UNE VALSE QUE L’ON N’A PAS ENVIE DE DANSER: VALLS FAIT PAYER TOUT LE MONDE, SURTOUT LES PAUVRES ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie/AFP/marianne.net)

Une valse 

que l’on n’a pas envie

de danser :

Le choc de simplification par le dessinateur Wingz

(Dessin: WINGZ)

VALLS fait payer tout le monde.

Surtout les pauvres !

Toutes les catégories populaires et moyennes de la population
sont appelées à gagner de moins en moins.
Merci MANUEL !

Manuel Valls - REVELLI-BEAUMONT/SIPA

(Photo: Manuel VALLS 
REVELLI-BEAUMONT/SIPA)
Le « choc de simplification »:
Tu ne gagnes plus rien !
La crise financière expliquée aux nuls
Toutes les catégories populaires et moyennes de la population sont appelées à se serrer la ceinture pour ramener le déficit public sous les 3% du PIB dès 2015, la Commission de Bruxelles et Angela Merkel ayant refusé tout délai supplémentaire à la France.

Moins 11 milliards sur les prestations sociales, pas d’augmentation des retraites, des allocations familiales et du RSA.

Pour rester dans l’ambiance, le gel du point d’indice des fonctionnaires continue sa route dans le désert.

Les pensions (15,3 millions de personnes concernées), les allocations (6,8 millions de foyers), les traitements (5,3 millions d’agents des différentes fonctions publiques), le RSA (1,8 million d’allocataires) patienteront  jusqu’en octobre 2015 pour espérer une revalorisation du niveau de l’inflation.

Les français:
Des imbéciles
bon à payer et à se taire !
HOLLANDE Je vous mens, je vous manipule et j'en suis fier avec signature Thierry LAMIREAU
Aucun gouvernement n’avait osé imposer un tel niveau d’austérité aux classes moyennes et populaires.
Mêmes les pauvres, sont inclus dans le plan VALLS qui rappelle les plans mis en œuvre en Espagne et au Portugal…et l’on voit ce que cela donne !
Le Premier Ministre prend les français pour des imbéciles en prétendant qu’il ne s’agit pas de « faire baisser les prestations », alors que le citoyen de base aura compris que cela équivaut à une baisse du pouvoir d’achat.
VALLS :
Tu nous prends pour des cons !
AAAAAA
L’effet du gel des pensions de base de la sécurité sociale viendra s’ajouter à celui des retraites complémentaires décidées pour 2014 par les partenaires sociaux. Celui du point d’indice de la fonction publique renforcera les pertes de salaires réels.
Une étude de l’INSEE, publiée ce jeudi 17 avril 2014, sur les revenus des agents de l’Etat révèle que ceux-ci ont subi une chute de leurs revenus dès l’année 2012, suite au gel décidé en 2010 !
Cette année, les fonctionnaires, hors catégorie C, soit plus de 3 millions de personnes, ont vu leur salaire baisser au mois de mars, à cause de la perception d’une cotisation retraite supplémentaire !
Les mesures révélées ce matin devrait rapporter entre 2 et 3 milliards d’euros….paraît-il.
D’autres suivront comme une action sur les dépenses de maladie et les agences de l’Etat.
Petit problème…
PS
Les députés, qui ont voté la confiance au gouvernement Valls, commencent à flipper en se disant que c’est indéfendable face aux électeurs de leurs circonscriptions !
Les députés PS (contents ou pas) devront approuver ces coupes budgétaires lors du vote sur le nouveau programme de « stabilité de la France », contenant le détail des 50 milliards d’euros d’économies sur trois ans, qui sera présenté au Conseil des ministres le 23 avril 2014, puis soumis au vote de l’Assemblée nationale le 30 avril 2014.
Citoyens:
Il reste la révolte !
LIBERTE
ane_ena
LE COURAGE
Que nous reste-t-il, nous les gens du peuple ?
Une chose: ne comptons-pas sur les syndicats, professionnels de la manipulation comme ces chers politiques,  casseurs habituels des grèves et des mouvements sociaux importants.
Je le sais, en écrivant cela, je ne vais pas me faire que des ami-e-s ! Peu importe.
Le temps est venu de résister, de se révolter.
Citoyens, nous sommes en guerre !
Assez de se faire exploiter et manipuler.
Assez d’entendre parler ces énarques si prompts à trouver des « effets de langage » pour endormir la populace !
Mon choix est fait…
HOLLANDE
MELENCHON
francois_hollande_etc-8bca8
sarko-prison
KADHAFI
SOUPE
OUVRIER
lutte20des20classes_s2
HUGO
Entre se faire avoir sans bouger et se faire avoir en se révoltant…
Que choisissez-vous ?
Mon choix est fait !…
Thierry LAMIREAU
(D’après l’AFP et marianne.net, Hervé NATHAN)
lesoufflecestmavie.unblog.fr

CHÔMAGE: LES CONNARDS SONT DE SORTIE ! (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

Chômage:

L'HOMME est une grenouille

Les connards

sont de sortie !

