leurres, et aussi calculer une probabilité d’impact. L’information est alors immédiatement transmise au pilote mais aussi aux équipes au sol qui analysent ces résultats. Lors d’un exercice ou d’une « confrontation » lors des rassemblements comme le Red Flag ou le TLP (Tactical Leadership Program), ce sont ces systèmes qui sont utilisés par les différents avions y participant. Les informations qu’émettent les systèmes ACMI sont alors centralisées par les équipes au sol qui pevent suivre en direct l’évolution de la situation tactique de l’exercice. 
pod-semac.jpg
 
Nacelle de ravitaillement en vol
 
La Marine est la seule à exploiter les capacités de ravitailleur du Rafale. Grâce à la nacelle de ravitaillement buddy-buddy Intertechnique Douglas D827, un Rafale Marine peut ravitailler un autre RAFALE Marine ou un Super-Etendard. On dit alors que le RAFALE qui a la fonction de ravitailleur est en configuration « Super-Nounou », ou le RAFALE emporte la nacelle (sous fuselage) avec 6500 litres de carburants en emports externes (2 bidons de 2000L et 2 de 1250 L) La nacelle permet un transfert de carburant à 530 litres par minute. Un ravitaillement n’est possible qu’en vitesse subsonique. D’une longueur qui ne dépasse pas les 3m et d’une masse inférieure à 400 kg, cette nacelle est munie de pompes à combustible et hydraulique, et aussi d’un tuyau flexibles d’une quinzaine de mètres, au bout duquel est monté un « panier » qui va se fixer à la perche de l’avion à ravitailler. 
super-nounou.jpg  panier-ravitaillement.jpg
Un RAFALE M en configuration super – nounou.                                              
Le panier de ravitaillement monté sur le tuyau flexible
ravitaillement.jpg
Phase de ravitaillement entre deux RAFALE Marine
 

Présentation du métier d’armurier sur RAFALE

Source: 
http://tpe-rafale.e-monsite.com/pages/rafale-ses-caracteristiques/emports-armements/

De jolis petits « cadeaux »

à

l’URANIUM « APPAUVRI »

prêts à contaminer

les populations autochtones

et à polluer les eaux,

les sols et l’air…

pour l’éternité !

Merci HOLLANDE !

HOLLANDE Je vous mens, je vous manipule et j'en suis fier avec signature Thierry LAMIREAU

HOLLANDE et l'URANIUM APPAUVRI
Jean-Yves LE DRIAN

Ministre de la Défense

sort ses gros bras

avec les RAFALE:

(Source: RFI montage de l’interview de Olivier FOURT)

Spectre de la guerre:

Les Européens envoient

des avions militaires

à la frontière russe

Quatre avions de combat britanniques ont rejoint, lundi 28 avril 2014, la Lituanie dans le cadre d’une mission de surveillance de l’OTAN visant les pays baltes, selon des sources officielles. Quatre engins français étaient déjà arrivés plus tôt dans la journée dans le ciel polonais.

Les quatre RAFALE français ont rejoint la base de Malbrok, dans le nord de la Pologne, où environ 70 militaires tricolores ont été déployés. Quatre JET Typhoon britanniques sont quant à eux arrivés en Lituanie et vont survoler les espaces aériens estonien, lettonien et lituanien. Ces renforts font partie des mesures prises par l’OTAN pour rassurer les pays de l’Est de l’Europe, inquiets de l’attitude de Moscou dans la crise ukrainienne.
Depuis le 1er avril 2014, un avion radar Awacs français assure par ailleurs plusieurs fois par semaine des missions de surveillance au-dessus de la Pologne et de la Roumanie. Un autre avion radar Awacs, britannique celui-là, a également été déployé en mars pour les mêmes missions.
L’OTAN a annoncé mi-avril le renforcement de la défense des pays d’Europe orientale et multiplie les sorties de ses avions au-dessus des pays baltes. Des navires doivent être déployés dans la mer Baltique et en Méditerranée orientale. Washington a également annoncé la semaine dernière le déploiement de quatre compagnies de parachutistes, soit 600 soldats, pour des exercices en Pologne et dans les pays Baltes.

Arrivée de 150 soldats américains en Estonie

Une compagnie de 150 hommes de la 173e brigade aéroportée de l’armée américaine est également arrivée lundi en Estonie, complétant ainsi ce déploiement annoncé par Washington. Les soldats américains ont atterri à la base aérienne d’Amari (ouest) où ils ont été accueillis par le président estonien Toomas Hendrik Ilves. Ils seront stationnés au port de Paldiski sur la mer Baltique, au moins jusqu’à la fin de l’année.
« Les liens transatlantiques ne vont pas de soi, mais constituent un élément vital de la sécurité, dans un monde non sécurisé. Nous apprécions ainsi d’autant plus les troupes alliées sur notre sol. L’Estonie est un pays qui a toujours apprécié et aimé les Etats-Unis », a déclaré M. Ilves lors de la cérémonie d’accueil.  »Le seul danger militaire dans la région de la mer Baltique est la Russie. La Russie ne reconnaît pas la neutralité: vous êtes soit avec eux soit contre eux », a commenté le chef d’état-major des armées estonien, Riho Terras au cours du week-end.  »Cela étant le cas, la présence de forces armées occidentales dans notre région est d’une importance vitale ».

 UE et Etats-Unis imposent

de nouvelles sanctions à la Russie

Par ailleurs, les Etats-Unis ont décidé, lundi 28 avril 2014, d’imposer des sanctions à 7 responsables russes et 17 sociétés proches du président Vladimir Poutine, en représailles à ce qu’ils ont qualifié  »d’actes de provocation » en Ukraine. Parallèlement, l’Union Européenne va également ajouter quinze noms de responsables russes et ukrainiens pro-russes à la liste des personnes sanctionnées dans le cadre de la crise ukrainienne, a-t-on appris lundi de sources diplomatiques.
L’ajout de ces noms a été décidé par les ambassadeurs auprès de l’UE des 28 pays membres, qui se sont réunis à Bruxelles en raison de l’absence de « désescalade » de la situation en Ukraine. Côté américain, Washington va également revoir les conditions d’autorisation à l’exportation en Russie de certains équipements high-tech qui pourraient avoir un usage militaire, a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué publié à Manille, où le président Barack Obama est en visite officielle.

http://www.rtl.be/info/monde/europe/1087150/spectre-de-la-guerre-les-europeens-envoient-des-avions-militaires-a-la-frontiere-russe

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 29 avril, 2014 |Pas de commentaires »

UN EX-INGENIEUR DE L’ARMEMENT CONSIDERE LE BLOG DE THIERRY LAMIREAU COMME UN « SITE DE PROPAGANDE POUR QUI ET PAYE PAR QUI » ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Un ex-ingénieur

de l’armement

dénigre le blog

de Thierry LAMIREAU

Afficher l’article

depleted-uranium1

(Photo: Quelques armes à l’URANIUM « appauvri »)

Explosion avec des armes à l'uranium appauvri

(Photo: Explosion d’armes à l’URANIUM « appauvri »)

Garnier

pierre.garnier@gmx.fr

Envoyé le  29/04/2014 à 12h06 min

Vos analyses en matière d’armement laissent rêveurs, de même qu’une bonne partie de vos sources d’informations, connues pour être de la propagande pure et simple. Vous êtes clairement également un site de propagande. La question c’est : de la propagande pour qui, payée par qui ?
Et par pitié, arrêtez de raconter n’importe quoi sur l’ Uranium Appauvri.

Pour info :
http://www.enderi.fr/La-France-l-uranium-appauvri-et-le-Mali-explications-d-une-intoxication_a80.html

Un ex-ingénieur de l’armement.

profil_gbu

lesoufflecestmavie

t.lamireau@free.fr

Envoyé le 29/04/2014 à 14h12 min |

En réponse à Garnier.

Cher Monsieur,

Votre réponse ne me « laisse pas rêveur » !

J’ai l’habitude de recevoir de tels dénigrements. Votre qualification professionnelle (ex-ingénieur de l’armement) n’est absolument pas une garantie d’honnêteté intellectuelle dans ce domaine.
Je vous laisse libre de dire que « mes sources d’informations sont connues pour être de la propagande pure et simple ».
Vous n’avez certainement pas lu tous mes documents puisque certains viennent même d’organismes officiels et de chercheurs travaillant (ou ayant travaillé) pour les armées ou pour le compte d’organismes tels que l’IRSN, le CEA et AREVA !…

Oui, vous avez raison: « c’est de la propagande pure et simple » mais lorsqu’ils décrivent les dangers et les effets des armes à l’uranium « appauvri » c’est intéressant…pas vrai ?

Mon blog est « un site de propagande » ?…

Si les sujets abordés n’étaient pas aussi graves l’on pourrait en rire !
Figurez-vous que je suis un ancien irradié avec de nombreuses pathologies et irradié, entre autres radio-éléments, par de l’uranium « appauvri ».

Vous vous trompez de « crémerie » et de crémier pour affirmer de telles inepties.

Mes informations vous dérangent, dérangent certains; je le sais.

Et la technique « habituelle » pour détruire les gens comme moi est d’écrire ce que vous écrivez.

« Je serais payé pour faire de la propagande ? »…Absolument PETIT et MINABLE.

Pas de chance, je ne touche rien et je prends tous les risques.

Votre info avec le lien ? Je la connais. J’ai même fait un article sur le sujet en parlant de ces Messieurs du site « Entreprises Défense et Relations Internationales » !

Vous n’avez donc pas tout lu encore sur mon blog.

Si vous n’avez que cela comme info à fournir pour me « ridiculiser » c’est un peu léger pour un « ex-ingénieur de l’armement »…une fonction absolument DEGUEULASSE pour moi je dois vous dire.
Je reste cependant à votre écoute si vous avez du « sérieux » à me faire lire et pas…de la propagande comme vous le dites si bien.

Thierry LAMIREAU
Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Mardi 29 avril 2014:

21h56

Un autre message arrive

Bonjour,

Il n’existe pas de Pierre Garnier ingénieur de l’armement actif ou à la retraite.

Source : site caia.net, amicale des ingénieurs de l’armement.

Ma réponse à 22h56:

Très intéressant !
Votre message n’est pas signé et vient de:
Erreur
Erreur@ia.fr
Qui donc cherche à me nuire…
La suite au prochain message ?…

Thierry LAMIREAU

Ma recherche sur caia.net

à 23h13:

L’on ne peut consulter le site si l’on n’a pas un mot de passe et si l’on n’est pas membre de l’Association !

Le message de « Erreur@ia.fr » est donc encore plus MINABLE !

Les CONNARDS ANONYMES sont donc de sortie !

Mais j’ai ma petite idée sur le type d’individu qui m’envoie ces messages…

Site CAIA Amicale des Ingénieurs de l'ArmementCAIA 2

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 29 avril, 2014 |2 Commentaires »

« 365 JOURS AU MALI » ( Ladj Ly, Said Belktibia et Benkoro Sangaré)

« 365 jours au MALI »

profil_gbu

PINOCHIO

(Ladj Ly, Said Belktibia et Benkoro Sangaré)

Grâce au regard franco-malien des réalisateurs Ladj Ly, Said Belktibia et Benkoro Sangaré, nous allons pénétrer au cœur du Nord-Mali pendant 365 jours, pour un témoignage inédit et authentique.
365 jours dans une région en pleine ébullition où Aqmi, milices et Touaregs se préparent à la guerre. Nous allons là où aucun occidental n’a mis les pieds depuis la fin de la colonisation il y a soixante ans. Ces réalisateurs nous livrent ainsi le pouls d’un Mali meurtri, déchiré entre traditions ancestrales et guerrières.
Un Mali authentique…. Et personnel.

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 13 avril, 2014 |Pas de commentaires »

« FRANCE 2 C’EST BIEN ! » LES CENSEURS NOMBRILISTES SONT PASSES PAR LE PLATEAU DE PUJADAS (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

« FRANCE 2

C’est bien ! »

PUJADAS et l'INFO

(Thierry LAMIREAU)

20h19:

Le plateau du journal de 20h de FRANCE 2 a été envahi par des manifestants aux pancartes abondantes.

Plusieurs salariés de la chaine, paraît-il,  ont compromis la tenue du journal de ce mardi 8 avril 2014.

Un journal qui devait faire le point quelques heures après l’annonce du nouveau gouvernement et de l’intervention de son cher Premier ministre à l’Assemblée Nationale.

Ces salariés répondant au préavis de grève déposé par la SNJ, CFDT, CGT, CGC et FO pour protester contre la fermeture de la rédaction de l’AITV spécialisé dans la couverture de l’actualité Africaine et du service du sous-titrage de France Télévisions.

Cette action intervient également le jour où le Comité Central d’entreprise examine le projet d’un plan de départ volontaire qui prévoit la suppression de 361 emplois.

Des censeurs nombrilistes

Syndicalistes envahissant le plateau de PUJADAS

Ces censeurs passés rapidement sur le plateau de PUJADAS sont pour le moins nombrilistes…

Ont-ils eu le courage de dénoncer l’OMERTA par rapport à l’utilisation des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » par la France dans différents conflits ?

Ont-ils eu le culot de casser l’OMERTA dans le dossier du gaz RADON en France ?

Dénoncent-ils l’emprise de la chaîne publique par le monde de l’argent ?

Ont-ils dénoncé les frais engagés (proches de 100 000 euros) lorsque HOLLANDE est allé déposer en FALCON son bulletin de vote à TULLE lors des élections municipales ?

Niet, RIEN ! 

Ces petits CENSEURS syndicalistes sont donc de « petits nombrilistes » sans âme.

Quant à PUJADAS, il ne nous informe pas.

Il ne représente que la MAFIA du monde libéral.

Comme nous le balançait

le studio général d’antenne

à travers des images de la chaîne:

« FRANCE 2

C’est bien ! »

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 8 avril, 2014 |Pas de commentaires »

INFOS NOUVELLES LIMOUSIN: DU GAZ RADIOACTIF RADON DANS UNE MAISON OÙ L’ON GARDAIT DES ENFANTS. UN PETIT EXEMPLE DE L’HERITAGE CATASTROPHIQUE DE COGEMA/AREVA ET UN PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE. ANALYSE EXCLUSIVE DE THIERRY LAMIREAU. (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

LIMOUSIN :

Du gaz radioactif

dans une maison

où l’on gardait des enfants.  

AAAAAAAAAA

(Photo: Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

de Thierry LAMIREAU)

UN PETIT EXEMPLE

DE L’HERITAGE

CATASTROPHIQUE

DE COGEMA/AREVA

ET UN PROBLEME MAJEUR

DE SANTE PUBLIQUE

Station TOTAL RADIOACTIVE DE BESSINES par COUVIDOU SHOW

(Montage photo: COUVIDOU SHOW)

« On a peur pour notre avenir »,

dit le propriétaire de la maison.

