VOYAGE EN TRAD’ (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

VOYAGE EN TRAD’

GUITARE SNCF

(Thierry LAMIREAU)

Des archives de mes interventions et réalisations à Télé Millevaches en LIMOUSIN dans les années 1990.

J’ai volontairement mis bout à bout les différents montages.
Certains n’ont pas la totalité des titrages. J’ai laissé ainsi les éléments malgré tout.

Ma participation a doucement commencé puis s’est terminée (pour cause de changement de région) lorsque je participais à tout: cadreur, preneur de son, voix off, enquête, montage avec un technicien, réalisation,.

Être obligé de parfois tout faire SEUL est très formateur surtout dans l’urgence. A l’inverse, travailler à deux caméras, avec un preneur de son et un éclairagiste c’est le top !

De très bons souvenirs et un début d’apprentissage durant lequel j’ai pu prendre mes marques et offrir ma sensibilité dans des productions abouties. Mais j’ai encore tellement à apprendre…

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui m’ont laissé m’exprimer en toute liberté !

Je suis disposé à repartir dans de telles aventures si une télévision nationale ou européenne francophone se lance avec moi sur un projet similaire…Le titre en serait le même, Voyage en Trad’, ce qui laisse un large choix à travers l’Europe voire le Monde. On peut toujours rêver, même à 60 ans.

Sujets proposés pendant le montage:

- Dans la famille cornemuse…

Cornemuses
Philippe RANDONNEIX et Louis JARRAUD. Rencontre entre deux joueurs de cornemuse, deux générations, à LA CROUZILLE SUR BRIANCE en Haute-Vienne.

-Entre agriculture et culture.

Agriculteur violoniste
Daniel GAILLAT est agriculteur à ST YRIEX LE DEJALAT en LIMOUSIN et propose des cours de violon sur le plateau de MILLEVACHES.

-Rencontre avec George PRUDENT

et ses vielles

près de FELLETIN en Creuse.

Vielles

L’histoire des vielles à travers le témoignage d’un creusois.

-Lilou MALTHIEUX, violoneux,

et Olivier DURIF, musicien et créateur.

Lilou MALTHIEUX
A LACOMBE sur la commune de TARNAC en CORREZE, Olivier DURIF parle d’un grand violoneux, François MALTHIEUX.

-Le Grand Bal de l’EUROPE.

Le Grand Bal de l'EUROPE
Traces de vie dans ce lieu unique, à GENNETINES dans l’ALLIER, où tous les danseurs et musiciens se retrouvent en juillet chez le créateur/fondateur Bernard COCLET.

- Miqueu MONTANARO,

le tambourinaire du XXIè siècle.

Miqueu MONTANARO
Tournage chez Gilles et Péguy RATIER à LIMOGES.
Enregistrement réalisé sur deux soirées pour prises de plans différents.
Des soirées à la George SAND en pleine ville.

-Randonnée, musique, gastronomie

ou comment cueillir la vie

en trois jours ?

NEDDE
Des rencontres exceptionnelles en LIMOUSIN à NEDDE, BEAUMONT DU LAC et REMPNAT, près du lac de VASSIVIERE.

-CAP 23,

le destin d’une empreinte

pour se jeter à l’eau.

CAP 23
L’histoire de trois jeunes femmes dans la vie des musiques traditionnelles (Pauline RIVAUD, Anne RIVAUD, Claire MEDOC) en LIMOUSIN. Tournage réalisé au café BRIN DE ZINC à FAUX LA MONTAGNE en CREUSE.

Lien sur youtube:

https://www.youtube.com/watch?v=JpT6POBYo2A

NOTA:

Il faut cliquer sur le sigle youtube pour avoir droit au plein écran ou aller directement sur le lien et cliquer à nouveau plein écran en bas à droite.

Je vous souhaite une bonne découverte.
A communiquer sans retenue, bien sûr !
Thierry LAMIREAU

LRU: L’OUTIL A LA MODE DE CHEZ NOUS…POUR LE MALI OU AILLEURS (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

LRU:

LRU

L’outil à la mode

de chez nous

pour le MALI

ou ailleurs

(Thierry LAMIREAU)

Un sujet sur l’utilisation d’un matériel militaire récemment adopté par la FRANCE et notamment dans le nord du MALI…en toute discrétion comme d’habitude.

Une roquette qui a dans ses composants de l’URANIUM « appauvri » afin de pénétrer en profondeur dans ses cibles. L’uranium métal brûlant pendant l’explosion de l’arme, une contamination très importante se diffuse dans l’air, les sols et l’eau.

Voir, pour rappel, sur le lien suivant:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/03/31/le-scandale-des-armes-a-luranium-appauvri-contributions-diverses-tres-argumentees/

Et lire aussi ma pétition ici:

https://www.change.org/p/d%C3%A9put%C3%A9-e-s-et-s%C3%A9nateurs-trices-la-france-doit-arr%C3%AAter-d-utiliser-des-armes-%C3%A0-l-uranium-appauvri

Les expressions militaires utilisées, pour se faire discret, sont très souvent: « capacité d’opportunité très réactive, capable de traiter une cible en zone durcie, Charge militaire ou certifié armes OTAN ».

Je vous propose de mettre des articles trouvés sur des sites de militaires ou de spécialistes militaires. 

L’on a donc, une fois de plus, la confirmation de l’utilisation d’armes à l’URANIUM « appauvri » en plus du missile JAVELIN et des bombes envoyées in situ par les aéronefs TIGRE, RAFALE , MIRAGE 2000 et autres aéronefs plutôt destinés à la surveillance ou aux transports.

[Par le lieutenant-colonel Christian Helmstetter,

pour la revue ARTI n°11 (juillet 2008)

« Première munition d’artillerie de précision à longue portée, mise en service dans les armées alliées et utilisée sur les théâtres iraquiens et afghans, la roquette GMLRS unitaire dite LRU confèrera au chef interarmes une capacité de frappe d’opportunité très réactive, permanente et par tous les temps.

(JPG)

La roquette LRU, codifiée M31 aux États-Unis, fait partie de la famille des munitions MLRS, au même titre que les roquettes balistiques, les missiles ATACMS et les roquettes d’exercice tirées par les lanceurs Bradley chenillés M270 A1 et B1 ainsi que par les lanceurs mono-panier sur roues HIMARS.

Conçue initialement pour compléter les effets de la roquette à grenades M30, elle est employée continuellement depuis sa mise en service sur les théâtres iraquien (2005) et afghan (2007).

Elle constitue une arme d’appui d’une grande précision et à effets contrôlés. Brutale et d’emploi très réactif, elle permet, grâce à sa portée, de couvrir une zone d’engagement de plus de 15 000 km2.

La France a décidé de se doter de cette munition pour le système d’armes LRU (lance-roquettes unitaire).

Une première version de LRU a été développée en urgence par l’US Army dès 2003 pour répondre à une demande du congrès américain. En 2005, des roquettes de première génération ont été tirées avec succès sur le théâtre iraquien.

Le Royaume-Uni les emploie depuis l’été 2007 en Afghanistan.

En 2008, une version plus performante intégrant une fusée tri-mode (proximité, impact et retard), un logiciel capable de former la trajectoire en phase finale et une antenne GPS durcie, sera mise en service.

Les modes « impact » et « retard » sont principalement utilisés pour le traitement de cibles abritées et si la minimisation des dommages collatéraux est impérative.

Le mode « proximité » est privilégié contre les cibles surfaciques lorsque les dommages collatéraux ne constituent pas un critère déterminant.

Contrairement aux roquettes purement balistiques, la LRU est dotée d’un système autonome de vol. Le tir est exécuté sur coordonnées et la munition est du type « tire et oublie ». Le type de trajectoire et le mode de déclenchement de la charge sont sélectionnés avant le lancement et fournis au calculateur embarqué qui, connaissant sa position instantanée, transmet les ordres de guidage/pilotage aux gouvernes avant (plans canard).

La LRU n’est pas dépendante des phénomènes aérologiques.

Naturellement, pour effectuer des tirs précis, les coordonnées de l’objectif doivent être connues avec précision. À cet effet, les artilleurs américains et anglais ont mis au point un système simple de détermination des coordonnées utilisant un terminal de la taille d’un petit ordinateur portable comportant une base de données numérisée du terrain.

La France, l’Allemagne et l’Italie se doteront de LRU entre 2009 et 2011. Une conduite de tir européenne sera intégrée sur le lanceur M270 ; cet équipement est indispensable pour permettre non seulement le transfert des données de mission à la munition avant le lancement mais également pour assurer l’alignement de la centrale inertielle et l’initialisation du récepteur de navigation satellitaire GPS embarqués.

Selon les retours d’expérience des alliés qui ont projeté ce système d’armes sur le théâtre immédiatement après sa mise en service opérationnel, les forces déployées ont rapidement compris les atouts de l’appui feu LRU et leur consommation de roquettes augmente significativement. En mars 2007, plus de 650 roquettes avaient été tirées par les deux pays.

(JPG)

Première munition d’artillerie de précision à longue portée, la roquette LRU permettra de garantir au chef interarmes le choix des effets les plus appropriés à la cible et au contexte, dans des conflits de coercition de forces et de maîtrise de la violence. Le système d’armes LRU est destiné à fournir par tous les temps un appui feux d’opportunité précis, permanent et hautement réactif.

Voir la séquence complète où le LRU apporte une solution finale, après qu’un véhicule de combat de l’infanterie (en l’occurence le Warrior – en premier plan – avec son canon de 30mm) et un char de combat (le Challenger II – au plus près de la cible – avec son canon de 120mm) aient engagé l’objectif.