(Thierry LAMIREAU)

Pascal LAMY, socialiste et ancien directeur général de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), l’évoquait en estimant qu’un « petit boulot c’est mieux que pas de boulot du tout ». 

Le président du MEDEF, Pierre GATTAZ, très attentionné, nous sort une connerie de plus: « pour les aider, il faudra baisser le SMIC. »

LAMY et GATTAZ:

Hollande

(Photo: Pierre GATTAZ et François HOLLANDE 

AFP)

Les médiocres sont de sortie

Tu gagnes une misère…mais c’est déjà beaucoup trop pour ces CONNARDS de service !…

Au fait, le fils à papa GATTAZ et le sieur LAMY « socialiste »…ils pourraient nous dire combien ils se mettent dans les popoches tous les mois ?

Une superbe idée pour ces MEDIOCRES qui n’ont aucune considération pour le genre humain. 

S’ils le pouvaient, travailler GRATOS, ce serait encore mieux, pas vrai ?

Et puis, la « trouvaille » existe déjà en Allemagne depuis un bon bout de temps. En outre, le tiers des travailleurs allemands a un « salaire » (si l’on peut appeler cela ainsi) de 450 euros ! Génial !

Un magnifique

« modèle économique »

pour la France en effet !

HOLLANDE dans la tempête et qui ne voir RIEN

Ces CONNARDS de LAMY et de GATTAZ proposent aux partenaires sociaux et au gouvernement la création d’un « salaire transitoire au-dessous du SMIC. »

Il faudrait leur dire merci en plus !

Eh, LAMY/GATTAZ, ça vous dit de gagner 450 euros par mois ?

Ouaiiiiiiiiiissss, génial !

On aimerait les faire disparaître

Menu de HOLLANDE

Des MINABLES de votre espèce, on aimerait les faire disparaître…et à petit feu, s’il vous plait !

Mais le problème, c’est que les mauvaises herbes repoussent toujours.

Ou alors, peut-être qu’il faudrait utiliser

leur produit favori:

HOLLANDE Je vous mens, je vous manipule et j'en suis fier avec signature Thierry LAMIREAU

Nicolas SARKOZY Je vous mens je vous manipule et j'en suis fier

francois_hollande_etc-8bca8

Le MONSANTOX !

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr

DAMIEN SAEZ: « J’ACCUSE » (clip vidéo)

Damien SAEZ: 

« J’accuse »

« L’homme ne descend pas du singe…

il descend plutôt du mouton ! »

« Il faut mettre les menottes…

à chaque présentateur du JT »

« J’accuse »

DAMIEN SAEZ:

Pour votre sécurité vous n'aurez plus de libertés

8 IMAGES INQUIETANTES DE L’IMPACT HUMAIN SUR LA TERRE (Emmanuelle HIRSCHAUER/nouvelobs.com)

 8 inquiétantes images

de l’impact humain

AAAAAAAA

sur la Terre

Emmanuelle Hirschauer

Le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a remis son rapport sur l’état climatique de la Terre.

Un document très alarmiste.
Pourtant, dirigeants et citoyens du monde ne semblent pas prendre conscience de l’urgence qu’il y a à se pencher sur l’état de notre environnement.

Zoom sur des images saisies depuis l’espace, qui viennent rappeler que l’activité humaine a bien un impact à l’échelle de la planète.

Aggravation des évènements météorologiques extrêmes, déclin de la survie des espèces animales et végétales, rendements agricoles modifiés, évolution des maladies, déplacements de population: les conséquences à venir du changement climatique sont de nature à déstabiliser une grande partie des équilibres actuels.

Risques

Pour chaque degré Celsius supplémentaire, la disponibilité des ressources en eau potable serait diminuée de 20% pour l’équivalent de 7% de la population mondiale.

Les risques d’inondations, notamment en Europe et en Asie, seraient augmentés par les émissions de gaz à effet de serre. La production de céréales  pourrait baisser de 2% par décennie, alors que la demande risque de s’élever de 14% d’ici à 2050.

