MANUEL VALLS REMET EN CAUSE LES ETHYLOTESTS OBLIGATOIRES

Manuel VALLS remet en cause

les éthylotests obligatoires

MANUEL VALLS REMET EN CAUSE LES ETHYLOTESTS OBLIGATOIRES dans REFLEXIONS PERSONNELLES ethylotests

Le Ministre de l’Intérieur a déclaré mardi 27 novembre 2012 matin sur Europe 1 réfléchir à une éventuelle suppression de l’éthylotest obligatoire dans les voitures. Il souhaite d’abord recueillir l’avis du Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) sur la question.

Avis à tous les conducteurs qui s’étaient procurés un éthylotest, devenu obligatoire, pour leur voiture : vous pourriez bientôt le jeter à la poubelle. La présence obligatoire de cet équipement – qui coûte entre 1 et 2 euros – dans chaque véhicule vient d’être balayée d’une phrase par Manuel VALLS. Interviewé mardi matin sur Europe 1, le ministre de l’Intérieur a estimé que « ce dispositif et sa mise en œuvre posent un certain nombre de questions légitimes, donc il faut l’évaluer. Le Conseil National de la Sécurité Routière, ndlr) évaluera ce dispositif et après cette évaluation, j’en tirerai les conclusions », a-t-il ajouté.

Report de l’entrée en vigueur

Patate chaude dont la nouvelle majorité ne sait pas comment se débarrasser, cette mesure voulue par l’ancien président Nicolas Sarkozy n’a en fait jamais été appliquée. Entrée en vigueur le 1er juillet dernier, elle s’était en effet heurtée aux difficultés d’approvisionnement des conducteurs. La date de verbalisation, fixée initialement au 1er novembre 2012, avait donc été repoussée au 1er mars 2013.

Même la Ligue Contre la Violence Routière soutient cette suppression éventuelle. Interrogée au micro d’Europe 1, sa présidente, Chantal Perrichon, a estimé que cette mesure était un « pur gadget ». Elle a rappelé « qu’ils ne sont pas fiables, qu’ils contiennent des substances chimiques toxiques, que dès 2002, il était recommandé que les gendarmes ne les utilisent pas, qu’ils ne supportent pas le chaud, pas le froid, et qu’en plus ils sont devenus introuvables », a-t-elle précisé.

La mesure devait s’imposer à tout véhicule terrestre à moteur circulant sur les routes françaises, à l’exception des cyclomoteurs, avec une amende de 11 euros en cas d’infraction.

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 27 novembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007