INFOS NOUVELLES LIMOUSIN: DU GAZ RADIOACTIF RADON DANS UNE MAISON OÙ L’ON GARDAIT DES ENFANTS. UN PETIT EXEMPLE DE L’HERITAGE CATASTROPHIQUE DE COGEMA/AREVA ET UN PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE. ANALYSE EXCLUSIVE DE THIERRY LAMIREAU. (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

LIMOUSIN :

Du gaz radioactif

dans une maison

où l’on gardait des enfants.  

AAAAAAAAAA

(Photo: Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

de Thierry LAMIREAU)

UN PETIT EXEMPLE

DE L’HERITAGE

CATASTROPHIQUE

DE COGEMA/AREVA

ET UN PROBLEME MAJEUR

DE SANTE PUBLIQUE

Station TOTAL RADIOACTIVE DE BESSINES par COUVIDOU SHOW

(Montage photo: COUVIDOU SHOW)

« On a peur pour notre avenir »,

dit le propriétaire de la maison.

Pour sûr, on peut l’être !

Sigle radioactif sur maison MAISON RADIOACTIVE

(Thierry LAMIREAU

Réalisateur du film

« URANIUM EN LIMOUSIN »)

Thierry JUSIAK et sa femme craignent pour leur santé ainsi que pour leur relogement.

Sylvie, assistante maternelle, et Thierry, son mari, habitaient jusqu’à la semaine dernière une ancienne station service TOTAL reconvertie en maison. 

Cette famille résidait dans une maison édifiée dans les années 1960 à Bessines-sur-Gartempe, au nord de Limoges, dont les sols, riches en minerai d’uranium, ont fait pendant des décennies l’objet d’une exploitation minière, selon un communiqué de la préfecture et de l’Agence Régionale de Santé (ARS), diffusé dans la soirée, précisant que les services de l’Etat en ont été informés le 10 mars 2014.

Les occupants ont exercé dans cette maison, entre 2000 et 2014, une activité de garde à domicile qui concernerait 22 enfants, qui ont joué dans le jardin mais aussi à l’intérieur de l’habitation, issus de seize familles qui ont été identifiées et seront contactées. Une enquête administrative est en cours, a-t-on ajouté.

« Il y a un hélicoptère qui a survolé notre maison et ils ont trouvé un impact de déchets radioactifs. 

Suite à ça, il y a eu des examens de faits. On nous a dit qu’on était relogés et qu’on ne pouvait pas rester dans la maison. 

Etant donné que ma femme est assistante maternelle, elle ne peut plus exercer son activité », raconte Thierry.

« Je me suis crue dans un cauchemar », a confié de son côté Audrey, 22 ans, l’aînée de la famille.

Le Radon induit morbidité et mortalité 

d’une manière importante

20070403-152827.BMP

(Photo: Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN »)

Le propriétaire indique:

« Il y a une vingtaine d’enfants qui sont passés dans la maison. Le matin dès 8h jusqu’au soir 18h (…) Les médecins vont convoquer chaque personne pour faire un bilan médical ».

C’est dans les pièces du logement et dans la cave que d’importantes doses de Radon ont été mesurées. Il s’agit d’un gaz radioactif impossible à détecter pour un humain, étant incolore, inodore et insipide et se diluant facilement dans l’air. En cas de longues et régulières expositions, il peut notamment déclencher des cancers du poumon. 

« On a peur pour notre avenir, s’inquiète Thierry. Au niveau santé et de ce qu’ils (les autorités, ndlr) vont nous proposer après ».

L’Institut de Radioprotection

et de Sûreté Nucléaire.

Saisie de l’affaire

AAAAAAAA

(croquis: Sortie des éléments radioactifs liés à l’uranium

et au dégazage du RADON / IRSN)

Les quantités de gaz n’ont pas été précisées mais des niveaux «significativement supérieurs aux valeurs maximales observées» dans la région ont été mesurés, conduisant au relogement des habitants. Les mesures ont été faites dans le cadre du Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium (éléments constitués par les sols et roches excavés lors de l’exploitation d’une mine), diligenté par AREVA, a-t-on précisé.

Outre des stériles miniers, des résidus de traitement de minerai d’uranium ont été utilisés «en remblais sous cette habitation et sont à l’origine des concentrations de radon mesurées», précise le communiqué, selon lequel «la présence de tels résidus en dehors des sites miniers et des lieux de stockage autorisés est tout à fait anormale et contraire à la réglementation».

Une enquête sanitaire est en cours

CCCCCCCCjpg

La famille concernée, qui vit pour l’instant dans un camping, doit subir vendredi une batterie d’examens pour tenter d’en savoir plus sur les conséquences de cette exposition au radon. L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire a été saisi de l’affaire afin d’évaluer le degré d’exposition des occupants et les éventuels risques sanitaires encourus. Car en plus de la famille, de nombreux enfants ont donc fréquenté les lieux.

«Les services de l’Etat prendront toutes les mesures nécessaires pour assurer la prise en charge des personnes concernées et garantir une totale transparence sur cette situation», assure la préfecture et l’Agence Régionale de Santé (ARS) du LIMOUSIN.

VIDEO. Maison radioactive à Bessines-sur-Gartempe (France Télévisions)

LA REALITE:

UN PETIT EXEMPLE

DE L’HERITAGE

CATASTROPHIQUE

DE COGEMA/AREVA

ET UN PROBLEME MAJEUR

DE SANTE PUBLIQUE

AAAAAAAAA

Ce malheureux exemple est l’héritage catastrophique de COGEMA/AREVA à travers son ancienne exploitation minière de l’uranium et de son délaissement totalement scandaleux alors que des éléments contenus dans les sols et les eaux seront présents pour 4,5 milliards d’années !