Principales caractéristiques :

  • portée de 15 km à plus de 70 km,
  • guidage inertiel assisté GPS-SAASM,
  • précision (CEP) inférieure à 5 m (GPS), à 0,7 mil (inertiel)
  • charge militaire à éclats de 90 kg (24 kg d’explosif),
  • vitesse max/point d’impact : Mach 3,3/Mach 1,5 (moyenne)
  • apogée à portée max : 25 000 m
  • manoeuvrabilité : 6 g

ORIGINE:

basart.artillerie.asso.fr

Tirs de qualification du LRU

La DGA a procédé, le 28 novembre, aux tirs de qualification du système LRU (lance-roquettes unitaire) depuis les îles du Levant, avec des résultats très satisfaisants.Le LRU a été conçu aux Etats-Unis sur châssis chenillé Bradley M-270 et modernisé en Europe par la France (Thales Communications Systems, Cassidian France et Sagem), l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie.

Ces essais ont confirmé que le LRU offre de nouvelles capacités aux régiments d’artillerie. Des capacités de frappes de précision à longue portée avec un minimum de dommages collatéraux, répondant dans l’artillerie à une capacité insatisfaite : les frappes de 15 à 80 km avec une précision de 5 mètres. En installant un LRU sur l’esplanade des Invalides, il pourrait atteindre des cibles à Beauvais, Vernon, Dreux, voire Fontainebleau, avec une précision de l’ordre de 5 mètres.

En août dernier, l’armée de Terre et la DGA avaient déjà procédé à des tirs d’essai de la roquette M31 sur le polygone de tir de White Sands, aux Etats-Unis.

Notons que le LRU est un moyen complémentaire des autres catégories de frappes, comme les canons d’artillerie et les hélicoptères Tigre. Dans l’armée de Terre, on insiste sur le fait que le LRU ne remplace ni partiellement ni totalement l’appui aérien duquel il est complémentaire.

M31-1

Si le vecteur aérien porte plus loin, le LRU peut tirer par tout temps, quelles que soient les conditions météo. Il peut être positionné en veille permanente, permettant la destruction de cibles pas ou peu durcies, un délai de réactivité inférieur à 10 minutes avec des dommages collatéraux minimes. Sur le LRU, ce délai est d’une minute en tir planifié, de 3 à 6 minutes en tir d’opportunité et de 15 minutes en démarrage à froid. Ajoutons à cela le coût relati­vement réduit des roquettes par rapport à celui des bombes GBU.

Récemment modernisé, le système de pointage est plus rapide et accroît la survavibilité du lanceur. La nouvelle conduite de tir permet de tirer l’ensemble des roquettes de la famille GMLRS. Utiliser pleinement les possibilités du LRU impliquera pour l’artillerie de moderniser d’autres capacités avec deux chantiers prioritaires. L’amélioration de la précision en matière de localisation d’objectifs permettra de tirer pleinement partie des capacités de la roquette M31.

M31-22

La coordination des moyens dans la troisième dimension (avec un effort déjà significatif) permettra à tous les acteurs qui y évoluent d’appuyer les troupes au sol sans brider les opportunités des uns ou des autres : avions, hélicoptères Tigre, canons 155, défense sol-air. Logique, quand on sait qu’en tir vertical, la flèche de roquette M31 monte à 25 000 mètres d’altitude…

La qualification du système devrait intervenir en mars prochain, tout comme la livraison des quatre premiers lanceurs. Pour une autorisation d’emploi dans l’armée de Terre en août 2014. Avant cela, des tirs d’expérimentation en environnement opérationnel (ATLAS) se dérouleront en Suède, sur le site de Vidsel. En trois ans, de mars 2011 (lancement de la réalisation) à mars 2014 (qualification), la DGA aura réussi à mener à bien toutes les étapes du programme.

ORIGINE:

ttu.fr

 jour : 17/03/2015 13:38
Armée de Terre

Le lance-roquettes unitaire a été développé par les États-Unis sur châssis chenillé BRADLEY M 270. Équipé d’un groupe motopropulseur de 500 chevaux et construit en Europe par la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Italie, le LRU équipera un régiment d’artillerie sol-sol de la brigade d’artillerie.

https://www.youtube.com/watch?v=7D0Y5GjtvAk

fichier pdf LRU et LRM

LRM - Lance roquettes multiples / LRU - Lance roquette unitaire

L’armée de Terre prévoit l’acquisition de nouvelles munitions guidées à charge explosive qui, à partir de 2011, remplaceront les roquettes à sous munitions M26 destinées à être détruites.
Ainsi, s’adaptant au contexte général des engagements actuels et futurs, le LRU est appelé à être engagé non seulement dans les conflits de « coercition de force », mais aussi dans un cadre général de « maîtrise de la violence », particulièrement avec des munitions de précision aux effets collatéraux réduits au maximum sans dégradation de leur efficacité.
La roquette guidée à charge explosive, capable de concentrer son efficacité sur une zone réduite, permettra de traiter :
– des cibles, peu ou moyennement durcies, sur une surface étendue ou très restreinte, en particulier en environnement urbain et sur des terrains entravés.
– des cibles abritées sous infrastructures peu ou moyennement durcies,
– des infrastructures de dimensions moyennes à réduites.
Pour accroître son efficacité terminale, le système d’armes LRU dispose d’une grande précision permettant de limiter le nombre de munitions, mais permettant aussi une graduation des effets par plusieurs modes de déclenchement de sa charge militaire.
Il s’inscrit dans le système numérisé de commandement et de conduite des feux pour les moyens d’artillerie ATLAS.

Avec le LRU, l’artillerie va entrer

dans une nouvelle dimension 

Une précision de l’ordre de cinq mètres à 70 kilomètres de portée : les caractéristiques du prochain matériel de l’artillerie, le LRU (lance roquette unitaire), font clairement entrer cette arme dans une nouvelle période de son histoire. En terme de capacité, la rupture est considérable : le système le plus moderne actuellement en dotation, le Caesar de 155 mm, affiche une portée de 38 km et une précision de l’ordre de 25 mètres à cette distance.

Pour avoir une idée de ce que cette portée signifie, installons un LRU sur l’esplanade des Invalides : il peut atteindre des cibles à Beauvais, Vernon, Dreux ou Fontainebleau… En 19818, le Pariser Kanone faisait mieux (120 km) mais sa précision était très aléatoire…

Ce LRU va remplacer les LRM (lance roquette multiples) auxquels la France a renoncé en signant la convention interdisant les armes à sous-munitions. L’armée de terre a toujours les lanceurs – qui équipaient deux régiments (1er et 12ème RA), mais ne peut plus rien lancer avec… Pour y remédier, la décision a été prise d’acquérir une nouvelle munition, la roquette M-31, et de rétrofiter les plate-formes – conçues à partir du blindé américain Bradley. Le matériel est essentiellement américain, mais des entreprises françaises y participent : Thalès, Cassidian, Roxel, Sagem.

Une première commande de 13 LRU a été passée le 8 septembre. Une seconde tranche de même volume est prévue. A cela s’ajoute la commande d’une première tranche de 252 roquettes pour une commande finale de 516.

Ce programme associe la France, l’Italie et l’Allemagne. C’est d’ailleurs ce dernier pays qui s’occupe du contrat, via sa propre DGA, la BWV. Américains et Britanniques possèdent des systèmes comparables – largement utilisés en Afghanistan.

Le coût global de la la commande de 13 LRU se situe entre 80 et 90 millions d’euros.

Chaque LRU peut tirer douze roquettes, mais il ne s’agit pas de les tirer par salves, comme c’était le cas pour le LRM, une arme de saturation. La portée de la roquette est de 15 à 70 kilomètres, même si des tirs d’essai ont déjà à 85 km. Chaque roquette transporte 89 kg d’explosif – à comparer au 5 à 7 kg d’un obus de 155 mm. Elle peut percer jusqu’à 60 cm de béton.
Elle est guidée par une centrale inertielle, qui recale sa position tout au long de la trajectoire, couplée à un GPS. A portée maximale, la roquette monte à très haute altitude (24 km) et il existe deux options pour la trajectoire terminale : soit quasiment verticale, soit plus classique, en fonction de la balistique. Pour la portée maximale, le temps de vol de la roquette est d’environ 5 minutes.

Le LRU n’équipera qu’un seul régiment, le 1er RA de Belfort. A terme, il devrait y avoir théoriquement quatre batteries de six LRU. Les premières capacités opérationnelles sous la forme d’un module projetable de quatre engins sont prévues pour la mi-2014.

« Si nous l’avions déjà, le LRU serait en Afghanistan », confie un officier d’artillerie. « Avec deux engins, on couvrirait toute la Kapissa ». Pouir la même mission, l’artillerie déploie aujourd’hui six Caesar sur trois sites.

L’arrivée du LRU va se traduire par une révision des concepts. Cette arme se situe en effet entre l’obus classique de 155 mm et la bombe d’aviation GBU de 250 kg. Comment acquérir les objectifs et évaluer les dommages à 70 km ? Cela pose la question du rôle des drones et des observateurs d’artillerie, comme celle de la coordination avec l’aviation.

ORIGINE: 

marianne.net/blogsecretdefense

Un sniper doté de

70 km de portée

au défilé du 14 juillet

Qualifié par la DGA le 16 mai 2014 et dorénavant en cours d’intégration au sein du 1er régiment d’artillerie de Belfort, le lance-roquettes unitaire (LRU) est sur le point d’effectuer sa première sortie officielle lors du très attendu défilé militaire du 14 juillet.

