LE PENTAGONE ORDONNE UN EXAMEN COMPLET DES FORCES NUCLEAIRES AMERICAINES (AFP)

Le Pentagone ordonne un examen complet

des forces nucléaires américaines

AAAAAAAA

WASHINGTON – Le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel a ordonné un passage en revue complet du personnel militaire au sein des forces nucléaires américaines après une série de scandales, a annoncé son porte-parole jeudi 23 janvier 2014.

Les récentes révélations, concernant notamment des cas de tricherie à un examen de routine ou de possession de drogues par des officiers chargés de lancer les missiles nucléaires intercontinentaux (ICBM), posent des questions légitimes quant à la gestion de l’une de nos missions les plus importantes et les plus sensibles, a déclaré le contre-amiral John Kirby à des journalistes.

Cet audit portera non seulement sur les unités de missiles ICBM mais aussi sur les autres composantes des forces nucléaires américaines comme les sous-marins et bombardiers nucléaires.

Il sera axé sur les questions affectant le moral, le professionnalisme, la performance et le leadership des personnes qui composent les forces nucléaires, selon le contre-amiral Kirby.

Les principaux responsables civils et militaires des forces nucléaires, notamment le chef du Strategic Command (Stratcom), l’amiral Cecil Haney, doivent rencontrer le ministre dans les quinze jours pour soulever ces questions. Ils auront par la suite 60 jours pour mettre au point un plan d’action afin d’identifier et de résoudre les problèmes dans les forces nucléaires.

Enfin, le secrétaire à la Défense a ordonné la mise en oeuvre d’une commission indépendante constituée d’anciens responsables de la Défense pour se pencher sur les efforts de l’armée pour répondre aux problèmes des forces nucléaires. Ce panel d’experts devra rendre sa copie 90 jours après avoir été formé.

En 2008, le secrétaire à la Défense de l’époque Robert Gates avait renvoyé le chef d’état-major et le secrétaire à l’Air Force après des incidents répétés au sein des forces nucléaires.

A ce stade, il n’est pas question de mettre en cause la haute hiérarchie pour les manquements constatés ces derniers mois, a assuré John Kirby.

Les chefs qui devraient être mis en cause le seront. Mais nous n’en sommes pas là, a-t-il déclaré.

La semaine passée, la secrétaire à l’Air Force, Deborah Lee James, a annoncé la suspension de 34 officiers de l’une des trois bases de missiles ICBM pour tricherie à un examen de routine de leur compétence. Deux d’entre eux sont par ailleurs accusés de possession de drogues.

En octobre, quatre autres officiers avaient été suspendus pour s’être endormis à leur console en laissant ouverte la porte blindée de leur poste de lancement.

Les manquements au sein d’une force où il n’y a selon le Pentagone pas le droit à l’erreur, ont touché même la haute hiérarchie avec le renvoi en juillet du général commandant les unités de missiles ICBM pour des beuveries lors d’un voyage à Moscou.

Pour le Pentagone, l’inquiétude se concentre sur le moral et le professionnalisme d’une partie du personnel et non pas sur la sécurité de l’arsenal nucléaire américain.

Le ministre a confiance dans la sécurité et la sûreté de la mission nucléaire et de l’arsenal, a encore assuré John Kirby.

Les manquements constatés ces derniers mois concernent exclusivement des personnels au sein des unités de missiles ICBM. Le Pentagone n’envisage toutefois pas de renoncer à ce pilier des forces stratégiques américaines.

Les Etats-Unis disposent de 450 missiles balistiques intercontinentaux, de 14 sous-marins capables d’emporter chacun 24 missiles nucléaires ainsi que de dizaines de bombardiers capables de larguer des bombes atomiques.

Au 1er janvier 2014, ils disposaient de 1.688 ogives nucléaires utilisables, un chiffre qui doit être ramené à 1.550 d’ici 2018 dans le cadre du traité START de désarmement nucléaire conclu avec la Russie, selon le département d’Etat américain.

(©AFP / 23 janvier 2014 21h51) 

Forces nucléaires américaines:

92 officiers suspendus pour tricherie

WASHINGTON – Une affaire de triche à un examen de routine au sein de l’armée de l’Air américaine a pris de l’ampleur jeudi 29 janvier 2014 après l’annonce par les autorités de la suspension de 92 officiers.

Avec l’avancée de l’enquête, nous pouvons décompter aujourd’hui un total de 92 membres de l’armée identifiés comme ayant une part d’implication dans cette affaire, a déclaré la secrétaire à l’Air Force Deborah Lee James.

Soit ils ont participé à la triche, soit ils étaient au courant, ne s’y sont pas opposés et n’ont rien dénoncé, a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse.