Cette affaire met le doigt

sur de nombreux points essentiels:

BBBBBBBB

Le sujet du gaz radioactif Radon est un PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE en FRANCE et dans tous les pays touchés par l’exploitation de l’uranium.

On retrouve toujours les mêmes constantes dans le dossier.

Responsabilité TOTALE des exploitants (ici le CEA/COGEMA/AREVA) fonctionnant sous couvert d’une OMERTA TOTALE avec la COMPLICITE ACTIVE (ou passive) des élus de tout bord (conseillers municipaux, maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, etc) et des différentes administrations et institutions locales et nationales concernées par le sujet ainsi que les divers chefs d’Etat !

La liste serait trop longue pour la présenter mais, pour faire court, l’on pourrait remplir plusieurs prisons avec tout ce beau monde COMPLICE de très importants problèmes de morbidité (maladies et pathologies diverses) et de très nombreux décès!

Lorsque l’exploitation minière de l’uranium fonctionnait « à merveille », tous ces horribles personnages COUPABLES et RESPONSABLES s’en mettaient plein les poches (pour leur compte personnel parfois) et souriaient en se faisant réélire s’ils étaient des élus.

HONTE à eux !

J’attends des condamnations

fermes et précises

dans ce domaine

EEEEEEE

« Les quantités de gaz n’ont pas été précisées mais des niveaux significativement supérieurs aux valeurs maximales observées dans la région ont été mesurés, conduisant au relogement des habitants » indique l’IRSN.

On sait ce que cela veut dire: 

Cette phrase très « administrative » est tout simplement SCANDALEUSE car elle laisse sous-entendre que les niveaux de mesures sont extrêmement IMPORTANTS.

D’ailleurs, l’IRSN refuse de communiquer les niveaux de radioactivité relevés dans et sous l’habitation.

AAAAAAAAA

Voici le mail envoyé

ce jeudi 27 mars 2014

à 23h11 à l’IRSN:

« URGENT Affaire de la famille relogée à BESSINES SUR GARTEMPE à cause d’un problème majeur de RADON.

LAMIREAU Thierry

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Madame, Monsieur,

Pour compléter un article sur mon blog, je vous serais très obligé de me donner le maximum d’infos concernant ce dossier et notamment les niveaux relevés dans et sous l’habitation.
En vous remerciant par avance, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de mes meilleurs sentiments.
Thierry LAMIREAU »

Le préfet actuel et l’Agence Régionale de Santé du LIMOUSIN indiquent: « Vouloir garantir une totale transparence sur cette situation. »

C’est une PLAISANTERIE d’autant que certains membres de l’ARS du LIMOUSIN ont eu dans le passé une attitude plus que complaisante dans les dossiers divers concernant COGEMA/AREVA.

Le Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium diligenté par AREVA est un véritable SCANDALE !

Le CEA puis COGEMA et actuellement AREVA ont pollué pour l’éternité (4,5 milliards d’années) les eaux, les sols et l’air de toutes les régions et pays concernés par l’exploitation de l’uranium.

Un Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium est désormais mis en place par les POLLUEURS !

Ces pollueurs reconnaissent (pas devant la justice…pas fous les mecs !) leurs pollutions et cherchent les lieux sauvages pollués !

Ce qui est un rappel simple de l’utilisation fréquente, courante et clandestine des « stériles miniers » (contenant plus de 75% de la radioactivité initiale du minerai) et des boues radioactives ET chimiques après traitement du minerai d’uranium (boues données par le CEA/COGEMA/AREVA à l’époque aux artisans et aux entreprises de construction des régions pendant l’activité minière) dans la préparation des terrains et des constructions privées et publiques des lieux concernés !

Boues radioactives clandestines pour l'habitat

(Photo: Exemple de boues radioactives données clandestinement par COGEMA/AREVA

aux entreprises du bâtiment en LIMOUSIN ou à des particuliers /

Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN » de Thierry LAMIREAU)

Boues radioactives grises pour l'habitat

(Photo: Mesure de radioactivité sur les boues clandestines.

Niveau maximal international toléré:

20 impulsions par minute…

Niveau mesuré: 30 000 impulsions par minute !

Donc, une irradiation très importante.

Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN » / 

Thierry LAMIREAU)

Des COUPABLES

et des

RESPONSABLES

CCCCCCCCC

Et l’on retrouve, par hasard, des pollutions majeures dans des lieux comme chez la famille JUSIAK !

Il faut le dire franchement: ces attitudes réalisées sciemment ont été et sont CRIMINELLES.

La VERITE ne sera JAMAIS donnée pour ce problème majeur de Santé Publique car trop d’enjeux et trop de responsabilités sont induits !

Maison radioactive

à

BESSINES:

46 personnes

sous surveillance

(http://www.lepopulaire.fr)

Camion d'analyse IRSN

Ce ne sont pas 22 personnes comme annoncé au départ mais plus du double qui ont séjourné dans la maison de BESSINES où un niveau anormal de radon a été décelé.

Au départ, les autorités avaient parlé de vingt-deux personnes. Elles sont finalement quarante-six à avoir été identifiées. Quarante-six à avoir séjourné dans la maison de BESSINES, évacuée à cause de niveaux particulièrement élevés de radon, deuxième cause de cancer du poumon en France après le tabac.