LRU: L'OUTIL A LA MODE DE CHEZ NOUS...POUR LE MALI OU AILLEURS (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr) dans ARMES A L'URANIUM APPAUVRI LRU_Lance-Roquettes_Unitaire_1e_Regiment_Artillerie_armee_fran%C3%A7aise_France_001-600x400

Deux lanceurs LRU du 1er RA aux répétitions du défilé du 14 juillet

Le programme LRU, lancé en 2009, fût formalisé en 2011 avec l’attribution du marché par le Bundesamt für Ausrüstung, Informationstechnik undNutzung der Bundeswehr (BAAINBw), homologue allemand de la DGA, à la société Krauss Maffei Wegmann, à la tête d’un ensemble industriel franco-allemand incluant Thales, Airbus Defence and Space et Sagem.

Le programme LRU répond avant tout au besoin d’effectuer par tout temps des frappes terrestres de précision métrique dans un rayon allant de 15 à 70 km. Il consiste à transformer des lance-roquettes multiple M270 (LRM), entrés en service au début des années 90, pour leur permettre de tirer la munition à charge explosive unitaire M31. La roquette M31, d’un calibre de 227 mm et guidée par GPS, est dotée d’une charge militaire de 90 kg et vise à remplacer les roquettes à sous munitions M26 destinées à être détruites. L’armée française doit être à terme dôtée d’un stock total de 504 roquettes, produites par Lockheed Martin en collaboration avec la société française Roxel pour la partie moteur.

Le 1er RA de Belfort dispose actuellement de sept lanceurs LRU sur les douze qui doivent lui être livrés d’ici 2016. Plusieurs équipages du 1er RA sont d’ores et déjà opérationnels sur LRU et composent l’épine dorsale des trois batteries de tirs prévues, chacune devant à terme être équipée de quatre LRU. Un treizième exemplaire reste, pour l’instant, en expérimentation complémentaire à la DGA.

ORIGINE:

forcesoperations.com

Barkhane :

1er tir opérationnel

pour le LRU

Le 4 mars 2016 a eu lieu le premier tir opérationnel du lance-roquettes unitaire (LRU).

La force barkhane est dotée depuis le 14 février 2016 d’un nouveau système d’artillerie. Il a été engagé pour la première fois ce jour contre un objectif des groupes terroristes décelé dans le Nord du Mali.

Le commandement de tir a été donné à près de 2 000 kilomètres, à N’Djamena. La cible a été touchée en moins de deux minutes. Un Reaper du détachement de drones de Niamey a permis de suivre la situation en temps réel et de s’assurer du bilan. Déployé actuellement à Tessalit aux côtés des LRU, le radar du centre de détection et de contrôle mobile (CDC-m) établissait de son côté la situation aérienne en temps réel pour éviter la présence d’un aéronef dans la zone.

Ce tir, véritable démonstration d’une intégration interarmées efficiente, a permis de détruire une position de repli des groupes armés terroristes dans l’Adrar des Ifoghas.

L’opération Barkhane compte 3500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armées terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

premier tir ops LRU

Sources : Etat-major des armées
Droits : Ministère de la défense

ORIGINE:

defense.gouv.fr

Enfin, je voudrais rappeler aussi l’utilisation du missile JAVELIN par les forces terrestres au MALI comme ailleurs.

Missile JAVELIN Tête de 8,40 kg d'URANIUM appauvri

(photo: tir de missile JAVELIN

Armée française)

L’on retrouve aussi une partie en URANIUM « appauvri.

Il faut noter que le missile MILAN vient d’être vendu à l’ARABIE SAOUDITE et est proposé, comme le missile JAVELIN, à certains groupes armés par la FRANCE et d’autres pays de la coalition…ce qui est, à mes yeux, complètement CRIMINEL et INCONSCIENT !

Des armes à l'UA prévues pour le LIBAN livrées à l'ARABIE SAOUDITE

(Photo: l’armée française livre des missiles MILAN

à l’ARABIE SAOUDITE / Armée française)

Vive la guerre, pas vrai ? Cela rapporte du fric à tous les marchands d’armes…alors tout va bien…

Thierry LAMIREAU

SUPPLEMENT

IMPORTANT:

-Aimablement fourni par Florent PIROT-
-7 mars 2016-

Quelques brevets d’armes d’artillerie

susceptibles de permettre

l’utilisation d’uranium

A Canjuers (sud de la FRANCE) l’armée ne tire qu’avec des armes d’artillerie, selon l’officier du camp en charge de la protection de l’environnement que j’ai eu au téléphone. Les brevets sont une façon intéressante de connaître les armes qui utilisent de l’uranium. De nombreux brevets ou références de brevets de roquettes d’artillerie et d’armes similaires autorisent l’utilisation d’uranium. Souvent les créateurs des brevets incluent au moins de façon implicite l’uranium dans les brevets d’armes de guerre pour protéger leurs inventions en cas de copie.

Number one :

Le brevet « Roquette d’artillerie » fait référence au brevet« Petite arme intelligente » de 2007 qui mentionne explicitement l’utilisation d’uranium « appauvri ».
Ce brevet de tête militaire de roquette  et celui-ci  ne font pas directement référence à l’uranium mais permettent de « ne pas suivre exactement les instructions » tout en restant « dans le cadre de l’invention » et ouvrent donc la porte à l’utilisation d’uranium.

Ce brevet de bombe de mortier cite le brevet d’un projectile d’artillerie qui permet d’utiliser:

suitable metal inserts 35 of a suitable material such as for example copper, tantalum, tungsten or other materials which are as heavy and ductile as possible and which build up fragment areal patterns in a plurality of and preferably as shown six directions 36A through 36G

ce qui est quasiment une référence explicite à l’uranium.
Cette arme fait également référence à un autre brevet de tête militaire qui dit que:

The projectile is composed of a first material 1110. The first material is heavy metal. Heavy metal is an alloy and may contain tungsten, iron, nickel and cobalt. The heavy metal may have a density in the order of 17-18 g/mm3. The projectile is also composed of a second material 1120. The second material is surrounded by the first material. The second material is largely located close to the first end of the projectile. The second material is a metal which is capable of burning, such as Zr, Ti, Mg etc. or a pyrotechnic mixture, such as a tracer mixture, for example. The second material is the material which provides the incendiary effect.

Le premier métal comme le second peuvent être de l’uranium, et EN PLUS LE SECOND METAL DOIT FORCEMENT CONTENIR UNE CERTAINE PROPORTION D’URANIUM ENRICHI.

Le même brevet de bombe de mortier US8794154 fait référence à un brevet de missile multi-têtes qui lui fait même explicitement référence à l’utilisation de « depleted uranium », et aussi à un brevet d’arme à fragmentation propulsée par fusée qui fait également référence à l’uranium ! Les armes à fragmentation sont interdites mais l’utilisation du premier est parfaitement « légale »…

Le brevet d’un autre projectile d’artillerie cite un brevet de tête militaire qui évoque, comme au-dessus, l’utilisation de deux types de métal, un métal lourd comme le tungstène (on peut donc soupçonner aussi de l’uranium, métal très lourd) et un métal incendiaire – et, comme je le disais au-dessus, l’uranium lorsqu’il contient de l’U235 a des propriétés incendiaires ! Et on retrouve cet uranium non appauvri au Liban ou en Irak, cf. travaux de Chris Busby !

Enfin le brevet de composante de sous-munition / munition fléchette propose l’utilisation de tungstène « ou d’un autre métal », évocation transparente de l’uranium.

Et ce n’est qu’un début, je n’ai pas regardé tous les brevets de roquettes d’artillerie sur Google Patents ! mais il est évident que ces armes sont utilisées et qu’elles le sont à Canjuers.

La roquette LRU, par exemple, utilisée par les nouveaux lance-roquettes de l’armée de terre, a été développée au départ aux Etats-Unis, et il est évident que les Américains ont développé un matériel contenant de l’uranium !

La France se contente de les importer ! Et elle les utilise à Canjuers, causant la contamination que l’on sait. Pensez à signer ma pétition !

Florent PIROT

PETITION:LA FRANCE DOIT ARRÊTER D’UTILISER DES ARMES A l’URANIUM « APPAUVRI » (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie)

La FRANCE doit arrêter

d’utiliser des armes

à l’URANIUM « appauvri »

(Thierry LAMIREAU)

Explosion d'armes à l'URANIUM

Pétition à signer ici:

https://www.change.org/p/d%C3%A9put%C3%A9-e-s-et-s%C3%A9nateurs-trices-la-france-doit-arr%C3%AAter-d-utiliser-des-armes-%C3%A0-l-uranium-appauvri

La France utilise des armes à l’URANIUM « appauvri » au THORIUM, au BERYLLIUM, au PLUTONIUM (la liste n’est pas close), à travers différents moyens armés comme pour les aéronefs RAFALE, MIRAGE 2000, hélicoptères TIGRE, les tirs de missiles portatifs, les obus du char LECLERC, etc.

Que ce soient les GBU 15, 31, 24, 27, 39, 49, etc…elles sont toutes équipées de pénétrateurs BLU 109/B ou équivalent , dont il existe une version en URANIUM APPAUVRI ou  » Staballoy « . Et puis n’oublions pas non plus le missile SCALP.

Ces bombes sont utilisées par la FRANCE.