Pour sûr, on peut l’être !

Sigle radioactif sur maison MAISON RADIOACTIVE

(Thierry LAMIREAU

Réalisateur du film

« URANIUM EN LIMOUSIN »)

Thierry JUSIAK et sa femme craignent pour leur santé ainsi que pour leur relogement.

Sylvie, assistante maternelle, et Thierry, son mari, habitaient jusqu’à la semaine dernière une ancienne station service TOTAL reconvertie en maison. 

Cette famille résidait dans une maison édifiée dans les années 1960 à Bessines-sur-Gartempe, au nord de Limoges, dont les sols, riches en minerai d’uranium, ont fait pendant des décennies l’objet d’une exploitation minière, selon un communiqué de la préfecture et de l’Agence Régionale de Santé (ARS), diffusé dans la soirée, précisant que les services de l’Etat en ont été informés le 10 mars 2014.

Les occupants ont exercé dans cette maison, entre 2000 et 2014, une activité de garde à domicile qui concernerait 22 enfants, qui ont joué dans le jardin mais aussi à l’intérieur de l’habitation, issus de seize familles qui ont été identifiées et seront contactées. Une enquête administrative est en cours, a-t-on ajouté.

« Il y a un hélicoptère qui a survolé notre maison et ils ont trouvé un impact de déchets radioactifs. 

Suite à ça, il y a eu des examens de faits. On nous a dit qu’on était relogés et qu’on ne pouvait pas rester dans la maison. 

Etant donné que ma femme est assistante maternelle, elle ne peut plus exercer son activité », raconte Thierry.

« Je me suis crue dans un cauchemar », a confié de son côté Audrey, 22 ans, l’aînée de la famille.

Le Radon induit morbidité et mortalité 

d’une manière importante

20070403-152827.BMP

(Photo: Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN »)

Le propriétaire indique:

« Il y a une vingtaine d’enfants qui sont passés dans la maison. Le matin dès 8h jusqu’au soir 18h (…) Les médecins vont convoquer chaque personne pour faire un bilan médical ».

C’est dans les pièces du logement et dans la cave que d’importantes doses de Radon ont été mesurées. Il s’agit d’un gaz radioactif impossible à détecter pour un humain, étant incolore, inodore et insipide et se diluant facilement dans l’air. En cas de longues et régulières expositions, il peut notamment déclencher des cancers du poumon. 

« On a peur pour notre avenir, s’inquiète Thierry. Au niveau santé et de ce qu’ils (les autorités, ndlr) vont nous proposer après ».

L’Institut de Radioprotection

et de Sûreté Nucléaire.

Saisie de l’affaire

AAAAAAAA

(croquis: Sortie des éléments radioactifs liés à l’uranium

et au dégazage du RADON / IRSN)

Les quantités de gaz n’ont pas été précisées mais des niveaux «significativement supérieurs aux valeurs maximales observées» dans la région ont été mesurés, conduisant au relogement des habitants. Les mesures ont été faites dans le cadre du Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium (éléments constitués par les sols et roches excavés lors de l’exploitation d’une mine), diligenté par AREVA, a-t-on précisé.

Outre des stériles miniers, des résidus de traitement de minerai d’uranium ont été utilisés «en remblais sous cette habitation et sont à l’origine des concentrations de radon mesurées», précise le communiqué, selon lequel «la présence de tels résidus en dehors des sites miniers et des lieux de stockage autorisés est tout à fait anormale et contraire à la réglementation».

Une enquête sanitaire est en cours

CCCCCCCCjpg

La famille concernée, qui vit pour l’instant dans un camping, doit subir vendredi une batterie d’examens pour tenter d’en savoir plus sur les conséquences de cette exposition au radon. L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire a été saisi de l’affaire afin d’évaluer le degré d’exposition des occupants et les éventuels risques sanitaires encourus. Car en plus de la famille, de nombreux enfants ont donc fréquenté les lieux.

«Les services de l’Etat prendront toutes les mesures nécessaires pour assurer la prise en charge des personnes concernées et garantir une totale transparence sur cette situation», assure la préfecture et l’Agence Régionale de Santé (ARS) du LIMOUSIN.

VIDEO. Maison radioactive à Bessines-sur-Gartempe (France Télévisions)

LA REALITE:

UN PETIT EXEMPLE

DE L’HERITAGE

CATASTROPHIQUE

DE COGEMA/AREVA

ET UN PROBLEME MAJEUR

DE SANTE PUBLIQUE

AAAAAAAAA

Ce malheureux exemple est l’héritage catastrophique de COGEMA/AREVA à travers son ancienne exploitation minière de l’uranium et de son délaissement totalement scandaleux alors que des éléments contenus dans les sols et les eaux seront présents pour 4,5 milliards d’années !

Cette affaire met le doigt

sur de nombreux points essentiels:

BBBBBBBB

Le sujet du gaz radioactif Radon est un PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE en FRANCE et dans tous les pays touchés par l’exploitation de l’uranium.

On retrouve toujours les mêmes constantes dans le dossier.

Responsabilité TOTALE des exploitants (ici le CEA/COGEMA/AREVA) fonctionnant sous couvert d’une OMERTA TOTALE avec la COMPLICITE ACTIVE (ou passive) des élus de tout bord (conseillers municipaux, maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, etc) et des différentes administrations et institutions locales et nationales concernées par le sujet ainsi que les divers chefs d’Etat !

La liste serait trop longue pour la présenter mais, pour faire court, l’on pourrait remplir plusieurs prisons avec tout ce beau monde COMPLICE de très importants problèmes de morbidité (maladies et pathologies diverses) et de très nombreux décès!

Lorsque l’exploitation minière de l’uranium fonctionnait « à merveille », tous ces horribles personnages COUPABLES et RESPONSABLES s’en mettaient plein les poches (pour leur compte personnel parfois) et souriaient en se faisant réélire s’ils étaient des élus.

HONTE à eux !

J’attends des condamnations

fermes et précises

dans ce domaine

EEEEEEE

« Les quantités de gaz n’ont pas été précisées mais des niveaux significativement supérieurs aux valeurs maximales observées dans la région ont été mesurés, conduisant au relogement des habitants » indique l’IRSN.

On sait ce que cela veut dire: 

Cette phrase très « administrative » est tout simplement SCANDALEUSE car elle laisse sous-entendre que les niveaux de mesures sont extrêmement IMPORTANTS.

D’ailleurs, l’IRSN refuse de communiquer les niveaux de radioactivité relevés dans et sous l’habitation.

AAAAAAAAA

Voici le mail envoyé

ce jeudi 27 mars 2014

à 23h11 à l’IRSN:

« URGENT Affaire de la famille relogée à BESSINES SUR GARTEMPE à cause d’un problème majeur de RADON.

LAMIREAU Thierry

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Madame, Monsieur,

Pour compléter un article sur mon blog, je vous serais très obligé de me donner le maximum d’infos concernant ce dossier et notamment les niveaux relevés dans et sous l’habitation.
En vous remerciant par avance, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de mes meilleurs sentiments.
Thierry LAMIREAU »

Le préfet actuel et l’Agence Régionale de Santé du LIMOUSIN indiquent: « Vouloir garantir une totale transparence sur cette situation. »

C’est une PLAISANTERIE d’autant que certains membres de l’ARS du LIMOUSIN ont eu dans le passé une attitude plus que complaisante dans les dossiers divers concernant COGEMA/AREVA.

Le Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium diligenté par AREVA est un véritable SCANDALE !

Le CEA puis COGEMA et actuellement AREVA ont pollué pour l’éternité (4,5 milliards d’années) les eaux, les sols et l’air de toutes les régions et pays concernés par l’exploitation de l’uranium.

Un Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium est désormais mis en place par les POLLUEURS !

Ces pollueurs reconnaissent (pas devant la justice…pas fous les mecs !) leurs pollutions et cherchent les lieux sauvages pollués !

Ce qui est un rappel simple de l’utilisation fréquente, courante et clandestine des « stériles miniers » (contenant plus de 75% de la radioactivité initiale du minerai) et des boues radioactives ET chimiques après traitement du minerai d’uranium (boues données par le CEA/COGEMA/AREVA à l’époque aux artisans et aux entreprises de construction des régions pendant l’activité minière) dans la préparation des terrains et des constructions privées et publiques des lieux concernés !

Boues radioactives clandestines pour l'habitat

(Photo: Exemple de boues radioactives données clandestinement par COGEMA/AREVA

aux entreprises du bâtiment en LIMOUSIN ou à des particuliers /

Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN » de Thierry LAMIREAU)

Boues radioactives grises pour l'habitat

(Photo: Mesure de radioactivité sur les boues clandestines.

Niveau maximal international toléré:

20 impulsions par minute…

Niveau mesuré: 30 000 impulsions par minute !

Donc, une irradiation très importante.

Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN » / 

Thierry LAMIREAU)

Des COUPABLES

et des

RESPONSABLES

CCCCCCCCC

Et l’on retrouve, par hasard, des pollutions majeures dans des lieux comme chez la famille JUSIAK !

Il faut le dire franchement: ces attitudes réalisées sciemment ont été et sont CRIMINELLES.

La VERITE ne sera JAMAIS donnée pour ce problème majeur de Santé Publique car trop d’enjeux et trop de responsabilités sont induits !

Maison radioactive

à

BESSINES:

46 personnes

sous surveillance

(http://www.lepopulaire.fr)

Camion d'analyse IRSN

Ce ne sont pas 22 personnes comme annoncé au départ mais plus du double qui ont séjourné dans la maison de BESSINES où un niveau anormal de radon a été décelé.

Au départ, les autorités avaient parlé de vingt-deux personnes. Elles sont finalement quarante-six à avoir été identifiées. Quarante-six à avoir séjourné dans la maison de BESSINES, évacuée à cause de niveaux particulièrement élevés de radon, deuxième cause de cancer du poumon en France après le tabac.

 
C’est là que vivaient depuis dix-sept ans Thierry JUSIAK, sa femme Sylvie, assistante maternelle, qui y gardait des enfants ainsi que leurs deux filles. La famille a depuis été évacuée dans un camping.
L’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et l’Agence Régionale de Santé du Limousin ont finalement identifié d’autres particuliers susceptibles d’y avoir également séjourné et d’avoir été contaminés. « Six gérants avec leurs enfants se seraient succédé dans la station-service transformée ensuite en maison », reconnaît Jean JAOUEN à l’Agence Régionale de la Santé.

 
Une association et des poursuites
Tous ont été conviés à se présenter dans un camion spécialement affrété par l’IRSN, garé sur le parking de l’hôpital de la mère et de l’enfant pour y subir des analyses.
C’est le cas de Laurent COUVIDAT, 34 ans, dont les parents ont un temps géré la station.
« J’ai vécu il y a vingt-sept ans dans cette maison et j’y suis resté trois ans. Evidemment, nous avons été surpris mais surtout inquiets d’apprendre qu’elle était contaminée. J’ai subi des analyses jeudi. Ils n’ont pour l’instant rien trouvé », se rassure-t-il.
 
Ce particulier a subi comme les autres des analyses d’anthroporadiamétrie et d’urine dont les résultats seront communiqués dans trois semaines.
Il reste en contact avec plusieurs mères de famille ayant amené leurs bambins en garde dans cette maison.
« Comme moi, elles sont en colère », confie-t-il. Une association réunissant toutes les personnes exposées au radon devrait voir le jour prochainement et des poursuites pourraient être engagées.
http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2014/04/05/maison-radioactive-a-bessines-46-personnes-sous-surveillance_1952275.html

Une communication avec AREVA 

Une attente de réponse…

20070403-152521.BMP

(Photo: Image tirée du film « URANIUM EN LIMOUSIN »  

Thierry LAMIREAU)

Ce mardi 1er avril 2014 (ce n’était pas un poisson d’avril) j’ai appelé la responsable de la Communication de AREVA LIMOUSIN puis envoyé un mail de confirmation de mes questions.

Une réponse de AREVA est promise…Elle est aux abonnés absents !

Mail envoyé à AREVA LIMOUSIN

20070403-152205.BMP

(Photo: Très ancienne galerie d’un des sites de MARGNAC sur la commune de COMPREIGNAC (87) Image tirée du film « URANIUM EN LIMOUSIN »)

LAMIREAU Thierry

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

blog: lesoufflecestmavie.unblog.fr

 

Madame POULIQUEN Delphine

AREVA/BESSINES

Service communication

Madame,

Faisant suite à notre communication téléphonique de ce mardi 1er avril 2014 à 10h46, veuillez recevoir, comme convenu, quelques questions concernant plusieurs dossiers.

Comme vous pourrez le constater sur mon blog, j’ai déjà abordé le sujet de la famille JUSIAK à BESSINES-SUR-GARTEMPE.

En cherchant sur mon blog, vous noterez d’autres textes de ma part sur le thème du nucléaire y compris des actions de AREVA en France et à l’étranger.

Il est clair que je ne suis pas dans votre système de pensée et d’analyse.

Cependant, je vous indique que votre réponse (liée aux questions ci-dessous) sera insérée en TOTALITE dans mon article déjà mis en ligne sur BESSINES.

Sujets:

1 / L’après-exploitation de l’uranium en France à travers le DIAM.

2 / Le Centre UREKA.

3 / L’entreposage d’uranium « appauvri ».

4 / Le laboratoire Maurice TUBIANA.

5 / Le SEPA.

 1 / Le DIAM (Direction Internationale

de l’Après-Mine)

Exploitation uranium à BESSINES

(Photo: Traitement du minerai de l’uranium.

Ancienne usine SIMO/COGEMA sur le site nucléaire de BESSINES.

Image tirée du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Thierry LAMIREAU)

Dans sa page internet, AREVA indique: « AREVA a pris en charge la surveillance environnementale de l’ensemble des anciens sites miniers répartis sur le territoire français. La DIAM assure les activités de gestion de l’après-mine, étape intégrée dès le début du cycle de vie d’un projet minier. »

A mes yeux, la prise en charge des sites n’existe pas mis à part quelques couvertures en surface avec de la terre végétale.

Je vous renvoie à mon film « URANIUM EN LIMOUSIN » ou aux 1000 diapositives vendues à l’Association « Sources et Rivières du Limousin ».

Tous les éléments radioactifs et chimiques (« stériles miniers », boues radioactives et chimiques, déchets extérieurs civils et militaires à la région) sont toujours dans les eaux et les sols de la région LIMOUSIN.