AFP

Chape de pollution sur la Chine

Chape de pollution sur la Chine
Le nord-est de la Chine noyé dans un épais brouillard de particules, sur une image satellite du 22 octobre 2013 fournie par la NOAA, l’agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère, et la NASA. La pollution atmosphérique a tué 7 millions de personnes en 2012 tous pays confondus, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).  (AFP PHOTO / NASA / NOAA)

La pire marée noire de l’histoire des Etats-Unis

La pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis

En 2010, après l’explosion de la plate-forme Deepwater Horizon de BP, plus de quatre millions de barils de brut se sont déversés dans le golfe du Mexique. Ci-dessus, la marée noire se déplaçant vers la Louisiane, sur une image capturée par l’instrument Modis, depuis le satellite Terra de la NASA, le 17 mai 2010.  (AFP PHOTO/NASA)

Déforestation en Amazonie

Déforestation en Amazonie

L’état de Rondonia, dans l’ouest du Brésil, est l’une des régions les plus déboisées de l’Amazonie. Cette image, capturée le 12 août 2007 par l’instrument Modis du satellite Terra de la NASA, montre la forêt intacte, en vert foncé, tandis que les zones défrichées sont d’un brun roux (sol nu) ou vert clair (cultures, pâturages, ou, occasionnellement, forêt secondaire).  (NASA)

RIP la mer d’Aral

RIP la mer d'Aral

A gauche, la mer d’Aral en 2008 ; à droite, le 22 septembre 2013, sur deux images satellite de la NASA. Située entre le Kazakhstan, au nord, et l’Ouzbékistan, au sud, cette étendue d’eau salée fut autrefois l’un des quatre plus grands lacs au monde, avec une superficie de 68.000 kilomètres carrés. Cette dernière n’a eu de cesse de diminuer depuis les années 1960, après que les fleuves qui l’alimentaient ont été détournés pour des projets d’irrigation soviétiques.  (AFP PHOTO / NASA)

Le trafic aérien:

3% des émissions mondiales de CO2

Le trafic aérien : 3% des émissions mondiales de CO2

Traînées de condensation créées par le trafic aérien sur la Bretagne, le 16 mai 2004. Le transport aérien contribue pour 3% aux émissions mondiales de CO2, un volume qui sera de quatre à six fois plus important d’ici à 2050 sans une action pour les limiter.  (NASA/SIPA)

Paris, Ville Lumière

Paris, Ville Lumière

L’un des membres d’équipage à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) a, depuis l’espace, immortalisé cette image de Paris la nuit, le 7 avril 2013. Depuis le 1er juillet 2013, l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels et des vitrines de magasins est limité en France. Objectifs visés : faire baisser la consommation d’électricité, ainsi que la quantité de CO2 rejeté dans l’atmosphère, et réduire l’impact négatif sur les écosystèmes naturels.  (NASA/SIPA)

Le trafic maritime visible depuis l’espace

Le trafic maritime visible depuis l'espace

Le trafic des navires dans le nord-est de l’océan Pacifique est visible depuis l’espace sur cette image de la NASA datant de mars 2009. Le transport maritime est une source importante de pollution de l’air, et parmi les moins régulées, a averti l’Agence Européenne pour l’Environnement, dans un rapport publié en mars 2013.  (NASA/SIPA)

Des débris par milliers gravitent autour de la Terre

Des débris par milliers gravitent autour de la Terre

Illustration de ce que représentent les objets déployés en orbite terrestre basse. Conséquence de cette activité intense : plus de 23.000 débris de plus de 10 centimètres sont actuellement recensés autour de la Terre, dont la majorité sur les orbites basses utilisées par les satellites d’observation de la Terre ou l’ISS. L’heure de faire le ménage a sonné, estiment les experts.  (ESA/SIPA)
http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/photo/20140325.OBS1159/grand-format-8-inquietantes-images-de-l-impact-humain-sur-la-terre.html

« 365 JOURS AU MALI » ( Ladj Ly, Said Belktibia et Benkoro Sangaré)

« 365 jours au MALI »

profil_gbu

PINOCHIO

(Ladj Ly, Said Belktibia et Benkoro Sangaré)

Grâce au regard franco-malien des réalisateurs Ladj Ly, Said Belktibia et Benkoro Sangaré, nous allons pénétrer au cœur du Nord-Mali pendant 365 jours, pour un témoignage inédit et authentique.
365 jours dans une région en pleine ébullition où Aqmi, milices et Touaregs se préparent à la guerre. Nous allons là où aucun occidental n’a mis les pieds depuis la fin de la colonisation il y a soixante ans. Ces réalisateurs nous livrent ainsi le pouls d’un Mali meurtri, déchiré entre traditions ancestrales et guerrières.
Un Mali authentique…. Et personnel.

UKRAINE: POUTINE POUR LE CHAOS DANS L’EST MAIS PAS D’INTERVENTION MILITAIRE (AFP)

Ukraine:

Poutine pour le chaos dans l’est

mais pas d’intervention militaire

POUTINE joue aux échecs avec les autres

(AFP)

MOSCOU – Vladimir Poutine cherche à entretenir le chaos dans les régions russophones de l’est de l’Ukraine pour discréditer les autorités pro-européennes de Kiev et asseoir son influence, estiment des analystes qui ne croient pas au risque d’une invasion militaire.