La version URANIUM appauvri est OFL-APFSDS F2 ou Obus Flèche Armour Piercing  Fin Stabilized Discarding Sabot. C’est la technologie américaine mais c’est bien une arme 100% française (Source: Jane’s Information Group).

Modélisation contamination radioactive par armes URANIUM

TOUS les Etats utilisateurs comme la FRANCE ont classé SECRET DEFENSE l’utilisation de ces armes…

De cette manière, l’Etat français comme les industries du nucléaire se débarrassent de déchets nucléaires gênants comme l’uranium dit « appauvri ».

Réalisateur du film « URANIUM EN LIMOUSIN » et également enseignant à la retraite en Haute-Savoie, permettez-moi de souligner que dans le domaine de « l’horreur » il y a pire que divers sujets soulignés, ici ou là, par certains politiques, quel que soit le Parti…

En effet, la France comme les Etats-Unis et quelques autres utilisent, lors de conflits (à travers par  exemple les interventions de l’OTAN) divers, des armes dites « munitions flèches » à l’uranium « appauvri ».

Certains aéronefs (avions de chasse, hélicoptères d’attaque)  ont ainsi envoyé ces armes sur les sols de l’ex-Yougoslavie, en Bosnie, en Serbie, au Kosovo, en Afghanistan, en Irak, en Libye, au Liban, etc.

Ainsi, cette utilisation d’armes nucléaires s’est banalisée dans l’indifférence générale.

GBU 31

L’uranium métal inclus dans le pénétrateur de ces armes est, si l’on peut dire, l’arbalète des temps modernes.

L’uranium « appauvri » est plus dense que le plomb et, de ce fait, au lieu de traverser un char en traverse deux ou pénètre dans des bâtiments en béton à des profondeurs encore plus importantes.

Après le lancement de l’obus, le sabot s’ouvre en libérant le pénétrateur à une vitesse supersonique de 1700 mètres par seconde.

A cette vitesse, l’impact est celui d’un caillou dans l’eau, le blindage de l’objectif visé jouant le rôle de l’eau et la flèche de l’arme celui du caillou.

Mais ces armes possèdent d’autres effets, ceux-là, plus dévastateurs et à très longs termes.

L’entrée brutale dans la cible entraîne une surpression terrible capable de faire sauter une tourelle de char comme un bouchon de champagne. De plus, la vitesse et le contact entre les deux matériaux (celui de l’arme et de la cible)  dégagent une énorme chaleur de rayonnement dont l’effet destructeur s’ajoute aux précédents. Enfin, l’uranium est un matériau pyrophorique, c’est-à-dire qu’il prend feu dans l’air. L’uranium s’oxyde si vite qu’il prend feu en libérant IN SITU différentes particules radioactives ET chimiques.

Je tire ces informations d’un document de l’OTAN en date du 25 août 1992 (Document AC/258-D/425).

DEPLETED URANIUM

L’on peut lire dans ce même document :

« Un dépôt important de poussière d’uranium, de l’ordre de quelques g/m2, peut avoir un effet toxique sur les plantes et sur le bétail en pâture. Le dépôt d’uranium « appauvri » pourrait alors finir par être ingéré par l’homme, si la contamination se met dans la chaîne alimentaire.

Le taux de conversion de l’uranium « appauvri » métallique en oxyde, sous la forme de particules d’un format potentiellement respirable (très petites), est bien plus important (de 10 à 1000 fois) en cas d’explosion qu’en cas d’incendie. En outre, des éclats d’uranium « appauvri » en feu peuvent être projetés à des distances considérables, créant des sources secondaires de fumée d’uranium « appauvri » et de contamination de la surface. »

Les pays voisins des régions bombardées n’ont pas été épargnés par les retombées de particules radioactives et chimiques…comme le Koweït, l’Arabie Saoudite, l’Iran, des régions d’Albanie, de Macédoine, de Grèce, du Pakistan, pour ne citer qu’eux.

Il y a donc une pollution des sols, des eaux et de l’air pour plusieurs milliards d’années et cela provoque des problèmes importants de morbidités (nombreuses maladies induites), de mortalité et d’apparition de malformations congénitales monstrueuses puisque l’ADN est touché…il y a donc une transmission aux générations suivantes.

Armement HELLFIRE URANIUM PLUTTONIUM

Voir ici pour d’autres informations en anglais:

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3177876/

Pour des infos très détaillées:

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/03/31/le-scandale-des-armes-a-luranium-appauvri-contributions-diverses-tres-argumentees/

Pour une vidéo très didactique:

https://www.youtube.com/watch?v=pl0_9CdNbME

L’uranium « appauvri » est un déchet nucléaire « recyclé » par les pays utilisateurs comme une munition classique.

C’est un déchet radioactif issu de l’enrichissement de l’uranium destiné aux réacteurs nucléaires civils et militaires.

Il contient environ 0,2% d’uranium 235 et 99,75% d’uranium 238 dont la demie vie (période) est de 4,5 milliards d’années (l’âge de la terre !). On l’appelle « appauvri » parce que son activité est de 40% inférieure à celle de l’uranium naturel…ce qui ne signifie nullement qu’il est moins dangereux !

Il faut, en effet, rappeler que l’uranium « appauvri » utilisé dans l’armement est mélangé à de l’uranium issu des usines de retraitement qui contient des produits de fission hautement radioactifs comme l’uranium 236, le plutonium 238 et 239, le technétium 99 ou le ruthénium 106 qui potentialisent de fait sa nocivité.

LE DRIAN aime le genre humain

Le mythe de la « guerre propre » a fait long feu…si je puis dire !…pour les peuples autochtones comme pour les militaires et journalistes ayant approché de trop près les pollutions de ces armes.

 L’Agence Internationale de l’Energie Atomique prévoit d’ailleurs un excès d’un demi million de morts rien que pour l’Irak !

 Il y a une violation des règles internationales de radioprotection.

Selon le Droit International sur le contrôle des armements, les armes à l’uranium « appauvri » sont illégales (Convention de LA HAYE de 1899 et 1907, de GENEVE de 1925 et 1949, Charte de NUREMBERG de 1945, Convention des Nations Unies du 10 octobre 1980 dite « Convention des armes inhumaines ») pour les raisons citées précédemment.

« Dans la plupart des rapports officiels, la question du respect de la réglementation et des normes de radioprotection est totalement éludée. Pareillement, le terme de « déchets radioactifs » et les prescriptions qui s’y rapportent sont tabous. C’est pourtant la terminologie appropriée pour décrire les obus et munitions à l’uranium appauvri dispersés dans l’environnement. » (Document CRIIRAD, Corinne Castanier et Bruno Chareyron).

Armes UA de l'entreprise française NEXTER

La désinformation, qui présente l’uranium « appauvri » comme un produit anodin, permet aux pays comme la France de se défausser de la prise en charge des coûts de décontamination mais surtout de banaliser dans l’indifférence générale l’usage de telles armes dans les conflits en condamnant pour « l’éternité » des populations civiles innocentes.

Les armées de près de 50 pays sont équipées de ces munitions à l’uranium « appauvri » !

Arrêtons ce massacre sous couvert de l’OMS et de l’ONU !

L’utilisation de ces armes à l’uranium « appauvri » est un CRIME CONTRE L’HUMANITE !

TOUS les élus de la Nation française doivent s’engager à faire arrêter, détruire et interdire l’usage des armes à l’uranium « appauvri » et à œuvrer sans relâche auprès des instances internationales comme l’ONU pour que les armes à l’uranium « appauvri » soient définitivement interdites dans tous les conflits sur la planète.

Les citoyens doivent user de tous les moyens légaux pour faire pression sur les élus divers du pays, sur le Premier ministre et le gouvernement ainsi que sur le Président de la République.

Malgré un combat inégal (si l’on peut dire), tous les citoyens doivent agir…

Thierry LAMIREAU

PROCES BOLLORE: LES « JE SUIS CHARLIE » SERAIENT-ILS DES CHARLOTS ? (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-Procès BOLLORE-

BOLLORE a des qualités

Les « je suis CHARLIE »

seraient-ils des Charlots ?

(Thierry LAMIREAU)

Voilà que s’est déroulé pour moi un procès dont je me serais bien passé….Neuf heures avec une interruption de 15 minutes.

Après diffusion d’un article de BASTAMAG sur mon blog, Vincent BOLLORE s’est signalé, comme d’habitude dès que les phrases lui déplaisent, en portant plainte contre les auteurs et les diffuseurs.

Lien pour rappel de l’événement:

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-lamireau-thierry

Depuis de longs mois, j’ai essayé de faire appel à l’aide éventuelle de certain-e-s qui se disaient « je suis Charlie » et sensibles à la liberté d’expression.

Larguer plus de 6000 euros pour payer sa défense dans un cas où je ne suis pas l’auteur d’un article c’est très dur psychologiquement et financièrement, même si je suis en accord avec les thèmes abordés dans le texte.

Depuis trois années,  je pense, je parle, je rêve BOLLORE. 

Cette affaire a envahi  (trop) ma vie et nul doute que mes nombreuses pathologies ont été aggravées par le stress induit…

D’ailleurs, porter plainte « pour diffamation » est une technique favorite de certains…

BOLLORE et les Présidents du NIGER du BENIN

« Diffamation » ou « information » ?

Cela a été réellement le thème du procès: parler d’accaparement de terres et de déplacements de populations, avec tout ce que cela induit, est-ce une « diffamation » ou une « information » ?

Dans un pays envahi par des objectifs sécuritaires et notamment par un « Etat d’Urgence », les conditions du procès ont été très pénibles.

