LA FRANCE « BOB » (Gaëtan PELLETIER / legrandsoir.info)

La France « BOB »

LA FRANCE

arton19032-68ff4 AFRIQUE dans REFLEXIONS PERSONNELLES
Gaëtan PELLETIER

Le « monde » se dégrade comme un Big Mac abandonné dans la nature : il doit en rester pour au plus 100 ans.

Les gens ont eu une peur de la fin du monde… hilarante. On a rit jaune. A-t-on besoin d’un calendrier Maya pour fabriquer une « fin du monde » ? Nous sommes en train de le tricoter. Il n’y a plus un coin de planète qui ne soit infecté par la punaise de lit la plus armée au monde : les USA. Ils ne sont pas au Mali ? Que non ! Ils ont trouvé une recette délicieuse d’entre amis : faire faire la job par des « amis ».

Vous devriez lire cette histoire de « BOB ».

« Bob » était l’ingénieur informatique le plus apprécié de son entreprise aux États-Unis, travaillait bien et terminait toujours à l’heure… sauf que Bob sous-traitait son travail à une entreprise chinoise pendant qu’il passait ses journées à surfer sur internet.

Le cas de Bob a été découvert l’an dernier par une équipe de sécurité de l’opérateur américain de télécommunications Verizon, qui a raconté sur son blogue cette histoire, la « plus incroyable » de mémoire d’enquêteur.Ni le nom de l’employé ni celui de son entreprise n’ont été dévoilés.

Verizon a commencé à enquêter sur une mystérieuse connexion sécurisée qui venait de Chine vers le réseau interne d’une entreprise basée aux États-Unis.

Mais l’opérateur n’a pas découvert de manoeuvres d’espionnage industriel : à la place, ses enquêteurs ont trouvé un salarié qui passait ses journées à faire semblant de travailler à son bureau pendant qu’une société chinoise accomplissait sa tâche en échange d’une petite partie de son salaire.

Selon Andrew Valentine, qui a publié cette histoire sur le blogue Verizon RISK Team, Bob pourrait avoir eu également recours aux services d’autres entreprises pour faire accomplir son travail.

« Au final, il apparaît qu’il gagnait plusieurs centaines de milliers de dollars par an et qu’il ne payait que 50 000 dollars à la société chinoise de conseil qu’il mettait à contribution », a expliqué M. Valentine.

« Mais le meilleur, c’est que toutes ces dernières années, cet employé a reçu des compliments pour son travail. Ses rapports étaient propres, bien écrits et remis à temps », a ajouté l’expert.

Il était même décrit comme « le meilleur développeur de l’immeuble ».

La journée au bureau typique de Bob commençait par un peu de surf sur le réseau communautaire Reddit et une séance de visionnage de vidéos de chats avant d’aller déjeuner.

L’après-midi était consacré au site de commerce en ligne eBay, à Facebook et LinkedIn. Bob terminait sa journée avec un petit courriel à ses supérieurs pour les informer de l’avancement de ses projets.

Verizon n’a pas donné de précisions sur cet homme, un tranquille père de famille âgé d’une quarantaine d’années, employé de longue date dans sa société. Bob 

En fait, mon titre est bancal : Bob l’éponge, ce sont les U.S.A. Pendant que l’administration étasunienne se passe les mains dans le lavabo chloré, les autres pissent le sang pour la « bonne cause ». Les U.S.A. n’est plus un pays, c’est une armée de snipers.

M. Hollande a dit qu’il n’allait pas au Mali pour les richesses… Pourquoi il l’a dit ? En fait, plus personne ne comprend vraiment ce qui se passe. C’est l’ère de la magie.

Le Canada sème la zizanie dans son pays en traitant les chômeurs de paresseux, de voleurs, d’arnaqueur, pendant qu’au cinéma-télé, on nous refile la chanson d’Al Quaida. Tous les terroristes sont d’Al Quaida.