Le brusque regain de tension ces derniers jours à Lougansk, Donetsk et Kharkiv, trois villes où pro-russes et loyalistes ukrainiens se font face, sous la menace de milliers de soldats russes massés à la frontière toute proche, font craindre le scénario appliqué en Crimée. Cette péninsule ukrainienne de la mer Noire a été rattachée à la Russie en mars après l’intervention d’hommes en armes sans signes d’appartenance et l’organisation d’un référendum non reconnu par Kiev et l’Occident, qui dénoncent une annexion.

Mais selon les experts interrogés, ce scénario ne devrait pas se répéter dans les régions russophones de l’est de l’Ukraine en raison des risques de nouvelles sanctions brandies par les États-Unis et l’Union européenne contre Moscou, et du manque de soutien parmi la population.

Intervenir militairement serait totalement absurde. Nos autorités ont déjà compris que le risque était trop élevé, que de sérieuses sanctions économiques étaient possibles, a déclaré à l’AFP l’analyste russe Alexeï Malachenko, du Centre Carnegie.

Les États-Unis et l’UE avaient réagi à la prise de contrôle de la Crimée par Moscou en adoptant des sanctions à l’encontre de responsables Russes ou Ukrainiens pro-russes. Le président américain, Barack Obama, a ensuite évoqué l’idée de s’en prendre à des secteurs clés de l’économie russe, déjà en perte de vitesse, en cas d’escalade.

Les risques sont plus élevés 

De plus, souligne l’expert Konstantin Kalatchev, il n’y a pas de consensus à l’égard de la Russie dans les régions industrielles russophones de l’est de l’Ukraine.

Seulement 30% des habitants, selon les sondages, voudraient se séparer de l’Ukraine pour rejoindre la Russie, ce qui est loin de l’unanimité constatée en Crimée, observe M. Kalatchev.

Contrairement à la péninsule de Crimée, renchérit le quotidien Vedomosti dans un éditorial, ces régions ne sont pas isolées géographiquement, et ne comportent pas de base militaire russe.

Si l’on rationalise la politique du Kremlin à l’égard de l’Ukraine, toute intervention militaire dans le sud-est de l’Ukraine paraît inutile et sans intérêt. La situation sociale et le niveau de soutien n’ont rien à voir avec ce qui a été constaté en Crimée, les risques sont beaucoup plus élevés à tous points de vue, notamment financiers, estime le quotidien des affaires.

La politique actuelle du Kremlin consiste donc à soutenir et contrôler l’instabilité dans l’est de l’Ukraine, afin de mettre en doute la légitimité de l’élection présidentielle et d’essayer d’influer sur les réformes constitutionnelles dans l’ex-république soviétique, explique Vedomosti.

Car les favoris de ce scrutin prévu le 25 mai 2014 — fixé après la destitution fin février du président pro-russe Viktor Ianoukovitch qui avait tourné le dos à l’Europe au profit de Moscou — sont des pro-européens décidés à arrimer à l’Ouest ce pays de 46 millions d’habitants frontalier de l’Union européenne.

Les États-Unis ont accusé mardi la Russie de semer le chaos en Ukraine, Kiev qualifiant de son côté les séparatistes pro-russes occupant des bâtiments administratifs à Donestk, Kharkiv et Lougansk de terroristes et criminels.

Réfutant ces accusations, le président russe Vladimir Poutine a mis en garde Kiev mercredi contre toute action irréparable, après les menaces du gouvernement pro-européen à Kiev — que Moscou ne reconnaît pas — d’intervenir contre les séparatistes retranchés dans deux villes de l’Est.

Pour M. Kalatchev, l’objectif minimum de la Russie, c’est d’arriver à ce que l’Ukraine devienne une fédération, idée lancée fin mars par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qui permettrait pour Moscou de protéger les droits de la population russophone.

Une telle structure avec davantage d’autonomie aux régions ukrainiennes permettrait de faire en sorte que tout ce qui ne convient pas à la Russie, par exemple l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, puisse être torpillé par référendum avec l’aide des régions de l’est russophone, estime M. Kalatchev.

(©AFP / 10 avril 2014 15h33) UKRAINE: POUTINE POUR LE CHAOS DANS L'EST MAIS PAS D'INTERVENTION MILITAIRE (AFP) dans ENVIRONNEMENT

AREVA AU COEUR D’UNE ENQUÊTE DE JUSTICE SUR LE RACHAT DE LA SOCIETE MINIERE CANADIENNE URAMIN (AFP)

AREVA au coeur

d’une enquête de justice

sur le rachat

de la société minière canadienne

URAMIN

URAMIN au CANADA

(AFP)

PARIS – L’affaire de la société minière canadienne URAMIN a rebondi, jeudi 10 avril 2014, avec l’annonce de l’ouverture d’une enquête judiciaire préliminaire sur les conditions du rachat en 2007 de cette société par le géant français du nucléaire AREVA, dirigé alors par Anne LAUVERGEON.