 
C’est là que vivaient depuis dix-sept ans Thierry JUSIAK, sa femme Sylvie, assistante maternelle, qui y gardait des enfants ainsi que leurs deux filles. La famille a depuis été évacuée dans un camping.
L’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et l’Agence Régionale de Santé du Limousin ont finalement identifié d’autres particuliers susceptibles d’y avoir également séjourné et d’avoir été contaminés. « Six gérants avec leurs enfants se seraient succédé dans la station-service transformée ensuite en maison », reconnaît Jean JAOUEN à l’Agence Régionale de la Santé.

 
Une association et des poursuites
Tous ont été conviés à se présenter dans un camion spécialement affrété par l’IRSN, garé sur le parking de l’hôpital de la mère et de l’enfant pour y subir des analyses.
C’est le cas de Laurent COUVIDAT, 34 ans, dont les parents ont un temps géré la station.
« J’ai vécu il y a vingt-sept ans dans cette maison et j’y suis resté trois ans. Evidemment, nous avons été surpris mais surtout inquiets d’apprendre qu’elle était contaminée. J’ai subi des analyses jeudi. Ils n’ont pour l’instant rien trouvé », se rassure-t-il.
 
Ce particulier a subi comme les autres des analyses d’anthroporadiamétrie et d’urine dont les résultats seront communiqués dans trois semaines.
Il reste en contact avec plusieurs mères de famille ayant amené leurs bambins en garde dans cette maison.
« Comme moi, elles sont en colère », confie-t-il. Une association réunissant toutes les personnes exposées au radon devrait voir le jour prochainement et des poursuites pourraient être engagées.
http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/2014/04/05/maison-radioactive-a-bessines-46-personnes-sous-surveillance_1952275.html

Une communication avec AREVA 

Une attente de réponse…

20070403-152521.BMP

(Photo: Image tirée du film « URANIUM EN LIMOUSIN »  

Thierry LAMIREAU)

Ce mardi 1er avril 2014 (ce n’était pas un poisson d’avril) j’ai appelé la responsable de la Communication de AREVA LIMOUSIN puis envoyé un mail de confirmation de mes questions.

Une réponse de AREVA est promise…Elle est aux abonnés absents !

Mail envoyé à AREVA LIMOUSIN

20070403-152205.BMP

(Photo: Très ancienne galerie d’un des sites de MARGNAC sur la commune de COMPREIGNAC (87) Image tirée du film « URANIUM EN LIMOUSIN »)

LAMIREAU Thierry

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

blog: lesoufflecestmavie.unblog.fr

 

Madame POULIQUEN Delphine

AREVA/BESSINES

Service communication

Madame,

Faisant suite à notre communication téléphonique de ce mardi 1er avril 2014 à 10h46, veuillez recevoir, comme convenu, quelques questions concernant plusieurs dossiers.

Comme vous pourrez le constater sur mon blog, j’ai déjà abordé le sujet de la famille JUSIAK à BESSINES-SUR-GARTEMPE.

En cherchant sur mon blog, vous noterez d’autres textes de ma part sur le thème du nucléaire y compris des actions de AREVA en France et à l’étranger.

Il est clair que je ne suis pas dans votre système de pensée et d’analyse.

Cependant, je vous indique que votre réponse (liée aux questions ci-dessous) sera insérée en TOTALITE dans mon article déjà mis en ligne sur BESSINES.

Sujets:

1 / L’après-exploitation de l’uranium en France à travers le DIAM.

2 / Le Centre UREKA.

3 / L’entreposage d’uranium « appauvri ».

4 / Le laboratoire Maurice TUBIANA.

5 / Le SEPA.

 1 / Le DIAM (Direction Internationale

de l’Après-Mine)

Exploitation uranium à BESSINES

(Photo: Traitement du minerai de l’uranium.

Ancienne usine SIMO/COGEMA sur le site nucléaire de BESSINES.

Image tirée du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Thierry LAMIREAU)

Dans sa page internet, AREVA indique: « AREVA a pris en charge la surveillance environnementale de l’ensemble des anciens sites miniers répartis sur le territoire français. La DIAM assure les activités de gestion de l’après-mine, étape intégrée dès le début du cycle de vie d’un projet minier. »

A mes yeux, la prise en charge des sites n’existe pas mis à part quelques couvertures en surface avec de la terre végétale.

Je vous renvoie à mon film « URANIUM EN LIMOUSIN » ou aux 1000 diapositives vendues à l’Association « Sources et Rivières du Limousin ».

Tous les éléments radioactifs et chimiques (« stériles miniers », boues radioactives et chimiques, déchets extérieurs civils et militaires à la région) sont toujours dans les eaux et les sols de la région LIMOUSIN.

En outre, AREVA elle-même a reconnu que la totalité du RADIUM 226 se trouvait dans les lieux. Le radium 226 est classé par les organismes officiels comme « très radiotoxique ».

Les durées de vie sont de 4,5 milliards d’années…donc pour l’éternité puisque cela correspond au temps d’existence de notre planète terre !

L’affaire JUSIAK à BESSINES n’est qu’un épiphénomène du problème global : outre les stériles miniers, des résidus de traitement de minerai d’uranium ont été utilisés « en remblais sous cette habitation et sont à l’origine des concentrations de radon mesurées », précisent les communiqués du Préfet et de l’IRSN , selon lesquels « la présence de tels résidus en dehors des sites miniers et des lieux de stockage autorisés est tout à fait anormale et contraire à la réglementation ».

