MAUDITE SOIT LA GUERRE !…ET HONTE A HOLLANDE. (Libre Pensée)

Maudite soit la guerre !

(Extraits de plusieurs sites de la Libre Pensée)

MAUDITE SOIT LA GUERRE !...ET HONTE A HOLLANDE. (Libre Pensée) dans REFLEXIONS PERSONNELLES maudite_soit_la_guerre

Le monument aux morts pacifiste de GENTIOUX (Creuse)

« L’humanité est maudite si pour faire preuve de courage, elle est condamnée à tuer éternellement ». Jean Jaurès

Parmi quelques monuments pacifistes de France comme ceux de Château-Arnoux (Alpes de Haute-Provence), de Gy-l’Evêque et de Chevillon (Yonne), de Saint-Martin d’Estreaux (Loire), voici celui de Gentioux, dans la Creuse, le plus célèbre d’entre tous certainement.

Il est le plus célèbre car il est le plus farouche. Pourtant en frontispice il porte les palmes de la victoire (ou de la paix ?) et l’inscription « Nos chers enfants » comme n’importe quel monument aux morts de l’époque. En dessous se lit la longue litanie des malheureux hommes qui sont morts dans cette guerre d’épouvante que fut celle de 1914-1918.

En tout 63 noms sont inscrits, classés par hameaux de la commune de Gentioux (La Lézioux, Pallier, Joux, Sénoueix, etc, il y a 14 hameaux). Rien que du classique, direz-vous.

C’est ensuite que cela se corse. En effet, sous les noms des morts est inscrite l’inscription “ MAUDITE SOIT LA GUERRE ”. Plus bas on lit : “ Commune de Gentioux – Guerre 1914-1918 ”.

L’inscription “ Maudite soit la guerre” n’est pas un ajout “ après-coup ” (comme sur le monument de Gy-l’Evêque). Elle apparaît sur un bandeau de pierre en relief, à l’identique du bandeau qui porte l’inscription “ Nos chers enfants”. Dès la conception du monument, il a été décidé de stigmatiser la guerre. Pour se rendre compte de l’audace de cette inscription il suffit de savoir qu’à l’époque tous les monuments aux morts étaient sous le vocable patriotique. Ils exaltaient le courage (statue du Poilu, le fusil à la main, en train de courir à la bataille), la Patrie (le coq gaulois dressé sur ses ergots), la Victoire (statue d’une femme levant bien haut une couronne de lauriers). Ces monuments là ne remettent jamais en cause la guerre. Il y en a un (au moins) par commune, soit 36 000 dans toute la France qui exaltent le triptyque Patrie-Courage-Victoire. Ceux qui osent dire que la guerre est une saloperie se comptent malheureusement sur les doigts des deux mains.

Mais celui de Gentioux fait mieux ! Car devant le monument, a été ajouté une statue de bronze d’un enfant qui dresse un poing vengeur en direction de l’inscription “ Maudite soit la guerre ”. On le voit, les larmes aux yeux et la colère au coeur, brandissant le poing contre cette sale guerre qui lui a pris son père ou son frère (ou les deux). Il porte une blouse et des sabots. A la main il tient sa casquette. A l’évidence c’est un petit paysan. Il appartient à cette paysannerie encore si nombreuse au début du 20e siècle et qui fournit les gros bataillons de l’armée française et… la majorité des morts de la guerre. A lui tout seul il est le peuple.

Ce monument extraordinaire fut construit le 29 janvier 1922, sur la proposition du maire, Jules Coustaud, adoptée par le Conseil municipal et le Comité des Anciens Combattants. Cette inscription leur paraissait une évidence. Avec 63 tués, cette petite commune avait lourdement payé la facture de la guerre. Et puis le camp militaire de la Courtine est situé à côté. C’est là que furent enfermés les soldats russes qui refusèrent de combattre après la Révolution de 1917. Y a-t-il eu contact et développement des idées bolcheviques dans la région ?

Boudé par les pouvoir publics, ce monument est devenu, depuis, un symbole et un lieu de visite pour tous les pacifistes.

Pour les prochaines, vacances, allez à Gentioux ! C’est à 65 km au sud de Guéret, tout près du lac de Vassivière (où se trouve un centre d’art contemporain magique, sur une île), tout près d’Eymoutiers (fondation Rebeyrolle) et d’Aubusson (tapisseries de Lurçat). La région est magnifique.