URAMIN, qui ambitionnait d’exploiter des gisements dans plusieurs pays africains (Namibie, Afrique du Sud et Centrafrique), avait été achetée à prix d’or –2,5 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros) et la transaction avait viré au désastre financier pour le groupe français.

L’enquête, confiée à la brigade financière de la police judiciaire parisienne, fait suite à un signalement auprès du Parquet National Financier par la Cour des Comptes, qui mène sa propre enquête, a indiqué à l’AFP une source judiciaire, confirmant une information du journal Le Monde.

Circonscrite à la seule période 2007-2011, elle vise des faits de présentation ou publication de comptes inexacts ou infidèles, diffusion d’informations fausses ou trompeuses, faux et usage de faux, selon le quotidien.

Le Monde précise aussi que la Cour des Comptes devrait rendre en mai un rapport définitif sur le groupe nucléaire français durant la période 2006-2012.

Un pré-rapport a déjà été rédigé, auquel Anne LAUVERGEON a répondu point par point la semaine dernière, avant son audition par les magistrats de la rue Cambon, selon un communiqué de l’ex-dirigeante.

Ma cliente est tout à fait sereine et je ne vois absolument pas quelle infraction pénale pourrait lui être reprochée, a indiqué à l’AFP son avocat, Me Jean-Pierre VERSINI-CAMPINCHI.

AREVA n’a de son côté pas souhaité faire de commentaire, tandis que la Cour des Comptes n’avait pas donné suite aux sollicitations de l’AFP.

Affaire d’espionnage 

Après le départ de Mme LAUVERGEON, évincée avec l’aval de l’Elysée, sous la présidence de Nicolas SARKOZY, à la mi-2011 et remplacée par son adjoint Luc OURSEL, AREVA avait divisé par cinq la valeur comptable d’URAMIN.

La société avait dû inscrire dans ses comptes de 2010 et 2011 des provisions d’un montant total de près de 1,9 milliard d’euros.

L’ex-dirigeante était toutefois sortie blanchie d’une enquête menée par AREVA sur ce rachat.

Puis, en mars 2012, un rapport parlementaire avait largement repris les conclusions du comité d’enquête interne d’AREVA sur cette acquisition, qui avait estimé qu’elle n’avait pas donné lieu à des manoeuvres frauduleuses, mais avait été entachée par des dysfonctionnements en matière de gouvernance.

Ce rapport soulignait des carences tant du côté d’AREVA que de l’Agence des Participations de l’Etat (APE), l’organisme qui défend les intérêts de l’Etat au sein de ce groupe public à 87%, dans leurs échanges lors de l’acquisition d’URAMIN par le groupe nucléaire public.

Il estimait aussi que l’acquisition s’était révélée être un pari industriel, non illégitime pour AREVA, mais trop coûteux.

Mme LAUVERGEON a fait valoir que l’acquisition d’URAMIN était considérée comme stratégique à l’époque, soulignant qu’elle a été soumise et validée par toutes les instances de décision du groupe, et les règles de gouvernance ont été respectées.

La direction d’AREVA ainsi que les autorités de tutelle – l’Agence des Participations de l’Etat et le ministère de l’Industrie – se sont ainsi vus communiquer tous les éléments d’informations sur cette opération. En outre des analyses et des études avaient été menées, dans le cadre de cette acquisition, par des tiers indépendants, a-t-elle ajouté.

Pour Mme LAUVERGEON, les dépréciations des actifs miniers d’AREVA découlent pour l’essentiel de l’effondrement des cours de l’uranium consécutif à la catastrophe de Fukushima au Japon.

Cette affaire se double d’un autre volet, qui sera examiné le 16 mai 2014 par le Tribunal Correctionnel de Paris.

Anne LAUVERGEON s’est engagée depuis la fin 2011 dans un bras de fer judiciaire avec son ex-employeur après avoir découvert qu’elle et son mari avaient été espionnés par une officine suisse à laquelle AREVA avait commandité une enquête sur le rachat d’URAMIN.

(©AFP / 10 avril 2014 17h49) AREVA AU COEUR D'UNE ENQUÊTE DE JUSTICE SUR LE RACHAT DE LA SOCIETE MINIERE CANADIENNE URAMIN (AFP) dans ENVIRONNEMENT

Comment URAMIN

est devenu

le cauchemar de AREVA

AREVA photo de jean-Christophe MARMARA LE FIGARO

(Photo: Jean-Christophe MARMARA 

LE FIGARO)

(Vincent LAMIGEON / challenges.fr)

En 2007, le groupe français s’offrait à prix d’or ce producteur

d’uranium apparemment prometteur.