Ce malheureux exemple est l’héritage catastrophique de COGEMA/AREVA à travers son ancienne exploitation minière de l’uranium et de son délaissement totalement scandaleux alors que des éléments contenus dans les sols et les eaux seront présents pour 4,5 milliards d’années !

Le sujet du gaz radioactif Radon est un PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE en FRANCE et dans tous les pays touchés par l’exploitation de l’uranium.

On retrouve toujours les mêmes constantes dans le dossier.

Responsabilité TOTALE des exploitants (ici le CEA/COGEMA/AREVA) fonctionnant sous couvert d’une OMERTA TOTALE avec la COMPLICITE ACTIVE (ou passive) des élus de tout bord (conseillers municipaux, maires, conseillers généraux, conseillers régionaux, députés, etc.) et des différentes administrations et institutions locales et nationales concernées par le sujet ainsi que les divers chefs d’Etat !

Le préfet actuel et l’Agence Régionale de Santé du LIMOUSIN indiquent: « Vouloir garantir une totale transparence sur cette situation. »

Le Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium diligenté par AREVA est un véritable SCANDALE !

Le CEA puis COGEMA et actuellement AREVA ont pollué pour l’éternité (4,5 milliards d’années) les eaux, les sols et l’air de toutes les régions et pays concernés par l’exploitation de l’uranium.

Un Programme de Recensement des Lieux de Réutilisation des Stériles Miniers d’Uranium est désormais mis en place par les POLLUEURS !

Ces pollueurs reconnaissent leurs pollutions et cherchent les lieux sauvages pollués…ce qui est un COMBLE !

Ce qui est un rappel simple de l’utilisation fréquente, courante et clandestine des « stériles miniers » (contenant plus de 75% de la radioactivité initiale du minerai) et des boues radioactives ET chimiques après traitement du minerai d’uranium (boues données par le CEA/COGEMA/AREVA à l’époque aux artisans et aux entreprises de construction des régions pendant l’activité minière) dans la préparation des terrains et des constructions privées et publiques des lieux concernés !

AAAAAAAA

20070403-152646.BMP
(Photo: Ancienne mine des « Vieilles Sagnes »

Mesure: 60 000 impulsions/minute

Norme internationale maximale tolérée: 20 impulsions/minute

Nota: Dans la poche, un compteur GEIGER

Analyse CRIIRAD indiquant de très FORTES contaminations radioactives et chimiques

Radioactivité ENORME sur un lieu simplement recouvert 

sur ordre du préfet de l’époque)

Question:

Comment AREVA se positionne-t-elle pour JUSTIFIER L’INJUSTIFIABLE ?

Et merci de ne pas faire une réponse style « langue de bois » genre désinformation comme vous l’indiquez sur votre site internet…je cite:

« UNE GESTION RESPONSABLE, Le site de Bessines est ainsi certifié ISO 14001 et OHSAS 18001, deux normes internationales reconnaissant respectivement la préservation et la gestion durable de l’environnement, et une gestion rigoureuse et efficace de la santé et de la sécurité au travail (…) TRANSPARENCE ET DIALOGUE. »

 2 / Le Centre UREKA ou le musée de la mine d’uranium

UREKA 1

Centre ouvert au public et aux scolaires.

Pour « son » musée, AREVA a dépensé 8,5 millions d’euros sur les 10 millions de budget, le solde revenant à la charge du Conseil Régional du LIMOUSIN….

Le Conseil Régional du LIMOUSIN qui glorifie l’action de COGEMA/AREVA alors q’une POLLUTION MAJEURE est là pour 4,5 milliards d’années ! Ces élus seront toujours aussi « dégueulasses » dans ce dossier.

Les pages internet et les plaquettes en quadrichromie sont SCANDALEUSES pour le moins.

UREKA 2

L’on voit des mineurs qui « sortent » du tableau de commande des mines pour tendre les mains aux enfants…ces enfants aux grands sourires heureux de découvrir le monde merveilleux de la mine où des employés effectuent des mesures de minerais près de ces gentils bambins et de ces familles heureuses.

Plaquettes publicitaires que l’on aurait cru appartenir aux années 20 après le prix Nobel de physique attribué à à Henri BECQUEREL et au couple Pierre et Marie CURIE pour la découverte de la radioactivité.

Rappelons-nous, à titre d’exemple, les publicités pour les corsets radioactifs, les lames de rasoir au radium, les produits de beauté au radium à une époque où le milieu de la science croyait et écrivait:

« Le radium est le symbole de ces découvertes scientifiques majeures de l’aube du XXè siècle, de celles qui génèrent  un immense élan d’enthousiasme, et qui apportera la solution à tous les problèmes dont souffre l’humanité. »

(cf. « La fantastique histoire du Radium » de Jean-Marc COSSET et Renaud HUYNH – Editions OUEST FRANCE 2011)

UREKA 3

Une belle DESINFORMATION digne de ce cher GOEBBELS…

Questions:

Quels ont été les financeurs de ce « Musée de la mine » (les privés et les collectivités locales) ?

Quels sont les objectifs de AREVA ?…apporter son « information » ? Toucher la sensibilité des familles, des enfants, des milieux scolaires ?

[INFO du 4 avril 2014]

Le musée de la Mine à BESSINES

touché suite à un incendie

Le feu a pris hier soir entre minuit et 2 heures du matin dans la cantine du musée de la mine de Bessines-sur-gartempe.

Les pompiers sont intervenus rapidement, aucun blessé n’est à déplorer.