Denis MARTIN

Contre la guerre, contre toutes les guerres.
Pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple :
Une mobilisation jamais vue un 11 Novembre :
8 000 avec la Libre Pensée pour la Justice !

L’appel de la Libre Pensée a été entendu avec force et vigueur. Plus d’une centaine de rassemblements et d’initiatives dans tout le pays, dans tous les départements ont vu se rassembler 8 000 libres penseurs, pacifistes internationalistes, syndicalistes, militants de toutes tendances, un nombre considérable d’Elus municipaux, Maires, Conseillers généraux, Conseillers régionaux, Députés, Sénateurs.

Tous, avec la Libre Pensée, l’ARAC, l’Union Pacifiste de France, le Mouvement de la Paix, des sections de la Ligue des Droits de l’Homme, des associations d’anciens combattants d’Algérie, des représentants de différents partis, une foule de syndicalistes ont exigé du Président de la République une:

Réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

Jamais depuis si longtemps, la réalité du pacifisme ne s’était exprimée avec une telle force : 450 à Gentioux, 120 dans la Haute-Marne, 60 à Primelin dans le Finistère, 35 dans la Nièvre, 78 dans le Vaucluse, 80 par deux fois en Savoie, 170 dans l’Allier, 60 à Nancy, 100 dans l’Aisne, 50 à Saint-Arnoux dans les Alpes de Haute-Provence, 150 à Dijon, 50 à Bordeaux, 62 dans les Côtes d’Armor, deux fois 50 au Havre, 120 à Joyeuse en Ardèche, 50 à Saint-Ouen, 30 à Metz, 60 dans le Tarn, 70 en Charente-Maritime, 70 à Angers, 50 à Toulouse, 60 à Pau, 200 à Saint-Martin d’Estreaux dans la Loire, 90 à Belfort. On ne peut les citer tous.

Une volonté s’est exprimée. Et il y a eu une condamnation nette des propos honteux du Président de la République qui a refusé, dans la continuité de tous ses prédécesseurs, de rendre la justice et leur honneur aux 650 Fusillés pour l’exemple.

Celui-ci a mis ses pas dans ceux de Nicolas Sarkozy en appliquant méticuleusement la loi Laffineur qui mélange toutes les guerres, celle de 1914-1918 et celles coloniales d’Indochine et d’Algérie. Le changement, ce n’est pas pour maintenant.

Comme Nicolas Sarkozy, François Hollande a refusé de rendre la justice. Pire Il s’est aussi parjuré. En tant que Président du Conseil général de la Corrèze, il s’est prononcé pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple. Le Président de la République, qu’il est devenu, a parjuré son engagement de Président de Conseil général qu’il était.

Une pitoyable pantalonnade patriotique

Les sanglots, les violons de l’automne. Dans une pathétique tentative d’union sacrée qui a fait d’ores et déjà long feu, le Président de la République a sorti les violons du patriotisme. Il en a dégouliné comme en 1914. L’Union sacré, l’union nationale, a été claironnée sur tous les tons au nom de la « guerre économique » à mener aujourd’hui. Comme disait Prévert : « En temps de guerre, toute l’intelligence est dans le clairon ».

C’est l’Union sacrée hier qui a fait fusiller les 650 soldats de la Première Guerre mondiale, c’est l’ersatz d’union sacrée aujourd’hui qui les fusille une deuxième fois. Dans tous les cas, l’union nationale finira mal. Depuis le 7 novembre 2013, on nous sert à tous les repas le patriotisme, il ne leur reste plus que cela. C’est bien médiocre et bien inutile. On se croirait revenu dans le film Les Sentiers de la gloire : « Le patriotisme est le dernier refuge de la canaille ».

Il semble clair que lorsqu’on en appelle à l’union sacré, à l’union nationale, il n’est pas de bon ton de réhabiliter ceux qui ont dit non.

Un devoir de mémoire

Ces 650 soldats, pour l’essentiel issu de la troupe, ne sont pas encore réhabilités. Est-ce donc impossible ? Qui sont les véritables responsables de ce véritable déni de justice ? Qui couvre les crimes des généraux assassins d’hier ? La caste des généraux d’aujourd’hui ? Qui ?