Vincent BOLLORE n’était pas présent, bien sûr, même s’il est à l’origine de la plainte…

Frontispice de la 17e Chambre Correctionnelle du TGI de PARIS Photo de Sylvain TRONCHET

(Photo: Sylvain TRONCHET)

Les plaidoiries ont donc eu lieu jeudi 11 février 2016 au TGI de PARIS à la 17è Chambre Correctionnelle.

Je suis donc inculpé (mis en examen dit-on maintenant) pour une simple diffusion de texte sur mon blog.

Ce procès « n’est pas le mien » malheureusement.

Je suis conscient que le « rouleau-compresseur » des médias peut être dévastateur pour mon intégrité et ma vie privée.

CM140531-175732001

Mais où sont donc les

« je suis Charlie » ?

Je pensais naïvement que des aides financières arriveraient pour m’aider dans cette épreuve.

A part quatre courageuses personnes (trois sur Leetchi.com et une amie voulant rester discrète) je n’ai reçu AUCUN soutien. Les sommes se montent à 100 euros+50 euros en privé !

Je remercie ces adorables donateurs bien évidemment et j’en reste très touché.

Mais où sont donc les « je suis Charlie » qui disaient vouloir lutter absolument pour la liberté d’expression ?

Seraient-ils des Charlots pour n’en rester qu’à une manif ?

Je prends les choses comme elles viennent et, en définitive, je ne m’étonne plus de ce résultat.

Vouloir dénoncer est une chose, s’engager en est une autre…

Au final, de toute façon, nous verrons bien comment évolue le procès d’ici le verdict du 7 avril 2016…non, 14 avril après report et…diffusion d’un sujet sur BOLLORE sur FRANCE 2 le…7 avril !

Le verdict du 14 avril 2016:

Journalistes et blogueurs RELAXES.

BOLLORE débouté et condamné, me concernant, pour « plainte abusive » et obligation à verser 2000 euros.

Faudrait-il rappeler que mes frais d’avocat ne sont pas remboursés et que mes nombreux préjudices ne sont pas pris en compte !

Enfin, selon des informations sérieuses, BOLLORE va faire appel contre les journalistes et se pose la question quant aux trois blogueurs « pris en exemple ».

Il faut donc attendre les dix jours réglementaires (jusqu’au 24 avril) pour connaître la suite…

CARPE DIEM !…

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 31 janvier, 2016 |2 Commentaires »

MALI ET NIGER: L’INAVOUABLE AVOUE PAR UN PREMIER MINISTRE…(Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-MALI et NIGER-

L’invasion du MALI:

La véritable raison

avouée par VALLS

un certain

dimanche 17 janvier 2016

à 1h45…

Radioactivité mine de ARLIT au NIGER

(Photo: le NIGER et la radioactivité

des mines d’uranium de AREVA)

(Thierry LAMIREAU)

Voilà, au détour d’une intervention de communication, le Premier ministre français, Manuel VALLS, avoue à 1h45, dans l’émission « On N’est Pas Couché » de Laurent RUQUIER, la véritable raison de l’invasion du MALI…

En fait, c’est ce que disaient certains, dont moi, mais qui étaient considérés, à l’époque, comme de « grands n’importe quoi » par les politiques de tout bord et les journalistes « aux ordres » participant à l’OMERTA pratique, paresseuse et habituelle.

Modélisation contamination radioactive par armes URANIUM

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/03/31/le-scandale-des-armes-a-luranium-appauvri-contributions-diverses-tres-argumentees/

Notre cher VALLS avoue donc que « oui, La France devait libérer le Mali pour défendre un intérêt fondamental…l’URANIUM, pour les industries du nucléaire. Mais, il n’y a aucune honte à le dire, et si nous intervenons, comme nous le faisons à travers nos avions et avec nos aviateurs en Irak et en Syrie, nous l’assumons pleinement. »

Je vous propose le son, pas besoin d’image, du passage de l’émission où VALLS avoue un SECRET D’ETAT:

(Dialogue entre Jérémy FERRARI et Manuel VALLS)

Si, Monsieur VALLS, il est honteux de le dire et inconscient de l’avouer surtout en plein Etat d’Urgence et en plein affrontement contre les différents groupes dits « terroristes ».

Avouer de tels faits met en DANGER des populations civiles de différents pays…dont la FRANCE.

Il est aussi honteux d’avouer une piètre réalité qui n’aurait dû rester que dans les papiers détruits de la DGSE…

La version URANIUM APPAUVRI est

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2014/04/13/365-jours-au-mali-ladj-ly-said-belktibia-et-benkoro-sangare/

J’ai aussi toujours raison lorsque je dis que TOUS les Etats classifient SECRET DEFENSE leur utilisation d’armes radioactives à l’uranium « appauvri », au thorium, plutonium, béryllium, etc…

Et merci pour la planète et le monde du vivant qui, de fait, seront pollués pour 4,5 milliards d’années, si l’on considère les durées de vie de certains radio-éléments. 

Vive la COP21, pas vrai ?

HOLLANDE respecte l'environnement

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/11/04/vla-hollande-et-sa-cop21-une-creation-musicale-speciale-thierry-lamireau/

Mais ça, par définition, ce SECRET DEFENSE, AUCUN Etat ne l’avouera…même à 1h45 dans une émission « people » de télévision !…

Thierry LAMIREAU

Réalisateur du documentaire URANIUM EN LIMOUSIN

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 17 janvier, 2016 |Pas de Commentaires »

MUSIQUE CAJUN. LE GRAND ROULAILLE SPECIAL AU CHÂTEAU DE LIGOURE EN LIMOUSIN. (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-Musique CAJUN-

LE GRAND

ROULAILLE SPECIAL

au château de LIGOURE

en LIMOUSIN

Le BAYOU

(Thierry LAMIREAU)

Un groupe spécialement composé à l’occasion de la visite de Bobby MICHOT en LIMOUSIN, un cajun pur souche.

Bobby MICHOT

(Photo: Bobby MICHOT)

Un enregistrement réalisé à la demande de mes amis de la région de LIMOGES pour proposer , à l’époque, une cassette au public.

CAJUN

Nous avions choisi le château de LIGOURE (en Haute-Vienne) comme lieu intéressant d’enregistrement.
Le matériel utilisé était le mien, donc d’un amateur et absolument pas professionnel.

REVOX A 77

Le support d’origine était une bande magnétique utilisée avec un magnétophone REVOX A 77 en deux pistes stéréo 38 cm/s.
Tout morceau loupé était recommencé par tout le monde puisque c’était des prises directes et non en multipistes…

Les musiciens:

Bobby MICHOT, chant, guitare, triangle.
Guy ROUSSEAU, chant, guitare, triangle.
Laurent GRAND, caisse claire, triangle.
Dominique GRAND, violon.
Claude LENOBLE, violon.
Claude JAVELAUD, accordéon mélodéon.

Les titres:

1/ Jolie catin.
2/ La valse du rêveur.
3/ L’anse aux pailles.
4/ La valse du pont d’amour.
5/ Quoi faire ?
6/ La vieille valse du Bayou Tèche.
7/ Le stomp de BOSCO.
8/ La valse à DURALD.
9/ Enterre-moi pas.
10/ Les filles à n’onc’ HILAIRE.
11/ French jig.
12/ Le two-step des Acadiens.

Date d’enregistrement: Samedi 21 avril 1990.

Prise de sons: Thierry LAMIREAU

Le lien pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/le-grand-roulaille-special-musique-cajun-chateau-de-ligoure-87

Bonne danse !

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 1 décembre, 2015 |Pas de Commentaires »

MUSIQUES IRLANDAISE, ECOSSAISE ET ANGLAISE AVEC TOMAS LYNCH AU PETIT COUDIER EN 1983 (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Musiques

irlandaise,

écossaise

et anglaise-

Tomas LYNCH

(Irlandais de DUBLIN)

CM140503-160059002

-Concert réalisé au coin du feu

à la « Taverne du Petit Coudier »

de Christian PENICAUD-

Lieu: Monts d’AMBAZAC près de LIMOGES.
Matériel de prise de son: NAGRA III + microphone LEM DO21B.
Date: 3 décembre 1983.

NAGRA III

Enregistrer avec un seul micro sur une perche et difficulté de passer de la voix avec la guitare à la guitare seule, éviter trop de saturation dans le niveau sonore…

J’ai refusé de mettre ensuite des effets sur les morceaux enregistrés.

Titres:
1/ The old bush/The flags of DUBLIN (tad).
2/ Reglad road (P.KAVANAGH/trad.
3/ Mary, the soldier (P.KAVANAGH/trad.
4/ Black is the color of my true loves hair/Duke of LEINSTER/Glass of beer (trad).
5/ The PARIS song (Kieran HOLPIN/trad).
6/ Donal og (trad).
7/ The actor (Sonny CONDELL/trad).
8/Leitrim jig/hitch to LIMOGES (Tomas LYNCH).
9/ The road (Danney O KEEFE/trad).
10/ Blackbird (LENNON/MC CARTNEY).
11/ The far side of the room (Tomas LYNCH).
12/ Away (Tomas LYNCH).
13/ Empty chairs (Don MC LEAN).
14: Recruiting SGT (trad).
15/ Blind MARY (T.O CAROLAN).
16/ Blues work song (Maria MULDAW).
17/ The ballad of jocking JESUS/ The rambling pitchfock (Oliver S.J GOYARTY/trad).
18/ Ringsend (Tomas LYNCH).
19/ VAN GOGH Museum (HALPIN/ Tomas LYNCH).