Par Martial Codet-Boisse (site France 3 LIMOUSIN)

Le feu s'est déclenché a proximité du musée dans l'Atomic Café © Lou Cuau
© Lou Cuau Le feu s’est déclenché a proximité du musée dans l’Atomic Café
L’incendie dans la cafétéria a occasionné des dégâts dans le musée.
Suite à l’intervention des pompiers de Bessines et du SDIS 87, le faux plafond a été touché et le réseau électrique est hors service.
La gendarmerie de Bessines-sur-Gartempe s’est rendue aujourd’hui sur place afin de déterminer l’origine du sinistre.
L’origine du sinistre est d’origine criminelle d’après les informations en date du 8 avril 2014.
FRANCE 3 LIMOUSIN

3 / L’entreposage d’uranium « appauvri »

20070403-154106.BMP

(Photo: fûts rouillés et très contaminants d’uranium « appauvri »

de l’ancienne usine militaire du BOUCHET

sur le site nucléaire SEPA de BESSINES-SUR-GARTEMPE / Thierry LAMIREAU)

AREVA s’approche progressivement des 200 000 tonnes de stockage d’uranium « appauvri » sur le site de BESSINES-SUR-GARTEMPE.

Quels en sont les buts sachant que l’argumentation de « revalorisation » n’est plus valable si l’on s’en réfère aux écrits des organismes officiels et sachant que la FRANCE utilise des ARMES à l’URANIUM « APPAUVRI » (notamment avec les aéronefs hélicoptères TIGRE, MIRAGE 2000 et RAFALE) sous couvert de brevets américains ?

 4 / Le Laboratoire Maurice TUBIANA (LMT)

Laboratoire Maurice TUBIANA BESSINES

(Photo: AREVA)

AREVA indique sur son site internet: « Une expertise au service de la médecine nucléaire. Depuis fin 2013, le laboratoire industriel d’AREVA Med produit du plomb 212 de qualité médicale nécessaire au développement et à la mise au point de traitements innovants contre le cancer. »

Ce cher Maurice TUBIANA qui faisait la promotion des techniques de communication de GOEBBELS (nom cité par M.TUBIANA lui-même) lors d’une conférence à la Faculté de Médecine de LIMOGES dans les années 1990 (j’étais présent) !

Question:

Comment AREVA peut justifier une telle démarche alors que cette entreprise (GOGEMA et le CEA compris bien sûr) a induit et induit toujours actuellement de très nombreuses pathologies (morbidité) comme des cancers et des leucémies et de très nombreux décès à cause de ses pollutions MAJEURES des sols, des eaux et de l’air à travers ses actions « légales » de l’exploitation de l’uranium et illégales comme l’on en a un exemple avec le cas de la famille JUSIAK ?

5 / Le SEPA

Laboratoire SEPA AREVA

(Photo: Laboratoire du SEPA / AREVA)

Dans le passé, lorsque j’habitais le LIMOUSIN, j’ai mis en évidence (preuves écrites à l’appui confirmées ensuite par l’administration et photos des produits) une gestion ILLEGALE de différents déchets radioactifs comme ceux de l’URANIUM « APPAUVRI » de l’ancienne usine militaire du BOUCHET. L’administration et le SEPA ont pris comme unique décision de reconditionner ces déchets et de les balancer dans les boues radioactives de JOUAC (nord Haute-Vienne) ! Le tout est désormais recouvert !

Belle gestion des déchets radioactifs: « cacher la merde sous le tapis » ! C’est, en effet, on ne peut plus simple.

Par contre, la pollution est toujours présente, majeure, et surtout ne me parlez pas des mesures avec les piézzomètres ou avec les balises de mesures de radon qui sont judicieusement mises au bon endroit pour prouver que tout est en « accord avec la réglementation ».

Les normes internationales ISO 14001 et OHSAS 18001 ne sont qu’un trucage international pour permettre aux multinationales de continuer leurs actions et leurs pollutions.

Question:

Le SEPA détient encore des éléments radioactifs non déclarés et HORS CONTRÔLE EURATOM. Pourquoi et quand ces déchets radioactifs seront-ils déclarés à l’administration ? Comment se fait-il que le SEPA utilise des produits radioactifs en des quantités non autorisées et pour quelles raisons ?

AREVA parlant de « préservation et de gestion durable de l’environnement, une gestion rigoureuse et efficace de la santé et de la sécurité au travail » pourrait porter à sourire si le sujet n’était pas aussi grave, aussi bien pour les travailleurs du nucléaire de la FRANCE et de l’étranger que pour les populations autochtones de chaque pays concernés par l’exploitation de l’uranium.

Enfin, je voudrais vous signaler qu’avec mes nombreuses et fortes irradiations successives j’enchaîne depuis 2001 de très nombreuses pathologies radio-induites (opéré oesophage/estomac d’un stade pré-cancéreux, phlébite, AVC, deux problèmes cardiaques, nombreuses tumeurs solides opérées, 8 cancers de la peau, maladie de BOWEN, sommeil très perturbé, etc.).

Il est clair que j’ai été irradié par le CEA, COGEMA et AREVA et vous comprendrez que, jusqu’à ma mort, je serai là pour être ce que l’on appelle maintenant « un lanceur d’alerte ».

Merci de me répondre dans les meilleurs délais et avec le plus de précision possible.