En outre, AREVA elle-même a reconnu que la totalité du RADIUM 226 se trouvait dans les lieux. Le radium 226 est classé par les organismes officiels comme « très radiotoxique ».

Les durées de vie sont de 4,5 milliards d’années…donc pour l’éternité puisque cela correspond au temps d’existence de notre planète terre !

L’affaire JUSIAK à BESSINES n’est qu’un épiphénomène du problème global : outre les stériles miniers, des résidus de traitement de minerai d’uranium ont été utilisés « en remblais sous cette habitation et sont à l’origine des concentrations de radon mesurées », précisent les communiqués du Préfet et de l’IRSN , selon lesquels « la présence de tels résidus en dehors des sites miniers et des lieux de stockage autorisés est tout à fait anormale et contraire à la réglementation ».

Ce malheureux exemple est l’héritage catastrophique de COGEMA/AREVA à travers son ancienne exploitation minière de l’uranium et de son délaissement totalement scandaleux alors que des éléments contenus dans les sols et les eaux seront présents pour 4,5 milliards d’années !

Le sujet du gaz radioactif Radon est un PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE en FRANCE et dans tous les pays touchés par l’exploitation de l’uranium.

On retrouve toujours les mêmes constantes dans le dossier.

Responsabilité TOTALE des exploitants (ici le CEA/COGEMA/AREVA) fonctionnant sous couvert d’une OMERTA TOTALE avec la COMPLICITE ACTIVE (ou passive) des élus de tout bord (conseillers municipaux, maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, etc.) et des différentes administrations et institutions locales et nationales concernées par le sujet ainsi que les divers chefs d’Etat !

Le préfet actuel et l’Agence Régionale de Santé du LIMOUSIN indiquent: « Vouloir garantir une totale transparence sur cette situation. »

Le Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium diligenté par AREVA est un véritable SCANDALE !

Le CEA puis COGEMA et actuellement AREVA ont pollué pour l’éternité (4,5 milliards d’années) les eaux, les sols et l’air de toutes les régions et pays concernés par l’exploitation de l’uranium.

Un Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium est désormais mis en place par les POLLUEURS !

Ces pollueurs reconnaissent leurs pollutions et cherchent les lieux sauvages pollués…ce qui est un COMBLE !

Ce qui est un rappel simple de l’utilisation fréquente, courante et clandestine des « stériles miniers » (contenant plus de 75% de la radioactivité initiale du minerai) et des boues radioactives ET chimiques après traitement du minerai d’uranium (boues données par le CEA/COGEMA/AREVA à l’époque aux artisans et aux entreprises de construction des régions pendant l’activité minière) dans la préparation des terrains et des constructions privées et publiques des lieux concernés !

AAAAAAAA

20070403-152646.BMP
(Photo: Ancienne mine des « Vieilles Sagnes »

Mesure: 60 000 impulsions/minute

Norme internationale maximale tolérée: 20 impulsions/minute

Nota: Dans la poche, un compteur GEIGER

Analyse CRIIRAD indiquant de très FORTES contaminations radioactives et chimiques

Radioactivité ENORME sur un lieu simplement recouvert 

sur ordre du préfet de l’époque)

Question:

Comment AREVA se positionne-t-elle pour JUSTIFIER L’INJUSTIFIABLE ?

Et merci de ne pas faire une réponse style « langue de bois » genre désinformation comme vous l’indiquez sur votre site internet…je cite:

« UNE GESTION RESPONSABLE, Le site de Bessines est ainsi certifié ISO 14001 et OHSAS 18001, deux normes internationales reconnaissant respectivement la préservation et la gestion durable de l’environnement, et une gestion rigoureuse et efficace de la santé et de la sécurité au travail (…) TRANSPARENCE ET DIALOGUE. »

 2 / Le Centre UREKA ou le musée de la mine d’uranium

UREKA 1

Centre ouvert au public et aux scolaires.

Pour « son » musée, AREVA a dépensé 8,5 millions d’euros sur les 10 millions de budget, le solde revenant à la charge du Conseil Régional du LIMOUSIN….

Le Conseil Régional du LIMOUSIN qui glorifie l’action de COGEMA/AREVA alors q’une POLLUTION MAJEURE est là pour 4,5 milliards d’années ! Ces élus seront toujours aussi « dégueulasses » dans ce dossier.

Les pages internet et les plaquettes en quadrichromie sont SCANDALEUSES pour le moins.

UREKA 2

L’on voit des mineurs qui « sortent » du tableau de commande des mines pour tendre les mains aux enfants…ces enfants aux grands sourires heureux de découvrir le monde merveilleux de la mine où des employés effectuent des mesures de minerais près de ces gentils bambins et de ces familles heureuses.

Plaquettes publicitaires que l’on aurait cru appartenir aux années 20 après le prix Nobel de physique attribué à à Henri BECQUEREL et au couple Pierre et Marie CURIE pour la découverte de la radioactivité.

Rappelons-nous, à titre d’exemple, les publicités pour les corsets radioactifs, les lames de rasoir au radium, les produits de beauté au radium à une époque où le milieu de la science croyait et écrivait:

« Le radium est le symbole de ces découvertes scientifiques majeures de l’aube du XXè siècle, de celles qui génèrent  un immense élan d’enthousiasme, et qui apportera la solution à tous les problèmes dont souffre l’humanité. »

(cf. « La fantastique histoire du Radium » de Jean-Marc COSSET et Renaud HUYNH – Editions OUEST FRANCE 2011)

UREKA 3

Une belle DESINFORMATION digne de ce cher GOEBBELS…

Questions:

Quels ont été les financeurs de ce « Musée de la mine » (les privés et les collectivités locales) ?

Quels sont les objectifs de AREVA ?…apporter son « information » ? Toucher la sensibilité des familles, des enfants, des milieux scolaires ?

[INFO du 4 avril 2014]

Le musée de la Mine à BESSINES

touché suite à un incendie

Le feu a pris hier soir entre minuit et 2 heures du matin dans la cantine du musée de la mine de Bessines-sur-gartempe.

Les pompiers sont intervenus rapidement, aucun blessé n’est à déplorer.

Par Martial Codet-Boisse (site France 3 LIMOUSIN)

Le feu s'est déclenché a proximité du musée dans l'Atomic Café © Lou Cuau
© Lou Cuau Le feu s’est déclenché a proximité du musée dans l’Atomic Café
L’incendie dans la cafétéria a occasionné des dégâts dans le musée.
Suite à l’intervention des pompiers de Bessines et du SDIS 87, le faux plafond a été touché et le réseau électrique est hors service.
La gendarmerie de Bessines-sur-Gartempe s’est rendue aujourd’hui sur place afin de déterminer l’origine du sinistre.
L’origine du sinistre est d’origine criminelle d’après les informations en date du 8 avril 2014.
FRANCE 3 LIMOUSIN

3 / L’entreposage d’uranium « appauvri »

20070403-154106.BMP

(Photo: fûts rouillés et très contaminants d’uranium « appauvri »

de l’ancienne usine militaire du BOUCHET

sur le site nucléaire SEPA de BESSINES-SUR-GARTEMPE / Thierry LAMIREAU)

AREVA s’approche progressivement des 200 000 tonnes de stockage d’uranium « appauvri » sur le site de BESSINES-SUR-GARTEMPE.

Quels en sont les buts sachant que l’argumentation de « revalorisation » n’est plus valable si l’on s’en réfère aux écrits des organismes officiels et sachant que la FRANCE utilise des ARMES à l’URANIUM « APPAUVRI » (notamment avec les aéronefs hélicoptères TIGRE, MIRAGE 2000 et RAFALE) sous couvert de brevets américains ?

 4 / Le Laboratoire Maurice TUBIANA (LMT)

Laboratoire Maurice TUBIANA BESSINES

(Photo: AREVA)

AREVA indique sur son site internet: « Une expertise au service de la médecine nucléaire. Depuis fin 2013, le laboratoire industriel d’AREVA Med produit du plomb 212 de qualité médicale nécessaire au développement et à la mise au point de traitements innovants contre le cancer. »

Ce cher Maurice TUBIANA qui faisait la promotion des techniques de communication de GOEBBELS (nom cité par M.TUBIANA lui-même) lors d’une conférence à la Faculté de Médecine de LIMOGES dans les années 1990 (j’étais présent) !

Question:

Comment AREVA peut justifier une telle démarche alors que cette entreprise (GOGEMA et le CEA compris bien sûr) a induit et induit toujours actuellement de très nombreuses pathologies (morbidité) comme des cancers et des leucémies et de très nombreux décès à cause de ses pollutions MAJEURES des sols, des eaux et de l’air à travers ses actions « légales » de l’exploitation de l’uranium et illégales comme l’on en a un exemple avec le cas de la famille JUSIAK ?

5 / Le SEPA

Laboratoire SEPA AREVA

(Photo: Laboratoire du SEPA / AREVA)

Dans le passé, lorsque j’habitais le LIMOUSIN, j’ai mis en évidence (preuves écrites à l’appui confirmées ensuite par l’administration et photos des produits) une gestion ILLEGALE de différents déchets radioactifs comme ceux de l’URANIUM « APPAUVRI » de l’ancienne usine militaire du BOUCHET. L’administration et le SEPA ont pris comme unique décision de reconditionner ces déchets et de les balancer dans les boues radioactives de JOUAC (nord Haute-Vienne) ! Le tout est désormais recouvert !

Belle gestion des déchets radioactifs: « cacher la merde sous le tapis » ! C’est, en effet, on ne peut plus simple.

Par contre, la pollution est toujours présente, majeure, et surtout ne me parlez pas des mesures avec les piézzomètres ou avec les balises de mesures de radon qui sont judicieusement mises au bon endroit pour prouver que tout est en « accord avec la réglementation ».

Les normes internationales ISO 14001 et OHSAS 18001 ne sont qu’un trucage international pour permettre aux multinationales de continuer leurs actions et leurs pollutions.

Question:

Le SEPA détient encore des éléments radioactifs non déclarés et HORS CONTRÔLE EURATOM. Pourquoi et quand ces déchets radioactifs seront-ils déclarés à l’administration ? Comment se fait-il que le SEPA utilise des produits radioactifs en des quantités non autorisées et pour quelles raisons ?

AREVA parlant de « préservation et de gestion durable de l’environnement, une gestion rigoureuse et efficace de la santé et de la sécurité au travail » pourrait porter à sourire si le sujet n’était pas aussi grave, aussi bien pour les travailleurs du nucléaire de la FRANCE et de l’étranger que pour les populations autochtones de chaque pays concernés par l’exploitation de l’uranium.

Enfin, je voudrais vous signaler qu’avec mes nombreuses et fortes irradiations successives j’enchaîne depuis 2001 de très nombreuses pathologies radio-induites (opéré oesophage/estomac d’un stade pré-cancéreux, phlébite, AVC, deux problèmes cardiaques, nombreuses tumeurs solides opérées, 8 cancers de la peau, maladie de BOWEN, sommeil très perturbé, etc.).

Il est clair que j’ai été irradié par le CEA, COGEMA et AREVA et vous comprendrez que, jusqu’à ma mort, je serai là pour être ce que l’on appelle maintenant « un lanceur d’alerte ».

Merci de me répondre dans les meilleurs délais et avec le plus de précision possible.

Thierry LAMIREAU

Communication téléphonique

avec

le cabinet du Préfet

de la Haute-Vienne

Des informations importantes nouvelles 

20070403-152119.BMP

(Photo: M.René FRUGIER, ancien mineur COGEMA,

mort d’un cancer

et inhumé le 16 janvier 1995

Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN »)

1 / Le Préfet s’apprête à porter plainte contre X ou contre AREVA à cause des déchets radioactifs insérés sous et dans la maison de la famille JUSIAK (cf. communication téléphonique avec l’ARS LIMOUSIN).

2 / Les niveaux relevés dans la maison de la famille sont très importants: 30 000 Bq/m3 (niveau  habituel 50 Bq/m3).

L’IRSN donne, en traduction d’effet sur le corps humain, un niveau de 0,6 microSievert par heure ce qui correspond à des niveaux importants comparables à certains lieux proches de FUKUSHIMA. Il faut noter que cette transcription en microSievert par heure est très en-dessous de ce que l’on devrait donner si l’on se réfère aux 30 000 Bq/m3 !…

Communication téléphonique

avec le service de presse de l’IRSN

Mail envoyé à l’IRSN

(Institut de Radioprotection

et de Sûreté Nucléaire)

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN », ancien irradié et auteur d’un blog, je souhaiterais avoir confirmation d’une information donnée par l’ARS LIMOUSIN.

Concernant l’affaire à BESSINES de la famille JUSIAK et de AREVA, les niveaux relevés donnés sont de 30 000 Bq/m3 pour équivalence de 0,6 microsievert par heure.

Confirmez-vous ces mesures très importantes ?

Que va faire l’IRSN dans ce dossier qui montre une pollution majeure disséminée dans tous les lieux proches de l’exploitation de l’uranium en FRANCE ?

Considérant également que les pollueurs sont le CEA, COGEMA et AREVA.

Considérant que les responsabilités sont à chercher auprès des Préfets successifs et de l’Etat français ?

Merci de me répondre dans les plus brefs délais et sans « langue de bois » s’il vous plait.

Thierry LAMIREAU

irsn  
INFOS NOUVELLES LIMOUSIN: DU GAZ RADIOACTIF RADON DANS UNE MAISON OÙ L'ON GARDAIT DES ENFANTS. UN PETIT EXEMPLE DE L'HERITAGE CATASTROPHIQUE DE COGEMA/AREVA ET UN PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE. ANALYSE EXCLUSIVE DE THIERRY LAMIREAU. (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES  AREVA dans REFLEXIONS PERSONNELLES  ARMES A L'URANIUM APPAUVRI  ARS LIMOUSIN  AUSTRALIE  BESSINES SUR GARTEMPE
Bonjour t.lamireau@free.fr

Nous avons bien reçu votre question et vous en remercions.

Nous nous efforçons d’y répondre dans les plus brefs délais.

A bientôt sur notre site

L’équipe IRSN.fr

Bonjour,

J’ai transféré votre demande aux personnes compétentes, même si, comme je vous l’ai dit, l’IRSN communiquera sur le sujet qu’une fois ses analyses terminées.

Pour information, le service de presse ne s’occupe normalement que des demandes de journalistes, mais vous pouvez adresser vos e-mails à l’adresse « contact » du site internet.

