Archive pour le 12 juin, 2020

MUSIQUES ET DANSES DE TRADITION EN LIMOUSIN ET CENTRE FRANCE (Thierry LAMIREAU)

MUSIQUES ET DANSES

DE TRADITION

EN LIMOUSIN

ET CENTRE FRANCE

(Thierry LAMIREAU)

Photo 65 musiciens MARION QUAND TAIMAVA

Carte des lieux de collectage MARION QUAND TAIMAVA

Une semaine de pluie annoncée…

Cela me donne l’occasion de réaliser enfin un très important travail de recherche dans mes enregistrements personnels liés aux musiques traditionnelles en Limousin et Centre France.

Je sais que là, quelque part dans toutes mes bandes magnétiques analogiques et numériques DAT, il me reste de nombreuses interviews et prises de sons d’artistes, de musiciens, de groupes, de spécialistes et de personnes rares (si je puis dire) collectées, à l’époque, dans l’urgence car âgées.

Cette idée de mettre en forme ce sujet vit dans ma tête depuis de nombreuses années et notamment depuis une émission réalisée pour France Culture le 12 octobre 1987.

Ce fut la dernière émission de la série « Latitudes » (produite par M.DUPOND) diffusée dans le cadre du Festival des Francophonies en Limousin.

REVOX perso

(Mon magnétophone REVOX B77, vitesses 19/38cm/s deux pistes stéréo)

Et puis il y eut aussi ma participation à la prise de son du CD « Marion quand t’aimava » -Danses de Tradition en Limousin- interprétée par les musiciens du Département de musique traditionnelle du Conservatoire National de Région de Limoges.

Ce CD proposait un large panorama d’airs, attachés à des chorégraphies originales directement issues des collectes enregistrées sur le terrain. Il augurait du souhait de ses réalisateurs, concepteurs et musiciens, de révéler et perpétuer « la rage de danse » des pays Limousins.

Carte des lieux de collectage MARION QUAND TAIMAVA

C’était pour moi, un pari, une sorte de folie sonore où nul ne savait (ni les musiciens, ni moi) ce que mon travail d’amateur/chasseur de sons allait donner avec 65 personnes à enregistrer sur un week-end dans un village de vacances près du lac de Vassivière en Limousin les 7,8,9 juin 1996.

Pour toutes les prises de sons, j’ai utilisé un couple de microphones statiques de très haute qualité (Sennheiser MKH 40) pour la musique et des microphones dynamiques et statiques pour les interviews.

Sennheiser MKH 40

(Microphones utilisés: deux Sennheiser MKH 40)

J’ai enregistré sans préparation technique particulière. J’ai presque travaillé comme à l’époque des enregistrements sur 78 T c’est-à-dire avec peu de microphones et en prise directe.

Donc pas d’enregistrement en multipistes mais en deux pistes stéréo. Lorsque les musiciens se trompaient, lorsque je faisais une erreur technique…tout le monde recommençait !

Table de mixage perso

(Table de mixage principale pour brancher toutes mes machines.

Elle est reliée par cable à l’autre table près de mon ordinateur.

Les deux peuvent envoyer et recevoir leurs sons respectifs)

Cette production sonore nouvelle est le fruit d’une longue collecte personnelle où la parole, la voix, le témoignage et la richesse de la création sont toujours présents.

C’est probablement un travail d’ethnomusicologue même si je ne le suis pas bien évidemment.

C’est un instrumentarium Limousin au complet, voix comprises. On reste dans la simplicité mais une simplicité « sophistiquée » si je puis dire.

Mon approche essaye d’être sérieuse, honnête tout en restant celle de l’amateur que je suis, aussi bien pour l’enquête que pour les prises de sons.

NAGRA III

(Magnétophone NAGRA III)

Laissez-vous guider dans ces belles ambiances sonores où la musique, les danses suggérées et les voix vous apporteront, je l’espère, joie et sérénité.

« Musiques et danses de tradition en Limousin et Centre France », enquête, collectage, bruitages, voix off, prises de sons, montage, mixage, réalisation…Thierry LAMIREAU.