Thierry LAMIREAU

Communication téléphonique

avec

le cabinet du Préfet

de la Haute-Vienne

Des informations importantes nouvelles 

20070403-152119.BMP

(Photo: M.René FRUGIER, ancien mineur COGEMA,

mort d’un cancer

et inhumé le 16 janvier 1995

Image du film « URANIUM EN LIMOUSIN »)

1 / Le Préfet s’apprête à porter plainte contre X ou contre AREVA à cause des déchets radioactifs insérés sous et dans la maison de la famille JUSIAK (cf. communication téléphonique avec l’ARS LIMOUSIN).

2 / Les niveaux relevés dans la maison de la famille sont très importants: 30 000 Bq/m3 (niveau  habituel 50 Bq/m3).

L’IRSN donne, en traduction d’effet sur le corps humain, un niveau de 0,6 microSievert par heure ce qui correspond à des niveaux importants comparables à certains lieux proches de FUKUSHIMA. Il faut noter que cette transcription en microSievert par heure est très en-dessous de ce que l’on devrait donner si l’on se réfère aux 30 000 Bq/m3 !…

Communication téléphonique

avec le service de presse de l’IRSN

Mail envoyé à l’IRSN

(Institut de Radioprotection

et de Sûreté Nucléaire)

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN », ancien irradié et auteur d’un blog, je souhaiterais avoir confirmation d’une information donnée par l’ARS LIMOUSIN.

Concernant l’affaire à BESSINES de la famille JUSIAK et de AREVA, les niveaux relevés donnés sont de 30 000 Bq/m3 pour équivalence de 0,6 microsievert par heure.

Confirmez-vous ces mesures très importantes ?

Que va faire l’IRSN dans ce dossier qui montre une pollution majeure disséminée dans tous les lieux proches de l’exploitation de l’uranium en FRANCE ?

Considérant également que les pollueurs sont le CEA, COGEMA et AREVA.

Considérant que les responsabilités sont à chercher auprès des Préfets successifs et de l’Etat français ?

Merci de me répondre dans les plus brefs délais et sans « langue de bois » s’il vous plait.

Thierry LAMIREAU

irsn  
INFOS NOUVELLES LIMOUSIN: DU GAZ RADIOACTIF RADON DANS UNE MAISON OÙ L'ON GARDAIT DES ENFANTS. UN PETIT EXEMPLE DE L'HERITAGE CATASTROPHIQUE DE COGEMA/AREVA ET UN PROBLEME MAJEUR DE SANTE PUBLIQUE. ANALYSE EXCLUSIVE DE THIERRY LAMIREAU. (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans REFLEXIONS PERSONNELLES  AREVA dans REFLEXIONS PERSONNELLES  ARMES A L'URANIUM APPAUVRI  ARS LIMOUSIN  AUSTRALIE  BESSINES SUR GARTEMPE
Bonjour t.lamireau@free.fr

Nous avons bien reçu votre question et vous en remercions.

Nous nous efforçons d’y répondre dans les plus brefs délais.

A bientôt sur notre site

L’équipe IRSN.fr

Bonjour,

J’ai transféré votre demande aux personnes compétentes, même si, comme je vous l’ai dit, l’IRSN communiquera sur le sujet qu’une fois ses analyses terminées.

Pour information, le service de presse ne s’occupe normalement que des demandes de journalistes, mais vous pouvez adresser vos e-mails à l’adresse « contact » du site internet.

Cordialement,

Benjamin Gandouin
Relations presse
Direction de la communication
IRSN Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire

Tél :  01 58 35 95 93/ 06 76 07 60 43

Bonjour,
Suite à votre question posée à l’IRSN, nous vous informons que la réalisation des mesures est toujours en cours à Bessines-sur-Gartempe.
Lorsqu’ils seront disponibles, les résultats de ces mesures seront publiés sur notre site internet www.irsn.fr

cordialement,
L’IRSN

RAPPEL de la situation

pour les journalistes  

ignorants, fainéants ou complices:

AAAAAAAAA

(Croquis: fonctionnement de l’exploitation de l’uranium / COGEMA)

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/10/21/exclusif-gaz-radioactif-radon-un-projet-de-loi-pour-etouffer-laffaire-et-des-ecologistes-ignorants-qui-vont-induire-des-milliers-de-cancers-en-france-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/08/25/document-tres-interessant-ce-que-les-politiques-et-les-militaires-taisent-uranium-proprietes-et-effets-biologiques-apres-une-contamination-interne-irsn-institut-de-radioprotection-et-de-surete-nu/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/06/05/exclusif-mines-duranium-la-propagande-a-letat-pur-par-areva-un-veritable-scandale-documents-techniques-critiques-images-exclusives-du-film-uranium-en-limousin-de-thierry-lamireauthier/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/05/24/mines-duranium-en-limousin-ou-sont-donc-les-zones-radioactives-france-3-limousin-thierry-lamireau-lesoufflecestmavie-unblog-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/05/24/une-nouvelle-etude-fracassante-revele-que-la-radioactivite-meme-a-des-niveaux-tres-bas-reste-dangereuse-pour-la-sante-gen4-fr/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2013/01/14/nucleaire-comment-areva-laisse-mourir-ses-travailleurs-au-niger-emmanuel-haddad-bastamag-net/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/10/31/uranium-le-niger-juge-tres-desequilibre-son-partenariat-avec-areva-normal-areva-et-hollande-se-croient-encore-dans-les-colonies-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/09/15/les-verts-sont-contents-ils-se-contentent-de-peu-du-vent-normal-pour-des-ecolos-de-salon-moment-de-satisfaction-et-meme-de-plaisir-de-eelv-apres-le-discours-de-hollande-a-la-conference-en/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/08/08/uranium-olympique-fragments-dune-epopee-post-fukushima-un-web-roman-de-stephane-lhomme/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/07/19/le-grenelle-de-lenvironnement-de-lenthousiasme-aux-deceptions-rien-detonnant-thierry-lamireau/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/le-limousin-radioactif/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/les-vaches-pondent-des-oeufs-les-poules-ont-des-dents-les-dechets-radioactifs-en-limousin-et-ailleurs-sont-sans-danger-ou-comment-redire-quelques-verites-oubliees/

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/le-film-uranium-en-limousin-un-lourd-passe-pour-une-region-des-traces-indelebiles-pour-le-realisateur-thierry-lamireau/

Journalistes:

Je vous attends !

