« PROUD MARY »: UN BEAU SOUVENIR DU GROUPE BLUEGRASS « BLUE LIMOUSINE » (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie.unblog.fr)

« Proud Mary »:

BLUE LIMOUSINE

BLUE LIMOUSINE
Une interprétation bluegrass d’un grand standard de la pop des années 60/70 , par BLUE LIMOUSINE, quel témoignage, excellent ! Les cheveux et les barbes avaient déjà quelque peu blanchi.
C’était au début des années 90, on fêtait les dix ans du groupe…. Quelle soirée!
Mais le leader, Buck STAUB, est « parti » trop tôt dans l’au-delà.
Le groupe n’existe plus même si ses copains et certains de leurs enfants ont repris le flambeau avec d’autres noms de groupes.
Oui, Buck, je sais que tu es là…
Il y a peu, je te « disais », si tu es là fais-moi un petit coucou…
Et une de mes filles m’a envoyé cette vidéo prise en live.
Je me souviens de tous ces concerts de BLUE LIMOUSINE et de toi, Buck, dans d’autres formations avec d’autres styles musicaux.
J’ai encore en mémoire ces moments uniques d’enregistrements de maquettes de disque réalisés avec mon matériel très modeste d’amateur de l’époque. Des lieux sympas comme « Le Petit Coudier » de la famille PENICAUD à ST SYLVESTRE près de AMBAZAC en Haute-Vienne (France) ou le château de LIGOURE près de LIMOGES (87 / France).
Des lieux magiques où la musique vivante était reine.
Je me souviens de toi, Buck, lorsque tu t’essayais au violon comme un débutant et lorsque tu jouais si bien ensuite dans des concerts.
Toi, multi-instrumentiste et artisan avisé qui fabriquait certains de ses instruments.
Je sais aussi que tu es mort (trop jeune) à cause de TCHERNOBYL (tu étais dans le jardin de ton père en Allemagne à ce moment là) et des produits chimiques que tu manipulais de trop près dans les usines de porcelaine de LIMOGES pour nettoyer les machines…et puis, peut-être que faire la fête pendant et après les concerts n’a pas arrangé les choses.
Des co-facteurs multiples qui ont fait que tu es décédé en quelques mois d’un cancer du foie.
Tu me disais: « On essaye des protocoles nouveaux, j’ai bon espoir de m’en sortir. » Et moi, je te disais: « oui, tu as raison »… mais, vu mon expérience, je savais que tu ne resterais pas longtemps avec nous…tu souffrais tant pour essayer de jouer encore lors de cette « Fête de la musique » à LIMOGES…
Mais tu es là, quelque part, je le sais…

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 15 janvier, 2014 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 22 janvier 2015 à 0 h 13 min Merlin écrit:

    Merci de cet hommage !!!!!!
    Buck est aussi toujours dans mon coeur et dans mes pensées

    Répondre

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007