Ces derniers mois, les incidents se sont multipliés sur les trois bases de missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) et ont jeté un malaise sur l’armée de l’Air américaine. 

Il y a deux semaines, l’US Air Force avait suspendu 34 officiers de la même base, accusés de s’être échangé des réponses à un examen mensuel de compétence. Les enquêteurs avaient réussi à remonter jusqu’à un soldat, qui avait envoyé les réponses via son téléphone portable.

Les hommes étaient stationnés à Malmstrom (Montana, nord-ouest), base sur laquelle travaillent 190 officiers, tous chargés de lancer les missiles nucléaires intercontinentaux (ICBM) en cas de guerre. C’est donc plus de la moitié des officiers de cette base qui ont été suspendus.

La secrétaire à l’Air Force a confié qu’elle venait d’inspecter les trois bases des forces nucléaires et qu’elle avait constaté des problèmes généraux d’ordre moral entre le personnel soumis à un climat de stress et de peur. 

Elle a cependant rappelé, comme l’avait fait le Pentagone, que les armes de destruction massive étaient entre des mains professionnelles.

Je reste persuadée, et ce d’autant plus depuis que j’ai visité nos bases la semaine dernière, de la sécurité, du sérieux et de l’efficacité de la mission nucléaire, a-t-elle déclaré. 

L’affaire avait été découverte à l’occasion d’une autre enquête ouverte contre plusieurs officiers, soupçonnés d’avoir de la drogue en leur possession. Dans cette affaire, deux nouveaux soldats ont été démasqués, portant à 13 le nombre d’hommes compromis, a précisé Deborah Lee James.

Au vu de ces scandales, toutes les promotions d’officiers de la force nucléaire ont été suspendues, a précisé à l’AFP un responsable de la défense.

Ils sont en train de réexaminer toutes les promotions, a-t-il affirmé sous couvert de l’anonymat.

Depuis la fin de la Guerre froide, qui a réduit la pertinence directe de la force nucléaire, le Pentagone s’inquiète de l’état d’esprit et du professionnalisme de ces officiers.

Plus de 500 officiers sont chargés de la maintenance et de la surveillance de 450 missiles nucléaires balistiques répartis sur trois bases situées dans le nord-ouest (Montana, Dakota et Wyoming). Ils travaillent à 30 mètres sous terre dans des abris d’acier et répètent régulièrement des exercices de routine.

Ils sont soumis à de fréquents examens desquels dépendent leur promotion.

J’ai souvent entendu de la part de collègues que le besoin de perfection avait crée un climat de stress et de peur excessif, a détaillé Mme Lee James. La peur du futur. La peur de la promotion. La peur de savoir ce que leur réserve leur carrière.

Selon elle, de nombreux personnels de cette force avaient des doutes sur leur avenir et sur la valeur de la mission auprès du Pentagone.

(©AFP / 30 janvier 2014 21h26) 

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 23 janvier, 2014 |3 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 6 mars 2015 à 17 h 03 min Thierry Zureck écrit:

    Nouvelle adresse numérique :le-rassemblement.org/la-france-des-europolades-conte-ordinaire-des-jean…

    Répondre

  2. le 6 mars 2015 à 17 h 02 min Thierry Zureck écrit:

    Nouvelle adresse numérique le-rassemblement.org/la-france-des-europolades-conte-ordinaire-des-jean…

    Répondre

  3. le 24 janvier 2014 à 16 h 10 min Thierry Zureck écrit:

    Hélas,les monstruosités se suivent et s’enchaînent.

    Européanisme, ploutocratie et main basse sur la liberté des peuples…

    Sur ce sujet, lire « La France des europolades » (Conte ordinaire des jean-foutreries socialistes.

    Extrait : …tout au long de l’Histoire de France, combien de « collabos » anti-nations n’a-t-on pas vu « coopérer » avec des prédateurs internationalistes préfigurant alors tous les futurs « Reich » possibles.
    Dont l’exécrable IIIe du nom.
    Aujourd’hui, -pour empoigner les rennes d’une UE fédéraliste ventripotente-, l’ombre d’un IVe « Reich », en cours de structuration, n’attend plus pour se finaliser que les augures de la construction politique paneuropéenne lui deviennent un tantinet plus favorables.
    A ce propos, écoutons l’historien Michaël Pinto-Duschinsky : pour de nombreuses personnalités du monde industriel proche du régime Nazy, l’Europe est devenue…
    Extrait de : « LA FRANCE DES EUROPOLADES » (Conte ordinaire des jean-foutreries socialistes)
    Lire la suite sur : http://parti-lerassemblement.com/2014/01/16/la-france-des-europolades-conte-ordinaire-des-jean-foutreries-socialistes/

    Répondre

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007