LA SÛRETE NUCLEAIRE EN CHINE NE PRÊTE PAS A L’OPTIMISME !…

Chine:

La sûreté nucléaire en Chine ne prête pas à l’optimisme

LA SÛRETE NUCLEAIRE EN CHINE NE PRÊTE PAS A L'OPTIMISME !... dans REFLEXIONS PERSONNELLES nucleaire

PEKIN – La situation de la sûreté nucléaire en Chine ne prête pas à l’optimisme et elle est compliquée par l’usage de différents types de réacteurs et de technologies, selon un rapport dont les détails ont été rendus publics par le Ministère de la Protection de l’Environnement.

Ce rapport, dont une version provisoire avait été approuvée en juin par le cabinet ministériel chinois, marque une étape avant la relance par la Chine de son programme de construction de centrales nucléaires, suspendu après l’accident de la centrale de Fukushima au Japon en mars 2011.

La situation de la sûreté nucléaire ne prête pas à l’optimisme, selon la version définitive du document publié mardi sur le site du ministère.

Suite à l’accident de Fukushima, la Chine avait entrepris l’inspection de ses 41 réacteurs en activité ou en construction et a depuis arrêté de délivrer des autorisations pour la construction de nouvelles centrales.

La diversité des types de réacteurs, des technologies et des normes compliquent la gestion de la sûreté, selon le rapport qui recommande une amélioration de la capacité des centrales nucléaires en activité et en construction à se prémunir contre des accidents graves.

La Chine opère et construit des réacteurs français, américains et russes ainsi que d’autres qu’elle a elle-même développés.

Le système de réponse d’urgence aux accidents nucléaires doit encore être amélioré notamment au niveau local, recommande le document.

Le rapport prône également une accélération de la mise au rebut des installations nucléaires anciennes, et un traitement approprié des déchets nucléaires historiques.

Avant Fukushima, l’objectif de la Chine était d’arriver à une puissance installée de 86 gigawatts en 2020, contre seulement 12 gigawatts en 2011. Mais la presse officielle chinoise a rapporté cet été que cet objectif avait été ramené à 40 gigawatts.

Bien que la Chine soit le pays du monde qui construise le plus de centrales nucléaires, l’atome ne représente qu’un peu plus de 1% de son mix énergétique qui reste largement dominé par le charbon (environ 70%), suivi par l’énergie hydroélectrique (15%).

(©AFP / 17 octobre 2012 13h24) 

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 17 octobre, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007