L’exploitation est aujourd’hui au point mort.

Ce devait être une belle histoire. Une de ces OPA fondatrices qui transforment un groupe et couronnent un bilan. 15 juin 2007: AREVA lance une offre publique de 2,5 milliards de dollars sur le producteur canadien d’uranium URAMIN, propriétaire de trois gisements en Namibie (Trekkopje), en Centrafrique (Bakouma) et en Afrique du Sud (Ryst Kuil).

L’objectif est ambitieux: rattraper les deux leaders mondiaux de l’extraction d’uranium, CAMECO et RIO TINTO, et assurer l’approvisionnement du groupe à long terme. « AREVA possède les capacités techniques et commerciales pour mettre ces gisements en exploitation rapidement », assure alors Olivier Mallet, directeur du secteur mines, chimie et enrichissement de AREVA. La mise en exploitation du gisement namibien, le plus prometteur, est même prévue dès 2008-2009.

Illusions perdues

Quatre ans plus tard, la belle histoire a viré au cauchemar. Aucun des trois gisements n’est entré en production: pour Trekkopje, gisement à faible teneur qui nécessite une technologie d’exploitation très complexe, cela a été reporté à fin 2013 au mieux ; Bakouma et Ryst Kuil, eux, sont renvoyés aux calendes grecques.

AREVA a également reconnu fin juillet un « risque de baisse du niveau des ressources » en Namibie, le principal actif d’URAMIN.

Quant aux cours de l’uranium, ils sont passés de 120 dollars la livre en 2007 à 50 dollars aujourd’hui, sous le double effet de la crise et de Fukushima.

Résultat: après avoir passé 426 millions d’euros de dépréciations sur l’exercice 2010 sous l’influence du commissaire général à l’investissement René Ricol, appelé en catastrophe au comité d’audit du groupe, AREVA va devoir encore supporter des pertes.

« Il faudra passer de nouvelles provisions fin 2011, probablement plusieurs centaines de millions d’euros, pour tenir compte de l’effondrement des cours de l’uranium », pointe un proche du conseil de surveillance. L’affaire a-t-elle participé au non-renouvellement du mandat d’Anne Lauvergeon, remplacée par Luc Oursel en juin dernier? Ses adversaires y ont en tout cas vu l’occasion idéale de sortir la Grosse Bertha. Début 2011, une note non signée, transmise à l’Elysée et que Challenges a pu consulter, dénonçait pêle-mêle une « transaction financièrement inexplicable et commercialement contestable », « un rachat au prix le plus élevé », à savoir 2,5 milliards de dollars, quand « tous les experts évaluaient URAMIN au maximum entre 600 et 800 millions d’euros », et des gisements centrafricain et sud-africain « en dehors du champ des possibles ». Le document évoque même ouvertement « des intermédiaires en Belgique, au Luxembourg ou au Canada », qui auraient « exploité cet acharnement impérieux [à acquérir URAMIN. NDLR] pour se servir au passage ».

« Accusations fantaisistes du clan Proglio-Djouhri, rétorque un proche d’Anne Lauvergeon. Lors de son passage au comité d’audit, René Ricol n’a rien trouvé de condamnable. » Mais l’histoire a fait suffisamment de bruit pour que la commission des Finances de l’Assemblée nationale demande, fin juin, aux députés Marc Goua et Camille de Rocca Serra de tirer l’histoire au clair dans le cadre d’un audit sur les comptes d’AREVA et d’EDF, dont la publication est prévue fin octobre. « La grande question est celle du prix consenti, souligne Marc Goua 2,5 milliards de dollars pour des gisements qui n’ont rien produit depuis quatre ans, on est en droit de s’interroger. »

Diversification voulue

Comment AREVA a-t-il pu s’embarquer dans une telle galère?

Sans nier le prix très élevé de l’opération, le groupe défend aujourd’hui encore son intérêt stratégique.

« Cette acquisition répondait à la nécessité de diversifier nos sources d’approvisionnement et de réduire la dépendance d’AREVA au Niger et au Kazakhstan, deux pays aux risques politiques significatifs, explique Sébastien de Montessus, directeur général adjoint en charge du Business Group Mines et membre du directoire d’AREVA.

URAMIN était la seule « junior » à avoir un portefeuille de projets sur trois pays.

« De fait, le contexte géopolitique de la mi-2007 était loin d’être idéal pour les sites miniers de AREVA: au Niger, le directeur général du groupe était expulsé en juillet pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », dans un contexte de rumeurs de nationalisation des gisements.

