BOB DYLAN, PRIX NOBEL DE LITTERATURE ? (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Bob DYLAN,

Bob DYLAN jeune en 1961

Prix NOBEL

de Littérature ?

(Thierry LAMIREAU)

« BLOWING

IN THE WIND »

à la mode

Thierry LAMIREAU

Ce jeudi 13 octobre 2016, Bob DYLAN vient de recevoir le Prix NOBEL de Littérature.

C’est pour le moins étonnant et exceptionnel, n’est-ce pas…

Je viens de décider, à cette occasion, de réaliser un petit montage audiovisuel « à la mode de chez nous », correspondant plus aux terribles conflits actuels réalisés pour la plupart avec des armes polluant, CHIMIQUEMENT et RADIOACTIVEMENT, la planète pour 4,5 milliards d’années (l’âge de notre terre)…

Ce montage personnel illustre l’INCONSCIENCE CRIMINELLE des Etats et de leurs décideurs qui, par crainte de plaintes de juridictions nationales ou internationales, ont TOUS classé SECRET DÉFENSE l’utilisation de telles SALOPERIES touchant essentiellement l’ADN des êtres vivants et des civils en particulier…pendant les conflits et…longtemps après les conflits…

ATTENTION, ce document vidéo comporte des images TERRIBLES.

Voir mon montage ici avec trois interprétations différentes enchaînées (à vous de retrouver les trois interprètes !):

https://www.youtube.com/watch?v=reLAZqxMEWk&feature=youtu.be

Voir ici pour plus d’informations:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2016/10/08/armes-a-luranium-et-autres-saloperies-une-pollution-majeure-eternelle-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/

BLOWING IN THE WIND 

-Soufflé dans le vent-

Bob DYLAN Reuter 2016

(Bob DYLAN)

La chanson Blowin’ in the Wind a été écrite en avril 1962 par Bob DYLAN, à New York, dans un café de Greenwitch Village, The Commons, qui deviendra le Fat Black Pussycat.

C’est une chanson poétique, pétrie d’humanisme et de pacifisme, qui s’inscrit dans le mouvement et les chants protestataires, les protest songs, de la jeunesse de l’époque. Elle est inspirée par un air des esclaves noirs, dans la tradition du folk. L’auditeur est invité à se poser de multiples questions fondamentales et, au terme de sa réflexion, à trouver lui-même la réponse dans le vent, c’est à dire, dans le souffle de l’Histoire.

C’était l’époque de la guerre du Vietnam…

Le succès est mondial. La chanson Blowin’ in the Wind sera interprétée par des dizaines de chanteurs célèbres comme Joan Baez, Elvis Presley, Hugues Aufray et Stevie Wonder. Le chanteur-compositeur français Richard Anthony l’a reprise en 1964 sous le titre « Ecoute dans le vent ». 

How many roads must a man walk down

Combien de routes un homme doit-il parcourir

Before you call him a man ?
Avant que vous ne l’appeliez un homme ?
Yes, ‘n’ how many seas must a white dove sail
Oui, et combien de mers la colombe doit-elle traverser
Before she sleeps in the sand ?
Avant de s’endormir sur le sable ?
Yes, ‘n’ how many times must the cannon balls fly
Oui, et combien de fois doivent tonner les canons
Before they’re forever banned ?
Avant d’être interdits pour toujours ?
The answer, my friend, is blowin’ in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin’ in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent.

How many years can a mountain exist
Combien d’années une montagne peut-elle exister
Before it’s washed to the sea ?
Avant d’être engloutie par la mer ?
Yes, ‘n’ how many years can some people exist
Oui, et combien d’années doivent exister certains peuples
Before they’re allowed to be free ?
Avant qu’il leur soit permis d’être libres ?
Yes, ‘n’ how many times can a man turn his head,
Oui, et combien de fois un homme peut-il tourner la tête
Pretending he just doesn’t see ?
En prétendant qu’il ne voit rien ?
The answer, my friend, is blowin’ in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin’ in the wind.
La réponse est soufflée dans le vent.

How many times must a man look up
Combien de fois un homme doit-il regarder en l’air
Before he can see the sky ?
Avant de voir le ciel ?
Yes, ‘n’ how many ears must one man have
Oui, et combien d’oreilles doit avoir un seul homme
Before he can hear people cry ?
Avant de pouvoir entendre pleurer les gens ?
Yes, ‘n’ how many deaths will it take till he knows
Oui, et combien faut-il de morts pour qu’il comprenne
That too many people have died ?
Que beaucoup trop de gens sont morts ?
The answer, my friend, is blowin’ in the wind,
La réponse, mon ami, est soufflée dans le vent,
The answer is blowin’ in the wind.

Pour cette chanson, voir cette magnifique vidéo de Bob DYLAN jeune:

https://www.youtube.com/watch?v=vWwgrjjIMXA

CARPE DIEM,

Thierry LAMIREAU

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007