On nous appelle au devoir de mémoire, nous y sommes prêts. Nous rappelons qu’hier, les mêmes au pouvoir, ont amnistié-réhabilité les généraux putschistes fascistes qui ont fait un coup d’Etat en Algérie. Les mêmes ont fleuri pendant longtemps la tombe du maréchal collaborationniste Pétain.

Pourquoi les simples soldats n’ont pas le droit à la même considération des gouvernements ?

Faut-il être un général fasciste pour avoir le droit d’être réhabilité ? _ Faut-il être un maréchal collabo pour être honoré ?

Dans le discours que la Libre Pensée a prononcé dans la centaine de rassemblements pacifistes, nous avons indiqué qu’à notre tour, nous désignerons et jugerons les coupables. Nous établirons les faits, nous établirons la culpabilité des généraux assassins.

Nous n’oublierons rien, nous n’oublierons pas

A compter de ce jour, la Fédération nationale de la Libre Pensée appelle tous les partisans de la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple à agir partout, à chaque occasion, dans tous les actes et initiatives possibles dans le cadre du centenaire de la guerre de 1914-1918 pour exiger publiquement

Réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple ! 
Nous ne céderons pas ! 
Le dossier n’est pas clos. Comme disait Horace : « Le procès est encore devant le juge »

Paris, le 11 novembre 2013

Combien faudra-t-il d’années et de siècles pour que justice soit enfin rendue pour les 650 Fusillés pour l’exemple ?

 

Il y eut Lionel Jospin, en 1998, qui déclarait qu’il fallait réintégrer les Fusillés pour l’exemple dans la mémoire collective.

Il y eut ensuite, en 2008, Nicolas Sarkozy qui reconnaissait qu’ils n’étaient pas des lâches.

Il y a maintenant François Hollande, en 2013, qui souhaite qu’il y ait un espace pour les Fusillés pour l’exemple au Musée des Invalides.

Aucun n’a prononcé les seuls mots qui comptent :

Réhabilitation collective !

Toute honte bue, le Président de la République ose dire que la construction de l’Europe est la réponse de paix. Or, les poilus et les Fusillés pour l’exemple ont été victimes de l’Europe en marche. C’est toujours au nom d’une certaine vision de l’Europe que l’on a massacré les peuples.

Il faudra bien qu’un jour, les gouvernements de droite et de gauche s’expliquent sur cette lâcheté collective : celle du refus de rendre justice pour les victimes des pelotons d’exécutions.

Honte à tous ces gouvernements !

La Libre Pensée appelle tous ceux, qui sont révoltés par cette décision d’injustice du Président de la République, à se regrouper massivement dans les rassemblements pacifistes autour du 11 novembre, à l’initiative de la Libre Pensée, afin d’exprimer la colère qui envahit tous les pacifistes internationalistes à l’audition des propos de François Hollande.

Celui-ci s’est parjuré. En tant que Président du Conseil général de la Corrèze, il s’était prononcé pour la réhabilitation collective. En tant que Président de la République, il s’est désavoué lui-même.

Il ne sera pas dit que dans le pays d’Alfred Dreyfus et de Jean Jaurès, justice ne sera pas rendue aux victimes des pelotons d’exécutions.

Une deuxième fois, par la déclaration de François Hollande, les 650 Fusillés ont été exécutés par la France.

Honte à tous ceux qui refusent de rendre la justice !

« La lâcheté est presque toujours due à la simple incapacité de suspendre l’activité de son imagination »

Ernest Hemingway

Loin des mots fades, des vœux pieux et des discours creux, la seule voie possible pour que les mots Liberté –Égalité –Fraternité aient un sens :

Réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

Toute autre voie n’est qu’une duperie et une mascarade.

Paris, le 8 novembre 2013


la_plaque_de_flix FRANCE
Le 19 avril 1915, une attaque devait avoir lieu à Mort-Mare. Le tirage au sort désigne une compagnie fortement malmenée les 3, 4 et 5. Au signal de l’attaque cette compagnie de 250 hommes refuse de partir à l’assaut.

