UNE ONG APPELLE LE CICR À VENIR EN AIDE À DOUMA: 15 MORTS À TRAVERS LA SYRIE

Une ONG appelle le CICR à venir en aide à Douma: 15 morts à travers la Syrie

UNE ONG APPELLE LE CICR À VENIR EN AIDE À DOUMA: 15 MORTS À TRAVERS LA SYRIE dans REFLEXIONS PERSONNELLES La-Syrie-en-situation-de-guerre-civile-selon-un-responsable-de-l-ONU_reference

BEYROUTH – Une ONG syrienne a lancé un appel au Comité International de la Croix Rouge (CICR) pour envoyer des équipes médicales dans la ville de Douma, près de Damas, théâtre d’opérations militaires d’envergure depuis le 21 juin.

Quinze personnes, dont treize civils, ont été tuées samedi dans les violences en Syrie, selon l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH).

A Douma, située à 13 km de la capitale, où des dizaines de personnes ont été tuées et des centaines blessées, la situation humanitaire est catastrophique à tous les niveaux, a indiqué l’OSDH.

L’ONG fait état d’une pénurie de produits alimentaires et de pain, de coupures d’eau et d’électricité.

Plus de 100 familles, des femmes et des enfants, sont piégées dans des abris. Elles sont terrifiées par les pilonnages et les tirs. Les hommes ont été arrêtés ou tués par les forces de l’ordre, ajoute-t-elle.

Les forces de l’ordre ont pris le contrôle de l’hôpital principal de Douma. Il n’y a aucun médecin en ville, alors qu’il y a des dizaines de blessés ayant besoin de soins urgents, affirme l’OSDH.

L’organisation appelle le CICR et le Croissant Rouge à envoyer des équipes médicales en urgence dans cette ville sinistrée dont de nombreux habitants ont fui.

A Deir Ezzor (est), six civils, dont trois femmes, ont été tués par des obus et des tirs. Un officier rebelle a péri dans la nuit dans des combats avec les troupes régulières qui pilonnaient cette ville. A al-Qouria, un oléoduc a explosé, selon l’ONG.

Dans la province de Damas, deux civils ont été tués à Douma et à Mdeira, alors qu’à Damas même, une forte explosion a secoué le quartier de Qaboune où des colonnes de fumée se sont dégagées.

A Idleb, dans le nord-ouest du pays, un homme et son fils ont péri dans des bombardements du village de Hich, rapporte l’OSDH.

Dans le nord, deux civils ont été tués dans des bombardements à Atareb et à Mayer, dans la province d’Alep. A Alep même, la deuxième ville de Syrie, une voiture a explosé dans le quartier d’al-Jamiliyé.

Dans la province de Deraa, berceau de la contestation dans le sud du pays, un rebelle a péri dans l’explosion d’une mine à Kafar Chams.

A Hama (centre), les forces régulières ont lancé une campagne d’arrestations dans plusieurs quartiers, et un militant a péri dans la localité de Sourane, selon l’OSDH.

Vendredi, au moins 75 personnes avaient été tuées dans les violences en Syrie, selon la même source.

A Genève, les chefs de la diplomatie des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU ont commencé une réunion pour essayer de s’entendre sur une transition en Syrie et arrêter la spirale de la violence qui plonge chaque jour un peu plus le pays dans la guerre civile.

(©AFP / 30 juin 2012 12h44)

 

ALERTE – Le monde responsable des morts en Syrie en cas de division

 
GENEVE – La communauté internationale portera une partie de la responsabilité des morts en Syrie si elle reste divisée sur la question syrienne, a déclaré samedi à Genève, Kofi Annan, émissaire spécial de l’ONU sur la Syrie.

Dans un discours prononcé à l’ouverture de la réunion du groupe de contact à Genève, M. Annan a déclaré que les Syriens seront les plus grandes victimes, et leurs morts ne seront pas seulement la conséquence d’actes de tueurs, mais aussi de votre incapacité à surmonter vos divisions.

(©AFP / 30 juin 2012 13h22)

Discussions difficiles sur la Syrie, selon un responsable américain

GENEVE – Les discussions dans la réunion du Groupe d’action sur la Syrie samedi à Genève restent difficiles et un accord pourrait être difficile à trouver, a indiqué un haut responsable américain.

Les discussions demeurent difficiles, nous y travaillons aujourd’hui mais nous avons besoin d’un plan fort et crédible, peut-être nous y parviendrons, peut-être pas, a-t-il dit.

Les discussions butent entre Russes et Occidentaux sur le sort du président Bachar al-Assad. Les Etats Unis demandent son départ alors que la Russie, un allié de longue date du pouvoir syrien, estime que les puissances étrangères ne doivent pas décider des résultats de la transition en Syrie.

(©AFP / 30 juin 2012 13h26)

 

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 30 juin, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007