Le lien pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/tomas-lynch-en-1993-au-petit-coudier-monts-dambazac-en-haute-vienne

Bonne écoute.

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 29 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

ENREGISTREMENTS EXCEPTIONNELS- LA FAMILLE CARLIER, DES MUSICIENS-FERMIERS (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

La famille CARLIER:

des musiciens-fermiers

La PLANETE dans un champ

-Version longue-

(Thierry LAMIREAU)

Une rencontre magnifique avec cette famille unique qui s’est installée en LIMOUSIN dans le nord de la Haute-Vienne.

Des êtres extraordinaires qui mélangent agriculture biologique, culture et musique.
Des musiciens de haut niveau qui ont parcouru le monde entier et qui se permettent de jouer aussi bien des partitions classiques que des musiques traditionnelles de tous les pays.

bord de lac verdoyant  coucher de soleil

Je vous propose cette version « longue » du sujet déjà proposé sur mon compte personnel avec, en introduction, la version « courte » qui résume le sujet, mixée à une prise de son d’ambiances diverses en compagnie des membres de la famille CARLIER puis un mini concert de ces musiciens-fermiers enregistré dans une église de LIMOGES en 1995.

Vous retrouverez dans la version « courte » des éléments sonores des ambiances à l’extérieur et du concert.
Ces enregistrements sont en stéréophonie.

TEAC DAP 20

Matériel de prise de sons: enregistreur DAT TEAC DAP20 et
microphone stéréophonique AUDIOTECHNICA AT 825 avec cellules XY sur perche et suspension LTM.
Montage et mixage effectués à mon domicile en novembre 2015.

Titres du concert en public:

- Suite de danses du 18è siècle.
- Petite Symphonie  » a la rustica  » (Antonio VIVALDI).
- Une gigue et des reels du 18è siècle irlandais.
- Différents airs traditionnels adaptés par la famille CARLIER.
- Premier mouvement en sol mineur (Antonio VIVALDI).

Le lien pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/la-famille-carlier-des-musiciens-aux-champs-version-longue

Durée: 76 minutes

Que l’écoute vous envahisse de bonheur

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 27 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

LES DEBUTS D’UNE INSTITUTRICE DES ANNEES 20: MADAME LAGUEUNIERE (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Les débuts d’une institutrice

des années 20:

barbapapa est mort

Madame LAGUEUNIERE

(Thierry LAMIREAU)

Lorsque je vivais dans le LIMOUSIN, j’avais rencontré une ancienne institutrice des années 20.

Mairie école de SAINT BONNET DE BELLAC

J’enseignais dans l’école de SAINT-BONNET-DE-BELLAC, en Haute-Vienne.

Ecole fréquentée auparavant par madame LAGUEUNIERE mais au début du vingtième siècle.

Elèves du CP CE1 de l'école de SAINT BONNET DE BELLAC en 1967

(Photo: CP/CE1 de l’école en 1967)

Les conditions de travail étaient totalement différentes…

Nous avons la description d’une société et la rencontre avec Célestin FREINET.

Ma passion pour les enregistrements m’avait donc guidé vers ce magnifique témoignage.

Evidemment, cette personne est désormais décédée.

Le lien pour l’écoute sur SOUNDCLOUD:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/les-debuts-dune-institutrice-des-annees-20-mme-lagueuniere

NAGRA III

L’enregistrement a été réalisé avec un NAGRA III et un micro LEM DO21B.

Photo détail d'une table de mixage

Le mixage a été fait chez moi et le sujet a été diffusé sur FRANCE CULTURE en 1980.

NOTA:

Vous pourrez écouter également d’autres enregistrements très rares sur mon compte SOUNDCLOUD:

https://soundcloud.com/you/tracks

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 25 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

ENREGISTREMENT RARE. EN MEMOIRE DE MON AMI MINET GANE. (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-ENREGISTREMENT RARE-

En mémoire de mon ami

Minet GANE

REVOX B77

(Thierry LAMIREAU)

FOLK, BLUES, JAZZ, PICKING à la guitare avec MINET GANE.

Un enregistrement RARE puisque MINET GANE est, lui aussi, décédé trop tôt.

GUITARE

Il était venu chez moi en 1978 pour discuter musique et essayer de faire avec moi une maquette de disque pour attirer les producteurs et sortir un 33 T après; ce qui a été fait.
Un très grand souvenir d’une belle amitié naissante entre le fou de prise de son qui débutait et le dingue de guitare.

Les titres:

1/ Slide 1 (Michel GENTILS, Minet GANE)

2/ Le quartier des chiens (Minet GANE)

3/ Anatole (Minet GANE)

4/ Boogie du gros (Minet GANE)

5/ Les machinettes (Minet GANE)

6/ L’âne rouge (Minet GANE)

7/ Whiskey (Minet GANE)

8/ Bill BILLY (arrangement Minet GANE)

9/ Putain de train (Minet GANE)

10/ Whystlin blues (Gary DAVIS)

11/ You’re something there (BLIND BOY FULLER)

12/ JORMA (Minet GANE)

Le lien pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/minet-gane-enregistre-chez-thierry-lamireau-en-limousin-en-1978

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 24 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

ENREGISTREMENT RARE: BUCK STAUB ET THOMAS LYNCH AU PETIT COUDIER EN LIMOUSIN EN 1982 (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-ENREGISTREMENT RARE-

Musiques traditionnelles

irlandaises, anglaises,

écossaises et hollandaises.

console de mixage radio

Buck STAUB

et

Thomas LYNCH

(Thierry LAMIREAU)

Je vous propose un de mes enregistrements personnels.
C’était l’époque où je m’essayais aux prises de sons en public.

-Musiques irlandaises, écossaises, anglaises et hollandaises-

Avec Buck STAUB (de GRONINGEN, Pays-Bas) et Thomas LYNCH (de DUBLIN, Irlande).

J'ai tellement fumé de musique que je vais mourir d'un concert

Buck STAUB est décedé trop jeune…trop tôt.
Ce concert public est donc unique et rare.

Lieu: Le Petit Coudier de Christian PENICAUD.
Commune de SAINT-SYLVESTRE dans les Monts d’AMBAZAC près de LIMOGES en LIMOUSIN (FRANCE).

NAGRA III

Matériel: NAGRA III (monophonie pleine piste)+ une petite table de mixage de l’époque.
Prise de sons: Thierry LAMIREAU

MAG SCHLUMBERGER F 230 stéréo

Le lien pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/buck-staub-et-thomas-lynch-au-petit-coudier-dans-les-monts-dambazac-en-1982

Pardon, à chaque fois j’oublie toujours de mettre le lien !

Les titres:

1/ Merry blacksmith / The maid behind the barrel (trad) + Duncan (Paul SIMON).
2/ Concertina, Gossips (Dick GOSSIPS).
3/ Bank of IRELAND (Trad flamand).
4/ Bank of IRELAND / The Iwy leaf (trad).
5/ I feel it in my bones (Kieran HALPIN).
6/ Duncan and Brady (Muddie LEAD BETTER).
7/ Clancy’s chickens (Wellie CLANCY’S, Jerry CHICKENS).
8/ Anarchie GORDON (trad).
9/ Jan BROEDER (trad).
10/ Lanigan’s ball (trad).
11/ Ned of the hills / Old bush / Virginia reel (trad).
12/ Free man (Till WOODS).
13/ Bonnie gates head lass (trad).
14/ Sally WEATLEY (trad).
15/ Alexander’s and the fairies (trad).

Buck STAUB: vocal, guitare, mandoline, flûte irlandaise.

Thomas LYNCH: vocal, uilleann pipes, flûte irlandaise, guitare.

Bonne écoute.

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 24 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

EXCEPTIONNEL. CONCERT DE MARION WILLIAMS A LIMOGES LE 14 MARS 1972 (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

-Exceptionnel-

Concert de

Marion WILLIAMS

LIMOGES, le 14 mars 1972

Marion WILLIAMS

(Thierry LAMIREAU)

Une rareté tirée de 9 m3 d’archives sonores sauvées des poubelles de RADIO LIMOGES (c’était son nom à l’époque).

Concert de

Marion WILLIAMS

(née en 1927 / Décédée en 1994)

Jean Marie MASSE

Organisé par le Hot Club de LIMOGES, présidé, à l’époque, par le regretté Jean-Marie MASSE.
Date: 14 mars 1972
Lieu: Cinéma « Le Lido » à LIMOGES

NAGRA III

Les techniciens de RADIO LIMOGES enregistraient les concerts avec deux NAGRA III couplés à une table de mixage monophonique.

MAG SCHLUMBERGER F 230 stéréo

L’enregistrement d’origine est sur bande pour plateau AEG. Il est enregistré à 19cm/s en monophonie pleine piste.

REVOX B77

La bande récupérée est en très mauvais état visuel et de conservation. A chaque passage, une oxydation très importante se dépose sur les têtes de mon magnétophone REVOX.

J’ai dû retravailler le son et le montage pour essayer de retrouver une sonorité proche de l’original. 
Grosse difficulté pour réaliser un équilibre entre les niveaux très forts et très faibles.
J’ai refusé de mettre un effet sur l’enregistrement.
Beaucoup de travail pour un résultat, je l’espère, satisfaisant.

Le lien Soundcloud oublié:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/concert-de-marion-williams-a-limoges-le-14-mars-1972

Bonne écoute.

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 15 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

V’LA HOLLANDE ET SA COP21 ! UNE CREATION MUSICALE SPECIALE THIERRY LAMIREAU

V’la HOLLANDE 

et sa COP21 !