Le général Delétoile ordonne que les soldats passent en cour martiale pour Délit de lâcheté afin d’être exécutés. Cinq hommes sont finalement désignés et comparaissent, pour une parodie de procès. L’un d’eux est acquitté. Deux hommes ont été choisis par tirage au sort dont le soldat François Fontanaudde Montbron en Charente, les trois autres : le caporal Antoine Morange né à Champagnac-la-Rivière en Haute-Vienne, les soldats Félix Baudy de Royère-de-Vassivière et Henri Prébost né à Saint-Martin-Château dans la Creuse et lui aussi ouvrier maçon à Villeurbanne, ont été désignés par leurs supérieurs en raison de leur appartenance syndicale à la CGT. Le général Joffre de passage dans le secteur aurait refusé sa clémence exigeant la plus grande sévérité à l’égard de la compagnie.

Le 20 avril, le caporal Antoine Morange, les soldats Félix Baudy, François Fontanaud et Henri Prébost sont fusillés à la lisière d’un bois de Manonville. Les Fusillés pour l’exemple de Flirey s’ajoutent à ceux de Vingré, Fontenoy, Fleury, Mouilly, Montauville… En quatre ans, 2 400 « poilus » auront été condamnés à mort et 600 exécutés, les autres voyant leur peine commuée en travaux forcés.

caporaux-souain GUERRES

En 2007 a été inauguré à Suippes (Marne), un monument à la mémoire des caporaux de Souain, Maupas, Lefoulon, Girard et Lechat, fusillés pour l’exemple le 17 mars 1915. Le sculpteur Denis Mellinger s’est inspiré d’un dessin de Jacqueline Laisné. 
- En savoir plus : Les caporaux de Souain

Les Mutineries de 1917

Exec_mutins1917 HOLLANDE

En 1917, après trois années d’une guerre meurtrière et indécise dont nul n’entrevoyait la fin, la lassitude touchait l’ensemble des armées européennes dont le moral était au plus bas. À l’intérieur des troupes françaises, l’échec sanglant de l’offensive Nivelle sur le Chemin des Dames au printemps 1917, les conditions de vie effroyables dans le froid, la boue, le déluge d’obus et le report des permissions, tous ces facteurs s’additionnaient, provoquant une montée de la grogne parmi les hommes au front. L’espoir suscité par l’offensive avait été énorme à la veille du 16 avril 1917 : le général Nivelle promettait la fin de la guerre et donc, pour chaque soldat, le retour chez soi. 
- lire la suite sur Wikipedia

Chanson de Craonne
Quand au bout d’huit jours le r’pos terminé
On va reprendre les tranchées
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c’est bien fini on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le coeur bien gros comme dans un sanglot
On dit adieu aux civelots
Même sans tambour, même sans trompette
On s’en va là-haut en baissant la tête.Refrain
Adieu la vie, adieu l’amour
Adieu toutes les femmes
C’est bien fini, c’est pour toujours
de cette guerre infâme
C’est à Craonne, sur le plateau
Qu’on doit laisser sa peau,
Car nous sommes tous condamnés
Nous sommes les sacrifiés.Huit jours de tranchées, huit jours de souffrance,
Pourtant on a l’espérance
Que ce soir viendra la relève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et dans le silence
On voit quelqu’un qui s’avance
C’est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer,
Doucement dans l’ombre sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes.Refrain
C’est malheureux de voir sur les grands boulevards
Tous ces gros qui font la foire
Si pour eux la vie est rose
Pour nous c’est pas la même chose,
Au lieu de s’cacher tous ces embusqués
Feraient mieux d’monter aux tranchées
Pour défendre leurs biens, car nous n’avons rien
Nous autres les pauvres purotins
Tous les camarades sont étendus là
Pour défendre les biens de ces messieurs-làRefrain final
Ceux qu’ont l’pognon, ceux-là reviendront
Car c’est pour eux qu’on crève
Mais c’est fini car les troufions
Vont tous se mettre en grève
Ce sera votre tour messieurs les gros
De monter sur l’plateau
Car si vous voulez faire la guerre
Payez-la de votre peau

1917
paroles : anonyme
musique : air de « Bonsoir M’amour » (1911)

Liens:
- Gentioux : Maudite soit la guerre 
- Fusillés pour l’exemple 
- Monuments aux morts pacifistes 
- Les Sentiers de la gloire

E0 Equeurdreville:

« Que maudite soit la guerre »

On retrouve l’inscription « Que maudite soit la guerre » sur le monument aux morts en pierre d’Equeurdreville qui représente la douleur et la souffrance d’une veuve de guerre et de ses deux enfants, orphelins.

aaaaaaaaai1 HUMANITE

fichier pdf MAUDITE SOIT LA GUERRE

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 16 novembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007