BBBBBBBB

Journalistes: faites VOTRE travail et ayez, au moins une fois dans votre vie, le courage d’aborder ce sujet catastrophique du problème du Radon, problème majeur de Santé Publique, je le répète.

Il y a un beau « merdier » à remuer dans ce domaine et ce depuis l’après-guerre !

Et tant que l’on y est:

20070403-154106.BMP

(Photo: fûts rouillés et très contaminants d’uranium « appauvri »

de l’ancienne usine militaire du BOUCHET

sur le site nucléaire de BESSINES-SUR-GARTEMPE / Thierry LAMIREAU) 

Je vous attends aussi pour traiter très sérieusement le sujet de l’utilisation des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » par la FRANCE à travers déjà de très nombreux conflits !

depleted-uranium1

(photo: Armes à l’uranium « appauvri »)

areva-bessines-valorisation-de-l-uranium_864310

(photo: déchargement de containers

d’uranium « appauvri »

pour les hangars agricoles

du site nucléaire de BESSINES)

ZONE contrôlée près des hangars d'uranium appauvri à BESSINES

© MaxPPP-Thomas Jouhannaud

Et de l’URANIUM « APPAUVRI » il y en a presque 200 000 tonnes à BESSINES-SOUS- GARTEMPE sous de simples hangars agricoles…cet uranium « appauvri » qui, entre autres éléments radioactifs et chimiques, a tant détruit ma santé après 25 années de militantisme in situ là où les autres n’allaient pas…uniquement pour être un « lanceur d’alerte »…très cher payé, n’est-ce pas, avec mes très nombreuses pathologies radio-induites…

C’est la raison pour laquelle je ne souhaite plus « mettre de gants » pour dire ce que je pense sur le sujet. 

Je n’ai pas de leçon à recevoir de qui que ce soit…

caroline_recopie_la_version_officielle-3b69f

Où est votre engagement, où sont vos convictions, où sont vos investigations ?

Ah oui, c’est vrai, j’oubliais, vous êtes des COMPLICES du « système » et vous voulez garder votre petite place et votre confort professionnel…BRAVO, restez comme cela, ne changez RIEN…le Monde vous remerciera un jour !

L’ancien irradié et le mis en examen que je suis après une plainte pour diffamation de Vincent BOLLORE (procès en 2015 au TGI de PARIS) n’a plus grand chose à perdre. 

Ma vie est faite:

Gros plan THIERRY

Interview de Thierry LAMIREAU:

(Interview réalisée en 2003)

Ma vie est faite et j’emmerde tous les « grands de ce Monde » !

Méfions-nous de ceux qui AUJOURD’HUI se présentent en gestionnaires rigoureux pour DEMAIN alors que nous devons faire face à leur catastrophique imprévoyance d’HIER.

CARPE DIEM.

Thierry LAMIREAU

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN »

Blog: lesoufflecestmavie.unblog.fr

NOTA:

Des photos ont été censurées sur cet article le 9 avril 2014.

Je viens de les remettre…

A suivre !

Le 11 avril 2014:

Deux photos censurées et remises en ligne.

A suivre !

« URANIUM

EN

LIMOUSIN »:

AAAAAAAAAA

Disponibilité en DVD

du film documentaire

de Thierry Lamireau

Ce film retrace l’histoire de l’exploitation minière

de l’uranium en LIMOUSIN,

depuis l’après-guerre

jusqu’aux stockages de déchets radioactifs

tels que l’uranium « appauvri ».

50 millions de tonnes de « résidus de traitement », 200 kilomètres de galeries et des millions de « stériles » ne peuvent laisser l’environnement indemne.
Ces déchets contiennent plus de 80% de la radioactivité initiale du minerai et rendent cette radioactivité susceptible de dispersion contrairement à la gangue minérale initiale.
L’infiltration des eaux entraîne les radioéléments dont certains sont classés parmi les plus radiotoxiques (Durée de vie de 4,5 milliards d’années !)
Les vents dispersent le gaz radioactif RADON et soumettent les populations environnantes aux doses radioactives.
C’est remettre aux générations futures la responsabilité de la gestion de ces sites (s’ils ne sont pas oubliés !) dont la radioactivité restera augmentée pour l’éternité ».

Le film (copyright 1995) a reçu de très nombreux prix internationaux et nationaux.

Il a été diffusé une fois sur PLANETE CABLE en 1995 et a ensuite été censuré sous pression du Ministère de l’industrie et des services du Premier Ministre de l’époque. Il n’est pas sur internet.
Si des gens sont intéressés, je peux leur fournir un exemplaire DVD avec jaquette couleur au prix de 25 euros (port compris). J’en suis l’auteur unique et depuis 2001 j’enchaîne de nombreuses pathologies à cause de mes multiples irradiations sur les sites nucléaires.

