70 ANS APRES, VARSOVIE COMMEMORE LA LIQUIDATION DU GHETTO JUIF PAR LES NAZIS

70 ans après, Varsovie commémore la liquidation du ghetto juif par les nazis

70 ANS APRES, VARSOVIE COMMEMORE LA LIQUIDATION DU GHETTO JUIF PAR LES NAZIS  dans REFLEXIONS PERSONNELLES GHETTO

VARSOVIE – Environ 2.000 personnes se sont réunies à Varsovie dimanche 22 juillet 2012 après-midi pour une marche de la mémoire afin de commémorer le 70e anniversaire du début de la liquidation par l’Allemagne nazie du ghetto juif de cette ville, une opération qui a coûté la vie à 260.000 juifs.

C’est une première marche de ce type. C’est une date aussi importante que celle de l’insurrection du ghetto le 19 avril 1943. C’est la date qui rappelle ceux qui ont été déportés vers la mort, pratiquement toute la communauté juive de la ville, a déclaré à l’AFP Andrzej Zozula, membre de la Direction de la Communauté Juive de Varsovie.

Nous devons être là pour pour que personne n’oublie. La génération qui a survécu à la guerre s’en va, c’est à nous de se rappeler ce qui s’était passé. C’est un devoir d’être ici, a expliqué Krystyna Bratkowska, une éditrice.

L’anniversaire du début de la liquidation du ghetto de Varsovie coïncide avec celui de la naissance du célèbre pédagogue juif Janusz Korczak, né le 22 juillet 1878 ou 1879.

Début août 1942, il a été envoyé du ghetto, avec quelque 200 orphelins dont il s’occupait, par les nazis allemands vers le camp de l’extermination de Treblinka (centre). Il y accompagna ses enfants dans la chambre à gaz.

Les participants de la marche ont parcouru en sens inverse, le chemin parcouru par Korczak et ses enfants – de l’Umschlagplatz, l’endroit de déportation des juifs du ghetto vers le camp de Treblinka à l’orphelinat qu’il dirigeait, et qui porte aujourd’hui son nom.

Le fait que nous faisons le chemin inverse est un symbole de l’espoir que ce qui est arrivé ici ne se reproduise plus jamais, a déclaré Mateusz Majman, 25 ans.

Les participants de la marche avaient accroché aux grilles de l’orphelinat des centaines de rubans en couleur portant des noms symboliques des enfants juifs tués pendant l’Holocauste.

Des représentants de la ville et des gouvernements polonais et israélien ont également participé à la marche.

Un an après avoir envahi la Pologne le 1er septembre 1939, l’occupant allemand avait créé en octobre 1940 au coeur de Varsovie un quartier spécial pour y enfermer près d’un demi-million de juifs, le plus important de tous les ghettos durant la seconde guerre mondiale.

La faim et les maladies décimèrent cette population entassée sur une superficie d’à peine 3 kilomètres carrés.

Le 22 juillet 1942, l’occupant allemand avait publié un arrêté annonçant la liquidation du ghetto.

En trois mois, 260.000 personnes, soit un quart de la population de la capitale furent déportées vers le camp nazi de Treblinka (centre) et tuées.

Au bout de trois mois de déportations, il ne restait plus dans ce ghetto que 35.000 juifs enregistrés et 25.000 autres qui y vivaient en cachette.

Le 19 avril 1943, quand les Allemands décidèrent de liquider les derniers habitants du ghetto, les organisations juives se lancèrent dans un combat désespéré contre les nazis. L’insurrection du ghetto dura un mois. Elle fut sévèrement réprimée et le ghetto rasé.

L’arrêté sur la liquidation du ghetto fut délivré dans le cadre de l’opération Reinhardt d’extermination des juifs, lancée en 1941 par les Allemands dans la zone du Gouvernement général, le territoire de la Pologne occupée, allant de Varsovie au nord, Cracovie au sud et Lublin à l’est.

Lors de cette opération, deux millions de juifs périrent dans les camps d’extermination de Treblinka, Sobibor et Belzec.

Dans la matinée de dimanche, une exposition de dessins inédits illustrant la vie quotidienne dans le ghetto a été présentée dans une galerie d’art en face du palais présidentiel dans le centre de Varsovie.

Au milieu de l’exposition, les organisateurs ont présenté, posé sur un socle, un bout de pain noir de 140 grammes – la ration quotidienne dans le ghetto de Varsovie.

Les cérémonies de commémoration s’achèveront dans la soirée par un grand concert dans l’ancien quartier du ghetto.

(©AFP / 22 juillet 2012 21h06)

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 22 juillet, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007