Cordialement,

Benjamin Gandouin
Relations presse
Direction de la communication
IRSN Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

Tél :  01 58 35 95 93/ 06 76 07 60 43

Bonjour,
Suite à votre question posée à l’IRSN, nous vous informons que la réalisation des mesures est toujours en cours à Bessines-sur-Gartempe.
Lorsqu’ils seront disponibles, les résultats de ces mesures seront publiés sur notre site internet www.irsn.fr

cordialement,
L’IRSN

RAPPEL de la situation

pour les journalistes  

ignorants, fainéants ou complices:

AAAAAAAAA

(Croquis: fonctionnement de l’exploitation de l’uranium / COGEMA)

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/10/21/exclusif-gaz-radioactif-radon-un-projet-de-loi-pour-etouffer-laffaire-et-des-ecologistes-ignorants-qui-vont-induire-des-milliers-de-cancers-en-france-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/08/25/document-tres-interessant-ce-que-les-politiques-et-les-militaires-taisent-uranium-proprietes-et-effets-biologiques-apres-une-contamination-interne-irsn-institut-de-radioprotection-et-de-surete-nu/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/06/05/exclusif-mines-duranium-la-propagande-a-letat-pur-par-areva-un-veritable-scandale-documents-techniques-critiques-images-exclusives-du-film-uranium-en-limousin-de-thierry-lamireauthier/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/05/24/mines-duranium-en-limousin-ou-sont-donc-les-zones-radioactives-france-3-limousin-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/05/24/une-nouvelle-etude-fracassante-revele-que-la-radioactivite-meme-a-des-niveaux-tres-bas-reste-dangereuse-pour-la-sante-gen4-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/01/14/nucleaire-comment-areva-laisse-mourir-ses-travailleurs-au-niger-emmanuel-haddad-bastamag-net/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/10/31/uranium-le-niger-juge-tres-desequilibre-son-partenariat-avec-areva-normal-areva-et-hollande-se-croient-encore-dans-les-colonies-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/09/15/les-verts-sont-contents-ils-se-contentent-de-peu-du-vent-normal-pour-des-ecolos-de-salon-moment-de-satisfaction-et-meme-de-plaisir-de-eelv-apres-le-discours-de-hollande-a-la-conference-en/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/08/08/uranium-olympique-fragments-dune-epopee-post-fukushima-un-web-roman-de-stephane-lhomme/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/07/19/le-grenelle-de-lenvironnement-de-lenthousiasme-aux-deceptions-rien-detonnant-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/le-limousin-radioactif/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/les-vaches-pondent-des-oeufs-les-poules-ont-des-dents-les-dechets-radioactifs-en-limousin-et-ailleurs-sont-sans-danger-ou-comment-redire-quelques-verites-oubliees/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/le-film-uranium-en-limousin-un-lourd-passe-pour-une-region-des-traces-indelebiles-pour-le-realisateur-thierry-lamireau/

Journalistes:

Je vous attends !

BBBBBBBB

Journalistes: faites VOTRE travail et ayez, au moins une fois dans votre vie, le courage d’aborder ce sujet catastrophique du problème du Radon, problème majeur de Santé Publique, je le répète.

Il y a un beau « merdier » à remuer dans ce domaine et ce depuis l’après-guerre !

Et tant que l’on y est:

20070403-154106.BMP

(Photo: fûts rouillés et très contaminants d’uranium « appauvri »

de l’ancienne usine militaire du BOUCHET

sur le site nucléaire de BESSINES-SUR-GARTEMPE / Thierry LAMIREAU) 

Je vous attends aussi pour traiter très sérieusement le sujet de l’utilisation des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » par la FRANCE à travers déjà de très nombreux conflits !

depleted-uranium1

(photo: Armes à l’uranium « appauvri »)

areva-bessines-valorisation-de-l-uranium_864310

(photo: déchargement de containers

d’uranium « appauvri »

pour les hangars agricoles

du site nucléaire de BESSINES)

ZONE contrôlée près des hangars d'uranium appauvri à BESSINES

© MaxPPP-Thomas Jouhannaud

Et de l’URANIUM « APPAUVRI » il y en a presque 200 000 tonnes à BESSINES-SOUS- GARTEMPE sous de simples hangars agricoles…cet uranium « appauvri » qui, entre autres éléments radioactifs et chimiques, a tant détruit ma santé après 25 années de militantisme in situ là où les autres n’allaient pas…uniquement pour être un « lanceur d’alerte »…très cher payé, n’est-ce pas, avec mes très nombreuses pathologies radio-induites…

C’est la raison pour laquelle je ne souhaite plus « mettre de gants » pour dire ce que je pense sur le sujet. 

Je n’ai pas de leçon à recevoir de qui que ce soit…

caroline_recopie_la_version_officielle-3b69f

Où est votre engagement, où sont vos convictions, où sont vos investigations ?

Ah oui, c’est vrai, j’oubliais, vous êtes des COMPLICES du « système » et vous voulez garder votre petite place et votre confort professionnel…BRAVO, restez comme cela, ne changez RIEN…le Monde vous remerciera un jour !

L’ancien irradié et le mis en examen que je suis après une plainte pour diffamation de Vincent BOLLORE (procès en 2015 au TGI de PARIS) n’a plus grand chose à perdre. 

Ma vie est faite:

Gros plan THIERRY

Interview de Thierry LAMIREAU:

(Interview réalisée en 2003)

Ma vie est faite et j’emmerde tous les « grands de ce Monde » !

Méfions-nous de ceux qui AUJOURD’HUI se présentent en gestionnaires rigoureux pour DEMAIN alors que nous devons faire face à leur catastrophique imprévoyance d’HIER.

CARPE DIEM.

Thierry LAMIREAU

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Blog: lesoufflecestmavie.unblog.fr

NOTA:

Des photos ont été censurées sur cet article le 9 avril 2014.

Je viens de les remettre…

A suivre !

Le 11 avril 2014:

Deux photos censurées et remises en ligne.

A suivre !

« URANIUM

EN

LIMOUSIN »:

AAAAAAAAAA

Disponibilité en DVD

du film documentaire

de Thierry Lamireau

Ce film retrace l’histoire de l’exploitation minière

de l’uranium en LIMOUSIN,

depuis l’après-guerre

jusqu’aux stockages de déchets radioactifs

tels que l’uranium « appauvri ».

50 millions de tonnes de « résidus de traitement », 200 kilomètres de galeries et des millions de « stériles » ne peuvent laisser l’environnement indemne.
Ces déchets contiennent plus de 80% de la radioactivité initiale du minerai et rendent cette radioactivité susceptible de dispersion contrairement à la gangue minérale initiale.
L’infiltration des eaux entraîne les radioéléments dont certains sont classés parmi les plus radiotoxiques (Durée de vie de 4,5 milliards d’années !)
Les vents dispersent le gaz radioactif RADON et soumettent les populations environnantes aux doses radioactives.
C’est remettre aux générations futures la responsabilité de la gestion de ces sites (s’ils ne sont pas oubliés !) dont la radioactivité restera augmentée pour l’éternité ».

Le film (copyright 1995) a reçu de très nombreux prix internationaux et nationaux.

Il a été diffusé une fois sur PLANETE CABLE en 1995 et a ensuite été censuré sous pression du Ministère de l’industrie et des services du Premier Ministre de l’époque. Il n’est pas sur internet.
Si des gens sont intéressés, je peux leur fournir un exemplaire DVD avec jaquette couleur au prix de 25 euros (port compris). J’en suis l’auteur unique et depuis 2001 j’enchaîne de nombreuses pathologies à cause de mes multiples irradiations sur les sites nucléaires.

L’adresse pour la demande du DVD :

LAMIREAU Thierry 
12, chemin du PANORAMA 74960 CRAN GEVRIER

Pour rappel, parce que j’avais écrit un article sur les mines d’uranium, 

(http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/les-vaches-pondent-des-oeufs-les-poules-ont-des-dents-les-dechets-radioactifs-en-limousin-et-ailleurs-sont-sans-danger-ou-comment-redire-quelques-verites-oubliees/),

et parce que mon documentaire « URANIUM EN LIMOUSIN » existait,

le 11 février 2009 avait eu lieu la fameuse émission « Pièces à conviction » (FRANCE 3 Elise LUCET) sur les mines d’uranium qui avait fait tant de bruit.

Je participais d’ailleurs à l’émission.

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 28 mars, 2014 |5 Commentaires »

PAUL BISMUTH SARKOZY: « JE SUIS L’IMMACULEE CONCEPTION COMME MON POTE HOLLANDE » ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie)

Paul BISMUTH SARKOZY:
SARKOZY Si je perds j'arrête la politique
« Je suis l’Immaculée Conception
 
comme mon pote HOLLANDE  » !
SARKOZY l'Immaculée Conception
(Thierry LAMIREAU)
Lettre de Nicolas SARKOZY:

Une citation de PASQUA sur comment faire dans les affaires

Ce que je veux dire aux Français

La popularité de SARKOZY a reculé

J’ai longuement hésité avant de prendre la parole. D’abord parce que je sais qu’il existe des sujets prioritaires pour nos compatriotes, à commencer par l’explosion du chômage. Ensuite, parce que, depuis deux ans, je me suis tenu à la décision de silence et de retrait que j’avais annoncée au soir du second tour de l’élection présidentielle de 2012. Contrairement à ce qui s’écrit quotidiennement, je n’éprouve nul désir de m’impliquer aujourd’hui dans la vie politique de notre pays. Je ne suis animé par aucune velléité de revanche et ne ressens nulle amertume à l’endroit des Français qui m’ont fait l’immense honneur de me confier, durant cinq ans, les rênes de notre pays. J’ai par ailleurs trop conscience des peines, des souffrances et des inquiétudes qu’endurent chaque jour tant de nos compatriotes pour ne pas mesurer la chance qui m’a si souvent accompagné tout au long de ma vie. Cette réalité mêlée à mon tempérament fait qu’aussi loin que je m’en souvienne je n’ai jamais aimé me plaindre. À 59 ans, il est sans doute trop tard pour changer. En tout cas, sur ce point…

Et pourtant, je crois qu’il est aujourd’hui de mon devoir de rompre ce silence. Si je le fais, c’est parce que des principes sacrés de notre République sont foulés aux pieds avec une violence inédite et une absence de scrupule sans précédent. Si je le fais par le moyen de l’écrit et non celui de l’image, c’est parce que je veux susciter la réflexion et non l’émotion.

Qui aurait pu imaginer que, dans la France de 2014, le droit au respect de la vie privée serait bafoué par des écoutes téléphoniques ? Le droit au secret des conversations entre un avocat et son client volontairement ignoré ? La proportionnalité de la réponse pénale, au regard de la qualité des faits supposés, violée ? La présomption d’innocence désacralisée ? La calomnie érigée en méthode de gouvernement ? La justice de la République instrumentalisée par des fuites opportunément manipulées ?

Que chacun réfléchisse à ce bref inventaire car demain il pourra, à son tour, être concerné. C’est de moi qu’il s’agit aujourd’hui. Je ne suis pas une victime. Je peux me défendre. Je peux en appeler au bon sens des Français, de gauche comme de droite. Tous n’auront pas et n’ont pas cette chance.

Ancien président de la République, je suis devenu un citoyen comme les autres. C’est la règle démocratique. Qui d’ailleurs pourrait prétendre que je l’ai, si peu que cela soit, enfreinte ? En vingt mois, j’ai subi quatre perquisitions qui ont mobilisé trois juges et quatorze policiers. J’ai été interrogé durant vingt-trois heures parce que l’on me suspectait d’avoir profité de la faiblesse d’une vieille dame ! Des milliers d’articles rédigés à charge ont été publiés. Sur le sujet, que reste-t-il de cette boue complaisamment répandue ? Rien, si ce n’est une décision de non-lieu après que toutes les investigations possibles ont été engagées. J’ai eu envie de crier: «Tout cela pour cela.» Mais je n’ai rien dit au nom du devoir que me créent les responsabilités qui furent les miennes. J’ai tout accepté, confiant dans la justice et surtout dans la vérité.

Et que dire de la prétendue affaire Karachi où, après des années d’enquête, les magistrats ont fini par découvrir que je n’y avais, au final, assumé aucune responsabilité. Là aussi, cela n’a pas empêché des centaines d’articles à charge.

Puis l’on s’est aperçu que j’avais été le seul de tous les candidats à avoir dépassé, durant la campagne présidentielle de 2012, les montants de dépenses autorisés ! De ce fait, je fus reconnu fautif d’un dépassement de 2,1 %. La sanction fut, pour la première fois dans l’histoire de la République, la suppression de 100 % des financements publics. Le 9 juillet 2013, il nous a fallu rembourser 11,3 millions d’euros, dont j’étais caution à titre personnel. Grâce aux soutiens de 137.000 Français et à la mobilisation de ma famille politique, ce fut réalisé en deux mois. Comment leur dire mon immense reconnaissance ? Cette fois encore, je n’ai rien dit. J’ai tout accepté.

Sans l’ombre d’une preuve et contre toute évidence, me voici accusé d’avoir fait financer ma campagne de 2007 par M. Kadhafi. On a parlé d’un virement de 50 millions d’euros ! Un détail… Après des mois d’enquête, des dizaines de commissions rogatoires, la justice n’a trouvé ni virement, ni banque de départ, ni banque d’arrivée. Toute l’accusation repose sur les témoignages «crédibles» du fils de M. Kadhafi et de son entourage, sans doute une référence morale, et de celui de M. Takieddine, dont on connaît aujourd’hui le passif judiciaire.

J’ai déposé plainte contre Mediapart pour faux et usage de faux à la suite de la publication d’un faux grossier. Ma plainte a paru suffisamment crédible pour que ses dirigeants soient placés par la justice sous statut de témoin assisté.

Le simple bon sens devrait amener à considérer que la guerre que nous avons conduite en Libye a duré dix mois. Durant cette période, si M. Kadhafi avait eu le moindre document à utiliser contre moi, pourquoi ne l’a-t-il pas fait, alors même que j’étais le chef de la coalition contre lui ?

Or voici que j’apprends par la presse que tous mes téléphones sont écoutés depuis maintenant huit mois. Les policiers n’ignorent donc rien de mes conversations intimes avec ma femme, mes enfants, mes proches. Les juges entendent les discussions que j’ai avec les responsables politiques français et étrangers. Les conversations avec mon avocat ont été enregistrées sans la moindre gêne. L’ensemble fait l’objet de retranscriptions écrites dont on imagine aisément qui en sont les destinataires !

Ajoutant l’illégalité à l’illégalité, on n’hésite pas à publier des extraits tronqués et mensongers de ces mêmes enregistrements. Qui a donné ces documents alors même qu’aucun avocat n’a accès à la procédure ? Les seuls détenteurs en sont les juges ou les policiers… Sont-ils au-dessus des lois sur le secret de l’instruction ?