Au Canada, la mine géante de Cigar Lake, codétenue par AREVA et son concurrent CAMECO et dont l’entrée en production était prévue en 2007, avait été noyée fin 2006 par des infiltrations d’eau, qui repoussaient la mise en service de sept ans…

« Nous étions fragilisés sur nos bases, il fallait réagir », assure un cadre dirigeant. Le choix de URAMIN pose pourtant question.

La société, créée en 2005 par un ancien du groupe aurifère Barrick Gold, n’avait pas extrait la moindre tonne d’uranium, les gisements ayant seulement fait l’objet d’explorations. L’entreprise, cotée à Londres et Toronto mais immatriculée aux îles Vierges venait de connaître un incroyable envol boursier, avec un quadruplement de sa capitalisation en six mois portée par l’intérêt de China National Nuclear Corp.

« Tout le monde savait que cette spéculation sentait le soufre » assure un spécialiste des matières premières. « Le prix était justifié par les perspectives de relance du nucléaire à l’époque ; et on savait que les Chinois, les Russes et les grands miniers étaient aussi sur le coup », répond AREVA. D’aucuns avancent une autre explication.

« Notre vraie cible c’était la mine australienne de OLYMPIC DAM, la plus grande du monde assure un ancien dirigeant.

L’APE [Agence des Participations de l'Etat. NDLR] et Thierry Breton, alors à Bercy ont mis leur veto à deux reprises en 2005 et c’est BHP Billiton qui a raflé la mise.

URAMIN était la meilleure cible qui restait sur le marché.

«  Pas forcément la plus fiable malheureusement: « On s’est fait enfler sur les estimations de réserves reconnaît un cadre. Cela fait partie des risques des acquisitions dans les mines, surtout à cette époque, où les carottages étaient moins fiables qu’aujourd’hui. » Fin 2008, AREVA croit pourtant voir débarquer un sauveur: l’électricien chinois CGNPC qui veut prendre 49% du capital d’URAMIN.

Le deal échouera sans raison apparente. « Les conditions qu’ils demandaient étaient inacceptables: ils voulaient les deux tiers de la production pour la moitié du prix », assure une source interne.

La responsabilité partagée

Qui porte la responsabilité du cas URAMIN ?

Celle-ci semble aller bien au-delà de la seule Anne Lauvergeon.

« Pour une acquisition à partir de 80 millions d’euros il faut l’aval de l’APE au conseil de surveillance d’AREVA pointe un familier de l’entreprise. Cette OPA a été validée par Bercy et tous les niveaux de l’Etat il est ridicule qu’ils se réveillent aujourd’hui en criant au loup. » Marc Goua chargé d’élucider l’affaire pour la commission des Finances de l’Assemblée nationale, a pu se rendre compte du caractère sensible de la question: « J’ai le plus grand mal à avoir accès aux documents en possession de l’APE. Ils ne veulent pas me les transmettre, je vais devoir aller les consulter chez eux… » 

En attendant, AREVA continue de travailler à la mise en exploitation de Trekkopje. « L’usine pilote a sorti les premières tonnes d’uranium, assure une source interne.

La vraie question est celle des conditions de marché pour voir quand ce projet pourra être lancé. » Le cas sud-africain est plus complexe, AREVA ayant le plus grand mal à obtenir les permis d’exploration. La seule satisfaction réside dans le gisement centrafricain qui totaliserait 50.000 tonnes de réserves contre 18.000 escomptées. Même à URAMIN on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise.

Vincent LAMIGEON

http://www.challenges.fr/entreprise/20111006.CHA5035/comment-uramin-est-devenu-le-cauchemar-d-areva.html

« SANS LENDEMAIN »: UN FILM D’ANIMATION SUR L’AVENIR DU GENRE HUMAIN PLUS QUE DE LA PLANETE TERRE (Réalisation: Dermot O’CONNOR)

« SANS LENDEMAIN »

Cartographie des pays les plus pollueurs de la planète

(Croquis: carte des pays les plus pollueurs de la planète)

« There’s no tomorrow »

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.

Information et documentation sur le sitehttp://sansLendemain.mpOC.be.

Titre original étasunien : There’s no tomorrow.

Réalisation : Dermot O’ Connor (35 minutes, 2012). Incubatepictures.com
http://www.youtube.com/watch?v=VOMWzj…

Version française 2013 due à l’initiative du groupe de Liège du mpOC, Mouvement Politique des Objecteurs de Croissance (le mpOC n’est pas un parti politique).

Avec le soutien de : Amis de la Terre Belgique, ASPO.be (section belge de l’Association for the Study of Peak Oil and Gas), GRAPPE (Groupe de Réflexion et d’Action Pour une Politique Ecologique), IEW (Inter-Environnement Wallonie), Imagine demain le monde, mpOC.

