EUROPEENNE: LE MEPRIS DU CITOYEN PAR CERTAINS JOURNALISTES DE FRANCE INTER ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Européenne:

Drapeau européen je vote NON

Le mépris du citoyen

qui ne vote pas

par des journalistes 

de

FRANCE INTER

(Thierry LAMIREAU)

« L’Edito politique »

de Thomas LEGRAND

Photos de Thomas Legrand par Julien FALSIMAGNE

-Ne pas voter est un caprice citoyen

d’enfant gâté de la Démocratie-

Thomas LEGRAND en quelques dates:

1963: Naissance à Paris.
1988: Entre à RMC.
1993-2008: RTL. Couvre les attentats du 11 septembre 2001 à New York.
2008: Rejoint France Inter pour y faire l’édito politique.
2014: La République bobo, avec Laure WATRIN, éd. Stock.

Thème:

Le débat politique de FRANCE 2 du jeudi 22 mai 2014 consacré aux élections européennes avec des invités « de choix » représentants de différents partis politiques français.

Rémunéré (en partie) par la redevance audiovisuelle, Thomas LEGRAND, chroniqueur politique dans les matinales de FRANCE INTER, prend plaisir chaque matin à décortiquer la cuisine politicienne, raisonne par raccourcis et adore nous donner ses commentaires sur cette politique de « cour et de jardin. »

Petit problème…son analyse politique est parfois moralisatrice voire insultante pour le citoyen comme dans la conclusion de son édito de ce vendredi 23 mai 2014 où il dit que: « ne pas voter est un caprice citoyen d’enfant gâté de la Démocratie. »

On apprécie Thomas LEGRAND depuis 8 ans. Depuis 8 ans ? C’est bien là le problème: toujours prompts à dénoncer le cumul des mandats et leur non renouvellement, on aimerait que les journalistes -le quatrième pouvoir- s’ appliquent la leçon qu’ils donnent aux politiques.

8 ans avec le même son de cloche de Thomas LEGRAND qui peine à se renouveler. La double peine avec l’ indéracinable Bernard GUETTA, le bras armé journalistique de l’ Europe qui fait chaque matin la leçon à ceux qui osent se questionner sur cette Europe sans démocratie.

« Le choix est large

et le tout est de le faire »

de Bernard GUETTA

Bernard GUETTA de FRANCE INTER source Wikipédia Forum de Libération en 2008 à Grenoble

(Photo: Bernard GUETTA à Grenoble en 2008)

Naissance 28 janvier 1951 (63 ans)
à Boulogne-Billancourt
Nationalité Drapeau : France Française
Profession Journaliste
Géopolitique
Récompenses Prix Albert-Londres (1981)
Médias
Média principal Radio
Pays Drapeau de la France France
Radio France Inter
Fonction Chroniqueur géopolitique
Autres médias Presse : Le Monde 

-L’abstention n’est pas un choix

mais une paresse civique

ou une bouderie sans effet-

« On en est à J-2. C’est après-demain qu’on vote mais un nombre impressionnant de Français et d’autres Européens hésite encore à se rendre aux urnes et, surtout, à savoir pour qui voter à ces élections européennes. Quelques six électeurs sur dix sont plus que tentés par l’abstention. Les autres sont encore nombreux à balancer entre plusieurs listes et la seule certitude dans cette profonde incertitude est qu’il faut aller voter.

Il le faut, bien sûr, parce qu’il est choquant de ne pas utiliser son droit de vote alors que tant de gens sont morts et meurent aujourd’hui pour le conquérir. Il le faut car si, vous ne vous intéressez pas à la politique, la politique s’intéressera à vous mais, en l’occurrence, il le faut car ces élections sont tout, sauf secondaires.

Qu’on les juge bonnes ou mauvaises, le fait est que les politiques européennes façonnent toujours plus nos vies et nos politiques nationales. Le fait est que nos échanges commerciaux sont encadrés par nos règles communes et que nos rapports avec nos voisins de l’Est et du Sud – la crise ukrainienne nous le rappelle – sont de plus en plus déterminés par les choix que nous faisons à 28.

Le fait est aussi que nos rapports de force avec les plus grands pays du monde émergent ou développé dépendent de notre unité et de négociations menées, en notre nom à tous, par les instances européennes. Le fait est enfin que la seule de ces institutions à être élue au suffrage universel européen, par tous les citoyens de l’Union, est le Parlement de Strasbourg dont nous sommes appelés à élire les députés dimanche. L’abstention n’est pas un choix mais une paresse civique ou une bouderie sans effet mais cela étant dit, pour qui voter ?

Alors, en France, si vous estimez, comme Mme Le Pen, qu’il faut « tout bloquer » dans l’Union pour en sortir au plus vite et revenir au franc, votre choix est fait. C’est pour le Front national que vous devez voter mais le fait est que ce vote ne pèsera guère sur les évolutions européennes qui seront déterminées c’est ainsi, par les compromis entre les autres groupes, ceux des différents partisans de l’unité européenne.

Si vous êtes de droite et donnez la priorité, comme l’ensemble des droites européennes, à la poursuite des politiques de désendettement de nos pays, c’est pour l’UMP qu’il faudra voter. Si vous êtes socialiste ou social-démocrate et souhaitez accompagner ces politiques de désendettement national de politiques européennes d’investissement dans la croissance, c’est une liste PS qu’il faudra glisser dans l’urne. Si vous êtes à la gauche du PS, aspirez à la fin des actuelles politiques de rigueur européennes et souhaitez l’effacement d’une partie des dettes nationales, il faudra voter pour le Front de gauche qui s’inscrit, comme les europhobes, dans un courant montant dans l’Union.

Si vous êtes, enfin, résolument européen et prônez de marcher au plus vite vers une union politique, même à quelques uns seulement au départ, un double choix s’offre à vous. En fonction des courants politiques dont vous vous sentez le plus proche, vous pouvez soit voter pour les Verts soit pour les centristes. Le choix est large. Il est clair. Le tout est de le faire. »

Bernard GUETTA

Thomas LEGRAND et Bernard GUETTA sont des « enfants gâtés de la Démocratie » qui oublient trop vite que des citoyens aux bas salaires sont outrés d’être insultés par des journalistes qui n’oseraient même pas endosser l’habit de celles et ceux qui vivent dans la paupérisation, la misère et qui n’ont que faire des institutions européennes au service de la finance, des lobbies et de castes bourgeoises prêtes à écraser du petit doigt tout mouvement social, toute réaction saine des citoyens en souffrance !

Honte à vous journalistes, complices de l’écrasement de la dignité humaine, complices d’une Europe inhumaine et technocratique !

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 24 mai, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 21 mars 2015 à 16 h 16 min bernard SARTON écrit:

    Très juste ..Ces journalistes carpettes du capitalisme défendent le système . Voter peut être un devoir si vraiment il y a la proportionnelle intégrale pour représenter les citoyens . Cela éviterait que 2 partis accaparent le pouvoir grâce au scrutin majoritaire à deux tours qui éliminent les courants dit minoritaires .La démocratie française se meurt justement à cause du cynisme des Politiques UMP et PS et de la classe médiatique qui lui sert la soupe . L’abstention est le reflet de ce discrédit . Mais le capitalisme a toujours besoin d’un pouvoir politique qui lui convient par des artifices électoraux qu’il change en fonction de ses besoins de pouvoir pour poursuivre sa domination économique et sociale ..

    Bernard SARTON , section d’Aubagne

    Répondre

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007