HOLLANDE respecte l'environnement

(Thierry LAMIREAU)

Un petit essai de création musicale après l’achat d’un sampler et hop !…

V’la HOLLANDE et sa COP21.

HOLLANDE vend des RAFALE à l'EGYPTE Il est content

Il est clair que la COP21 est une ARNAQUE, un LEURRE et une MANIPULATION sur le dos du citoyen.

Le lien Soundcloud pour l’écoute en version wave (ou wav):

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/la-cop21-de-hollande

Ou écouter directement ici en version MP3:

Son de François HOLLANDE tiré du lancement de la COP21 le 10 septembre 2015.

Petits commentaires après des messages privés:

Ce mixage sonore est mon premier essai d’utilisation d’un sampler. Cet enregistrement reste donc modeste et n’a aucune prétention professionnelle.

J’ai essayé de jouer sur les répétitions sonores et des mots dits par François HOLLANDE pour montrer le manque d’ambition des Etats concernés par la COP21.

La fin où se mélangent les voix du Président français décrit l’hypocrisie institutionnalisée.

Les coups sonores en écho sont la signification des guerres engagées par la France.

Toute guerre ne peut aller dans le sens d’une vraie COP21 car les premiers pollueurs sont les MILITAIRES…ce que personne ne dit.

Voir ci-dessous pour de plus amples renseignements:

URANIUM en LIMOUSIN

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/06/28/exclusivite-developpement-durable-leurre-ou-mystification-deliberee-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr/
http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/09/29/nucleaire-une-revision-simpose-pour-les-inconscients-qui-pronent-le-50-

Bonne écoute et bonne lecture !

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 4 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

RARETE EN JAZZ: TRIO DU HOT CLUB DE LIMOGES EN 1968 (Thierry LAMIREAU)

Tu veux une rareté ?

Trio du Hot Club

de LIMOGES

à la MJC de BELLAC

le 31 octobre 1968.

Jean Marie MASSE

(Thierry LAMIREAU)

Un enregistrement sauvé des poubelles de RADIO LIMOGES.

REVOX B77

Posée sur le plateau de mon magnétophone REVOX, il faut « retravailler » le son car la bande est en mauvais état sonore et visuel. Et là, tu t’approches du son d’origine.

Une rareté sonore avec Jean-Marie MASSE.
Enregistrement à la MJC de BELLAC (Haute-Vienne)…lorsqu’elle existait.
Membres du groupe:
Gabriel GARVANOFF (piano),
P.SIUX (contrebasse),
Jean-Marie MASSE (batterie).

NAGRA III

La prise de son a été réalisée par les techniciens de RADIO LIMOGES (c’était son nom à l’époque) avec une table de mixage monophonique et deux NAGRA III couplés.
Retrouver le son d’origine est un vrai plaisir.

MAG SCHLUMBERGER F 230 stéréo

Le pianiste Gabriel GARVANOFF était très proche du style de Erroll GARNER ou de Earl HINES.

On appréciera la décontraction des musiciens et moins…le piano droit de la MJC de BELLAC pas accordé !

Lien vers Soundcloud pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/trio-du-hot-club-de-limoges-bellac-31-octobre-1968

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 3 novembre, 2015 |Pas de Commentaires »

EXCLUSIF: HOMMAGE A JEAN-MARIE MASSE ET AU JAZZ (Thierry LAMIREAU)

Hommage

à

Jean-Marie MASSE

et au jazz.

Jean Marie MASSE

(Thierry LAMIREAU)

Un témoignage sonore d’archives sauvées lors du déménagement d’une station locale de RADIO FRANCE.

Une archive tirée de mon sauvetage de 8m3 de documents sonores de la station.

« SWING DISCOTHEQUE »
Emission du regretté Jean-Marie MASSE qui animait , entre autres, des émissions de jazz sur RADIO LIMOGES.

NAGRA III

L’on peut entendre des raretés enregistrées en public par la station.
Les techniciens enregistraient avec deux magnétophones NAGRA III (monophonie pleine piste) couplés à une table de mixage monophonique.
Les émissions datent de 1970.

REVOX B77

Poser la bande sur le plateau du REVOX et écouter…

Du bon jazz qui swingue. Mais RADIO FRANCE considérait que le jazz et Jean-Marie MASSE étaient trop ringards puisque tout le monde a été viré !

J’ai mis deux types d’émissions: l’un avec retransmission de concerts en public, l’autre avec des découvertes de disques microsillons (oui, l’on disait ainsi à cette époque).

J’ai retravaillé un peu le son, mais si peu, les bandes étant en bon état de conservation (support et qualité du son).

Le lien pour l’écoute sur Soundcloud:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/swing-discotheque-par-jean-marie-masse-radio-limoges-1970

Bonne écoute.

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 29 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

SOUVENIR DU LIMOUSIN: « ANDRE ROBERT PAPON, DIT NEGUS » (Thierry LAMIREAU)

-Souvenir du LIMOUSIN-

« André Robert PAPON,

dit Négus. »

Compagnons charpentiers

(Thierry LAMIREAU)

Lorsque j’habitais SAINT-BONNET-DE BELLAC, en Haute-Vienne, j’ai rencontré celui que tout le monde appelait Négus.
LE personnage du village, Compagnon charpentier de France.
Il était le témoin de l’évolution d’une époque.

Né en 1909, André Robert PAPON s’inscrivait de plain-pied dans le schéma d’une Mémoire du Siècle.
Il est décédé à l’âge de soixante-seize ans.

Après un rapide séjour à PARIS étant enfant, Négus est devenu Compagnon et a effectué, comme il se doit, son Tour de FRANCE, dans la fraternité des « bons drilles » du père SOUBIZE.
Revenu tout de suite après dans son village natal, il crée sa propre petite entreprise et reste à SAINT-BONNET DE BELLAC jusqu’à sa mort.

C’était un étrange personnage qui cultivait son côté marginal; par exemple, il portait la moitié du temps, la chaussure gauche au pied droit, et vice et versa, dans le but d’user moins vite ses semelles.
Sa vie était une dénégation quotidienne du luxe.
Alliant à cela des considérations mystico-religieuses, il ne voulut plus toucher à rien dans la maison après la mort de sa mère en 1969, et laissa donc le ménage en plan.
Ce qui ne l’empêcha pas de travailler pour les Beaux Arts ou à des restaurations d’églises ou de châteaux tel que celui de LANGEAIS.

Négus parle aussi des premières rames de tramways dans le nord de la Haute-Vienne puis de l’électrification ou du goudronnage des routes dans la Touraine.
Il décrit aussi les machines à vapeur, comme la locomobile qu’il utilisait dans son atelier ainsi que la fabrication du pain clandestin, en période de guerre, dans les minoteries le long de la rivière Gartempe près de SAINT-BONNET DE BELLAC.
C’est donc un beau témoignage personnel mais aussi celui de ses contemporains.

Ce montage/mixage a été réalisé pour l’émission de FRANCE CULTURE « Mémoires du Siècle » diffusée autrefois le dimanche entre 11 heures et midi.
Diffusion: Dimanche 26 juillet 1987
Matériel de reportage: NAGRA III + microphone LEM DO 21B
Nota: J’ai remonté un peu l’émission depuis sa diffusion.
Durée: 50′ 23″

Le lien Soundcloud pour écouter l’émission:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/souvenir-du-limousin-andre-robert-papon-dit-negus

Bonne découverte.

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 28 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

ENREGISTREMENT TRES RARE: CONCERT DE LIONEL HAMPTON EN DIRECT DU THEÂTRE DE LIMOGES PRESENTE PAR JEAN-MARIE MASSE LE 13 MAI 1977 (Thierry LAMIREAU)

-Enregistrement RARE-

Concert de

Lionel HAMPTON

en direct du Théâtre

de LIMOGES

sur FRANCE 3 LIMOUSIN

POITOU CHARENTES

Jean Marie MASSE

Présentation de

Jean-Marie MASSE

En la mémoire de Jean-Marie MASSE, décédé le 17 octobre 2015, Président du Hot Club de Jazz de LIMOGES (entre autres activités), je vous propose un enregistrement très rare tiré de mes archives.

Jean-Marie MASSE a travaillé de très longues années dans une radio qui s’appelait RADIO LIMOGES, à une époque, puis FRANCE 3 LIMOUSIN POITOU CHARENTES à une autre période.

Cette station s’intitule désormais FRANCE BLEU LIMOUSIN.

J’ai donc retrouvé une bande-témoin de la diffusion en direct du concert de Lionel HAMPTON au Grand Théâtre de LIMOGES le 13 mai 1977.

Je me souviens bien de ce concert. J’étais un fidèle des concerts du Hot Club de jazz de LIMOGES et j’adorais les émissions de Jean-Marie MASSE.

L’on peut entendre d’autres raretés présentées par Jean-Marie MASSE notamment à l’entracte du concert.

Mais chut, surprise…

Cette bande était sur galette et enregistrée à la vitesse de 9,5 cm/s ce qui prouve que c’était une bande-témoin.

J’ai retravaillé le son et effectué un petit montage final pour que l’écoute soit plus présentable. La bande retrouvée était de très mauvaise qualité et en état de conservation médiocre.

MAG SCHLUMBERGER F 230 stéréo

(Photo: Magnétophone SCHLUMBERGER 

F 230 Stéréo)

L’enregistrement a été effectué en monophonie pleine piste sur un magnétophone SCHLUMBERGER  F 222 comme l’on pouvait en trouver dans ces lieux.