Traduction : Francis Leboutte.
Voix : Caroline Lamarche.
Mixage voix : Margarida Guia.
Sous-titres en néerlandais, allemand, anglais, français, espagnol et italien.

Ce petit film d’animation très percutant et très bien réalisé nous fait nous interroger sur notre mode d’exploitation des énergies fossiles, des ressources naturelles ainsi que de ses conséquences sur notre planète. Cette vidéo qui ne vous laissera pas insensible dresse un bilan assez pessimiste de notre écosystème !

Réalisé par Dermot O’ Connor et produit par Incubate Pictures, il aborde de façon très intelligible toute une série de problématiques liées à la croissance de notre système économique. Le réalisateur américain Dermot O’ Connor analyse de façon très pointue notre façon de consommer et synthétise les données sur les énergies.

Disparition progressive des combustibles fossiles et des autres ressources non renouvelables, destruction de l’environnement et de la biodiversité, problème de la surpopulation et de la nourriture, sans oublier l’absurdité de notre système économique… Tout est passé au crible pendant 35 minutes. Un excellent outil d’information qui fait froid dans le dos !

Face à un tel constat, on se sent concerné et on aimerait que les choses changent. Nous sommes au quotidien entourés par les technologies et bien que nous ayons conscience de ces conséquences énergétiques, nous continuons de les utiliser sans aucun changement de comportement. 

2 CELLOS- THUNDERSTRUCK: GENIAL ! (Vidéo officielle)

2 CELLOS –

Thunderstruck

Photo 2 CELLOS

2CELLOS Luka Sulic and Stjepan Hauser playing their arrangement of Thunderstruck by AC/DC BaRock style!

Get the song on iTunes: https://itunes.apple.com/us/album/thu…

and Amazon: http://www.amazon.com/Thunderstruck-2…

Video by Kristijan Burlovic,
Editing: Ivan Stifanic and 2CELLOS
Technical support: MedVid produkcija

Produced, mixed and mastered by 2CELLOS and Filip Vidovic (Morris Studio, Zagreb)

Special thanks to Friends of Giostra Society, Poreč, Croatia

« FRANCE 2 C’EST BIEN ! » LES CENSEURS NOMBRILISTES SONT PASSES PAR LE PLATEAU DE PUJADAS (Thierry LAMIREAU/lesoufflecestmavie.unblog.fr)

« FRANCE 2

C’est bien ! »

PUJADAS et l'INFO

(Thierry LAMIREAU)

20h19:

Le plateau du journal de 20h de FRANCE 2 a été envahi par des manifestants aux pancartes abondantes.

Plusieurs salariés de la chaine, paraît-il,  ont compromis la tenue du journal de ce mardi 8 avril 2014.

Un journal qui devait faire le point quelques heures après l’annonce du nouveau gouvernement et de l’intervention de son cher Premier ministre à l’Assemblée Nationale.

Ces salariés répondant au préavis de grève déposé par la SNJ, CFDT, CGT, CGC et FO pour protester contre la fermeture de la rédaction de l’AITV spécialisé dans la couverture de l’actualité Africaine et du service du sous-titrage de France Télévisions.

Cette action intervient également le jour où le Comité Central d’entreprise examine le projet d’un plan de départ volontaire qui prévoit la suppression de 361 emplois.

Des censeurs nombrilistes

Syndicalistes envahissant le plateau de PUJADAS

Ces censeurs passés rapidement sur le plateau de PUJADAS sont pour le moins nombrilistes…

Ont-ils eu le courage de dénoncer l’OMERTA par rapport à l’utilisation des armes à l’URANIUM « APPAUVRI » par la France dans différents conflits ?

Ont-ils eu le culot de casser l’OMERTA dans le dossier du gaz RADON en France ?

Dénoncent-ils l’emprise de la chaîne publique par le monde de l’argent ?

Ont-ils dénoncé les frais engagés (proches de 100 000 euros) lorsque HOLLANDE est allé déposer en FALCON son bulletin de vote à TULLE lors des élections municipales ?

Niet, RIEN ! 

Ces petits CENSEURS syndicalistes sont donc de « petits nombrilistes » sans âme.

Quant à PUJADAS, il ne nous informe pas.

Il ne représente que la MAFIA du monde libéral.

Comme nous le balançait

le studio général d’antenne

à travers des images de la chaîne:

« FRANCE 2

C’est bien ! »

Thierry LAMIREAU

lesoufflecestmavie.unblog.fr

12345...159

consultationjuridique |
mediatorspot |
femmebattueencolere |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | tribulationsdepsys
| hisougueur
| kabylia2007