BERNARD.TAPIE SUR FRANCE 2,LUNDI 1ER JUILLET 2013: 27 MINUTES DE VULGARITE A L’ANTENNE POUR RIEN ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie)

La vulgarité à l’antenne pendant 27 minutes !

BERNARD.TAPIE SUR FRANCE 2,LUNDI 1ER JUILLET 2013: 27 MINUTES DE VULGARITE A L'ANTENNE POUR RIEN ! (Thierry LAMIREAU / lesoufflecestmavie) dans REFLEXIONS PERSONNELLES bbbbbbb

20h20, TAPIE regarde ses notes…lui qui d’habitude n’en a pas !

 Il commence très « cool Raoul… »

« Le dossier était compliqué avec l’interrogatoire et moins pénible que l’acharnement des semaines d’avant par vos collègues, Monsieur PUJADAS. »

Il commence à faire sa pub sur la sortie de son bouquin.

« L’affaire ADIDAS est tranchée ! »

20h22, il lit ses notes sur l’avis de la Cour de Cassation.

« Entre DREYFUS et moi il y avait le Crédit Lyonnais caché. M.PUJADAS, faisons notre métier chacun comme il faut. »

« L’arbitrage était-il une escroquerie ? », demande PUJADAS.

TAPIE compte sur la révision des jugements.

« Le jugement de révision, on l’a obtenu ! »

« La justice soupçonne que l’arbitrage n’a pas été indépendant notamment par rapport à Pierre ESTOUP », dit PUJADAS.

« J’ai vu le dossier, pas vous M.PUJADAS ! Il n’y a rien de ce que vous avez sorti.

Je peux simplement vous dire qu’il y a quinze ans je ne connaissais pas M.ESTOUP. »

« Vous lui écrivez », dit PUJADAS. « Je voudrais que vous arrétiez de dire ce qui sort dans la presse. La relation entre lui et moi est nulle ! »

20h32, TAPIE commence à s’énerver…

« Toutes les décisions ont été prises à l’unanimité! »

« La rédaction de l’acte n’a rien à voir avec le délibéré de l’acte » (cf.ESTOUP) dit TAPIE. « L’arbitrage…c’est une énormité ! »

« N’est-ce pas SARKOZY qui a donné son feu vert? », demande PUJADAS

« Oui, c’est évident mais il n’a rien fait d’autre. »

20h36, PUJADAS est un peu « mou » devant le baratin de TAPIE.

PUJADAS: « Je veux revenir à l’arbitrage. Pourquoi avez-vous tenté de cacher ce lobbying ? »

« Si vous m’invitez pour lire les journaux je m’en vais. C’est faux. Je n’ai rien caché à personne. » « Christiane TAUBIRA, je ne lui ai rien envoyé et pas de coup de fil. »

« Cela vous plairait que je rembourse, M.PUJADAS ! Vous soutenez à longueur de journée les pleurnichards de la société. A partir de ce soir, tout est dans le site internet de mon fils. »…il nomme l’intitulé du site…

20h42, reportage sur les biens et les achats de TAPIE avec les manières de « cacher » certains éléments dans des paradis fiscaux.

Retour plateau:

TAPIE, « Moi, toute la fiscalité retourne sur la FRANCE. C’est un ayant droit….notez, M.PUJADAS. Le bateau…les recettes retournent vers la FRANCE.

C’est la FRANCE DE LA HAINE qui est contre moi, M.PUJADAS.

Je suis plus généreux que vous M.PUJADAS. Vous vous foutez de ma gueule ou quoi…oui Monsieur PUJADAS c’est un complot ! Il y a deux FRANCE Monsieur PUJADAS et vous n’appartenez pas à celle que je fréquente. »

 Cinq personnes mises en examen

Les juges d’instruction chargés de l’enquête soupçonnent l’arbitrage, grâce auquel M. TAPIE s’était vu octroyer 403 millions d’euros pour solder le litige sur la vente d’ADIDAS, d’avoir été truqué au profit de l’homme d’affaires âgé de 70 ans.

Ils ont mis en examen cinq personnes, autant de profils différents impliqués dans ce qu’ils interprètent comme une « escroquerie en bande organisée ».

20h47, l’interview est terminée.

27 minutes sur un type vulgaire et manipulateur…cela fait beaucoup !

FRANCE 2 voulait son scoop mais c’est loupé car les entourloupes de TAPIE ont certainement fait mouche chez certains télespectateurs.

FRANCE 2 n’a pas rempli sa mission de service public…elle laisse simplement la parole à des individus méprisables…et l’individu lambda n’aura rien compris !

