LE RÊVE DE MADAME MERKEL ! (Michel SANTI, économiste)

Le rêve de Madame MERKEL !

LE RÊVE DE MADAME MERKEL ! (Michel SANTI, économiste) dans REFLEXIONS PERSONNELLES angela-merkel971265propertyposter

(Michel SANTI)

Lorsque la Grèce vivait encore sur les euros que l’Allemagne, la France et les autres pays du cœur de l’Union Européenne voulaient bien lui assurer, son chômage n’était qu’à 7.5% en 2008. Il atteint aujourd’hui des chiffres invraisemblables puisqu’il dépasse 25% tandis qu’il était autour des 18% en juillet 2011… sachant que c’est pas moins de 58% des moins de 24 ans et plus de 32% des 24-34 ans qui se trouvent sans emplois de nos jours en Grèce !

Pendant que ces jeunes défilent dans les rues pour manifester leurs angoisses et leurs rêves déchus, leur Parlement vient d’approuver de nouvelles mesures d’austérité réclamées par l’Union, par le F.M.I. et par la tristement célèbre « Troïka ».

C’est ainsi 13.5 milliards d’euros supplémentaires qui seront soustraits au peuple grec sous la forme d’augmentations d’impôts et de réductions de dépenses publiques. Car telle est la condition sine qua non dictée par ce trio pour prix de son paquet d’aide de 31.5 milliards d’euros…dont la majeure partie reviendra dans les coffres de la BCE au titre des intérêts de la dette grecque.

Alors que cette somme de 31.5 milliards devait initialement être réglée en faveur de la Grèce en juin dernier, c’est les inspecteurs qui furent au rendez-vous afin de rédiger un long rapport destiné à couvrir les arrières des politiciens européens. Pourtant, et en dépit de coffres grecs totalement vides dès août 2012, ces inspecteurs prirent tout leur temps puisque ce rapport n’est toujours pas prêt à ce jour. La décision des bureaucrates bruxellois est en effet attendue le 26 novembre prochain…

Pendant ce temps, la Grèce ne paie plus personne car elle n’a plus un sou : ses fournisseurs sont obligés de patienter, les commerces et entreprises ferment les uns après les autres, le système de santé implose et le chômage explose.

Au même moment, la Chancelière MERKEL vient de détailler ses nouvelles ambitions au Parlement Européen : la très bureaucratique Commission Européenne devrait devenir le vrai gouvernement de l’Union et être dotée de pouvoirs étendus et supra nationaux sur les budgets de chaque pays membre.

Même renforcement de ses pouvoirs pour le Conseil de l’Europe qui deviendrait la « chambre haute ». L’Union ne dispose-t-elle pas déjà de plus de 40’000 fonctionnaires et politiciens non élus ?

Que ce transfert de pouvoirs depuis les parlements élus (y compris le Parlement Européen) vers les institutions européennes se poursuive et qu’il s’amplifie.

Tel est le rêve de Frau MERKEL.

Article rédigé par Michel SANTI, économiste
(http://www.gestionsuisse.com)
Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 9 novembre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007