NAGRA S

(Magnétophone NAGRA IV S)

Ressortir mes bandes magnétiques analogiques et les poser sur les plateaux de mon  magnétophone REVOX B77…préparer et accrocher la bande…appuyer sur les touches pour lire les enregistrements…arrêter…rembobiner…et découvrir des prises de sons personnelles jamais écoutées depuis 33 ans !…des bandes enregistrées avec des merveilles comme un NAGRA III monophonique pleine piste ou un NAGRA IV S stéréophonique deux pistes…utiliser aussi par la suite de nouveaux appareils numériques sur un support DAT pour toujours chercher la rareté et l’originalité…moi le simple « chasseur de sons »…avoir le temps que n’ont jamais vraiment les professionnels du son et de la radio.

TEAC DAP 20

(Magnétophone numérique TEAC avec cassette DAT)

Montage son video perso

(Mon lieu de travail principal pour les montages/mixages)

RENCONTRES PERSONNELLES AVEC:

Léon PEYRAT, violoneux et poète de St Salvadour en Corrèze.

Olivier DURIF, violoniste et chercheur.

Hubert MARCHEIX, vielleux, collecteur, chercheur.

Firmin LEGRAS, accordéoniste.

Jeanne FARNIER, vielleuse, École du Barbichet.

Claude GIRARD, facteur de chabrette.

André PANGAUD, chabretaire.

Louis BONNAUD, chercheur, historien, musicologue.

Pierre CHABRELY, chabretaire.

Marc PERRONE, accordéoniste, compositeur, chercheur.

Jean-Jacques LE CREURER, accordéoniste.

« Rue de la Mauvendière » (Philippe DESTREM, Françoise ÉTAY, Jean-Jacques LE CREURER, Philippe RANDONNEIX, Éric MONTBEL).

Début liste musiciens MARION QUAND TAIMAVAFin liste musiciens MARION QUAND TAIMAVA

(Liste des musiciens ayant participé à l’enregistrement du CD)

Les airs enregistrés:

Bourrées de la montagne / Scottish simple / Brise Pied / Bourrée valse / Bourrées du sud-est de la Creuse / Sautières / Le lapin -Parali son pampan / Giattes / La valse des patineurs / Carrée creusoise -Bourrée des Monédières / Valse / Scottish valse / Glissantes / Bourrées de Meuzac / Le Pélélé / L’organistrum, la chiffonie et la voix de Jean DAU MELHAU / Bourrée dansée/chantée par Gaston COUTÉ sur 78 T /Las Teles-Branle / L’Ajaçona / Mazurkas / Cassa Nosilhas / La Parisienne/Quadrille valse /

Couverture CD MARION QUAND TAIMAVA

REMERCIEMENTS PARTICULIERS:

Olivier DURIF, Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin, Philippe DESTREM, Françoise ÉTAY, Philippe RANDONNEIX, Jean-Jacques LE CREURER, Florence MONTAUDON, le studio BLATIN pour le prêt de microphones de haute qualité, le village de vacances de Masgrangeas à Vassivière en Limousin pour le prêt des locaux destinés à l’enregistrement du CD « Marion quand t’aimava », les 65 musiciens, pour la plupart amateurs, membres du Département de Musique traditionnelle du Conservatoire National de Région de Limoges, Pierre CORBEFIN pour sa belle critique du CD et de ma prise de sons dans la revue « Trad Mag » n°54 de juillet/août 1997, Stefan KUDELSKI inventeur des magnétophones NAGRA III et NAGRA IV S.

Table mixage Soundcraft Spirit Folio

(Table de mixage Soundcraft Spirit Folio

utilisée pour les prises de sons musicales)

Je vous recommande vivement de vous procurer le CD « Marion quand t’aimava »-Danses de Tradition en Limousin- dans le commerce (si vous le trouvez) ou auprès de Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin en Corrèze.

Je signale que je ne touche aucun argent sur la vente des CD.

Je vous souhaite une bonne écoute sur ce lien SOUNDCLOUD:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/musiques-et-danses-de-tradition-en-limousin-et-centre-france-par-thierry-lamireau

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007