On me met sur écoute en septembre 2013 pour des faits supposés de corruption qui auraient été commis en 2007 ! On le fait, non parce que l’on dispose d’indices, mais parce que l’on espère en trouver. Aujourd’hui encore, toute personne qui me téléphone doit savoir qu’elle sera écoutée. Vous lisez bien. Ce n’est pas un extrait du merveilleux film La Vie des autres sur l’Allemagne de l’Est et les activités de la Stasi. Il ne s’agit pas des agissements de tel dictateur dans le monde à l’endroit de ses opposants. Il s’agit de la France.

Suis-je en droit de m’interroger sur ce qui est fait de la retranscription de mes conversations ? Je sais, la ministre de la Justice n’était pas au courant, malgré tous les rapports qu’elle a demandés et reçus. Le ministre de l’Intérieur n’était pas au courant, malgré les dizaines de policiers affectés à ma seule situation. De qui se moque-t-on ? On pourrait en rire s’il ne s’agissait de principes républicains si fondamentaux. Décidément, la France des droits de l’homme a bien changé…

Heureusement, des milliers d’avocats, quelles que soient leurs sensibilités, ont décidé que trop, c’était trop. Avec le bâtonnier à leur tête, ils veulent faire entendre cette vérité qu’un avocat dans l’exercice de ses fonctions doit être protégé de la même manière qu’un journaliste. Dans la République, on n’écoute pas les journalistes, pas davantage que les avocats dans l’exercice de leurs fonctions!

Mais cela n’est pas tout. Mon propre avocat se trouve accusé d’avoir abusé de son influence auprès de notre juridiction suprême. Cette fois, fini de rire, car c’est à pleurer d’indignation. Son «crime»: être l’ami depuis trente ans d’un avocat général à la Cour de cassation, un des plus fameux juristes de France, à qui il a demandé des avis sur la meilleure stratégie de défense pour son client. Le problème, c’est que le client, c’est moi. Alors «le conseil» devient un «trafic d’influence» supposé. Peu importe que ce magistrat ne puisse exercer la moindre influence sur une chambre criminelle dans laquelle il ne siège pas. Détail, encore, que le gouvernement monégasque ait solennellement déclaré qu’il n’y avait jamais eu la moindre intervention. Dérisoire, le fait que le poste, auquel ce magistrat postulait pour après sa retraite, ait été pourvu un mois avant qu’il ait pensé à en signaler l’existence à mon avocat.

Tout ceci ne résiste pas à l’évidence. Eh bien, cela n’a pas empêché trois juges et vingt policiers de multiplier les perquisitions aux domiciles et au bureau de mon avocat, quatorze heures durant ! Après avoir démonté sa machine à laver et exigé, qu’au moment de sa douche, à 6 h 30 du matin, il laissât la porte ouverte. La juge en charge est repartie avec ses téléphones. Dois-je considérer comme une anecdote le fait que cette magistrate soit membre du Syndicat de la magistrature ? Ce syndicat désormais célèbre pour avoir affiché dans ses locaux le tristement fameux «mur des cons», où j’occupe une place de choix ! Dois-je considérer qu’il s’agit d’un exercice serein et impartial de la justice ? Augmenterai-je la gravité de mon cas en informant mes lecteurs que l’un des juges qui enquêtent sur le prétendu financement Kadhafi est celui-là même qui a signé, en juin 2012, l’appel des quatre-vingt-deux juges d’instruction, dont le ciblage de ma personne et de ma politique est transparent ? Au moins dois-je être tranquillisé sur la clarté des opinions politiques d’un magistrat dont le devoir est pourtant d’enquêter à charge et à décharge. Pour la charge, je crois que l’on peut être confiant, mais pour la décharge… Quel justiciable voudrait connaître une situation semblable ?

Et pourtant, envers et contre tout, je garde confiance dans l’institution judiciaire, dans l’impartialité de l’immense majorité des juges, dans la capacité de la justice à ne pas se laisser instrumentaliser.

Mon propos n’est pas de me plaindre. Je ne demande à personne de s’apitoyer sur mon sort. Ce texte est un appel à la conscience, aux convictions, aux principes de tous ceux qui croient en la République.

Aux Français qui n’ont pas voté pour moi, je demande d’oublier mon cas personnel et de penser à la République et à la France. Au nom de leurs propres convictions, peuvent-ils accepter ces violations répétées de nos principes les plus chers ?

À ceux qui me sont attachés, je veux dire que je n’ai jamais trahi leur confiance. J’accepte tous les combats à condition qu’ils soient loyaux. Je refuse que la vie politique française ne fasse place qu’aux coups tordus et aux manipulations grossières.

Je veux affirmer que je n’ai jamais demandé à être au-dessus des lois, mais que je ne peux accepter d’être en-dessous de celles-ci.
Enfin, à tous ceux qui auraient à redouter mon retour, qu’ils soient assurés que la meilleure façon de l’éviter serait que je puisse vivre ma vie simplement, tranquillement… au fond, comme un citoyen «normal » !

Nicolas SARKOZY

(21 mars 2014)

COMMENTAIRES:

(Le souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

Caricature de SARKOZY

Après la lecture de la lettre de ce cher SARKOZY, il me vient à l’esprit cette ancienne vidéo des INCONNUS:

Les Inconnus:

JT MARSEILLE

En fait, SARKOZY et HOLLANDE nous disent la même chose:

Nicolas SARKOZY Je vous mens je vous manipule et j'en suis fier

HOLLANDE Je vous mens, je vous manipule et j'en suis fier avec signature Thierry LAMIREAU

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/05/03/le-debat-hollande-sarkozy-une-prestation-pitoyable-thierry-lamireau/

SARKOZY et HOLLANDE La vie de château

SARKOZY et HOLLANDE:

Même utilisation des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » !

Explosion avec des armes à l'uranium appauvri

SARKOZY comme HOLLANDE ont ordonné, à travers divers conflits, l’utilisation d’armes à l’URANIUM « APPAUVRI » par l’armée française notamment à l’aide des aéronefs TIGRE, MIRAGE 2000 et RAFALE.

Ils ont donc effectué des CRIMES CONTRE L’HUMANITE.

HOLLANDE et l'URANIUM APPAUVRI

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2014/03/13/journaliste-la-profession-la-plus-meprisee-de-france-a-france-inter-on-prefere-censurer-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2014/03/06/exclusif-thierry-lamireau-mali-une-dizaine-de-combattants-daqmi-tues-par-les-forces-francaises-avec-des-armes-a-luranium-appauvri-afpthierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2014/01/23/deux-operations-de-contre-terrorisme-menees-par-la-france-au-mali-les-armes-a-luranium-appauvri-ont-ete-utilisees-afp-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/25/centrafrique-le-culot-de-hollande-disant-que-lhonneur-de-la-france-est-de-sengager-face-a-des-crimes-contre-lhumanite-afp-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/15/exceptionnel-armes-a-luranium-appauvrile-syndrome-des-balkans-elements-pour-une-approche-juridique-michele-poulain-ingenieur-detudes-au-cnrs/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/15/exclusif-armes-a-luranium-appauvri-france-inter-la-voix-est-censuree-le-canard-enchaine-lomerta-totale-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/11/exclusif-thierry-lamireau-assemblee-nationale-reponse-du-ministre-de-la-defense-sur-lequipement-du-rafale-confirmation-de-lutilisation-des-armes-contenant-de-luranium-appauvri-sans-e/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/11/24/exclusif-ce-que-hollande-et-letat-francais-veulent-cacher-photos-des-armes-a-luranium-appauvri-utilisees-au-mali-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/10/05/les-bombes-fournies-a-israel-et-a-la-france-par-les-etats-unis-qui-contiennent-de-luranium-appauvri-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-et-acdn/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/09/27/syrie-les-degats-que-pourraient-occasionner-les-frappes-des-occidentaux-interview-de-thierry-lamireau-par-un-media-belge-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/09/15/syrie-le-culot-de-lintervention-du-president-francais-sur-tf1-dimanche-soir-15-septembre-2013/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/09/07/syrie-exceptionnel-syrie-mali-etc-contribution-au-debat-sur-luranium-appauvri-rapport-suisse-mai-2002/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/08/25/document-tres-interessant-ce-que-les-politiques-et-les-militaires-taisent-uranium-proprietes-et-effets-biologiques-apres-une-contamination-interne-irsn-institut-de-radioprotection-et-de-surete-nu/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/08/20/uranium-appauvri-au-mali-une-reponse-de-plus-toujours-la-meme-du-ministre-francais-de-la-defense-et-de-mauvaises-questions-posees-par-les-elus-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/07/14/defile-du-14-juillet-entretien-televise-du-president-f-hollande-le-scandale-des-armes-a-luranium-appauvri-au-mali-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/07/08/uranium-appauvri-pourquoi-loms-ne-publie-pas-son-rapport-sur-lirak-christine-abdelkrim-delanne-irib/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/06/18/salon-du-bourget-les-petits-vendeurs-duranium-appauvri-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/06/02/alerte-des-aeronefs-su-25-pour-le-niger-la-france-a-participe-au-financement-certaines-armes-sont-a-luranium-appauvri-entreprises-defense-et-relations-internationales-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/05/02/que-cest-beau-la-guerre-au-mali-des-armes-pas-tres-propres-mais-aucune-arme-nest-propre-surtout-a-luranium-appauvri-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/04/20/exceptionnelrapport-sur-les-malformations-congenitales-a-fallujah-en-irak-apres-lutilisation-des-armes-a-luranium-appauvrihuman-rights-now-japon-azuko-ito/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/04/17/la-part-dombre-de-letat-francais-nest-pas-celle-que-lon-croit-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/03/21/syrie-lonu-va-enqueter-sur-leventuel-emploi-darmes-chimiques-et-que-font-les-etats-comme-la-france-lorsquils-utilisent-les-armes-a-luranium-appauvri-ats-thierry-lamireau-lesou/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/03/27/exclusif-mali-question-directe-au-ministre-le-drian-quant-a-lutilisation-des-armes-a-luranium-appauvri-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/03/19/exclusifsarkozy-en-libye-merci-a-toi-o-grand-liberateur-qui-a-arrose-notre-pays-darmes-a-luranium-appauvri-comme-hollande-au-mali-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/03/06/exceptionnel-uranium-appauvri-le-cri-dalarme-dun-specialiste-americain-docteur-doug-rokke-expert-de-radiophysique-medicale-aupres-de-larmee-americaine-revue-de-presse-tres-interes/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/02/26/la-guerre-au-mali-quelques-infos-tres-interessantes-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/02/21/les-reseaux-de-la-misere-journalistique-devoir-de-classe-pour-les-bons-petits-soldats-recopie-la-version-officielle/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/02/19/document-explosif-manuel-sur-les-principes-de-securite-de-lotan-applicable-aux-stokages-des-munitions-et-explosifs-a-luranium-appauvri/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/01/24/exclusif-mali-et-utilisation-des-armes-a-luranium-appauvri-lettre-ouverte-au-president-de-la-republique-francaise-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/12/06/assad-doit-etre-traduit-en-justice-sil-a-recours-aux-armes-chimiques-et-ceux-qui-utilisent-les-autres-armes-comme-celles-a-luranium-appauvri-thierry-lamireau/

SARKOZY adore les dictateurs !

Photos de SARKOZY avec les Dictateurs

KADHAFI SARKOZY m'a tuer

Les financements libyens de SARKOZY

SARKOZY et KADHAFI dînent ensemble

SARKOZY KADHAFI dans la presse étrangère

Les petits arrangements

de Nicolas SARKOZY

(Texte ci-dessous d’après de nombreux articles de presse)

SARKOZY l'échec Karachi, Kadhafi, Bettencourt, Sondages de L'Élysée, ...

Nicolas Sarkozy, le petit BERLUSCONI de service

Nicolas Sarkozy, gère des sujets sérieux d’une manière caricaturale. Il traite la justice comme si c’était une marionnette entre les mains du pouvoir, à la BERLUSCONI.

Claude Chabrol disait de lui : « Il est plus Michel Drucker que Hitler. Il monte le spectacle et dedans, il y’a toujours quelque chose qui nous étonne. Il fait de la France, une république très Lubitschienne.  Ce qu’il fait, pourrait se terminer par des ennuis, eux-mêmes seront comiques. Pour l’instant, on est dans le spectacle »

Une attaque de deux fondements de la République

SARKOZY et la justice

Nicolas Sarkozy, dans sa tribune publiée dans Le Figaro du 21 Mars 2014, s’attaque à deux fondements de la République : la justice et la presse.

Comme l’indique Edwy PLENEL, Nicolas SARKOZY n’hésite pas à comparer les « tactiques » du Président de la République actuel (HOLLANDE) à celles de BERLUSCONI et POUTINE, entre « justice soumise » et « presse muselée »..

Nicolas Sarkozy parle de : la République foulée aux pieds et découvre les écoutes, parle de complot politique, accuse la justice, et la police qui sont contre lui, de la fin des droits de l’Homme, insulte les juges et les policiers, Il se dit « en dessous » des lois… 

SARKOZY Chaque semaine de nouvelles vignettes dans la presse

Que disait Nicolas SARKOZY auparavant ?

