FUKUSHIMA: LA DECONTAMINATION…UNE ILLUSION ! (Photos Antonio PAGNOTTA)

FUKUSHIMA:

La décontamination…une illusion !

 Les fautifs:

TEPCO et le gouvernement japonais

PHOTOGRAPHE: ANTONIO PAGNOTTA

Hors de la zone interdite, mais à moins de 30 kilomètres de la centrale de Fukushima, des ouvriers et volontaires enlèvent la terre contaminée, notamment dans les écoles. Un travail dangereux, réalisé avec des outils de fortune et souvent sans vêtement de protection.

  1. FUKUSHIMA: LA DECONTAMINATION...UNE ILLUSION ! (Photos Antonio PAGNOTTA) dans REFLEXIONS PERSONNELLES FikuDecontam1_0
    © Antonio Pagnotta

    01

    28 septembre 2011 à Minamisoma, à 25 kilomètres au nord de Fukushima Daiichi. Un ouvrier nettoie le trottoir avec un jet haute pression. Il ne porte ni gants, ni combinaison de protection.

  2. FikuDecontam2 CATASTROPHES NUCLEAIRES dans REFLEXIONS PERSONNELLES© Antonio Pagnotta

    02

    28 septembre 2011 à Haramachi. Dans cette commune de quelque 50 000 habitants, plusieurs écoles doivent être décontaminées. Ici, un ouvrier nettoie le trottoir en ciment avec un engin dont les brosses soulèvent la poussière chargée de césium radioactif. En guise de protection, il ne porte qu’un linge sur sa bouche.

  3. FikuDecontam3 CENTRALES NUCLEAIRES© Antonio Pagnotta

    03

    28 septembre 2011 à Kitamachi, à l’est de Fukushima Daiichi. Des volontaires enlèvent la terre contaminée dans la cour d’une école maternelle.

  4. FikuDecontam4 CESIUM© Antonio Pagnotta

    04

    28 septembre 2011 à Kitamachi. Le responsable du groupe de volontaires mesure le point le plus chaud de la cour de l’école : le débit est de 0,977 microsievert/heure, ce qui correspondrait, sur une année, à plus de 8,5 fois la limite autorisée pour les populations.

  5. FikuDecontam5 CONTAMINATION RADIOACTIVE© Antonio Pagnotta

    05

    27 septembre 2011 à Minamisoma. Dans l’enceinte d’une école primaire, un ouvrier apporte de la terre contaminée dans sa brouette.

  6. FikuDecontam7 ENVIRONNEMENT© Antonio Pagnotta

    06

    28 septembre 2011 à Minamisoma. Une fosse a été creusée dans une école primaire pour y enfouir la terre radioactive. Le compteur Geiger indique 0,17 μSv/h, ce qui correspondrait sur une année à une fois et demie la limite autorisée pour les populations.

  7. FikuDecontam8 FUKUSHIMA© Antonio Pagnotta

    07

    27 septembre 2011 à Minamisoma. Sous la bâche bleue, la terre contaminée.

  8. FikuDecontam11 GOUVERNEMENT JAPONAIS© Antonio Pagnotta

    08

    30 septembre 2011 à Minamisoma. La terre radioactive est ensuite versée dans la fosse, préalablement recouverte d’un tissu molletonné.

  9. FikuDecontam12 JAPON© Antonio Pagnotta

    09

    29 septembre 2011 à Minamisoma. Dans une école de la ville, des ouvriers recouvrent le sol de la cour avec de la terre propre.

  10. FikuDecontam13 NUCLEAIRE© Antonio Pagnotta

    10

    27 septembre 2011 à Minamisoma. Même opération dans une troisième école de la ville. La terre contaminée reste en sous-sol.

  11. FikuDecontam14 PHOTOS© Antonio Pagnotta

    11

    29 septembre 2011 à Minamisoma. Ensuite, des graviers sont répandus sur le sol.

  12. Decontami15 PLUTONIUM© Antonio Pagnotta
    12

    30 septembre 2011 à Minamisoma. Un professeur apporte les sacs de terre radioactive de son jardin devant la fosse où sera enfouie la terre contaminée de l’école primaire.

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 29 septembre, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007