WALL STREET FINIT EN BAISSE, DEPRIMEE PAR LA CONTAGION DE LA CRISE EN EUROPE

Wall Street finit en baisse, déprimée par la

 contagion de la crise en Europe

WALL STREET FINIT EN BAISSE, DEPRIMEE PAR LA CONTAGION DE LA CRISE EN EUROPE dans REFLEXIONS PERSONNELLES Wall-Street

NEW YORK – La Bourse de New York a fini en baisse lundi, déprimée par la poursuite de la crise de la dette en Europe, avec la demande d’aide formulée par Chypre à quelques jours d’un sommet européen crucial: le Dow Jones a cédé 1,09% et le Nasdaq 1,95%

Selon les chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a reculé de 138,12 points à 12.502,66 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 56,26 points à 2.836,16 points.

L’indice élargi Standard & Poor’s 500 a perdu 1,60% (-21,30 points) à 1.313,72 points.

On tourne un peu en rond, a commenté Gregori Volokhine, de Meeschaert New York. Les investisseurs essaient au maximum de réduire l’exposition au risque de leur portefeuille.

La Bourse new-yorkaise craint que le sommet (européen à venir) accouche d’une souris, a-t-il noté.

Les indices new-yorkais suivent les marchés européens à la baisse, alors que l’incertitude des investisseurs a été renforcée par la demande formelle d’aide financière soumise par l’Espagne pour ses banques, ont expliqué les analystes de Wells Fargo.

Madrid a publié lundi sa lettre officielle de demande d’aide à la zone euro, s’abstenant toutefois de fournir les détails du plan attendu le 9 juillet.

Le gouvernement espagnol avait annoncé jeudi que ses banques auraient besoin de 62 milliards d’euros au maximum, selon les résultats d’un audit indépendant, tandis que la zone euro a proposé au maximum 100 milliards d’euros.

Au-delà des cas ibérique et italien, l’impatience est grande à l’extérieur de la zone euro. Les marchés attendent avec anxiété des solutions notables et concrètes de la part des dirigeants lors du sommet à venir, a relevé Dick Green, du site d’analyse financière Briefing.com.

Ceci alors que la crise continue de s’étendre: la République de Chypre a présenté officiellement lundi une demande d’aide financière à la zone euro pour renflouer son système bancaire.

En outre, les investisseurs américains suivent avec craintes l’énorme ralentissement en Chine, moteur de la croissance économique mondiale dont les statistiques donnent des sueurs froides, a dit Mace Blicksilver, de Marblehead Assets Management.

Le marché obligataire a lui terminé en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,608% contre 1,672% vendredi, et celui à 30 ans à 2,682% contre 2,756%.

(©AFP / 25 juin 2012 22h44)

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 25 juin, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007