SIMPLE COMME UN TOUR DE COCHON (Le Canard Enchaîné du mercredi 10 avril 2013)

Simple comme un tour de cochon

Ah, le fameux « choc de simplification » !

(Le Canard Enchaîné du mercredi 10 avril 2013)

SIMPLE COMME UN TOUR DE COCHON (Le Canard Enchaîné du mercredi 10 avril 2013) dans REFLEXIONS PERSONNELLES nitrates

Après l’allègement des contrôles dans les cantines, voilà une autre perle: la proposition n°9 sur les nitrates.

Selon les auteurs du Rapport Anti-Normes, l’ »exaspération des agriculteurs à l’égard des conditions d’application de la directive du 13 décembre 1991-dite Directive Nitrates« - est très compréhensible.

Et de s’indigner: « Il faut une fois lire les arrêtés prescrivant dans les zones concernées les dosages, les mesures, les modes opératoires, les évaluations, les calculs, les filtrages, les pesages. Pour maîtriser toutes ces règles, il faut au moins sortir d’une école nationale de chimie ! »

Cela, c’est du bon sens près de chez vous…

Les deux chasseurs de normes proposent ceci:

« Il serait souhaitable de passer des arrêtés portant leçon de chimie à des cahiers des charges établis avec les professionnels, à partir des bonnes pratiques dégagées par eux. »

Sans doute nos deux simplificateurs ne savent-ils pas que pas une virgule de ces arrêtés n’a été écrite sans obtenir l’aval des lobbies agricoles…

Autre proposition: 

Surtout pas de contrôles !

Le  lobby porcin veillera lui-même à la qualité de l’eau…

Nos bons auteurs ont juste oublié que la France traîne les pieds depuis vingt ans pour mettre en oeuvre cette Directive Nitrates.

Qu’elle a déjà été sanctionnée une fois par la Cour de Justice de l’Union Européenne pour non-respect de ladite directive. et qu’elle a toutes les chances de l’être de nouveau en août 2013.

« A ceux qui s’interrogent sur la capacité des agriculteurs à pratiquer l’autocontrôle, il suffit de se référer aux labels ou aux appellations d’origine contrôlée, dont les cahiers des charges très rigoureux sont respectés srupuleusement dès lors que les normes qu’ils contiennent sont déduites de l’expérience », écrivent nos simples d’esprit.

Qui n’ont sans doute pas remarqué que coller aux critères d’un label qui vous permet de vendre plus cher votre jambon est un poil plus motivant que d’épandre précautionneusement son lisier pour ne pas charger la flotte en nitrates…

Mais qu’importe: la simplification avance à grands pas. Le Programme National d’Action Nitrates , qui durcit les conditions d’épandage et devait entrer en vigueur en juillet 2013, vient d’être reporté de six mois.

D’ici là, en 2014, le gouvernement aura peut-être mis à la baille, comme le lui suggère la Mission de Lutte contre les 400 000 Normes, les arrêtés de la Directive Nitrates.

Tout est bon, dans la simplification !

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 29 avril, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007