  • « Dans un monde où la déloyauté est la règle, vous me permettez d’afficher, de manière peut-être provocante, ma loyauté envers Jacques Chirac ». Juin 1992, un an avant de trahir Jacques Chirac pour Edouard Balladur.
  • L’électroencéphalogramme de la Chiraquie est plat. Ce n’est plus l’Hôtel de Ville, c’est l’antichambre de la morgue. Chirac est mort, il ne manque plus que les trois dernières pelletées de terre. (1994)
  • « Tu as de la chance, Philippe, tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir. » 1999, Nicolas Sarkozy, dans Nicolas Sarkozy face à Philippe de Villiers.
  • « La police, ce n’est pas du social. Vous n’êtes pas là pour arrêter les voyous, pas pour organiser des matchs de foot » Toulouse le 04 Février 2003.
  • « On va la nettoyer au Kärcher, la cité » à la Courneuve le 19 juin 2005.
  • « Vous en avez assez de cette bande de racailles ? Eh bien, on va vous en débarrasser.» le 25 octobre 2005 Argenteuil.
  • « Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n’y a de place ni pour l’aventure humaine, ni pour l’idée de progrès. Dans cet univers où la nature commande tout, l’homme échappe à l’angoisse de l’histoire qui tenaille l’homme moderne mais l’homme reste immobile au milieu d’un ordre immuable où tout semble être écrit d’avance. Jamais l’homme ne s’élance vers l’avenir. Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer un destin.
  • Le problème de l’Afrique et permettez à un ami de l’Afrique de le dire, il est là. Le défi de l’Afrique, c’est d’entrer davantage dans l’histoire. C’est de puiser en elle l’énergie, la force, l’envie, la volonté d’écouter et d’épouser sa propre histoire. Le problème de l’Afrique, c’est de cesser de toujours répéter, de toujours ressasser, de se libérer du mythe de l’éternel retour, c’est de prendre conscience que l’âge d’or qu’elle ne cesse de regretter, ne reviendra pas pour la raison qu’il n’a jamais existé. » Nicolas Sarkozy, 26 juillet 2007, Dakar.
  • « Pour être président de la République, il faut être calme … Et utiliser des mots qui ne sont ne sont pas des mots qui blessent, parce que quand  en emploie des mots qui blessent, on divise son peuple, alors qu’il faut le rassembler. » Débat de l’entre deux tours de l’élection présidentielle, le 2 Mai 2007.
  • « Casse-toi, pauv’ con ! »  Au Salon de l’Agriculture, le 23 Février 2008.
  • « Désormais, quand il y a une grève, plus personne ne s’en aperçoit » le 6 Juillet 2008 au siège de l’UMP.
  • « Si je suis élu, je me retirerai quelques jours, sans doute dans un monastère.. » Le 05 Mai 2007, il partira finalement en croisière sur le yacht de son ami milliardaire Vincent Bolloré.
  • « Marine Le Pen a le droit de se présenter, donc elle est compatible avec la République »,  24 avril 2012 Télégramme, 24 avril 2012.
  • « Je veux apporter des réponses, des réponses qu’on ne comprendra pas dans certains cercles dirigeants, des réponses qu’on va regarder avec cette méprisance, cette attitude hautaine » Le Parisien, paru le 28 mars 2012.
  • « Alors moi, en 2012, j’aurai 57 ans, je me représente pas. Et quand je vois les milliards que gagne Clinton, moi, j’m’en mets plein les poches ! Je fais ça pendant cinq ans et ensuite je pars faire du fric comme Clinton. Cent cinquante mille euros la conférence ! » le 3 juillet 2008, Paris, dans « Sarkozy off » Le Point.

 Sarkozy et ses « potes »

SARKOZY l'Immaculée Conception

L’épisode de l’élection municipale à Neuilly en Pasqua (*), à propos duquel il déclare en 1983 « tout le monde sait que je suis son double », avec qui il a au moins un point commun : la multitude des affaires avec la justice, reflète l’ambition et l’obsession maladive du pouvoir de Nicolas Sarkozy. Suite au décès d’Achille Peretti, d’un arrêt cardiaque, Pasqua est pressenti pour lui succéder. Mais  hospitalisé, suite à une opération. N .Sarkozy organise la prise du pouvoir municipal en magouillant avec quelques conseillers municipaux de l’époque, malgré l’intervention de Jacques Chirac.

A ce sujet, N. Sarkozy déclare   »Je les ai tous niqués !

Il déclara quelques années plus tard : « Je suis prêt à donner beaucoup. Les Français demandent de l’action, ils demandent que l’on bouscule les idées vieillies. Je n’ai pas la vocation à démonter les serrures à Versailles pendant que la France gronde » à l’adresse de Jacques Chirac qu’il compare à Louis XVI après le vote contre le référendum sur l’Europe en 2005.

Les petites « techniques »

de SARKOZY

Le faux M BISMUTH harcèle le vrai

Emmanuel Todd, disait de ce modèle : « L’habileté du sarkozysme est de fonctionner sur deux pôles : d’un côté la haine, le ressentiment ; de l’autre la mise en scène d’actes en faveur du culte musulman ou les nominations de Rachida Dati ou de Rama Yade au gouvernement. La réalité, c’est que dans tous les cas la thématique ethnique est utilisée pour faire oublier les thématiques de classe. » (1)

Quand à Michel Onfray, il l’a décrit par : « La pensée sarkozienne ne mériterait guère le détour tant elle est superficielle et mensongère. Mais elle nous mène au chaos. Qu’il lui ait fallu récupérer un concept d’un philosophe de gauche est le signe de la nécessité de trouver une enveloppe humaine à une politique de civilisation visant en vérité à la déshumanisation. » (2)

Au sujet de la thèse de l’identité nationale, Gérard Noisiel écrivait « Le miracle du discours sarkozyen, c’est donc de proposer une « définition » de l’identité nationale qui réconcilie la droite et la gauche. L’identité de la France, c’est Barrès et Jaurès enfin devenus amis, le chantre de l’antisémitisme cheminant bras dessus, bras dessous, sur les routes de France avec le militant des droits de l’homme. » (3)

SARKOZY « baigne »

dans de sacrées affaires

Les casseroles de SARKOZY

SARKOZY c'est le comique de la bande Le Canard enchaîné

SARKOZY Je ne suis pas un sale mec je suis pire encore

Chaque jour « une nouvelle révélation sur les affaires » qui le touchent directement ou indirectement. Ce n’est pas de l’acharnement, ni du harcèlement. La justice fait uniquement son travail.

Quelques rappels:

  • Les sondages de l’Elysée
  • L’affaire TAPIE
  • L’affaire Karachi
  • Le supposé financement libyen de la campagne présidentielle
  • L’affaire BETTENCOURT
  • Les écoutes téléphoniques

La réaction de SARKOZY

Les Affaires et SARKOZY

La victimisation  est une tactique classique tant qu’un homme politique n’est pas mis en examen ce qui est le cas de Nicolas Sarkozy et, a fortiori, condamné.

Tout en se considérant par l’allusion au « citoyen normal », il donne un message politique, il publie une tribune dont l’objectif est de créer la panique pour faire oublier les charges graves qui le menacent  tout en focalisant l’attention médiatique sur le bras de fer politique qui s’annonce. Il n’hésite pas, comme à son habitude, à mobiliser les interventions de ses amis politiques sur tous les médias pour accuser le gouvernement, les juges et la police.

Non, SARKOZY n’est pas

un « citoyen normal »

SARKOZY promène la presse en Camargue

En tant qu’ancien Président de la République, il dispose de moyens fournis par la République ce qui est, à mes yeux, absolument ANORMAL puisqu’il est théoriquement redevenu un « citoyen normal » comme il voudrait nous le faire croire !

Relire les liens suivants parus sur mon blog:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/06/13/nicolas-sarkozy-le-voleur-de-la-republique/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/05/04/le-meilleur-de-nicolas-sarkozy/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/08/01/invalidation-des-comptes-de-campagne-de-sarkozy-la-langue-de-bois-de-bernard-accoyer-et-lincoherence-totale-du-raisonnement-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr-afp/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/07/09/carla-bruni-sarkozy-comment-voyager-gratuitement-sur-un-vol-de-air-france-la-belle-vie-des-sarkozy-bruno-roger-petit/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/05/11/retour-sur-info-sarkozy-vampire-des-medias-reportage-de-alexandre-bochatay-et-sarah-perrig-television-suisse-romande-le-vrai-sarkozy-emission-90-minutes-de-canal/

SARKOZY, le type

qui se tire dans les pattes

 SARKOZY Les 15 chiffres de l'échec

Le comique est que le SARKOZY « citoyen » critique les méthodes et moyens mis en place par le SARKOZY Président !

C’est à en mourir de rire !

Un petit espoir

SARKOZY et prison

Notes:

  • (2) Concept de politique de civilisation, développé par Edgar Morin, récupéré par Nicolas Sarkozy dans ses vœux aux Français du 31 décembre 2007.

« Une politique de régression », Michel Onfray et Patrick Braouezec, Le Monde, mardi 22 janvier 2008, p. 20.

  • (3) A quoi sert l’identité nationale, Gérard Noiriel, éd. Agone, 2007, p. 87
  • (4) Dire Non : Edwy Plenel, Mars 2014. P 32.

 (*) Charles Pasqua et l’Intégrité publique:

Charles Pasqua a été l’objet de plusieurs informations judiciaires pour divers faits survenus durant sa carrière politique ou ministérielle (il lui serait reproché d’avoir profité de ses fonctions place Beauvau et dans les Hauts-de-Seine, deux lieux où Sarkozy va lui succéder, pour truquer des marchés) :

  • Affaire du trafic d’armes vers l’Angola
  • Affaire de la Sofrem
  • Affaire du casino d’Annemasse
  • Affaire du déménagement du siège d’Alsthom
  • Affaire de la Fondation Hamon (mis en examen le 23 mai 2006)
  • Dans l’Affaire Pétrole contre nourriture et selon un rapport de synthèse

(**)http://www.slate.fr/france/84531/affaires-sarkozy#écoutes :Sarkozy: la fiche d’identité de toutes les affaires en cours (19/03/2014, Slate.fr)

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 23 mars, 2014 |Pas de commentaires »

SERIE DE FRAPPES AERIENNES ISRAELIENNES SUR GAZA ET SUR DES SITES MILITAIRES SYRIENS [AVEC DES ARMES A L'URANIUM "APPAUVRI"] (AFP/Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Série de frappes aériennes israéliennes sur Gaza

Photo explosion armes à l'URANIUM APPAUVRI d'Israël à Gaza

[avec des armes à l’URANIUM « APPAUVRI »]

[Texte rajouté par Thierry LAMIREAU]

GAZA (Territoires palestiniens) – L’armée de l’air israélienne a bombardé, il y a une semaine, plusieurs sites dans la bande de Gaza, après une attaque massive de roquettes du mouvement radical palestinien Jihad Islamique, ont rapporté des témoins.

Les premières informations ne font pas état de victimes des bombardements israéliens, selon un porte-parole des services d’urgences de Gaza, Achraf al-Qoudra.

Dans un communiqué, l’armée israélienne a affirmé avoir visé 29 sites terroristes dans la bande de Gaza, gouverné par le mouvement islamiste Hamas, et touché ses cibles.

Ces représailles ont été promptes et précises. Nous avons ciblé les infrastructures qui servent aux terroristes pour s’entraîner, pour planifier et lancer leurs attaques hideuses, a commenté un porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

Selon les témoins, dont un photographe de l’AFP, l’aviation israélienne a procédé à des raids sur le sud et le nord du territoire palestinien. Les frappes ont visé des camps d’entraînement des Brigades Al-Qods, la branche militaire du Jihad Islamique, et des Brigades Ezzedine Al-Qassam, le bras armé du Hamas, ont précisé des sources locales.

Les activistes du Hamas, y compris les combattants de sa branche armée, avaient évacué dans la soirée toutes leurs bases, selon des sources de sécurité locales.

Le groupe radical palestinien Jihad Islamique a tiré des dizaines de roquettes sur Israël en représailles après la mort de trois de ses combattants dans un raid israélien, le Premier ministre israélien menaçant d’une riposte ferme à cette salve.

Il s’agit de la plus grande attaque contre Israël depuis l’opération Pilier de défense (14-21 novembre 2012) dans le territoire palestinien, a souligné l’armée israélienne.

L’armée a précisé que 41 roquettes avaient touché Israël, dont cinq dans des zones habitées. Trois roquettes ont été interceptées par le système de défense antimissiles Iron Dome, selon son communiqué.

Ces attaques n’ont pas fait de victime.

(©AFP / 12 mars 2014 22h25)

Raid israélien

contre des sites militaires syriens

sur le Golan

Israël a bombardé plusieurs sites militaires syriens, a annoncé l’armée israélienne.

Ces attaques ont été menées en représailles à l’explosion d’une bombe artisanale qui a blessé quatre militaires de Tsahal mardi 18 mars 2014 sur le plateau du Golan.

Parmi les cibles visées par la chasse israélienne figuraient un poste de commandement, un centre d’entraînement et des batteries d’artillerie, a déclaré un porte-parole militaire. Toutes ces cibles se trouvent sur la partie syrienne du Golan. Elles « ont servi à mener l’attaque contre les soldats de Tsahal hier », a indiqué l’armée dans un communiqué.

Une porte-parole militaire a confirmé que l’aviation israélienne a mené des raids sur le côté syrien du plateau du Golan. Des sources militaires ont indiqué que l’aviation avait mené les raids à environ 03h00 (02h00 en Suisse).

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait averti mardi qu’Israël réagirait « avec force » après une l’explosion sur le Golan occupé, dans laquelle un soldat israélien a été grièvement blessé. L’armée syrienne n’a pas répliqué dans l’immédiat, selon la porte-parole militaire.

« Nous considérons que le régime d’Assad est responsable de ce qui se passe sur son territoire et s’il continue à coopérer avec les agents terroristes qui cherchent à nuire à l’Etat d’Israël il paiera un prix élevé », a déclaré le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon dans un communiqué.

Les quatre soldats israéliens ont été blessés alors qu’ils patrouillaient sur la ligne séparant le territoire capturé par Israël à la Syrie lors de la Guerre des Six Jours en 1967 et annexé par la suite – annexion non reconnue par la communauté internationale – du territoire syrien.

Cet incident est le plus grave pour l’armée israélienne depuis le début du soulèvement contre Bachar al Assad il y a plus de trois ans. Israël a imputé la responsabilité de l’explosion au gouvernement de Damas, même si certaines zones de la partie syrienne du plateau sont contrôlées par la rébellion.

Il y a deux semaines, des soldats israéliens ont abattu deux membres du Hezbollah libanais au moment où ils tentaient, selon l’armée, de poser une bombe près de la barrière qui sépare le plateau du Golan du territoire syrien.

(ats / 19.03.2014 10h30) 

COMMENTAIRE:

Photo explosion armes à l'URANIUM APPAUVRI d'Israël à Gaza

(Le Souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

En regardant la photographie insérée dans cet article, il est clair que les armes utilisées contiennent de l’URANIUM « APPAUVRI ».

Boule de feu à 5000 °C, couleur caractéristique grise/noire associée à des nanoparticules libérées dans l’air notamment.

En outre, pour détruire vite, profondément et « efficacement » Israël est comme les autres pays utilisateurs de ces armes: ils ne larguent que des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » !

Une nouvelle fois, il y a une pollution majeure (et pour l’éternité) des sols, des eaux et de l’air avec comme conséquences une atteinte de l’ADN et une induction importante de pathologies diverses (morbidité) ou de mortalité rapide chez les autochtones.

C’est donc, un CRIME CONTRE L’HUMANITE !

Le gouvernement Israélien est conscient de tout cela mais rentre dans une OMERTA totale ou nie carrément lorsque de rares questions sont posées…c’est la même attitude pour la France d’ailleurs !…D’où la classification SECRET DEFENSE.