Thierry LAMIREAU

Mercredi 10 juillet 2013:

TAPIE en a remis une couche sur iTélé et sur TF1.

« Je ne peux même plus faire un chèque de 10 euros ! » a dit ce menteur de TAPIE !

Ce qu’il a oublié de dire, c’est qu’il lui reste quelques autres comptes bancaires…

Bref, pour résumer le bonhomme et pour le paraphraser:

« T’a pas d’couilles et ferme ta gueule ! »

La justice française saisit les biens de l’homme

d’affaires Bernard Tapie

PARIS – La justice française a ordonné la saisie des biens de l’homme d’affaires Bernard Tapie inculpé pour escroquerie en bande organisée dans une affaire d’arbitrage dans laquelle est impliquée la directrice du FMI, Christine Lagarde, a-t-on appris mercredi 10 juillet 2013 de source judiciaire.

Les juges considèrent, selon le quotidien Le Monde, que Bernard Tapie a été le principal bénéficiaire des sommes versées par le Consortium De Réalisations (CDR) – l’organisme sous tutelle de l’Etat chargé du passif de la banque Crédit Lyonnais – au terme d’une escroquerie dont il apparaît comme l’un des organisateurs.

Les juges ont donc ordonné le 28 juin 2013, avec l’accord du parquet de Paris, la saisie de nombreux biens appartenant au couple Tapie.

Homme d’affaires sulfureux, ancien ministre sous la présidence de François Mitterrand, ex-patron du club de football de l’Olympique de Marseille, acteur et désormais patron de presse, Bernard Tapie, 70 ans, est mis en cause dans l’enquête sur l’arbitrage controversé de son litige avec la banque du Crédit Lyonnais dans la vente de l’équipementier sportif Adidas, qui lui avait octroyé 403 millions d’euros en 2008.

Les juges d’instruction soupçonnent l’arbitrage d’avoir été truqué au profit de l’homme d’affaires.

Cette affaire a réveillé en France le spectre du conflit d’intérêts entre politique et monde des affaires. Certains soupçonnent l’ancien président Nicolas Sarkozy d’avoir favorisé Bernard Tapie pour le remercier de son soutien lors de la campagne de 2007.

Pour Bernard Tapie, l’enquête se résume à un complot le visant et il n’y a rien dans le dossier.

Christine Lagarde, ministre de l’Economie de l’époque, aujourd’hui patronne du Fonds Monétaire International (FMI) a été placée dans cette affaire sous le statut de témoin assistée, intermédiaire entre celui d’inculpée et de témoin.

Selon Le Monde, parmi les biens visés par la justice figurent deux assurances-vie souscrites en novembre 2008 et dont la valeur de rachat est estimée par les enquêteurs à 20,7 millions d’euros, les parts sociales de l’homme d’affaires dans un hôtel particulier à Paris, à hauteur de 69,3 millions d’euros, et une villa à Saint-Tropez, sur la Côte d’Azur, que M. Tapie avait achetée en 2011 pour 48 millions d’euros.

Les juges ont également demandé la saisie de six comptes en banque, d’un contrat d’assurance-vie détenu par la holding Groupe Bernard Tapie domiciliée à Bruxelles et des parts de M. Tapie dans le groupe de presse Hersant Media.

Au soir de l’inculpation de M. Tapie, un de ses avocats, Me Hervé Témime, avait estimé que le dossier était vide d’éléments susceptibles de démontrer que la sentence arbitrale, son résultat, est le fruit d’une escroquerie, d’un plan concerté.

Outre M. Tapie, quatre personnes, dont son avocat Maurice Lantourne, sont à ce stade inculpés pour escroquerie en bande organisée.

(©AFP / 10 juillet 2013 09h35) 

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 1 juillet, 2013 |2 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

2 Commentaires Commenter.

  1. le 3 juillet 2013 à 4 h 17 min Fabrice écrit:

    Thierry LAMIREAU  » vous êtes un pauvre type, c’est à cause des gens comme vous que la France est en déficit «  »" la france de la haine «  »
    «  »" vous n’appartenez pas à celle que je fréquente «  »"

    Répondre

    • le 3 juillet 2013 à 10 h 49 min lesoufflecestmavie écrit:

      Cher Monsieur,
      Si c’est à cause de moi que la France est en déficit !…ben alors, ça, c’est une nouvelle !…et personne ne le sait…c’est terrible !
      C’est sûr, les « voleurs de la République » je les hais !…surtout des minables-menteurs comme TAPIE !
      Merci, pour votre message.
      Thierry LAMIREAU

      Répondre

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007