La stéréophonie n’existait pas encore dans cette radio, en tout cas pour la diffusion.

C’était l’époque où Jean-Marie MASSE était encore accepté et où l’on ne lui avait pas dit que le jazz était ringard pour pouvoir le virer !

Bonne écoute sur le lien suivant:

 https://soundcloud.com/lamireau-thierry/concert-de-lionel-hampton-au-theatre-de-limoges-le-13-mai-1977-presentation-jean-marie-masse

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 22 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

REPORTAGE: VISITE AU MUSEE DES INSTRUMENTS DE MUSIQUE MECANIQUE DE PARIS 3 EN 1984 (Thierry LAMIREAU)

Visite au Musée

des instruments

de musique mécanique

Musée d'instruments de musique mécanique

Impasse Berthaud

PARIS 3è

(Thierry LAMIREAU)

Une visite réalisée samedi 31 mars 1984 dans la collection de Messieurs TRIQUET et LEFEVRE.

Mais ce lieu existe-t-il encore ?…

Musique mécanique 3

Prise de sons, montage, mixage: Thierry LAMIREAU

Matériel de reportage: NAGRA III + Microphone LEM DO 21B.

Désolé pour le petit problème d’écho en début de reportage, dû aux spires de la bande magnétique poséee sur le plateau de mon magnétophone REVOX.

Lien pour l’écoute du reportage:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/visite-au-musee-d-instruments-de-musique-mecanique-a-paris-3e

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 20 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

TEFAL LAVE SES CASSEROLES DANS UN PROCES ABJECT OÙ LES INSPECTEURS DU TRAVAIL SONT DETRUITS (Thierry LAMIREAU)

-TEFAL

LAVE

SES CASSEROLES-

CM151016-142421005

ou comment détruire

une inspectrice du Travail

(Thierry LAMIREAU)

Une inspectrice du travail, Laura PFEIFFER, est passée, vendredi 16 octobre 2015, devant le Tribunal Correctionnel d’ANNECY pour « violation du secret professionnel et recel de courriels de l’entreprise TEFAL de RUMILLY (groupe SEB).

Un informaticien de TEFAL, aujourd’hui licencié, a lui aussi été poursuivi pour « détournement de courriels et accès frauduleux à un système informatique. »

Il leur est reproché d’avoir rendu public des mails internes à l’entreprise montrant que la direction avait cherché à entraver le travail de l’inspectrice.

CM151016-142237002

(La justice et l’Etat attendaient les citoyens avec les CRS de service.)

Saisi, le Conseil National de l’Inspection du Travail (CNIT) a estimé, en juillet 2014, que l’entreprise avait « porté atteinte à l’indépendance de l’inspection en tentant d’obtenir, de l’administration ( le préfet) et du responsable hiérarchique, le changement d’affectation de l’inspectrice ». « Ces pressions n’ont pas été suivies d’effet », a cependant indiqué le CNIT.

Laura PFEIFFER a établi ensuite un procès-verbal d’entrave à sa mission d’inspectrice, mettant notamment en cause sa hiérarchie. Elle a aussi porté plainte « pour harcèlement moral » contre Monsieur DUMONT. Ces faits ont fait l’objet de deux enquêtes ouvertes par le Parquet d’ANNECY et confiées à la Section de Recherches de la Gendarmerie de CHAMBERY.

CM151016-145429001

TEFAL a attaqué en poursuivant l’Inspectrice du Travail pour « violation du secret professionnel après la diffusion des courriels litigieux dans la presse. »

Les syndicats CGT, SUD, CNT, FSU et FO ont appelé à une nouvelle manifestation ce vendredi 16 octobre 2015 à partir de 13 heures devant le Tribunal d’ANNECY.

Les intermittents du « Collectif 3A » de LYON ont mis en scène, d’une manière humoristique, le procès au cours d’une pièce de théâtre devant le Palais de Justice.

Des Inspecteurs du Travail sont venus de toute la France.

CM151016-150314001

CM151016-150612001

CM151016-151508001

(La reconstitution théâtrale du procès 

a beaucoup fait rire.)

Le procureur d’ANNECY, Eric MAILLAUD, a contesté « formellement avoir voulu, par ces poursuites, faire le ménage dans l’Inspection du Travail.

Il a précisé avoir traité « avec la même rigueur (…) l’ensemble des procédures pénales qui lui sont soumises, y compris dans le domaine du Droit Pénal du Travail ».

(Texte d’après l’AFP)

Notons que ce cher Procureur a l’habitude de « classer » toutes les affaires embarrassantes pour les administrations et les communes de la région…je pourrais le prouver, s’il le fallait, dans une affaire de décès accéléré d’une personne âgée (ma mère) alors qu’un médecin et une cadre infirmière ont reconnu par écrit leur tort et leur erreur…

Je vous propose, en plus des images, un reportage sonore qui, je le pense, retraduira l’ambiance de l’après-midi. J’ai monté et mixé mes prises de sons pour faire croire que tout était dans la continuité même si je me suis souvent déplacé sur le site en laissant l’enregistreur en fonction. 

Ce témoignage sonore est, pour moi, une sorte de compte-rendu aussi valable qu’un article de presse.

Le lien Soudcloud pour le son:

 https://soundcloud.com/lamireau-thierry/tefal-lave-ses-casseroles-par

CM151016-153721001

(Gérard FILOCHE a apporté son soutien

même si « son » Parti est en grande partie

la cause de toutes ces agressions sociales du citoyen.)

CM151016-154349001

(Corinne MORELDARLEUX, du Parti de Gauche,

« récupère le sujet » en lisant

une communication de MELENCHON.) 

J’ai volontairement écarté les interventions des représentants politiques qui ont voulu « jouer le rôle de la récupération. »

Les syndicats aussi ont usé de leur influence pour faire venir en force les militants.

CM151016-155726001

(La Police Politique ou RG note sur le téléphone portable

les phrases essentielles de chacun. )

Je dois préciser que ce cher monsieur est venu me demander « qui j’étais et ce que je faisais avec mon enregistreur professionnel et mon téléphone portable pour les photos. »

Je l’ai « renvoyé dans les cordes » en lui disant « d’aller se renseigner ailleurs s’il voulait ces infos. » Je ne suis pas un journaliste local pour sympathiser avec ce genre de personnage que j’ai assez « fréquenté » dans le passé lorsque j’étais militant actif anti-nucléaire en LIMOUSIN (cf. mon film URANIUM EN LIMOUSIN).

Voir le lien ici pour plus d’infos:

URANIUM en LIMOUSIN

http://lesoufflecestmavie.unblog.fr/2015/05/14/exclusivite-uranium-en-limousin-thierry-lamireaulesoufflecestmavie-unblog-fr-2/

CM151016-160953001CM151016-172041001CM151016-172102002

Même si le symbole de la lutte est présent, l’essentiel n’est pas là mais dans le Tribunal.

Laura PFEIFFER risque gros: sa santé et une condamnation à hauteur de 5000 euros.

Le jugement final sera rendu le vendredi 4 décembre 2015.

BOLLORE fait coucou avec sa main droite

Moi qui suis inculpé, mis en examen dit-on maintenant, après une plainte de Vincent BOLLORE pour diffamation après la diffusion d’un article du site BASTAMAG sur l’accaparement des terres (le vol) par les multinationales, j’ai eu un avant-goût de ce qui m’attend le 11 février 2016 au TGI de PARIS…

Voir ici pour les infos et une aide éventuelle:

https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-lamireau-thierry

Moi aussi, je risque gros et j’ai dû trouver une avocate spécialisée à PARIS pour plusieurs milliers d’euros.

Je peux gagner, je peux perdre…énormément.

Je comprends mieux la situation HORRIBLE et INJUSTE de Laura PFEIFFER.

Je pense bien à elle même sans la connaître personnellement.

Thierry LAMIREAU

NOTA: Les photos ont été prises avec mon téléphone portable

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 17 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »

MUSIQUES TRADITIONNELLES IRLANDAISES ET HOLLANDAISES A RADIO FRANCE CREUSE en 1983

Musiques traditionnelles

irlandaises et hollandaises

à RADIO LA CREUSE en 1983

2Joueur de uilleann pipe

(Thierry LAMIREAU)

Archives personnelles tirées d’une émission à laquelle je participais, à l’époque, sur RADIO LA CREUSE (c’était son nom en cette année 1983).
Nous étions dans une période où l’on utilisait encore l’enregistrement analogique dans les stations de RADIO FRANCE…
Titre de l’émission: « Le Radio Club Atelier ».
Animatrice: Irène OMELIANENKO (désormais productrice à FRANCE CULTURE).
Invités: Buck STAUB (chant, guitare, mandoline, flûte irlandaise).
Thomas LYNCH (chant, cornemuse irlandaise, flûte irlandaise).
Beaucoup d’émotion en écoutant à nouveau cet enregistrement car Buck STAUB est décédé depuis…trop jeune.
Date: mercredi 30 mars 1983
Durée: 51 minutes
Nota: j’ai remonté et mixé un peu le tout, après avoir posé la bande sur mon REVOX. Le numérique et ses logiciels de montage sont là pour cela.

Le lien Soundcloud pour l’écoute:

https://soundcloud.com/lamireau-thierry/musiques-traditionnelles-irlandaises-et-hollandaises-a-radio-france-creuse-en-1983

BUCK, je pense bien à toi…

Thierry LAMIREAU

Publié dans : REFLEXIONS PERSONNELLES | le 14 octobre, 2015 |Pas de Commentaires »
12345...81

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| hisougueur
| kabylia2007