SOMMET DU G8 ET DE L’OTAN: LE MOUVEMENT DE LA PAIX S’ADRESSE AU NOUVEAU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

SOMMET DU G8 ET DE L’OTAN:

LE MOUVEMENT DE LA PAIX

 S’ADRESSE AU NOUVEAU 

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

SOMMET DU G8 ET DE L'OTAN: LE MOUVEMENT DE LA PAIX S'ADRESSE AU NOUVEAU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE dans REFLEXIONS PERSONNELLES Bombe-atomique

 Monsieur François Hollande

Président de la République,

Permettez-nous tout d’abord de vous présenter au nom du Mouvement de la Paix nos félicitations pour votre élection mais aussi de préciser certaines de nos attentes.

 Nous espérons que les mots fraternité, solidarité, justice, désarmement et paix seront des mots-clés dans la politique internationale de la France. Nous souhaitons que cette dernière prenne une part active à la construction d’un monde de paix et à l’émergence en France et dans le monde, d’une culture de la paix et de la non-violence.

 Les urgences de la situation internationale nécessitent que nous nous adressions à vous avant le sommet du G8 à Camp David et le sommet de l’OTAN à Chicago.

 Nous sommes conscients d’exprimer sur les principales questions abordées dans ce courrier, l’opinion majoritaire du peuple français qui demande :

 - à 75 % le retrait immédiat des troupes françaises d’Afghanistan.

- à 81 % (1) que la France s’engage pour la mise en œuvre d’une convention mondiale d’élimination des armes nucléaires recommandée par la conférence d’examen du TNP de New York en 2010.

- à 64 % (1) que des économies soient faites par la France en matière de dépenses d’armement.

 Nous vous demandons donc en tant que Président de la République de porter ces exigences du Peuple français lors de votre participation à ces deux sommets.

Ces exigences impliquent que la France :

 - prenne toute sa part dans la mise en œuvre des orientations définies lors de la conférence d’examen du TNP tenue à New York en 2010, et soutenues par l’ONU, en particulier sur deux points : la mise en œuvre d’une convention mondiale d’élimination des armes nucléaires et la tenue en 2012 d’une conférence internationale pour faire du Moyen-Orient une zone exempte d’armes nucléaires. Cette dernière décision est particulièrement importante eu égard à la question iranienne. Son urgence a été rappelée à Vienne en mai 2012 lors de la récente conférence préparatoire au TNP.

- refuse toute participation à la mise en œuvre du bouclier antimissile qui ne ferait que favoriser la prolifération horizontale et verticale des armes nucléaires

- demande le retrait des armes nucléaires américaines présentes sur le sol européen

 Pour ce qui concerne le désarmement nucléaire, si vous annonciez à Chicago la décision de la France de geler la mise en œuvre du programme M 51, ce serait là non pas une mesure de désarmement unilatéral auquel nous savons que vous êtes opposé, mais une décision politique d’une immense portée qui serait perçue comme telle par l’opinion publique internationale. Un tel acte viendrait en appui aux efforts faits par les Nations unies mais aussi individuellement par le Secrétaire général de l’ONU pour avancer dans la voie du désarmement nucléaire. Ce serait une contribution déterminante de la France pour la mise en œuvre du Traité de Non-prolifération nucléaire signé par la France.

 Pour notre part en tant que Mouvement de la Paix, nous participerons aux initiatives internationales qui auront lieu en parallèle avec le sommet du G8 et le sommet de l’OTAN aux côtés des autres mouvements qui portent des exigences similaires aux nôtres au plan mondial en disant non aux politiques de dominations économiques, financières, militaires et demandent une sortie de la crise grâce à des mesures de justice sociale, de solidarité et de désarmement au plan mondial, seuls moyens d’aller vers un monde de paix et de solidarité et d’éviter des embrasements et des guerres, dangereux pour la paix mondiale.

 Dans le même temps nous développerons en France de nombreuses actions avec tous les partenaires qui le souhaitent et en particulier ceux présents dans le collectif OTAN / Afghanistan, afin de favoriser l’expression du peuple français sur ces questions.

 Les questions du retrait de la France de l’OTAN et de la dissolution de cette organisation que nous considérons comme illégale au plan international par rapport à la Charte des Nations Unies, dangereuse pour la paix et inefficace comme le montre la situation actuelle en Afghanistan, fera partie des questions que nous mettrons en débat avec l’opinion publique française qui estime à 67 % (1) que ces questions majeures sont insuffisamment débattues.

 Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à cette lettre que nous vous adressons dans une démarche de citoyenneté active et de diplomatie civile, convaincus que nous sommes que la construction de la Paix nécessite l’action conjointe des Peuples, des Etats et des Nations Unies.

 Recevez Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

Pour le Bureau national du Mouvement de la Paix

Saint-Ouen, le 12 mai 2012

Pierre Villard

Président du Mouvement de la Paix

(1) Sondage IFOP réalisé en mars 2012 par le Mouvement de la Paix, Témoignage Chrétien, l’Humanité et le mensuel Planète Paix

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES |le 18 mai, 2012 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| Bonjour d'Algérie Sou...
| kabylia2007