Et tous ces Etats se voudraient donneurs de leçon…

Belle hypocrisie !

Thierry LAMIREAU

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 18 mars, 2014 |2 Commentaires »

JOURNALISTE: LA PROFESSION LA PLUS MEPRISEE DE FRANCE ? A FRANCE INTER, ON PREFERE CENSURER ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Journaliste:

La profession la plus

méprisée de France ?

A FRANCE INTER…

Logo de FRANCE INTER

on préfère CENSURER !

(Thierry LAMIREAU)

JOURNALISTE: LA PROFESSION LA PLUS MEPRISEE DE FRANCE ? A FRANCE INTER, ON PREFERE CENSURER ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES image-titre_emission

par Guillaume ERNER
du lundi au vendredi de 10h à 11h

Les français se méfient des politiques, des syndicalistes mais aussi et surtout des journalistes. De là à dire qu’il s’agit de la profession la plus méprisée de France, il n’y a qu’un pas, franchi récemment par Patrick Buisson.

Qu’est-ce que les français reprochent aux journalistes ?

Si vous avez envie de taper sur un journaliste, n’hésitez pas, appelez-nous au 01 45 24 70 00 ou commentez sur ce site et sur les réseaux sociaux nous sommes servicepublicfi.

medias%C2%A9-J%C3%A9r%C3%B4me-Romm%C3%A9 ARMES A L'URANIUM APPAUVRI dans REFLEXIONS PERSONNELLES

Médias © Fotolia – Jérôme Rommé – 2014

Avec :

Jean-François KAHN, écrivain.

Céline PIGALLE, Directrice de la rédaction d’i-TELE , Directrice de l’information du groupe Canal+

Jérôme BOUVIER, médiateur de RADIO  FRANCE

Reportage: Antoine LY

Anne Hommel est conseillère en communication. Avant de lancer sa propre société « Majorelle », elle a travaillé pour le compte de Dominique Strauss-Kahn et Jérôme Cahuzac. Elle les a accompagnés au pire moment de leur vie médiatique.

L’affaire Nafissatou Diallo pour DSK, et l’affaire des comptes suisses pour Cahuzac.

A chaque fois, c’est Anne Hommel qui a géré leur communication de crise. Elle sait que son métier est souvent mal perçu. Elle a accepté de donner sa vision de son travail à notre reporter Antoine LY.

COMMENTAIRE:

(Le Souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

HOLLANDE et l'URANIUM APPAUVRI

Ce jeudi 13 mars 2014, à FRANCE INTER, dans l’émission « Service Public », l’on a joué à fond l’hypocrisie, le mensonge par omission et la censure.

A FRANCE INTER, le producteur-animateur Guillaume ERNER veut nous faire croire que tout peut-être dénoncé sur le thème du journalisme…sauf qu’il ne faut surtout pas parler des journalistes de FRANCE INTER.

Le journaliste Simon TIVOLLE en est l’exemple type.

Pour rappel, voyez le lien ci-dessous:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/15/exclusif-armes-a-luranium-appauvri-france-inter-la-voix-est-censuree-le-canard-enchaine-lomerta-totale-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

J’ai donc choisi d’appeler le standard de FRANCE INTER ce jeudi 13 mars à 9h27, bien avant l’émission entre 10h et 11h.

A FRANCE INTER comme dans tous les autres médias la vérité est cachée, l’OMERTA est totale quant au fait de dénoncer l’utilisation des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » par la France aussi bien avec les Présidents SARKOZY que HOLLANDE pour ne reprendre que les deux derniers.

FRANCE INTER a préféré me censurer…alors qu’elle avait une occasion unique de dénoncer l’attitude scandaleuse d’un de ses journalistes (Simon TIVOLLE) responsable des affaires liées aux armées et au Ministère de la Défense !

FRANCE INTER manipule donc les auditeurs en faisant croire que la ligne est ouverte pour « taper sur un journaliste » !

FRANCE INTER, une radio qui ne manque pas d’air…pour se taire.

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 13 mars, 2014 |Pas de commentaires »

LA GUERRE SECRETE DES ETATS-UNIS: LES FORCES SPECIALES DEPLOYEES DANS 134 PAYS ! (Nick TURSE / Tomdispatch.com)

La guerre secrète des États-Unis :

AAAAAAAA

Les forces spéciales

déployées dans 134 pays

(Nick TURSE)
Tomdispatch.com
Traduit de l’espagnol par Anne WOLFF 
Ils agissent dans la splendeur verte de la vision nocturne dans le Sud-ouest Asiatique et guettent dans les jungles d’Amérique du Sud. Arrachent[ 1] des hommes de leur foyer au Maghreb et tirent[2] contre des militants fortement armés dans la Corne de l’Afrique. Ils sentent l’écume salée quand ils volent au ras des vagues dans le turquoise des Caraïbe et le bleu intense du Pacifique ; Ils mènent à bien des missions dans la chaleur étouffante des déserts du Moyen Orient et dans la Scandinavie glaciale[3]. L’administration Obama a entrepris une guerre secrète sur toute la planète[4] dont l’amplitude n’a jusqu’ici jamais été complètement révélée.

A partir du 11 septembre 2001, les Forces d’Opérations Spéciales des USA ont grandi de façon inimaginable tant en effectifs qu’en budget. Le plus révélateur a été, cependant l’augmentation des déploiements des opérations spéciales au niveau global.

Cette présence – en ce moment dans presque 70% des nations du monde – fournit de nouvelles preuves de la taille et de l’étendue d’une guerre secrète qui se livre depuis l’Amérique Latine jusqu’aux terres les plus reculées d’Afghanistan, des missions d’entraînement avec leurs alliés Africains jusqu’aux opérations d’espionnage lancées dans le cyberespace.

Comme on l’a constaté, dans les derniers jours de la présidence Bush, les forces d’Opérations Spéciales se déployaient[5] dans 60 pays au total dans le monde. En 2010, ce chiffre s’élevait à 75, selon[6] Karen DeYoung et Greg Jaffe duWashington Post. En 2011, le porte-parole du Commandement des Opérations Spéciales (SOCOM pour son sigle en anglais), le colonel Tim Nye dit[7] à TomDispatch que le chiffre total atteindrait 120. Actuellement, ce chiffre est encore plus élevé. En 2013, les forces d’élite des USA se sont déployées dans 134 pays de la planète, selon le commandant Matthew Robert Bockholt, des Relations Publiques de la SOCOM.

Cette augmentation de 123% pendant les années Obama démontre comment, en plus des guerres conventionnelles et de la campagne d’avions sans pilote de la CIA[8], de la diplomatie publique et de l’espionnage extensif électronique[9], les USA se sont engagés dans une autre importante et croissante forme de projection de pouvoir au-delà de leurs frontières. En grande mesure, menée dans l’ombre par les troupes d’élite des USA, l’immense majorité de ses missions se déroule loin des regards indiscrets, de ceux scrutateurs des medias et de quelque type de supervision externe, augmentant le possibilité de représailles imprévues et de conséquences catastrophiques.

Une industrie en expansion

Créé formellement en 1987, le Commandement des Opérations Spéciales a grandi rapidement dans l’étape postérieure au 11/S. Nous avons été informés que le SOCOM est en voie d’atteindre 72 000 effectifs en 2014, depuis les 33 000 qu’ils étaient en 2001. Le financement pour le monde a lui aussi augmenté en proportions géométriques au point que le budget de référence pour 2001, 2 300 millions de dollars, atteignait 6 900 millions en 2013 (10 400 millions de dollars si on ajoute le financement supplémentaire). Les déploiements d’effectifs à l’étranger ont explosé eux aussi passant de 4 900 hommes par an en 2011 à 11 500 en 2013.

Lors d’une récente enquête[10], TomDispatch, en consultant des documents du gouvernement d’accès libre et des communiqués de presse, ainsi que des informations de presse, a trouvé les preuves que les forces d’Opérations Spéciales des USA se sont déployées ou se sont impliquées avec des armées de 106 nations du monde entier en 2012-2O13.

De plus, pendant la période de plus d’un mois qu’a duré la préparation de cet article[11] le SOCOM nous a communiqué des statistiques exactes concernant le nombre total de pays dans lesquels ils avaient déployés des effectifs spéciaux : Bérets Verts et Rangers, SEAL de la Marine ou commandos de la Force Delta.

« Nous ne les avons pas sous la main », explique Bockholt de SOCOM, dans une entrevue téléphonique alors que l’article était presque terminé. « Nous devons chercher parmi beaucoup d’autres choses. Et cela demande beaucoup de temps » Quelques heures plus tard, juste avant la publication, il répondait à une question qui lui avait été faite en novembre de l’année précédente. « Les Forces d’Opérations Spéciales se sont déployées dans 134 pays », pendant l’année fiscale de 2013, explique Bockholt dans un email.

Opérations Spéciales Globalisées.

L’année passée, le chef du Commandement des Opérations Spéciales, l’Amiral William McRaven a expliqué sa vision concernant la globalisation des opérations spéciales. Dans une déclaration devant le Comité des Services Armés du Congrès, il dit :

« USSOCOM est en train d’améliorer son réseau global de Forces d’Opérations Spéciales afin d’appuyer nos relations interinstitutionnelles et nos associés internationaux de façon à pouvoir disposer d’une vaste connaissance des menaces et opportunités émergentes. Le réseau rend possible une présence limitée et persistante en des lieux cruciaux et facilite les possibilités d’actuation où c’est nécessaire ou opportun ».

Bien que cette « présence » puisse être limitée, l’étendue et l’influence de ces forces d’Opérations Spéciales est une autre question. Le saut de 12% dans les déploiements – de 120 à 134 – durant le mandat de McRaven reflète son désir de mettre ses bottes sur le terrain de la planète entière. Le SOCOM ne cite pas les nations concernées, alléguant la sensibilité des nations hôtesses et la sécurité des effectifs étasuniens, mais les déploiements que nous connaissons jettent au moins un peu de lumière sur l’étendue totale des missions que l’armée secrète des USA mène dans le monde.

Par exemple, en avril passé et en mai, le personnel des Opérations Spéciales prit part à des exercices d’entraînements à Djibouti, Malawi et dans les Iles Seychelles, dans l’Océan Indien. En juin, les SEAL de la Marine étasunienne se joignirent aux forces irakiennes, jordaniennes, libanaises et autres alliés du Moyen Orient pour réaliser des simulations guerrières asymétriques à Aqaba, Jordanie.

Le mois suivant, les Bérets Vert se rendirent à Trinidad et Tobago pour mettre en marche des petites unités d’armées tactiques avec les forces locales.

En Août, les Bérets Verts ont entraînés les marins du Honduras[12] en techniques d’explosif.

En septembre, selon les nouvelles de la presse[13] les forces d’Opérations Spéciales des USA se joignirent aux troupes d’élites des 10 pays membres de l’Association des Nations du Sud-Est Asiatique – Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Vietnam, Laos, Myanmar (Birmanie) et Cambodge ainsi qu’avec leurs homologues d’Australie, Nouvelle Zélande, Japon, Corée du Sud, Chine, Inde et Russie pour pratiquer des exercices antiterroristes, financés conjointement, qui se sont déroulés dans un centre d’entraînement à Sentul, à l’Ouest de Java.

En octobre, les troupes d’élites des USA ont mené des incursions[14] avec des commandos en Lybie et Somalie, séquestrant[15] un suspect de terrorisme dans la première nation citée alors que les SEAL tuaient au moins un militant dans la seconde avant que la réaction armée ne les expulse[16].

En novembre, les troupes d’Opérations Spéciales menèrent à bien des opérations humanitaires aux Philippines pour aider les survivants du typhon Hayan.

Le mois suivant, des membres du 352° Groupe d’Opérations Spéciales réalisèrent [17]un exercice d’entraînement auquel participèrent 130 pilotes et 6 avions dans une base aérienne en Angleterre, et plusieurs SEAL de la Marine furent blessés alors qu’ils participaient[18] à une mission d’évacuation au Soudan du Sud.

Les Bérets Verts ont entamé le 1er janvier de cette année une mission de combat conjointe avec des troupes d’élite Afghanes dans le village de Balhozi, province de Kandahar.

Pourtant, ce déploiement dans 134 pays ne paraît pas suffire pour le SOCOM.

En novembre 2013, le commandement annonça qu’il cherchait à ‘identifier des associés industriels qui pourraient, dans le cadre de l’Initiative du Web Transrégional du SOCOM, « développer potentiellement de nouveaux sites sur Internet adaptés à des publics étrangers ».

Cela s’adjoindrait à un réseau global de dix sites, déjà existant sur Internet, dédiés à la propagande dirigée par différents commandements combattants et configurés pour ressembler à des organes de presse légitimes incluant CentralAsiaOnline.com, Sabahi, qui cible la Corne de l’Afrique, un effort dirigé vers le Moyen Orient connu comme Al-Shorfa-com ainsi qu’un un autre pour l’Amérique Latine qui a reçu le nom deInfosurhoy.com

L’essor du SOCOM dans le cyberespace se reflète dans l’effort concerté du commandement pour être toujours plus profondément « dans le circuit ».

« J’ai des correspondants dans toutes les agences ici à Washington DC, depuis la CIA, le FBI, à l’Agence de Sécurité Nationale, à l’Agence Géo-spatiale Nationale, à l’« Agence de Renseignement de la Défense », dit l’amiral en chef du SOCOM McRaven pendant une table ronde dans le Centre Wilson de Washington, l’année passée. Quand il s’exprima, à la Bibliothèque Ronald Reagan, en novembre, il signala que le nombre de départements et agences dans lesquels le SOCOM à un ancrage[19] est de 38.

134 possibilités de représailles

Bien qu’élu en 2008 par nombre de ceux qui voyaient en lui un candidat anti-guerre[20], le Président Obama, a démontré qu’il était un commandant en chef résolument belliciste, dont les politiques ont produit de notables exemples de ce que dans le jargon de la CIA on appelle depuis longtemps déjà « retour de flamme » (Blowback)[21].