L’adresse pour la demande du DVD :

LAMIREAU Thierry 
12, chemin du PANORAMA 74960 CRAN GEVRIER

Pour rappel, parce que j’avais écrit un article sur les mines d’uranium, 

(http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2012/04/28/les-vaches-pondent-des-oeufs-les-poules-ont-des-dents-les-dechets-radioactifs-en-limousin-et-ailleurs-sont-sans-danger-ou-comment-redire-quelques-verites-oubliees/),

et parce que mon documentaire « URANIUM EN LIMOUSIN » existait,

le 11 février 2009 avait eu lieu la fameuse émission « Pièces à conviction » (FRANCE 3 Elise LUCET) sur les mines d’uranium qui avait fait tant de bruit.

Je participais d’ailleurs à l’émission.

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 28 mars, 2014 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 29 mars 2015 à 22 h 25 min Virginie écrit:

    Quelle surprise de retrouver celui que je connaissais petite comme le maître d’école du village où je vivais !
    J’ai froid dans dos après ces découvertes qui pourtant ne m’étonnent pas. J’ai vécu lzs 10 premières annees de ma vie à La Vauzelle, Compreignac, à quelques centaines de mètres d’une mine de la Cogema.
    Je me rappelle que quand on jouait à chercher des trésors enfants et qu’on creusait des trous, on trouvait alors régulièrement des carottes d’uranium. Papa nous avait dit que c’était dangereux mais ça nous passait bien au dessus de la tête car nous n’étions que des enfants !
    Mes parents n’ont pu acheter le terrain qu’après plus d’un an d’attente car la Cogema voulait l’étudier pour éventuellement en extraire l’uranium. (Je viens d’apprendre ça !) qu’ont ils fait sur ce terrain ? Pourquoi y retrouvait on après des carottes d’uranium ? Je n’espère aucune réponse mais c’est effrayant d’imaginer…
    Je souffre d’hypothyroidie depuis 9 ans. Mon père dont je n’ai plus de nouvelles m’a annoncé avoir une leucémie ava de disparaître de la circulation. 2 de mes sœurs sont elles aussi atteintes d’hypothyroidie et 1 autre commence à développer cette maladie de aussi.
    Mes 2 autres sœurs n’ont pas encore été testees mai j’ai déjà une idée du fonctionnement de leur thyroïde…
    Mon endocrino veut me faire faire une thyroïdectomie car elle prend en compte l’irradiation que j’ai subie enfant et craint un cancer, de plus le traitement par Levothyrox ne me soulage pas.
    ma sœur jumelle a développé une maladie auto-immune qui détruit ses plaquettes.
    Je ne peux croire à des coïncidences.
    Merci à la Cogema d’avoir volé notre santé ! Ils devraient payer pour le mal qu’ils ont fait en continuent de faire. Je n’ai que 34 ans, qu’est ce qui va m’attendre après la thyroïdectomie ?

    Je vous souhaite beaucoup de courage et vous salue de Haute Savoie où je vis aussi maintenant !

    Répondre

    • le 29 mars 2015 à 23 h 03 min lesoufflecestmavie écrit:

      Je suis très touché par ce témoignage terrible. Je me souviens bien de LA VAUZELLE COMPREIGNAC. En effet, c’est un lieu très dangereux pour la santé…votre témoignage n’en est que la malheureuse preuve. Les « carottes » étaient le témoignage radioactif des recherches de COGEMA à l’époque. Les pathologies décrites ne sont pas des « coïncidences ». Oui, en effet, COGEMA a « volé votre santé ». Je suis aussi en mauvais état depuis 2001: opération estomac/oesophage d’un stade pré-cancéreux, phlébite, Deux problèmes au coeur, opération prévue au coeur, multiples opérations de cancers de la peau (8 à ce jour), tumeurs diverses, opération d’une grosse infection des sinus, pleurésie, pneumonie, décollement de la plèvre, deux AVC, etc. Je sors de l’hôpital après mon deuxième AVC et un emphysème. J’en ai MARRE ! Merci COGEMA/AREVA pour
      ce joli cadeau.

      Répondre

  2. le 29 septembre 2014 à 22 h 54 min Franck Linol écrit:

    Bonjour,
    je suis auteur de polars et l’univers de mon 8eme roman sera les mines d’uranium de la cogema en Haute Vienne.Je souhaiterai te rencontrer afin de récolter un maximum d’infos.J’aimerais aussi rencontrer d’anciens mineurs.
    Merci d’avance de ton aide.
    Bien cordialement
    Franck Linol

    Répondre

    • le 29 septembre 2014 à 23 h 01 min lesoufflecestmavie écrit:

      Bonsoir,
      Pour se rencontrer ce sera difficile…car j’habite la HAUTE-SAVOIE à RUMILLY !
      Sinon, pour le reste, il faut, a minima, chercher TOUS les articles liés au sujet sur mon blog.
      A titre d’infos, depuis 2001 j’ai des pathologies liées à mes très nombreuses irradiations successives.
      Sinon, il faudrait contacter la CRIIRAD à VALENCE et Cécile DESCUBES à FRANCE 3 LIMOUSIN POITOU cHARENTES qui doit avoir des adresses de mineurs…vivants !
      Très cordialement

      Répondre

      • le 6 octobre 2014 à 22 h 07 min Franck Linol écrit:

        merci pour la réponse!
        je ne savais pas que tu habitais aussi loin!
        Mercredi je rencontre la famille d’un ancien mineur, mort il y a un an…d’un cancer.
        Bien à toi et bravo pour ton courage.
        Franck Linol

        Répondre

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007