INCINERATION: INDUSTRIELS ET COLLECTIVITES LOCALES PLAIDENT L’INNOCUITE !

Incinération :

 industriels et collectivités locales

 plaident l’innocuité !

INCINERATION: INDUSTRIELS ET COLLECTIVITES LOCALES PLAIDENT L'INNOCUITE ! dans REFLEXIONS PERSONNELLES Incinerateur

PARIS – Les incinérateurs, mis en conformité avec les normes européennes fin 2005, ne présenteraient que de très faibles risques sanitaires, selon une revue des études publiée par les collectivités locales et les professionnels, contestée par une ONG spécialisée.

Avec les nouvelles normes, la probabilité de risque est quasi nulle, a estimé mercredi Thierry Philip, cancérologue et vice-président d’Amorce, association des collectivités locales et des professionnels sur les déchets qui publie un Guide des effets sanitaires liés à la gestion des déchets ménagers.

Quelques études montrent chez les professionnels une possibilité d’atteintes respiratoires, et chez les riverains l’apparition de malformations congénitales et une augmentation de la fréquence de cancers du sein chez la femme. Mais le risque relatif est très faible, à la limite du significatif, selon le Pr Philip.

carte_des_incinerateurs_en_France ENVIRONNEMENT dans REFLEXIONS PERSONNELLES

En outre, ces études portent en particulier sur les Unités d’incinération d’ordures ménagères (UIOM) dites d’ancienne réglementation, qui ont disparu avec l’application des nouvelles normes. Depuis, les émissions de dioxine et de furane provenant de la transformation de l’énergie ont baissé de 99,6%, insiste Amorce.

Delphine Lévi Alvarès, chargée de campagne incinération et mise en décharge au Cniid (Centre national d’information indépendante sur les déchets), souligne cependant que la dioxine a un effet sans seuil, c’est à dire qu’elle a un effet quelle que soit la quantité émise.

Elle note aussi que même si les émissions sont réduites pour une quinzaine de polluants, il y a au total 2000 molécules qui sortent de l’incinérateur.

Il n’y a pas assez d’études, explique-t-elle à l’AFP.

La France possède le plus grand parc d’incinérateurs d’Europe, avec 130 usines, mais de capacité modeste. Avec 181kg incinérés par habitant et par an, elle se situe un peu au-dessus de la moyenne européenne.

(©AFP / 27 juin 2012 19h17)

NOTA: (Le souffle c’est ma vie / Thierry LAMIREAU)

Que les industriels et les collectivités locales nous disent que les incinérateurs ont une « probabilité de risque quasi nulle » n’est pas étonnant.

Cela a été toujours la technique habituelle !…Désinformation, mensonge et mensonge par omission sont des techniques de « communication » employées dans d’autres industries comme le nucléaire par exemple.

Que des cancérologues soient payés (ou pas payés d’ailleurs aussi parfois) pour cautionner des empoisonnements sanitaires à l’origine de morbidité ou de mortalité…rien de surprenant non plus !

Les faibles doses (dans le chimique comme dans le radioactif) ont un effet dévastateur sur le bon fonctionnement des cellules chez les êtres vivants (humains comme animaux et plantes). Les travaux de recherche du CEA (!) (Commissariat à l’Energie Atomique)  montrent que les effets induisent une courbe dite « supralinéaire ».

Les effets dévastateurs existent à faibles doses, la courbe s’aplatissant à moyennes doses et remontant ensuite à fortes doses.

Ceux (OMS, et Ecologistes !) qui indiquent une courbe linéaire MENTENT !…ou sont des ignorants !

Les toxicologues « disparaissent » en FRANCE et la majorité d’entre eux sont dépendants des industriels et des institutions noyautant l’information réelle de la population.

Les quelques études réalisées décrivent peu de polluants et l’effet  de milliers de molécules n’est absolument pas étudié !

Une fois de plus: LAISSONS LE PEUPLE DANS L’IGNORANCE !

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 27 juin, 2012 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 30 septembre 2012 à 17 h 23 min alexandre écrit:

    Notre association lutte depuis 3 ans contre l’installation d’un site CHIMIREC , tri, transit, stockage et prétraitement de 400 déchets industriels dangereux, 30 000 tonnes/an ( doublage dans 5 ans ) à 220m des habitations du village de BOUVESSE QUIRIEU, mais surtout à 440m de la cimenterie VICAT, devenue unité de valorisation énergétique autorisée depuis 2006 à incinérer 240 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux pudiquement appelés combustibles secondaires !! on a moins peur, mais cela ne change rien à la situation des personnes exposées aux rejets dans l’air des polluants hautement cancérigènes !
    L’augmentation des pathologies cancéreuses ( myélomes, leucémies, lymphomes ) est terrifiante dans notre secteur !
    Pour tout connaître de notre combat , rendez-vous sur le blog : http://www.sansnaturepasdefutur.fr
    Merci pour le contenu trés instructif de votre site.

    Répondre

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007