J’étais en train d’écouter les premières heures de l’attentat du WTC, (vidéo) , quand un « spécialiste » a affirmé, pendant que les tours s’écroulaient, que Ben Laden avait une fortune immense et une organisation tellement bien structurée qu’il pouvait frapper partout dans le monde. Le budget des U.S.A consacre la majeure partie à l’armement et s’en vont bombarder des rochers avec des cavernes comme on en trouve partout sur la planète. Bang ! Les missionnaires n’ont plus de soutane, ils ont des armes. C’est la religion du 21e siècle. On a réussi à convaincre des pilotes de l’Armée que la roche contient des terroristes.

À en croire les info télévisées, les analyses des déshydratés du cerveau, les terroristes sont puissants, mènent le monde, et ont le pouvoir d’abattre l’Occident.

Ah !

Pourquoi, alors, dépenser 40% de son budget en des armes sophistiquées pour aller tirer sur des rochers vides ? Aussi bien acheter la version AK47 made in China…

Je parlais du calendrier Maya et de sa prédiction de la « fin du monde ». J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle :

1. L’information circule, nous sommes tous au courant

2. L’information mondialisée est fragmentée au point qu’un citoyen « ordinaire », cloué au boulot, n’a pas les moyens de se faire une idée de ce qui se passe. Et même s’il y passait sa journée… Bof ! C’est la grande question philosophique… On apprend en étant l’observateur de ce qu’on nous a appris. Le mauvais observateur a vite fait de trancher le sort du monde en disant qu’il y a des bons et des méchants.

Et c’est comme ça que la vie est en train de couler. Les dinosaures humanoïdes sont nés dans une matrice et perpétuent le rôle de la matrice.

Alors, pas besoin d’attendre la fin du monde. Elle est sous nos yeux…

Pendant ce temps, au pays des merveilles, les étasuniens se posent la question à savoir la raison d’autant de violence dans leur pays, suite à une fusillade dans une école.

C’est la recette du jardinier : plante trois graines si tu veux en avoir une qui pousse. Une pour la terre, une pour l’oiseau, et une pour le plant. Mais aux U.S.A. on se demande si la violence n’est pas dans les jeux vidéos. Comment cette soi-disant élite de génie peut-elle en arriver à une question aussi stupide ? Les jeux vidéos n’ont pas créé de sociétés, ils sont nés des sociétés violentes.

À force de planter des graines OGM, il finit par pousser quelque « chose ». Et c’est le résultat du jardin étasunien.

Mais la France n’est pas Bob, c’est Bob qui a triché. Et Bob, en voulant ne pas travailler, a embauché des noirs. Maintenant, de par l’ONU, L’OTAN et les petites pestes ignorantes de leurs rôles, la punaise de lit se répand dans le monde.

Quand un pays a l’indécence d’abattre 50 millions de bisons – pour la peau – et enfourner des amérindiens, dites-vous que cent ans plus tard, nous sommes tous un petit bison.

P.S. : J’en connais qui doivent rigoler dans une maison de chaux… Le décor arrière de tout le branle-bas africain pourrait être une organisation de snipers économiques, militaires, « d’intelligence », assis derrière des bureaux.

Ils ne font plus qu’écrire sur un calendrier. Après Al-Quaida, ils ont créé « BOB ».

La sous-traitance, c’est payant… Et quelle belle image !

Avez-vous vraiment compris ?

La sous-traitance, c’est payant… Et quelle belle image !

I started a joke
Which started the whole world crying
But I didn’t see
That the joke was on me, oh no
I started to cry
Which started the whole world laughing
Oh, if I’d only seen
That the joke was on me
I looked at the skies
Running my hands over my eyes
And I fell out of bed
Hurting my head from things that I’d said
Till I finally died
Which started the whole world living
[. From : http://www.elyrics.net .]
Oh, if I’d only seen
That the joke was on me
I looked at the skies
Running my hands over my eyes
And I fell out of bed
Hurting my head from things that I’d said
Till I finally died
Which started the whole world living
Oh, if I’d only seen, oh yeah
That the joke was on me, oh no
That the joke was on me, ohh

Gaëtan PELLETIER

20 janvier 2013
La Vidure

URL de cet article 19032
http://www.legrandsoir.info/la-france-bob.html
Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 26 janvier, 2013 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007