Quoique l’administration Obama ait supervisé le retrait des troupes d’Iraq (négocié[22] par son prédécesseur), ainsi qu’une réduction[23] des troupes étasuniennes en Afghanistan (après une importante augmentation de présence militaire[24] dans ce pays), le président a pris la tête d’une augmentation de la présence militaire étasunienne en Afrique[25], une redynamisation[26] des efforts[27] en Amérique Latine et a prononcé un discours musclé sur un rééquilibrage, ou pivot en Asie[28] (quoique jusqu’ici peu ait été fait en ce sens)

La Maison Blanche a également supervisé une croissance exponentielle de la guerre des drones des USA. Alors que le président Bush avait lancé 51 attaques de ce type, le président Obama en a ordonné environ 330[29], selon une enquête réalisée par le Bureau de Journalisme d’Investigation qui a son siège à Londres. Rien que l’année passée, on en dénombre en Afghanistan, Lybie[30], au Pakistan[31], en Somalie[32], et au Yémen[33]. Les récentes révélations d’Edward Snowden[34] concernant l’Agence Nationale de Sécurité ont démontré la terrible amplitude et la portée mondiale de la surveillance électronique étasunienne pendant les années Obama. Et au plus profond de l’ombre, les forces d’Opérations Spéciales sont à présent annuellement déployées dans plus du double de nations qu’à la fin du mandat de Bush.

Cependant, au cours des dernières années, les conséquences imprévues des opérations militaires des USA ont aidé à semer le mécontentement et l’indignation, incendiant des régions entières. Plus de 10 ans après le moment « mission accomplie »[35] des USA, sept ans après s’être targué de l’augmentation[36] des troupes déployées, l’Iraq que les USA abandonnent est en flammes[37]. Un pays dans lequel il n’y avait aucune présence d’Al Qaeda avant l’invasion étasunienne[38] et dont le gouvernement s’était opposé[39] aux ennemis des USA à Téhéran, voit à présent son gouvernement central aligné[40l] sur l’Iran et deux de ses villes[41] battant pavillon d’Al Qaeda.

Une intervention des USA plus récente, pour précipiter le renversement du dictateur libyen Mouammar Kadhafi aida à pousser le Mali voisin, rempart soutenu par les USA contre le terrorisme régional, jusqu’à une spirale descendante, lorsqu’un officier entraîné par les USA effectua un coup d’état qui finalement produit une sanglante attaque terroriste contre une usine de gaz algérienne, déchaînant une espèce de diaspora de terreur[42] dans la région.

En ce moment, le Soudan du Sud – une nation qui naquit couvée par les USA, qui l’appuient économiquement[43] et militairement[44] (malgré qu’elle utilise des enfants soldats[45]) et qui a été utilisée comme base secrète[46] des Opérations Spéciales s’est vue déchirée par la violence et glisse vers la guerre civile[47].

La Présidence d’Obama a vu les forces tactiques d’élite de l’armée étasunienne de plus en plus utilisées pour atteindre des objectifs stratégiques.

Mais avec les missions des forces d’Opérations Spéciales maintenues sous strict secret, les étasuniens ‘n’ont qu’une faible connaissance d’où sont déployées leurs troupes, de ce qu’elles font exactement et des conséquences que cela pourrait entraîner.
Comme le Colonel retraité Andrew Bacevish, professeur d’histoire et de relations internationales à l’Université de Boston, a signalé : l’utilisation de forces d’Opérations Spéciales pendant les années Obama a entraîné une diminution de la responsabilité militaire, a renforcé une « présidence impériale » et a préparé le terrain pour une guerre sans fin.

« En résumé », écrivit-il à TomDispatch[48] « remettre la guerre aux mains d’effectifs spéciaux rompt le fil ténu entre guerre et politique, la guerre s’est convertie en guerre pour la guerre ».
Les opérations secrètes, menées par des forces secrètes ont une désagréable tendance à produire des conséquences non désirées, imprévues et complétement désastreuses.

Les new-yorkais se souviennent[49] bien du résultat final[50] de l’appui clandestin[51][52] des USA aux militants islamiques, contre l’Union Soviétique en Afghanistan pendant la décennie des 80 : le 11/S. Mais pour étrange que cela paraisse, ceux qui ce jour-là se trouvaient au lieu de la principale attaque, le Pentagone[l53], ne paraissent pas avoir tiré une claire leçon de ce retour de flamme mortel.

Jusqu’ici, en Afghanistan et au Pakistan, plus de 12 ans après que les USA ont envahi le premier et près de 10 ans[54] après qu’ils aient entrepris des attaques secrètes[55] dans le second, les USA sont toujours aux prises avec les effets collatéraux de la Guerre Froide : par exemple quand les drones de la CIA, lancent des attaques avec des missiles[56] contre une organisation (le réseau Haqqani[57]) à laquelle dans les années 80, l’Agence fournissait des missiles.[58]

Sans une idée claire d’où agissent actuellement les forces clandestines de l’armée et de ce qu’elles y font, les étasuniens ne peuvent anticiper les conséquences et les représailles de nos guerres secrète en expansion alors qu’elles submergent le monde.

Mais si l’histoire nous apprend quelque chose, ces conséquences vont se faire sentir depuis le Sud-Ouest asiatique jusqu’au Maghreb, depuis le Moyen-Orient jusqu’à l’Afrique Centrale et à la fin, il est possible qu’elles se fassent aussi sentir aussi aux USA.

Dans son plan d’action pour le futur, le SOCOM 2020, l’amiral McRaven a essayé de vendre la globalisation des opérations spéciale des USA comme un « moyen de projeter du pouvoir, promouvoir la stabilité et empêcher les conflits ».

Il est possible que l’année passée le SOCOM se soit dédié à faire tout le contraire dans 134 lieux.

Nick TURSE
Tomdispatch.com
Traduit de l’espagnol par Anne WOLFF 

Notes:

[1] US commando raids: John Kerry defends capture of Libyan terror suspect Abu Anas al-Liby in Tripoli – UK – News – The Independent

[2] U.S. Raids in Libya and Somalia Strike Terror Targets – NYTimes.com

[3] US Army special forces in Finland for winter war games | Yle Uutiset | yle.fi

[4] Tomgram: Nick Turse, Special Ops Goes Global | TomDispatch

[5] Operaciones especiales se desplegaron en 60 paises SOCOMn

[6] U.S. &apos;secret war&apos; expands globally as Special Operations forces take larger role

[7] Tomgram: Nick Turse, Uncovering the Military&apos;s Secret Military | TomDispatch

Présentes dans 120 pays ; les forces d’opérations spéciales, une armée dans l’armée

[8] Tomgram: Engelhardt, Assassin-in-Chief | TomDispatch

[9] Tomgram: Engelhardt, You Are Our Secret | TomDispatch

[10] Tomgram: Nick Turse, Special Ops Goes Global | TomDispatch

[11] Tomgram: Nick Turse, Special Ops Goes Global | TomDispatch

[12] 130807-A-YI554-133 | Flickr : partage de photos !

[13] Indonesia, US Deepen Defense Ties Amid Exercises and Arms Deals | Defense News | defensenews.com

[14] US special forces raids target Islamist militants in Libya and Somalia | World news | theguardian.com

[15] U.S. forces raid targets in Libya, Somalia, capture al Qaeda operative – CNN.com

[16] U.S. strikes al-Shabab in Somalia and capturesbombing suspect in Libya – The Washington Post

[17] http://www.afsoc.af.mil/news/story.asp?id=123375269

352nd SOG conducts exercise at RAF Fairford - AFSOC

[18] U.S. Mission in South Sudan Shows Limits of Military – NYTimes.com

[19] Defense.gov News Article: Socom Planning Ahead for Future Missions, McRaven Says

[20] As Candidate, Obama Carves Antiwar Stance – New York Times

[21] Best of TomDispatch: Chalmers Johnson, The CIA and a Blowback World | TomDispatch

[22] Obama living up to Bush&apos;s terms on Iraq withdrawal, spokesman says – Los Angeles Times

[23] http://www.washingtonpost.com/world/national-security/in-afghanistan-drawdown-us-forced-to-take-costly-option-in-transporting-military-gear-out/2013/09/12/6a5e260a-1bde-11e3-b4fb-944b778463f5_story.htmlhttp:/www.washingtonpost.com/world/national-security/

[24] How Obama Came to Plan for ‘Surge’ in Afghanistan – NYTimes.com

[25] Tomgram: Nick Turse, AFRICOM&apos;s Gigantic « Small Footprint » | TomDispatch

[26] U.S. Turns Its Focus on Drug Smuggling in Honduras – NYTimes.com

[27] US Expands Its Presence in Mexico, Ramping Up Drug War

[28] USA upgrading in Asia, but &apos;pivot&apos; questioned

[29] A changing drone campaign: US covert actions in 2013 | The Bureau of Investigative Journalism

[30] U.S. forces raid targets in Libya, Somalia, capture al Qaeda operative – CNN.com

[31] A changing drone campaign: US covert actions in 2013 | The Bureau of Investigative Journalism

[32] A changing drone campaign: US covert actions in 2013 | The Bureau of Investigative Journalism

[33] A changing drone campaign: US covert actions in 2013 | The Bureau of Investigative Journalism

[34] Edward Snowden: how the spy story of the age leaked out | World news | The Guardian

[35] Ten Years Ago: Bush Declared &apos;Mission Accomplished&apos; – and the Media Swooned | The Nation

[36] Timeline: The Iraq Surge, Before and After (washingtonpost.com)

[37] Iraq’s ‘increasingly authoritarian’ policies partly to blame for violence, says former U.S. official – Amanpour – CNN.com Blogs

[38] Bush Acknowledges Absence Of Al Qaeda In Pre-Occupation Iraq With A &apos;So What?&apos;

http://www.nytimes.com/2008/04/19/us/politics/19threat.html

[39] After U.S. War in Iraq, Iran Gains Political Influence – TIME

[40] Iraq-Iran Ties Grow Stronger As Iraq Rises From The Ashes

[41]http://www.pbs.org/newshour/bb/world/jan-june14/newswrap_01-07.html

[42] Tomgram: Nick Turse, Blowback Central | TomDispatch

[43] Politics News and U.S. Elections Coverage – ABC News

[44] In South Sudan&apos;s violence, U.S.-backed army part of the problem | World | McClatchy DC

[45] U.S. Approves Military Aid For Countries With Child Soldiers | ThinkProgress

[46] Where’s Joseph Kony? US troops have yet to find him – Bangor Daily News – BDN Maine

[47] Politics News and U.S. Elections Coverage – ABC News

[48] Tomgram: Andrew Bacevich, The Golden Age of Special Operations | TomDispatch

[49] The New York Times

[50] Best of TomDispatch: Chalmers Johnson, The CIA and a Blowback World | TomDispatch

[51] Missing from 9/11 anniversary coverage: crucial context and history

[52] Ronald Reagan and King Fahd

[53] Pentagon Attack Remembered 11 Years After 9/11 Terrorist Strike

[54] Origins of C.I.A.’s Not-So-Secret Drone War in Pakistan – NYTimes.com

[55] Six-month update: US covert actions in Pakistan, Yemen and Somalia | The Bureau of Investigative Journalism

[56] U.S. Drone Strike Kills 6 in Pakistan, Fueling Anger – NYTimes.com

[57] Haqqani Network | Mapping Militant Organizations

[58] Brutal Haqqani Clan Bedevils U.S. in Afghanistan – NYTimes.com

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 10 mars, 2014 |Pas de commentaires »

MALI: UNE DIZAINE DE COMBATTANTS D’AQMI TUES PAR LES FORCES FRANCAISES [AVEC DES ARMES A L'URANIUM "APPAUVRI"] (AFP/Thierry LAMIREAU /lesoufflecestmavie.unblog.fr)

MALI:

Une dizaine de combattants d’Aqmi

tués par les forces françaises

MIRAGE-2000-n

(Photo: MIRAGE 2000)

[avec des armes

à l’URANIUM « appauvri » !]

PARIS – Une dizaine de combattants d’AQMI ont été tués dans la nuit de mardi 4 à mercredi 5 mars 2014 par des avions de combat et des hélicoptères français dans la vallée de l’Amettetaï, dans le nord-est du Mali, a indiqué, jeudi 6 mars 2014, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

'Reaper' moniker given to MQ-9 unmanned aerial vehicle

(Photo: REAPER armé d’armes à l’URANIUM « APPAUVRI »)

Le groupe avait été repéré par les drones REAPER acquis récemment par la France, a précisé le ministre à quelques journalistes, confirmant une information du Figaro.

Ce sont les drones que l’armée française a désormais sur place qui ont permis d’identifier ces groupes en train de manipuler des roquettes, ce qui a permis une action coordonnée avec des MIRAGE et des REAPER, a-t-il dit.

L’entourage du ministre a affirmé qu’il s’agissait de combattants d’AQMI, le groupe jihadiste qui opère dans cette région montagneuse du nord est du Mali.

On a ajouté, de même source, que l’action conjuguée des drones, des avions et hélicoptères français illustrait le nouveau dispositif des forces françaises dans la région.

Les REAPER, qui ont repéré le groupe, sont basés à Niamey.

Hélicoptère TIGRE

(Photo: Hélicoptère TIGRE armé d’armes à l’URANIUM « APPAUVRI »)

Les avions MIRAGE 2000, qui sont intervenus, venaient de la base de N’Djamena et les hélicoptères TIGRE de Tessalit (nord-Mali).

Jean-Yves Le Drian a souligné que les risques de reconstitution des groupes jihadistes qui opéraient dans la région étaient toujours réels et nécessitaient de maintenir une grande vigilance de la part des forces françaises.

Il n’y a pas eu d’intervention de troupes au sol lors de cette opération, a-t-il assuré.

Une intervention militaire internationale lancée le 11 janvier 2013 dans le nord du Mali à l’initiative de la France est toujours en cours contre les groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui avaient occupé cette région pendant neuf mois en 2012.

(©AFP / 06 mars 2014 20h18)

COMMENTAIRE:

(Le Souffle c’est ma Vie / Thierry LAMIREAU)

Ce que ne disent pas le ministre Le Drian et les journalistes COMPLICES c’est que les MIRAGE et les hélicoptères TIGRE ont utilisé des armes à l’URANIUM « appauvri » pour intervenir.

Toujours la même attitude

des uns et des autres:

On glorifie l’armée française et on respecte l’OMERTA pour taire l’utilisation d’armes à l’URANIUM « appauvri » !…puisque c’est classé SECRET DEFENSE.

Pour rappel, les Lois internationales définissent l’utilisation de ces armes comme des CRIMES CONTRE L’HUMANITE.

Les petits soldats Le Drian et les gentils petits journalistes ont bien travaillé !

Bravo les p’tits gars, l’armée française est fière de vous !

Pour rappel:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2014/01/23/deux-operations-de-contre-terrorisme-menees-par-la-france-au-mali-les-armes-a-luranium-appauvri-ont-ete-utilisees-afp-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/12/15/exclusif-armes-a-luranium-appauvri-france-inter-la-voix-est-censuree-le-canard-enchaine-lomerta-totale-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

Publié dans:REFLEXIONS PERSONNELLES |on 6 mars, 2014 |2 Commentaires »
1...34567...17